« Tant qu’ils seront musulmans, ils ne seront jamais Français » : compris, Juppé ?

juppealger« Tant qu’ils seront musulmans, ils ne seront jamais français. Ils attendront, plus ou moins patiemment, le jour du « medhi » et ils soumettront la France »

Qui a prononcé cet avertissement prémonitoire ?

Le père Charles de Foucauld, assassiné il y a juste cent ans, le 1er décembre 1916, par des musulmans.

Il ajoutait : « Si nous n’avons pas su faire de ces peuples (les Arabes) des Français alors ils nous chasseront.

Le musulman considère l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non musulmans sont destinés à être, tôt ou tard, subjugués par lui ou ses descendants.

Sa foi l’assure qu’il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti.

Alain JUPPE devrait méditer ces paroles pleines de bon sens et se rendre compte que c’est l’islam qui menace notre civilisation, non pas avec « ses » terroristes mais avec « ses » croyants, et cela depuis des siècles et des siècles, car c’est la volonté d’Allah, dictée par son prophète Mahomet.

N’a-t-il pas sur la conscience une part de responsabilité dans l’assassinat des sept moines trappistes de Tibhirine, en 1996 ? Lui qui est intervenu, alors qu’il était premier ministre, pour que cessent les négociations entre le préfet du Var et officier du SDECE, Jean-Charles Marchiani, et les terroristes islamistes algériens du GIA, alors qu’elles avaient une chance d’aboutir, et cela uniquement par orgueil, parce qu’il n’avait pas été « prévenu ». (Témoignage de Charles Pasqua).

N’est-il pas un fervent partisan de l’entrée de la Turquie du dictateur Erdogan au sein de l’Union Européenne.

Ministre des Affaires Étrangères, en 2011, ne s’est-il pas rendu en Égypte afin de soutenir les « Frères Musulmans », après la chute d’Hosni Moubarak, et ne compose-t-il pas, à présent, avec les islamistes de l’Association des musulmans de Gironde.

Se souvient-il de son discours, à Alger, le 1er février 2016 ? : « La France est riche de sa diversité. Les « binationaux » sont une passerelle entre nos deux pays. La déchéance de nationalité = efficacité zéro. Le regroupement familial est un droit et l’Europe aura sans doute besoin d’un apport de main-d’œuvre étrangère, etc. »

Il devrait également  prendre connaissance, s’il ne l’a déjà fait, des « Vingt principes pour comprendre l’Islam » par Hassan al-Banna, fondateur des Frères Musulmans :

« C’est une organisation complète qui englobe tous les aspects de la vie, c’est tout à la fois un état et une nation, ou encore un gouvernement et une communauté. C’est également une morale et une force ou encore le pardon de la justice, etc. mais c’est surtout une lutte dans la voie de Dieu et un appel, ou encore une armée et une pensée.

Les lois du Coran sont immuables et universelles, elles ne peuvent être ni critiquer, ni modifier, puisqu’elles parviennent de Dieu par Mahomet »

Alain Juppé prétend-il toujours que l’islam est compatible avec la république française ? (et il n’est pas le seul, hélas !).

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

14 Commentaires

  1. Le regroupement familial est un droit et l’Europe aura sans doute besoin d’un apport de main-d’œuvre étrangère, etc. » Que dire de ses paroles de charlot de cet homme grand commis d’état n’ayant pas plus de jugeote que mon petit neveu! Ali Juppé n’est qu’un crétin arrogant et inconscient! Ce pauvre type ne mérite pas la reconnaissance Française au vues de ses déclarations infantiles et irraisonnées! 6 millions de chômeurs et ce couillon diplômé vient nous chanter la messe? Qu’il ose regarder ce que ces populations ont fait chez elles depuis 2000 ans à part des guerres et des gosses! Un ado de 15 ans est bien moins con que lui!!!

  2. Merci Monsieur Gomez pour ce rappel primordial, à imprimer dans les consciences ; le socle d’un musulman est sa soumission à l’Islam.
    Pour Ali, comme pour tous les politiciens manipulateurs, un musulman est égal à une voix et compte tenu de leur nombre en constante augmentation, ils « baisseraient leur culotte » pour être élus. Nous savons tous que la communautarisme musulman a gagné tellement de terrain dans notre pays, ils ont marqué tellement d’essais, qu’ils ont gagné en confiance et veulent imposer toujours plus d’islam.
    Soit nous les arrêtons en faisant machine arrière, en brandissant le gros STOP, soit nous les laissons continuer à islamiser la France. STOP STOP ET STOP

  3. Il n’y a que deux possibilités. Dans le meilleur des cas ce sont de pauvres clowns qui n’ont rien compris. Malheureusement c’est plutôt la deuxième: il comprennent parfaitement mais par intérêt personnel, ils préfèrent jeter les leurs aux égorgeurs. Ce sont donc des ordures de la pire espèce.

  4. Les musulmans n’ont plus rien à faire chez nous ! Qu’ils dégagent maintenant et qu’on ne les revoit JAMAIS. S’ils ne veulent pas foutre le camp, on va leur montrer qui sont les patrons en France et à coups de f….. Ali Juppé est un résidu de larve puante. Qu’il disparaisse au plus vite et Fillon avec lui. Il retarde tellement qu’il est en dehors du système. Les français n’ont pas besoin d’un idiot, ni d’un criminel au pouvoir. Les français veulent quelqu’un d’intelligent et d’intègre. Il faut donc préparer son bulletin pour Marine et arrêter d’écouter les merdias qui crachent sur le FN comme des pourris islamisés.

    • Tout à fait d’accord! Mais de grâce, ne soyons pas dupe et dès la prise de fonction de Marine faudra pousser au cul de la boutique car Marine a bien avoué que l’islam est compatible avec la République (sic) Par soumission? par taquiya? Nul ne le sait ! Mais soyons conscient de ne plus baisser la garde! Marion reste l’avenir avec les Identitaires dûment représentés dans son groupe dans sa région! Restons donc aux aguets car les autres pondent des Alliens chaque jours en attendant!!!!

  5. « Lui qui est intervenu, alors qu’il était premier ministre, pour que cessent les négociations entre le préfet du Var et officier du SDECE, Jean-Charles Marchiani, et les terroristes islamistes algériens du GIA, alors qu’elles avaient une chance d’aboutir, et cela uniquement par orgueil, parce qu’il n’avait pas été « prévenu ». (Témoignage de Charles Pasqua). »

    Ali Juppé est un criminel doublé d’un repris de justice (emplois fictifs à la mairie de Paris).

    Hollande dégage !

  6. Excellent. Et je reprends votre dernière remarque « et il n’est pas le seul hélas ! ». Mille fois hélas en effet. Espérons qu’il ne s’agisse que d’une posture stratégique mais même celle-ci ne remporte certes pas mon adhésion.

  7. Et aujourd’hui, Juppé préfère parler d' »identité heureuse » (ce qui paraît décalé alors qu’on a connu des attentats islamiques…), et beaucoup de politiciens de droite n’osent plus dire les choses qu’ils disaient avant, parce que la droite a aussi contribué à cette immigration massive et considère que la France est en voie d’islamisation complète donc les politiciens en général aident à l’islamiser plus rapidement, et préfère dire que la « diversité est une richesse » devant les français pour que, ce qu’ils ont fait de la France, leur apparaisse positif. De plus, en disant cela, les politiciens qui gouvernent et ont gouverné veulent donner l’impression qu’ils maîtrisent tout.

  8. Immigration : quand la droite était (très) à droitevhttp://www.valeursactuelles.com/politique/immigration-quand-la-droite-etait-tres-a-droite-28893
    Comment est-ce possible que la droite ait pu changer autant en 25 ans, sur sa politique d’immigration ?
    Entre-temps, les grands patrons leur ont demandé cette immigration massive et aujourd’hui, il y a tellement de musulmans en France, que la droite et le centre ne pourraient plus dire ce qu’ils disaient en 1990 : que l’islam est incompatible à nos lois. A ce moment-là, ils disaient la réalité mais aujourd’hui, ils se la ferment, au contraire, draguent l’électorat musulman et facilite l’islamisation car ils considèrent que c’est trop tard.

  9. Fermeture des frontières », « suspension de l’immigration », « réserver certaines prestations sociales aux nationaux », « incompatibilité entre l’islam et nos lois »… Ces propositions ont été émises en 1990 par le RPR et l’UDF, lors de leurs états généraux sur l’immigration organisés à Villepinte. « La France ne peut plus être un pays d’immigration », elle « n’est pas en mesure d’accueillir de nouveaux immigrants »… Voilà, entre autres, ce à quoi s’engageaient la droite et le centre, en cas de retour au pouvoir, à l’occasion de ses “états généraux de l’opposition”. Parmi les participants: V. G. d’Estaing, J. Chirac, M. Alliot-Marie, R. Bachelot, A. Juppé, F. bayrou…

    • Propositions de gens qui tirent aujourd’hui à boulets rouges sur le programme du FN, lequel est moins radical, à mon regret d’ailleurs ! Ou quand l’hypocrisie et le retournement de veste deviennent une marque de fabrique…

Les commentaires sont fermés.