Taper sur Florian Philippot, c’est affaiblir le camp des patriotes

Publié le 9 mars 2013 - par - 1 376 vues
Share

C’est la seconde fois que je me permets de répondre à votre envoi. Je trouve votre « envolée lyrique » contre Florian Philippot déplacée sur le fond et dangereuse par les conséquences possibles!

Comme déjà écrit lors de mon envoi précédant, je ne comprends pas ce que vous lui reprochez réellement ! Au FN depuis sa création, ayant fait partie de la « parenthèse Megret », Pied Noir descendant des tous premiers arrivés en Oranie, né au Maroc et revenu en Métropole à l’indépendance de ce Pays, ayant servi comme officier volontaire au Commando Trépel de la Marine et fait une carrière honorable de cadre supérieur dans l’Industrie lourde, je suis pour « mettre en avant ce qui nous rassemble » plutôt que des « divergences que je ne perçois pas » avec ma formation scientifique « bordée par 6 ans de latin »!

Il me paraît plutôt que quelques membres de votre rédaction ont décidé de « cartonner Philippot » par principe et sans nous en expliquer les raisons réelles ! Je préfère voir ce jeune homme à la tête bien faite au FN que « faisant les beaux jours de eux qui depuis 40 ans nous ont traîné dans la boue sur leurs « impressions » bien plus que sur des réalités avérées!

Comme déjà écrit, j’ai eu l’ occasion de le rencontrer à plusieurs reprises et mon « fonds de nationaliste intransigeant » n’a pas trouvé de failles dans ses réponses pas plus que dans ses déclarations jusqu’ à présent ! Seriez vous sans en avoir l’air des agents de tous ceux que vous semblez combattre dans vos écrits et prises de position que je partage très très souvent, ce qui « gêne donc mon raisonnement de scientifique » qui ne parvient pas à « comprendre votre acharnement » vis à vis de ce garçon !

Et j’ irai plus loin encore: dans le combat que nous menons, mieux vaudrait « insister sur les 95 % de points communs » au lieu de se retrancher tels des « mômes de 10 ans » sur ce qui n’ est même pas une différence de fond!

Avec mes sincères et non moins amicales salutations

Daniel REICHERT

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.