Tareq Oubrou rêve de la dhimmitude heureuse d’Ali Juppé à l’Elysée

alijuppeoubrouPour gagner le vote musulman, Alain Juppé soutient les imamenteurs comme Tareq Oubrou et relaye leur propagande abjecte. Tareq Oubrou veut montrer aux Français qu’il mérite de recevoir la Légion d’honneur et être reconnu comme républicain, par le maire de Bordeaux. Mais Tareq Oubrou vise surtout la diffusion de la propagande islamique, le financement des mosquées et l’islamisation de la France. Comme Alain Juppé est candidat aux élections présidentielles, la propagande de Tareq Oubrou disposera de relais importants dans la presse et les médias français.

 

alijuppedhimmitudeheureuse

Dans cette entreprise, Tareq Oubrou fait preuve d’une grande maîtrise de la Taqiyat ou tromperie légale préconisée par le Coran et l’islam.

Quand il s’adresse aux Français sur l’hebdomadaire Le Point, il donne une image de l’islam conforme aux valeurs de la République, au respect des lois et à l’amour du prochain.

Dans la première partie de la vidéo, Tareq Oubrou utilise la Taqiyat d’une manière particulièrement abjecte et révoltante. Les musulmans ont toujours déployé la Taqiyat en tant que mensonge et tromperie active, quand ils ne sont pas en position d’imposer leur domination par la force. En fait, la tromperie trouve son fondement dans les préceptes coraniques, la Sunna de Mahomet et les textes fondateurs de l’islam. Elle s’inscrit dans la stratégie musulmane de conquérir l’ensemble de la planète. Dans cette stratégie de conquête, elle est décrite comme une arme et une qualité supérieure aux autres vertus militaires universelles, comme le courage, la bravoure ou le sens du sacrifice.

Les sites officiels de l’islam, rappellent constamment ces préceptes aux musulmans.
Dans le Coran, le verset 28 de la sourate 3, préconise le mensonge légal et la tromperie envers les non-musulmans : « Que les croyants [les musulmans] ne prennent point pour alliés des infidèles plutôt que des croyants. Ceux qui le feraient ne doivent rien espérer de la part d’Allah, à moins que vous n’ayez à craindre quelque chose de leur côté. Allah vous met en garde à l’égard de Lui-même. Et c’est à Allah le retour. »

Allah a interdit aux croyants l’amitié sincère envers les mécréants. La sincérité, l’alliance, la proximité ou l’intimité avec les infidèles sont prohibées. L’amitié sincère ou l’amour du musulman sont réservés aux seuls musulmans (voir le précepte d’ « Al Walaa wal Baraa » : l’alliance et le désaveu, dans l’islam).

Ainsi, les textes fondateurs de l’islam interdisent aux croyants de prendre les infidèles comme des proches avec lesquels on développe des amitiés. Ces textes expliquent qu’Allah a mis en garde contre un tel comportement quand il a dit : « Ceux qui le feraient ne doivent rien espérer de la part d’Allah ». Les musulmans ont le droit de déroger à cette interdiction quand ils sont sous l’autorité des infidèles. Dans ce cas, il leurs est permis d’agir amicalement envers eux tout en préservant leur religion : il leur reste interdit de faire preuve de sincérité dans cette amitié.

Fidèle à ces préceptes de l’islam, Tareq Oubrou ne recule devant aucun mensonge quand il s’adresse aux Français. En réduisant l’islam à une foi basée sur une pratique éthique, individuelle et intérieure, il occulte d’une manière cynique les fondements de l’islam. Il renie, dans un but de tromper les autres, des fondamentaux comme le Jihad, la Charia avec ses discriminations racistes et ses peines légales ou la gouvernance… Il laisse sous-entendre que la foi est librement consentie, en occultant d’une manière abjecte qu’on devient musulman par naissance et que l’apostasie dans l’islam est punie par la mort.

À l’appui de cette pratique de la Taqiyat, les exégètes musulmans citent un proche compagnon de Mahomet, Abu Darda, qui disait : « Sourions à la face de ces infidèles, alors que notre cœur les maudit ».

hollandeislamLa première partie de la vidéo illustre parfaitement la maîtrise de la Taqiyat par Tareq Oubrou. Quand il s’adresse aux Français et à son ami, Alain Juppé, Tareq Oubrou affirme que l’islam se limite au culte et la foi, librement consentie. Il souligne, avec un cynisme absolu, que l’adhésion à l’islam est un choix individuel, qu’il n’est imposé à personne et que l’islam ne concerne ni une communauté, ni un peuple, ni une terre.

Il parle comme si la Oumma ou communauté de Mahomet, et la Terre d’islam, sont des termes qui n’existent pas dans l’islam.

Tareq Oubrou change totalement de discours quand il s’adresse aux musulmans, comme le montre la deuxième partie de la vidéo.

Dans ce cas, il est en parfait accord avec l’islam authentique, cet islam que le monde occidental considère comme extrémiste, radical et fondamentaliste.

Tarèq Oubrou confirme que l’islam n’est pas une religion comme les autres. Elle n’a rien à voir avec le christianisme ou judaïsme.

L’islam est religion et État, c’est-à-dire idéologie politique, incluant la législation et la gouvernance.
Comme tous les domaines de la vie, la politique, la législation et la gouvernance font partie intégrante de l’islam. Les guerres ainsi que toutes les violences liées à la conquête et à l’exercice du pouvoir politique, font également partie intégrante de l’islam.

Tareq Oubrou reconnait ainsi que l’islam n’est pas une religion au sens qu’on donne à ce terme en Occident, mais une idéologie politique totalitaire qui touche tous les aspects de la vie, allant de l’intime et du privé jusqu’à la gouvernance de toute la société.

La souveraineté n’appartient qu’à Allah seul. Le pouvoir de dicter les lois n’appartient qu’au seul Allah qui a prescrit ses lois divines une fois pour toutes, dans le Coran. Le peuple est exclu et n’a aucun droit sur l’élaboration des lois qui le gouvernent : l’islam est bel et bien un système dictatorial, qui ne donne aucun droit à la personne d’influencer son destin ou de choisir les lois qui régissent la société.

L’état islamique doit être instauré par tous les moyens, y compris la violence, parce qu’Allah l’a ordonné dans le Coran.

Tareq Oubrou appelle tout musulman à œuvrer pour ce seul but : instaurer l’état islamique conformément à la volonté d’Allah. Pour légitimer l’établissement de l’état islamique par tous les moyens, y compris la force, Tareq Oubrou se réfère au fondateur de l’islam : Mahomet qui représente « le parfait modèle que tout musulman se doit d’imiter ».

On rappellera que Mahomet a conquis le pouvoir politique par les armes. Il a instauré un état islamique, au service des seuls musulmans. Il a gouverné selon les lois d’Allah révélées dans le Coran. Cet état est fait pour les seuls musulmans. Les mécréants non musulmans, doivent se soumettre aux lois racistes de la dhimitude.

hollandelechebaboucheQuand nous constatons l’appui que reçoit Tareq Oubrou et les autres imamenteurs, on reste sans voix. Que ce soit Alain Juppé, François Hollande, les autres responsables politiques ou les médias dominants, ils font tous preuve d’une dhimmitude consentie et se prosternent devant cet islam conquérant. Ils se bousculent pour être les supplétifs et les serviteurs les plus zélés de l’islamisation de la France. Face à cette trahison, le devoir de résistance incombe à chaque Français. S’opposer à l’invasion de la France par cette idéologie totalitaire, vaincre la barbarie islamiste et tous ceux qui se mettent à son service, devient le devoir fondamental de chaque citoyen.

Zohra Nedaa-Amal

image_pdfimage_print

17 Commentaires

  1. surtout par Juppé comme président, il continuera la politique de ce gouvernement actuel, sinon pire faisant pacte avec l’islam

  2. Un scénario à la Houellebecq n’ est pas exclus pour la présidentielle de 2022. Contre une Marine Le Pen un Tareq Oubrou; toutes les forces politiques hors du FN, 95% des merdias, les « spécialistes » de l’ islam, les « zintellectuels » appelleront à voter contre la « bête immonde » pour un président « modéré » et charmeur; et par 55% des voix la France deviendra le 58ème état musulman de l’ OCI, un état possédant l’ arme nucléaire et dressé contre le reste de l’ Europe…
    Dis papa, « maquis » cela s’ écrit avec un t ou avec un s ?

    • Mais je ne me marre plus! Je ne me marre véritablement plus! ( Coluche se retournant dans sa tombe).

  3. Ce »Bâtard »vendrait « père et mère »pour le pouvoir,il vend déjà la FRANCE à ses pires ennemis ISLAMIQUES,le peuple aura ta peau »ALI JUPPE »..!!

  4. Merci Zohra pour votre bravoure et votre honnêteté. Ces salopes, fripouilles et rusés musulmans peuvent tromper les français naïfs. Ils sont sans scrupules. Se sont des lâches au service du fascisme sanguinaire du pédophile et phallocrate mahomet.

  5. Taré oubrou devras faire partie de la même charette qu’Ali Jupette le moment venus…

  6. Les patriotes devront destituer oubrou de cette distinction jupeiste et l’expulser de France. Sa satisfaction est d’avoir contribué à planter la graine islamique sur notre Territoire.

  7. Bien que je ne sois toujours pas d’accord sur l’utilisation fourre-tout du mot « raciste », laquelle est tellement mise à profit pour nous diffamer nous que nous devrions à mon avis la bannir ( et bien que je me souvienne d’anciens amis musulmans qui m’avaient décrit l’islam comme raciste avec les noirs, les considérant comme inférieurs, mais je doute que ça provienne du coran ) , je me réjouis très vivement de ce rappel, qu’on lit peu me semble-t-il, bien qu’il soit la clé de l’islamisation « douce » et démographique.

    En effet, comment conquérir un peuple par la fécondité sans masquer ses intentions de domination. De fait, le musulman critiquant le salafisme est celui dont le me méfie le plus.

  8. Zohra Nedaa-Amal, félicitations pour cet excellent article. On sait que les mots les plus utilisés par ces gens sont « hypocrite » et « traitre ».

  9. Ali Juppé à d’ores et déjà métamorphosé Bordeaux via l’instauration à dessein du tramway qui permettait à la racaille de l rive droite idem diversité à debarquer dans cette belle ville de Bordeaux rongée par les bobos inconscients des conséquences d leur boboitude affichée et des appartenants à des loges prégnantes et influentes…
    Néanmoins force est de constater que cela est antagoniste aux intérêts des citoyens Français sur place.

  10. Le Coran ne respecte pas la liberté des non-musulmans. Avant même une majorité démographique (par les naissances et l’immigration (légale ou clandestine)), une forte minorité musulmane soudée pourra orienter la politique française. C’est déjà le cas avec l’indulgence pénale en vigueur dans les ZSP (là où les voyous (vous en savez l’origine) chassent le policier). L’intérêt vital des français c’est leur sûreté, leur liberté. C’est plus important pour votre (sur)vie que la République elle même, qui manque à ses devoirs. L’ère post-républicaine débute, où la société civile doit obtenir, par dévolution, son Gouvernement local, compétent sur la sécurité, et pouvant localement proscrire l’islam.

Les commentaires sont fermés.