Tariq Ramadan, la taqiyya et les propos criminels du mufti du Qatar

Publié le 12 juillet 2013 - par - 1 876 vues
Traduire la page en :

Le sauvetage économique de la France passerait par l’argent du Qatar, nous dit-on sur tous les tons. Curieux. Car le Qatar est une monarchie intégriste. Le mufti du Qatar, Yûsuf Al-Qaradhâwî, un nazislamiste et téléprédicateur vedette d’Al-Jazira, est l’auteur d’une nouvelle saillie qui fait froid dans le dos: « Le djihad en Syrie est désormais un devoir qui incombe à tous les musulmans. Le consentement parental n’est pas nécessaire dans ce cas ».

Retenez cette dernière phrase ; Le consentement parental n’est pas nécessaire dans ce cas. Les parents de nos racailles n’on rien à dire !

Yûsuf Al-Qaradhâwî, est le parrain du CILE (Le Centre de recherche pour la Législation islamique et l’Éthique) que dirige le prédicateur Tariq Ramadan, grand ami de notre Caroline Fourest une autre adepte de la al-taqiyya , qui en tant que lesbienne se verra réservé un sort peu enviable le jour de la victoire de ces amis. Ce théologien qatari a été épinglé à plusieurs reprises pour christianophobie et judéophobie caractérisée et appels répétés au crime, il est aussi le maître spirituel de Nabil Ennasri, président du Collectif des Musulmans de France (CMF).

Pourtant, aucun media, ni l’UMPS ne semblent perturbés à cet égard. Pourquoi ?

Yûsuf Al-Qaradhâwî n’a de cesse de faire la chasse à ceux qui disent du mal du Qatar et Nabil Ennasri (CMF) est le produit le plus abouti de la duplicité inhérente à l’islam politique qui encourage les vertus de la dissimulation (al-taqiyya) et du double discours. A cet effet, le président du CMF utilise deux comptes Facebook :

–          l’un, sous une dénomination officielle (Nabil Ennasri), à destination du grand public, notamment des journalistes et autres idiots utile à la cause,

–          l’autre, sous un pseudonyme (En mode Crsept Aze), au moyen duquel le militant français  (de papier) de l’islam politique exprime ses véritables convictions idéologiques qui magnifie surtout l’idéologie des Frères musulmans.

Par ailleurs, il reprend à son compte les accents messianiques de l’Union Mondiale des Oulémas Musulmans et n’hésite pas à relier la lecture eschatologique et confessionnelle du conflit syrien.

Qu’attend Tariq Ramadan, soit disant musulman modéré invité partout sur nos chaînes dihmnis et d’autres qatarophiles patentés pour publiquement prendre position, en rédigeant à cet effet une condamnation public sur les derniers discours enflammés et haineux du cheikh ? Qu’attend la Fourest pour condamner « son ami » Ramadan ?

Qu’attend l’UMPS ?

Il faut pour comprendre vous signaler l’existence à l’Assemblée nationale française d’un Groupe de collabos dénommé Amitié France-Qatar bien silencieux sur le sujet voir complices de ces fous de dieu. Le nombre de députés membres du Groupe est impressionnant. Je recommande à nos lecteurs de faire eux même des recherches sur le sujet. J’ajoute que si Tariq Ramadan, Nabil Ennasri et d’autres qatarophiles ne pipe mot c’est peut-être parce que fort de ce groupe très qatarophile, ils considèrent qu’ils ont déjà gagné le combat de l’islamisation de notre nation.

Reliez les points et vous comprendrez que notre nation est soumise à une guerre de conquête jusqu’à l’intérieure même de nos institutions et que la al-taqiyya est leur armes favorite contre vous !

André GALILEO

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi