Taubira « odieusement » soupçonnée de censurer une étude sur l’homoparentalité

Publié le 2 mars 2013 - par - 3 683 vues
Share

Il se passe des choses curieuses sur Internet ! En général lorsqu’une information est erronée, on assiste à un démenti officiel en bonne et due forme, par le responsable de cette fausse info.

Or, une « pépite » intitulée « Homoparentalité : l’étude censurée. Taubira, furieuse, demande à la presse de ne pas en parler » (1) transmise par un de mes informateurs favoris, et sur laquelle j’avais commencé à « aiguiser ma plume » dès que j’en eu pris connaissance, a depuis hier, curieusement disparue du site mentionné, purement et simplement, sans commentaire.

Souhaitant le consulter à nouveau aujourd’hui pour compléter mon information, lorsque j’ai tenté, à plusieurs reprises d’y accéder, ni Firefox, ni Internet Explorer  n’avaient accès au site. En revanche ce dernier proposait une suggestion que j’ai adoptée sans hésiter :

« Accédez à une copie en cache de la page 24heuresactu.­com/­2013/­01/­23/­homoparentalite-­letude-­statistique-­censuree-­en-­france/­. »

http://bernardbeaudet.over-blog.com/article-homoparentalite-l-etude-censuree-taubira-furieuse-demande-a-la-presse-de-ne-pas-en-parler-115625609.html

Aucune de mes virées sur le Net ne m’avaient habituée à ce procédé que je découvrais pour la première fois, mais qui m’a permis de retrouver l’article consulté hier… pendant que le site restait « indisponible » ? Un peu comme si « on » lui avait, gentiment s’entend, demandé de faire disparaître cette information « compromettante » pour quelqu’un, ou qu’une mystérieuse panne l’avait terrassé pour un temps indéterminé … (mais c’est surement encore un coup de mon mauvais esprit !).

Le site 24heuresactu.com non seulement indiquait aux lecteurs« qu’une étude publiée par un sociologue américain démontre les effets de l’homoparentalité sur la psychologie des enfants privés d’altérité dans leur éducation et confrontés aux questions sur leur conception et leurs origines. »

Non seulement il précisait que « Cette étude tenue secrète en France démontre, outre les problèmes de déséquilibre psychologique des enfants élevés par des couples homosexuels, que ces enfants sont en moyenne 10 fois plus victimes d’attouchements sexuels que les enfants ayant grandi dans leurs familles biologiques… »

Mais il osait titrer en plus : « Taubira, furieuse, demande à la presse de ne pas en parler »

Bien sur immédiatement un petit roquet, signant d’un anonyme « Terry G ». se déchaîne sur le site pour le moins orienté « So People.fr (Chroniques d’actualité – Reflets de Sociétés) » pour démentir la colère de leur égérie et même (pendant qu’on y est pourquoi se gêner) la véracité du fameux texte, en incendiant les « blogueurs sournois » « sans conscience intellectuelle » … (2) – (3)

« Encore du baratin pour atteindre à l’image et à l’honneur de « La garde des Sceaux » qui jouit actuellement d’une popularité exceptionnelle, notamment auprès de la jeunesse et des populations L.G.B.T. en général pour ses prises de position… »

Plus loin :

« Sur le net, tous se découvrent des ferveurs journalistiques et s’inventent des éditos abracadabrants et diffamatoires. C’est donc tout simplement une tactique assez banale de « blogueur » sournois ou très peu « à-même » en vérité de l’actualité, et qui cherche à profiter des débats pour faire son « buzz » sans conscience intellectuelle… « 

Effectivement, chère petite chose (homme, femme, hermaphrodite ?) qui vous cachez derrière un nom tronqué, nous sommes plusieurs à nous être découvert de furieuses envies de manifester par écrit nos colères et nos révoltes devant les honteuses lâchetés, manipulations, trahisons de la gente politicienne qui a littéralement pris en otage la Nation France, pour lui imposer tous ses délires, ses déviances, ses vices les plus sordides, en s’appuyant sur une minorité de minorité (les gays excentriques, totalement déséquilibrés et vulgaires pour la plupart, ne représentant heureusement qu’une infime partie de ceux qui ont choisi de vivre leur préférence sexuelle dans une discrète respectabilité).

La différence avec vous c’est que nous, nous avons le courage de nos opinions et pour la plupart nous signons de notre nom entier. Alors commencez donc par prendre quelques leçons de savoir vivre et de courage et seulement alors vous pourrez nous faire profiter de votre science toute neuve ; en attendant retournez à vos médiocres renvois gastriques et laissez-nous exprimer nos opinions qui, même si elles vous défrisent, sont notre droit, du moins tant que vos minables références amicales n’ont pas encore réussi à museler totalement la liberté de penser et d’écrire.

Surtout apprenez à lire un peu mieux avant de déverser vos torrents d’inepties ; lorsque vous prétendez  » Il aurait fallu effectuer quelques clics de recherche pour tomber sur les publications du document en question » cela signifie que vous vous référez uniquement au Net et n’avez pas compris que le reproche est précisément que la Presse écrite en France n’a fait état de cette étude ; c’est écrit en toutes lettres, il suffit de lire :

« Il est étonnant de constater que cette étude n’a jamais été évoquée par le moindre journaliste, en France, alors que nous sommes censés être en plein débat sur l’homoparentalité. Les journalistes préfèrent suivre les socialistes dans leur chasse aux « dérapages » homophobes plutôt que de s’interroger sur le fond du sujet et sur les dangers d’une telle loi. »

L’auteur de l’article qui vous énerve, précise par ailleurs qu’il est clair qu’une étude sociologique peut être controversée, au lieu de la cacher, et rappelle que les défenseurs du mariage homo prétendent « que les premières études prouvent qu’il n’y a pas de différence éducative entre l’homoparentalité et la parenté « classique » … sans jamais présenter les dites études.

D’un côté Mark Regnerus, sociologue américain qui dresse le bilan de sa longue et respectable étude (2988 personnes interrogées) démontrant le déséquilibre avéré des enfants de parents homos, bien plus sujets aux dépressions et aux problèmes physiques, de l’autre les écœurantes expectorations de Caroline Fourest, prétendument journaliste « d’investigation », qui glapit (elle ne sait faire que cela) que les hétérosexuels sont des alcooliques qui frappent leurs enfants et en abusent … mais qui ne présentent aucune étude sérieuse étayant ses dires ; comme d’habitude il faut se contenter de gober ses paroles sans craindre d’avaler tout cru ses indigestes élucubrations.

Malheureusement Monsieur Terry G. le combat est inégal, car l’immense majorité des gens sensés n’ayant pas pour la Fourest les yeux de Fiametta, c’est bien l’étude américaine qui retient notre attention, et par la suite, la conclusion du site 24heuresactu.com qui nous agréés :

« tous ces futurs enfants dépressifs, drogués, aux troubles psychologiques, parasites de l’état, formeront de formidables électeurs (et militants pour ceux qui seront un peu plus en forme) du Parti Socialiste. On comprend mieux pourquoi le PS veut déglinguer nos enfants et légaliser le commerce des bébés. La dégénérescence programmée, c’est maintenant ! »

Je comprend qu’il vous soit particulièrement douloureux, de constater que d’aucuns se permettent de souligner les mensonges et mauvaises actions de vos égéries, mais ce n’est pas notre faute si vous avez manifestement choisi le mauvais camp !

En revanche si vous souhaitez sincèrement vous soigner, rejoignez-nous ; à Riposte Laïque nous sommes tellement ouverts, tolérants, courageux et intègres, que nous vous inviterons sans préjugés, à partager avec nous nos saines et « émulatrices » discussions passionnées, par articles interposés.

Josiane Filio

(1) http://24heuresactu.com/2013/01/23/homoparentalite-letude-statistique-censuree-en-france/

(2) http://www.sopeople.fr/actualites/homoparentalite-letude-du-sociologue-mark-regnerusa-soit-disant-censuree-par-christiane-taubira/

(3) http://www.sopeople.fr/actualites/les-homos-inaptes-a-elever-des-enfants/

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.