Témoignage exclusif d’Erwan Castel depuis le Donbass: la Russie vaincra l’Otan

Erwan Castel a aujourd’hui 59 ans. Successivement officier parachutiste français, militant indépendantiste breton, puis guide expédition en Amazonie française, il a décidé de rejoindre la rébellion du Donbass s’opposant à l’opération militaire lancée contre sa population russe en 2014 par les putschistes du Maïdan. Sur le terrain depuis février 2015, installé à 4 km du front, soumis au tonnerre des obus et des missiles jour et nuit, il a accepté de témoigner de ce qu’il constate sur place chaque jour et de nous livrer son analyse de la situation.

J’ai découvert ce qu’était vraiment le Nouvel Ordre Mondial

Avant d’être sur le terrain au Donbass, quel constat faisiez-vous de la situation actuelle ?
J’ai découvert à travers mes lectures et mes recherches le Nouvel Ordre Mondial qui agitait les valeurs de la démocratie pour mieux détruire les pays non alignés. La nouvelle parole d’évangile était celle du NOM. J’ai commencé à m’intéresser à la géopolitique du moment, la guerre de Serbie, la Géorgie, etc., et tout ça m’a amené à prendre un positionnement radical contre la politique néo-capitalisme. J’ai pris conscience que les luttes n’étaient pas horizontales, qu’elles soient politiques ou idéologiques, mais verticales.

J’en veux pour exemple les gouvernements français qui viennent de passer ces 30 dernières années ; censés être tous différents, ils ont néanmoins travaillé dans la même direction. La seule différence c’est l’écume des vagues qui change de couleur, mais la vague reste la même. C’est le tsunami qui vient pour détruire les gens et les enfermer dans un consumérisme débilitant. C’est cette vague qui veut détruire les peuples à travers leur identité. L’objectif final n’ayant pour but que d’asseoir le système.

Je suis déçu quand je vois des gens qui surfent sur la guerre en Ukraine pour faire du prosélytisme politique, religieux et parfois ethnique qui ne correspond pas à la réalité du Donbass et de la Russie. Alors que le combat d’aujourd’hui c’est un combat vertical des peuples contre le pouvoir de la marchandisation.
Le gouvernement ukrainien étant d’abord oligarchique, ceci explique la révolution de la dignité du Maïdan qui, comme de nombreuses révolutions colorées, s’appuyait sur un mécontentement populaire détourné vers des intérêts souvent opposés. Le peuple trimait et trime encore pour quelques oligarques qui se remplissent les poches.

Au fil du temps j’ai vu un discours russophobe s’implanter. Derrière des revendications socio-économiques il y avait surtout des revendications politiques avec des services américains et occidentaux qui essayaient déjà de réaliser une préemption de l’Ukraine.

Comment en êtes-vous venu à rejoindre la rébellion du Donbass ?
Quand j’ai quitté ma première vie d’officier, j’ai continué à suivre la géopolitique.
J’avais pu constater que l’armée française dans ses interventions à l’étranger était aux antipodes des rêves que l’on peut faire. Une armée infectée par le carriérisme des officiers et les intérêts des uns ou des autres. La réalité a détruit mon rêve d’enfant quand je voyais mon père rentrer en uniforme à la maison. La réalité de l’armée sur le terrain des opérations extérieures m’a fait prendre conscience qu’il y avait un gouffre entre la doxa officielle et la vérité.
Idéaliste, je suis tombé de haut quand au fil des missions j’ai découvert les magouilles du gouvernement français à l’étranger. J’ai donc décidé de « claquer la porte ».

Je suis persuadé que le massacre d’Odessa a été prémédité

J’ai vu cette violence commencée au Maïdan se propager dans d’autres villes d’Ukraine et le 9 mai 2014 le massacre d’Odessa par le bataillon Azov qui a tué 50 innocents m’a profondément choqué. Je suis persuadé que le massacre d’Odessa a été prémédité. Le pire c’est qu’en France et en Europe, ce massacre n’a fait que 3 lignes au niveau des « chiens écrasés ». J’ai vu ensuite une attaque sur Slaviansk, un bombardement sur Lougansk. Depuis avril 2014 j’étais en contact, par le réseau social russe VK, avec des séparatistes de Lougansk, à propos de sujets divers comme par exemple l’ostracisation de la langue russe, pourtant parlée par 60 % des habitants de l’Ukraine et quasi 100 % par celles du Donbass et de la Novorossiya (d’Odessa à Kharkov).
Le drame du Donbass, j’ai pu y mettre un visage lorsque j’ai vu en vidéo une femme, avec qui j’étais en contact sur VK, mourir dans une attaque sur Lougansk. C’est ce drame qui a déterminé ma décision. Après avoir été officier durant 13 ans, lieutenant puis capitaine, ORSA, du temps de la guerre froide, je suis arrivé à Donetsk en février 2015 venu de Guyane française où j’étais guide d’expédition en forêt amazonienne.
.
Qu’avez-vous fait à votre arrivée ?
J’ai intégré d’abord une 1re unité cosaque sur Debalsevo, à 70 km au Nord de Donesk, juste avant les accords de Minsk. J’ai rejoint ensuite le 4e bataillon de la garde républicaine avec quelques Français sur le front de Marinka, sur la périphérie sud-ouest de Donetsk en juin 2015. À partir de cette date le front s’est enterré, tant au niveau politique que militaire sur quelques 480 km de ligne de front. Nous avons rejoint la compagnie de reconnaissance d’un bataillon de chars mais les accords de Minsk incluant un retrait des armes lourdes de la ligne de front, donc des bataillons de chars, je me suis retrouvé enfermé dans une caserne. Je suis alors passé à la 5e brigade où j’ai rejoint un bataillon au sud de Donesk.

Il faut savoir qu’à l’époque j’étais considéré comme un « partisan » en tant que sniper. En 2017, après avoir réalisé sur le front des premières missions de sniper en tant que « partisan », j’ai intégré la brigade internationale « Piatnashka » qui opère sur le front de la zone industrielle de Promka, à 10 km au Nord de Donetsk. Sur cette zone particulièrement active j’ai continué à servir en tant que sniper, réalisant également des missions sur d’autres secteurs au Sud de la République tenus par le 9eme régiment et la brigade Slaviansk. C’est sur ce front Sud que j’ai été grièvement blessé par une mine anti-personnel ukrainienne le 23 septembre 2019, ce qui va me diriger vers un long chemin opératoire (11 opérations déjà réalisées) et qui devrait s’achever cette année avec une amputation du bras et une prothèse bionique qui me permettra de reprendre pleinement mon travail solitaire sur le front.

Comment se déroule actuellement votre journée de service ?
Actuellement les soins médicaux rythment toujours mon emploi du temps, analyses, pansements, antidouleurs… au cours desquels j’en profite pour visiter et aider des camarades et des enfants blessés et hospitalisés. À ma base, je participe aussi aux services habituels d’une caserne et pendant les moments libres je continue à alimenter mon blog de réinformation. Mais je réalise également et régulièrement des missions sur le front où se situe actuellement mon bataillon. Ce sont essentiellement des missions d’observation d’une journée à partir de drone acquis grâce à la solidarité de mes amis en Russie et en France. Si je ne suis plus combattant une arme à la main, je peux continuer à servir sur le front et apporter une aide à mes camarades.

Que faites-vous désormais ?
Depuis que j’ai été blessé, je travaille dans le renseignement, l’identification photographique avec des drones. Le drone, qui est la plus grande révolution dans la conduite des opérations militaires, a offert un accès à la 3eme dimension à tous les combattants, avec des matériels très performants et accessibles (la majorité des drones utilisés sont des drones commerciaux). Grâce à leurs capacités de vol, d’observation et de géolocalisation, les drones sont aujourd’hui utilisés au profit de l’artilleur pour définir et corriger son travail, mais aussi au profit des unités blindées ou d’infanterie pour réaliser des reconnaissances aériennes sur leurs itinéraires et jusqu’au sniper qui peut rechercher et confirmer des positions.

Le drone est désormais omniprésent et permet à n’importe quel militaire de base, sans formation technologie particulière, d’apprendre à l’utiliser pour repérer les objectifs et les mouvements ennemis. La vraie révolution militaire de cette guerre c’est l’usage du drone. Déjà en tant que sniper j’utilisais un drone, un petit quadricoptère, qui montait à 300/400 m d’altitude, équipé d’un zoom très puissants et qui me donnait en direct l’image sur ma console de commande raccordé à un smartphone. Ce type de drone permet de repérer un type allongé dans l’herbe, même camouflé, ou les traces d’un véhicule jusqu’à identifier le type de véhicule.

Le drone permet d’augmenter considérablement le renseignement

Que recherchez-vous précisément sur le terrain avec les drones ?
Concrètement, sur les positions de mon unité qui est sur une nouvelle ligne de front apparue en mai 2022, les drones permettent de suivre et d’évaluer le dispositif ukrainien à l’avant et son évolution comme par exemple les tranchées, effectifs, casemates, mais aussi dans la profondeur (jusqu’à 6 km environ) pour repérer les bases arrières, les points de tir de l’artillerie du 1er échelon, les cheminements utilisés pour les rotations d’unités etc. On peut aussi repérer les infrastructures détruites ou minées et bien sûr appuyer les tirs de notre artillerie en les observant en les corrigeant en temps réel.
Le drone permet d’augmenter considérablement le renseignement, l’efficacité et par conséquent de gagner du temps et de sauver des vies amies.

Depuis le début du conflit, qu’est-ce que vous pouvez constater sur place de l’implication de l’Otan et des pays européens ?
Les pays occidentaux interviennent dans le conflit en soutenant les Ukrainiens économiquement, en les mettant sous perfusion en permanence. Militairement on a observé une évolution de l’armée ukrainienne au fil des mois aux normes de l’Otan. Au début cette armée était d’un misérabilisme désolant. Les Occidentaux l’ont reprise en main et ont envoyé des instructeurs, des formateurs. Ils ont injecté de l’argent pour moderniser les équipements. Depuis le Maïdan, le véritable objectif a toujours été de faire avancer l’OTAN jusqu’aux frontières de la Russie. Or, un pays ne peut rentrer dans l’OTAN que s’il y a une compatibilité à la fois organique et procédurière entre son armée et l’OTAN, au moins dans les connections, au niveau des centres de commandement, des centre de transmission, des procédures d’engagement etc.

La France livre du matériel militaire à l’Ukraine depuis 2016

En 2015, on a vu arriver déjà des instructeurs de l’OTAN venus former des officiers qui ont eux-mêmes répercuté sur leurs sous-officiers cette normalisation. Ça a été très loin. Ils ont même créé des grades qui n’existaient pas avant. Cette normalisation, nous l’avons observée sur le terrain avec par exemple les blog post, ce sont des chekpoints par lesquels la population pouvait passer à travers la ligne de front. Il y avait 45 chekpoints. Les civils qui passaient nous disaient que l’armée ukrainienne avait beaucoup changé.
Après, on a vu arriver dans les bataillons spéciaux beaucoup de mercenaires occidentaux. En 2015 lorsque je combattais sur le secteur sud de Donesk, on savait qu’il y avait une cinquantaine de Français qui se battaient dans ces bataillons nazis. Certains étaient d’anciens militaires, d’autres sont arrivés avec du matériel. À noter aussi la présence de groupes de combattants appartenant à des sociétés militaires privées (étasuniennes, polonaises, etc.) qui sont intimement liées aux ingérences extérieures de leurs gouvernements qui les encadrent et les équipent.

La France s’est peu à peu impliquée en livrant du matériel militaire à partir de 2016 et du matériel de combat létal à partir de 2017 avec notamment des lance-roquettes et des missiles anti-char. N’oublions pas que ça fait parti du jeu militaro-industriel que de tester sur place de nouveaux armements en situations réelles.

Vous avez constaté une montée en puissance de cette implication ?
Progressivement, la France s’est engagée dans ce conflit d’abord avec des contrats d’équipements, donc des instructeurs militaires jusqu’à fournir aujourd’hui de l’armement lourd, notamment des canons CAESAR de 155 mm. C’est dramatique, car c’est un fleuron de l’armement militaire français. La guerre c’est un business. Nexter qui représente l’armement français, va sans doute connaître un bel essor. Depuis que le canon Caesar est en opération ici, la Belgique en a commandé 30 ou 40 à la France. L’armement militaire français va connaître une embellie grâce à la guerre en Ukraine mais pas le portefeuille des Français, bien au contraire ! Pour les Américains, les Britanniques, les Canadiens aussi c’est jack-pot ! Même si l’Ukraine n’est pas solvable c’est l’UE, le FMI et les contribuables européens qui paieront derrière les industriels de l’armement. Militairement on va se battre jusqu’au dernier Ukrainien et on va saigner le dernier sou de l’ouvrier français ou allemand. L’OTAN se servira dans les poches des contribuables de l’UE. Les industriels sont heureux de ce conflit parce que c’est un conflit de haute intensité donc ils vendent du matériel lourd très cher, ensuite parce qu’ils sont certains d’être payés par les contribuables européens. Les Français n’ont pas compris ça. Si les Français ne partent plus en vacances c’est à cause de l’inflation, pas à cause de Poutine et de l’Ukraine.

Il faut savoir que les oligarques ukrainiens ont dépecé le pays

Vous pensez que l’Ukraine s’est vendue aux Occidentaux ?
La corruption en Ukraine c’est atavique. Il faut savoir que les oligarques ukrainiens ont dépecé le pays. L’Ukraine a sombré dans un système oligarchique de plus en plus corrompu depuis 30 ans. En Ukraine, la corruption c’est un sport national à tous les niveaux de l’administration. L’administration ukrainienne ne sait pas fonctionner autrement. Si vous voulez quelque chose, ça passe par des bakchich. L’Ukraine, c’est l’Afrique de l’Europe. Au niveau des mentalités, économique, corruption… II faut savoir que les plus gros réseaux de prostitution sont en Ukraine. L’Ukraine c’est la plaque tournante de la drogue, de la prostitution, de la pornographie… Pourquoi ? Parce qu’ils sont dans un système oligarchique. L’oligarque fait quoi ? Il ne s’intéresse pas au bien-être de son peuple, il l’utilise pour gagner de l’argent. Il y a un travail de nettoyage pharaonique pour faire de l’Ukraine un pays propre.

Pensez-vous que les puissances occidentales se servent des Ukrainiens comme chair à canon pour tuer des Russes ?
C’est certain. Zelenski va aller jusqu’à la destruction totale de l’Ukraine. Le peuple ukrainien est un peuple consommable. Dans le narratif du NOM, les peuples ne sont que des outils à consommer ou de la chair à canon. On est exactement dans ce schéma-là.
Zelenski c’est un acteur, un clown, lui il ne veut rien. Il maîtrise parfaitement son rôle de marionnette. Ce qu’il veut, c’est mettre des millions de côté dans un paradis fiscal. Lui il applique la feuille de route. Deux fois, depuis février 2022, Zelenski a dit « je veux négocier avec Poutine ». La première fois c’était juste après l’entrée des troupes russes en Ukraine. Zelenski tremblait devant les caméras. Que s’est-il passé ? Biden et Borel, ministre des Affaires étrangères de l’UE, lui ont téléphoné pour l’empêcher de négocier. Et dès le lendemain on a entendu Zelenski dire « je ne négocierai pas avec les agresseurs ». Puis quand Severodonetsk a commencé à s’effondrer, il a voulu négocier à nouveau. À ce moment-là il y avait mille morts par jour dans son armée… On a vu arriver Boris Johnson à Kiev qui lui a promis monts et merveilles et l’a fait changer d’avis.

Zelenski n’a plus aucun contrôle ni aucun pouvoir sur le destin de l’Ukraine. C’est la marionnette des Occidentaux, ni plus ni moins.

Il faut quand même rappeler que Zelenski c’est un enfant de Krivoï Rog qui est une grande ville du Sud de l’Ukraine. Zelenski, la 1re langue qu’il a apprise au berceau, c’est le russe. Il dit lui-même « je parle mieux russe qu’ukrainien ». Zelinski est un enfant de l’Ukraine russe. C’est un homme qui avant d’être Président ne s’exprimait qu’en russe. Son grand-père est mort lors de la grande guerre patriotique en virant les nazis d’Ukraine. Déconnecté de tous ses commanditaires occidentaux, Zelenski est capable d’aller négocier avec Poutine. Son problème c’est qu’il est avide de pouvoir, d’argent, de puissance, il est entre les mains des oligarques. C’est vraiment une marionnette sans cervelle. Il a beau essayer de remuer dans ses fils, le marionnettiste tire sur les fils et le remet au garde-à-vous.

De la même façon on lui a dit « tu va mobiliser les femmes ukrainiennes pour qu’elles aillent mourir sur le front russe », il l’a fait. Ceci dit, c’était peut-être l’erreur à ne pas commettre, car on sent qu’il commence à avoir des problèmes. En Transcarpatie et dans d’autres régions, nombre d’hommes refusent que leur femme, leur mère, leur fille aillent sur le front. Qu’il y ait des femmes volontaires qui aillent sur le front, dans l’esprit ukrainien c’est normal. Mais que l’on oblige les femmes à mourir contre leur gré, c’est inenvisageable. Les hommes ici ont une vision familiale, paternelle. On protège sa famille, on protège sa femme. Tout le monde slave, en dehors des grandes villes qui commencent à souffrir des mêmes problèmes mentaux qu’en Occident, est resté ancré dans ces valeurs morales et familiales. Les Ukrainiens ne laisseront pas leur femme mourir contre leur gré pour satisfaire les appétits des Américains et de l’UE !
De même, les 7 à 8 millions d’Ukrainiens qui ont quitté l’Ukraine avec leurs belles bagnoles et leur argent, Zelenski veut les déchoir de leur nationalité ukrainienne s’ils refusent de venir se battre sur le front ! Pour une fois, il a pris une décision logique, mais tous ces oligarques ont déjà des passeports étrangers, donc…

La Russie mène deux guerres : une guerre militaire contre l’Ukraine et une guerre économique contre l’Occident

Comment expliquez-vous que bien que l’on annonce que Donesk soit libérée il y ait encore des bombardements sur la ville ?
Je constate que durant huit ans ce sont les zones périphériques de Donesk qui ont été bombardées dans un rayon de 2/3 km. Aujourd’hui, c’est le centre-ville qui est attaqué, avec tous les jours plus de 20 morts et une quinzaine de blessés. Le 5 juillet nous avons eu jusqu’à 730 obus tirés sur Donesk en centre-ville, loin des casernes et des dépôts militaires. Il faut savoir qu’un tiers des obus sont des 155 mm français ! Les Ukrainiens tirent dans la ville, détruisent des maisons d’habitations, des hôpitaux, des centres commerciaux. Par rage, par haine… parce qu’ils sont en train de perdre la guerre et que c’est leur façon de se venger.

Vous pensez qu’Emmanuel Macron a une grosse responsabilité dans ces faits ?
Il faut savoir que la Russie mène deux guerres : une guerre militaire contre l’Ukraine et une guerre économique contre l’Occident. On constate une érosion grave des économies occidentales puisque l’on va arriver à un point où les pays occidentaux vont devoir sacrifier leur propre population pour continuer à soutenir la folie de Zelenski.
Je crois que ce que Macron veut faire surtout, c’est internationalement participer à l’extension de l’OTAN vers la Russie, et intérieurement entrer dans une économie de guerre pour créer un écran de fumée afin de masquer son échec économique aux Français.
Le but de toute dictature c’est de domestiquer les foules avec le levier de la peur : la peur de la contagion épidémique, la peur de la Russie… payez, payez, payez pour faire reculer la méchante Russie. Tout ça pour protéger un système qui va perdurer encore un peu plus longtemps mais qui est à l’agonie. La France est déjà dans une dictature constitutionnelle. Ce président sous la Ve République, c’est un petit führer qui a plus de pouvoirs politiques qu’un roi du temps de la monarchie.
Il faut détruire ce pouvoir occidental qui ne cherche depuis des siècles qu’à détruire le peuple pour servir une élite au pouvoir, qu’elle soit religieuse, économique, idéologique ou politique. Actuellement la France ne vaut pas beaucoup mieux que l’Ukraine. Le bon sens commun doit reprendre le contrôle.

On accuse les forces russes de nombreux massacres dans les médias occidentaux. Qu’en est-il réellement sur le terrain ?
Une guerre n’est pas quelque chose de propre. Après il faut distinguer les dommages collatéraux inévitables et le crime de guerre.
Le dommage collatéral est inévitable dans le cas de batailles urbaines. Lorsqu’on bombarde des infrastructures militaires dans une ville, on peut difficilement éviter des pertes civiles.
Pour un crime de guerre : il y a le crime qui relève du « pétage de plomb » d’un soldat qui perd le contrôle pour x raisons, et puis il y a le crime de guerre organisé par le commandement, répété et massif. Il est important de différencier les deux.

Côté ukrainien, depuis huit ans, même l’ONU l’a reconnu, il y a eu des crimes de guerre ordonnés, répétés. Depuis 2014 on sait que les artilleurs ukrainiens font des campagnes de tir destinées à faire du terrorisme auprès de la population civile. 84 % des civils tués par les bombardements (chiffre des Droits de l’Homme de l’ONU), sont des habitants des territoires des républiques séparatistes.

Côté russe, je n’ai jamais vu de crimes de guerre intentionnellement faits. Je peux affirmer que lorsqu’un civil est tué, une enquête très sévère est effectuée par les forces russes. Si, dans un combat de rue, il y a des civils tués, au niveau de l’échelon du commandement il y a une enquête extrêmement sérieuse qui est effectuée pour déterminer les responsabilités. Si on a la preuve qu’un soldat russe a eu un mauvais comportement, il est immédiatement sanctionné.

J’ai remarqué plusieurs fois que lorsqu’il y a des tirs ukrainiens très meurtriers, ils sont suivis par une période très calme. On peut imaginer que le narratif occidental manichéiste qui veut faire croire à ses populations (qui ne représentent que 20 % de la population mondiale) que les méchants sont les Russes, inversant les valeurs jusqu’à institutionnaliser le faux en tant que vérité, demande aux Ukrainiens de faire profil bas pendant quelques jours pour mieux étouffer les crimes de guerre effectués.

À côté de ce silence complice autour des crimes réels, la propagande de guerre occidentale construit en permanence des mythes criminels accusant la Russie : le supermarché de Kiev (qui était fermé et transformé en dépôt de munition d’artillerie), la maternité de Marioupol (mise en scène), le théâtre de Marioupol (où même Amnesty international reconnaît qu’il n’y a pas eu de massacre), etc., la liste est longue procédant à un matraquage médiatique en forme de zapping où le public ne retient que les accusations et jamais les enquêtes ultérieures qui les démontent.
Donc, quand les Ukrainiens tuent des gamins, d’abord les médias occidentaux n’en parlent pas, mais l’armée ukrainienne fait profil bas.

Ainsi du soi-disant massacre de Boutcha, près de Kiev alors qu’au lendemain du départ des Russes les autorités locales ne parlent pas de massacre. Le maire de Boutcha annonçant même « les envahisseurs russes sont partis, tout va bien ». Les tués apparaissent après qu’une unité spéciale ukrainienne appelée « Safari », qui est une brigade de volontaires ultra-nationalistes, soit arrivée un jour plus tard. Et la scène est étrange : des corps avec des mains liées et des brassards blancs qui désignent des pro-Russes (bleu ou jaune pour les Ukrainiens, blanc ou rouge pour les Russes). Alors que le narratif occidental parle de tirs contre la population dans les rues, des mains ligotées dans le dos, ça veut dire qu’on tue la personne et qu’on va lui ligoter les mains après ? Alors que le narratif occidental nous raconte que les corps gisent dans les rues depuis 3 semaines, ces derniers ne montrent aucune lividité ni rigidité cadavérique importante et de plus sont intacts. Donc les Russes massacrent des civils, mais leurs véhiculent tout comme les chiens et les oiseaux évitent leurs corps pendant 3 semaines ? La réalité est simple : des prisonniers pro-Russes ont été exécutés. Et la version officielle est tellement énorme qu’elle n’est même pas crédible, sauf pour les Occidentaux abrutis par les mantras des médias mensonges aux ordres des gouvernements, eux-mêmes aux ordres l’OTAN.

Dès qu’un civil meurt dans une ville ukrainienne, c’est forcément un crime de guerre russe. Il ne faut pas généraliser le crime de guerre à l’ensemble d’une armée et il ne faut pas criminaliser tous les actes de cette armée parce qu’elle a égratigné un immeuble.

C’est un obus français qui a tué la petite Véronika, 10 ans

Quand cette petite fille, Veronika Badina, 10 ans, est assassinée le 5 juillet par un obus de l’OTAN, tiré apparemment par un 155 mm français, que vous inspire ce fait ?
C’est le paroxysme de la tragédie de voir une petite fille se faire hacher par un obus de l’OTAN. La mort d’un enfant, ça me bouleverse toujours. Le corps a été éparpillé sur 20 m à la ronde. Il y avait du sang partout. Et ce n’était qu’une gamine de 20 kg. On peut s’habituer à la mort d’un adulte et il y a une certaine accoutumance, mais un enfant, c’est insupportable. On a vu trop souvent des enfants innocents sacrifiés sur l’autel de cette marchandise occidentale en Serbie, en Palestine, en Irak, en Syrie, au Yémen et tant d’autres pays « non alignés ». On ne peut pas s’habituer à ça. Après 5 mois d’intervention russe, que l’on soit encore obligé de vivre ça à Donesk, c’est difficile à supporter, même si les choix militaires peuvent l’expliquer. Quand j’ai appris que c’était vraisemblablement des obus français… Là, non.

La première caserne est à 3 km. Il n’y a absolument aucun objectif militaire.
Le 155 mm c’est extrêmement précis. Il ne s’agissait pas d’une roquette perdue. L’artillerie c’est mathématique et les systèmes d’armes modernes, comme deux qui sont livrés par l’OTAN, ont une précision de quelques mètres. Ce tir a été voulu, calculé, prémédité, pour tuer. Là on est dans le crime de guerre. D’autant qu’il n’y a pas qu’un seul obus qui est tombé mais une cinquantaine, dans le même quartier civil et dans un laps de temps suffisamment long pour que les artilleurs sachent parfaitement et aient la confirmation exacte de sur quoi ils tiraient ! Là ce n’est pas une erreur de calcul des artilleurs ukrainiens mais bien un crime de guerre calculé, répété, et parfaitement intentionnel.

Des frappes terroristes qui n’en finissent plus…
Dans la nuit du 12 juillet, l’armée ukrainienne a effectué une frappe massive et meurtrière sur la ville de Novaïa Kakhovka dans la région de Kherson. Selon les autorités locales, les forces armées ukrainiennes ont frappé la ville à six reprises, dont trois ont été contrées par les systèmes de défense anti-aérienne. Les tirs seraient effectués par un lance-roquettes multiples américaine HIMARS.
Les frappes ont provoqué une explosion dans des entrepôts d’engrais minéraux (salpêtre), ont détruit une usine produisant des équipements pour les centrales hydroélectriques, et ont endommagé deux marchés de la ville, un hôpital, des églises, des écoles et des maternelles ainsi que des centaines de bâtiments résidentiels et d’autres infrastructures civiles. Un entrepôt contenant 35 tonnes d’aide humanitaire, notamment des produits alimentaires pour les habitants, a également été complètement détruit.

Selon les premières informations, au moins cinq personnes sont mortes, sept toujours portées disparues sont recherchées sous les décombres, et environ 80 personnes ont été blessées.
L’attaque a été planifiée de manière délibérée et cynique et n’est rien d’autre qu’un acte de terrorisme ciblé commis par le régime de Kiev. De tels crimes doivent être reconnus par la communauté internationale et ne doivent pas rester impunis.

Je vois l’Ukraine s’enfoncer jusqu’à sa complète dislocation

À votre avis, cette guerre trouvera t-elle une issue favorable rapidement ?
C’est toujours facile de démarrer une guerre mais c’est toujours difficile de la terminer. On s’achemine visiblement vers la libération du Donbass vers l’automne. Je ne pense pas que la guerre se termine, sauf s’il y a un renversement de pouvoir à Kiev ou un soulèvement populaire suffisamment important pour empêcher Kiev de rentrer dans l’OTAN, dans l’UE…

Actuellement, je vois l’Ukraine s’enfoncer jusqu’à sa complète dislocation
, c’est-à-dire la perte d’Odessa et de Kharkov. L’Ukraine ne peut rien exiger, elle n’est pas en position de force. Une fois que ces deux villes seront tombées, je pense que les objectifs militaires de la Russie seront atteints. Kharkov protège le côté russe et ils auront une sorte de clé de voûte qui protégera le Donbass. Odessa c’est une ville qui fait partie de la Novorossia, qui permettra d’assurer une continuité territoriale jusqu’à la Transnitrie et qui offrira un domaine russe et pro-russe homogène et surtout ça fermera le dernier accès à la mer Noire de l’Ukraine.
C’est très important, car l’Ukraine sans accès à la mer Noire perd au minimum 70 % de sa valeur stratégique aux yeux de l’OTAN. Stratégiquement, l’Ukraine est une belle fille aux yeux de l’OTAN parce qu’elle a les pieds dans l’eau ! Il ne faut pas oublier que le Maïdan représentait pour les Américains deux principales proies : mettre la main sur l’industrie du Donbass qui leur a échappé, et la position stratégique de la Crimée qui leur a également échappé, et qui leur aurait permis de contrôler la mer Noire et d’avoir un avant-poste tactique.

Si l’Ukraine ne peut plus offrir à l’OTAN un accès à la mer Noire, elle perd toute sa valeur stratégique, ainsi qu’économique et humaine.

Dix ans de guerre, c’est un gâchis phénoménal pour un pays qui finira par se fédéraliser avec ce qui lui restera de son territoire. Et tout ça pour quoi ? Pour les beaux yeux de Washington, pour l’orgueil de l’OTAN, pour la vanité des banquiers occidentaux… On aura détruit tout un pays pour en arriver à ce que le bon sens commun demandait déjà en 2014. Combien faudra-t-il de morts encore pour que les peuples soient libérés ? Combien de rivières de sang et de larmes faudra-t-il pour qu’on en finisse avec ces États-nations qui saignent le monde ? Combien faudra-t-il de destructions, pour qu’on en finisse avec ce système de pensée unique, de système économique unique, de NOM, etc. ? C’est désespérant.

Il faut que la victoire totale sur Kiev et l’OTAN s’accomplisse

Que pensez-vous que Vladimir Poutine fera de l’Ukraine ensuite ?
Poutine est le dernier dinosaure parmi ces chefs d’État capable de tout sacrifier pour sauver leur pays et leur peuple. Plutôt que d’attendre un homme providentiel qui sauvera du naufrage un pays entier, il faut que les peuples reprennent en main la définition de la structure du pouvoir. Quand on voit l’état de la France, il est clair que Macron, comme Zelenski ou d’autres, ne sont rien d’autre que des marionnettes.
À mon avis, le Donbass a 99,99 % de chance d’intégrer la Russie, ce qui nous permettra d’intégrer un système communautaire russe supra-identitaire où chaque peuple est préservé dans son identité particulière par une destinée commune protégé par un pouvoir juste et fort. Ainsi les populations de Donetsk et Lougansk pourront repartir enfin sur de bonnes bases et mêmes servir d’exemple aux autres peuples d’Europe.

En attendant, il faut que la victoire totale sur Kiev et l’OTAN s’accomplisse pour que la paix revienne enfin !


Propos recueillis par Valérie Bérenger

image_pdfimage_print
82
1

71 Commentaires

    • Entre un français planqué dans un bureau à Moscou, qui fréquente assidument les cocktails de l’ambassade de France, qui fait ses vidéos en pompant des infos sur divers canaux Télégram et qui se déplace au Donbass (pas en zone de guerre, bien loin…) en piochant dans les dons d’une association humanitaire qu’il manipule… ET un francais volontaire sur le front du Donbass qui a quasiment perdu un bras, il n’y a pas photo!

      • Vous faites allusion à Xavier Moreau et c’est indigne surtout de la part d’un planqué.

        • Heu le planqué c’est bien Moreau, si j’ai bien suivi. Allez en parler à Erwan ou à Karpov, ils savent de quoi ils parlent. Marrant ça, Moreau c’est comme la shoah, pas le droit de remettre en cause 😆😆😆😆

    • Il est toujours bon de mettre en valeur la bravoure de celles et ceux qui s’engagent sur le terrain à défendre le Donbass. Dans un autre registre, tout aussi courageux et méritoire, Christelle NEANT fait un excellent travail dans le Donbass tant sur la plan des analyses historiques des mouvements ukrainiens que sur les souffrances vécues par la population du Donbass.

  1. La victoire de Poutine ne fait aucun doute, quelles que soient les armes magiques que livreront les Occidentaux.
    Les Américains savent qu’ils ne font pas le poids, ni en armement conventionnel, ni en nombre d’ogives nucléaires, ni en force morale du peuple. L’Ukraine sera amputée de 25% de son territoire, de la Transnistrie à Kharkov
    Et si d’aventure Poutine sentait une menace existentielle planer sur la Russie, il lui faudrait 24h pour raser les centres décisionnels de Kiev, sans escalade nucléaire. Les Américains le savent et envoient les Ukrainiens se faire broyer par l’armée russe, 10 fois plus puissante que ne le croient les Occidentaux. En fait, nous n’avons encore rien vu et si Poutine se fâche, l’Ukraine aura cessé d’exister. Poutine ne peut pas perdre cette guerre. Les Américains lâcheront avant lui.
    Mieux vaut pour le pantin Zelensky céder 25% de son pays avant de faire des centaines de milliers de morts inutiles.

    • Zelensky serait un simple « pantin »?
      Non, il est co-auteur, il sait ce qu’il fait comme sa pouf de femme, aussi mégalomane et cupide que lui, qui vient d’entamer une tournée aux Usa, pour laquelle elle a étrenné une robe… kaki.
      On apprend officiellement, car cela se savait déjà, que quasi tout le gvt de Zelensky est composé de ses amis de sa boîte de production de spectacles. Il vient de licencier son meilleur ami , associé de sa boîte de productions, qui était chef du renseignement intérieur. Il aurait donc mis des mois pour s’apercevoir de son incompétence…

      • Ah !..vous voulez parler du  » comique troupier » Zélensky,la marionnette américaine,toujours habillé en costume de scène de théâtre de boulevard ?

    • La guerre de poutine qui se devait d’être une guerre « éclair » ne semble pas prete d’être terminée pourtant…La surpuissante armée russe qui est plus qu’à la peine en Ukraine ne devrait pas facilement résister à l’OTAN si poutine fait une erreur de plus, celle d’attaquer un pays de l’OTAN.

      • il faut nous expliquer , mon cher Jacquo ,si l’armée Russe est tant à la peine , pourquoi alors qu’ils sont en infériorité numérique par rapport aux Kieviens dans cet affrontement , continuent t ils d’avancer depuis le début de leur intervention.

      • Mon cher Jacquouille, l’armée russe est à la peine ? Pourtant avec seulement un cinquième de cette armée qui écoule ses stocks d’armes anciennes elle met quotidiennement une raclée à l’armée OTAN-Ukraine qui est 3 fois plus nombreuse !

      • Pourquoi voulez-vous que Poutine attaque un pays de l’OTAN ? Au fait qui a dit que cette guerre était censée être une guerre éclair ? Les crétins de généraux de BFM vendus à l’oncle Sam et BHL

    • Ce qui est le plus grave c’est que tout le monde le sait, les USA, l’UE et que ces « manipulateurs  » mondiaux continuent à tuer tout en sachant qu’ILS NE GAGNERONT PAS!Comment les peuples européens ne se révoltent ils pas? parce que l’information qu’on leur diffuse en permanence les endort et les rend idiots! Alors il faut subir ce matraquage médiatique permanent et laisser la population ukrainienne fuir et se répandre dans l’UE.Le témoignage de ce militaire qui lutte pour la bonne cause est admirable… Je suis écoeuré d’être ressortissant français, j’ai honte du mal que fait mon pays!

    • Il y a urgence à stopper cette guerre qui aurait pu être évitée en acceptant l’autonomie du Donbass depuis le debut. Zélenski et ses soutiens de l’UE sont des fous.

  2. Ce Monsieur est contre « l’Etat-Nation ». Qu’il milite donc pour l’UE et le NOM ! Et sa rhétorique est typiquement antifa : »nazi », « führer ».
    Bref le lobotomisé bolchevique pur jus. Ou un paumé indépendantiste breton devenu mercenaire.
    Allez ouste !!!
    Sa diatribe ultra manichéenne est totalement CONTRE PRODUCTIVE.
    Entre des types comme lui, qui doit régurgiter la propagande russe et ceux de la clique de Zelensky, les malheureux peuples slaves n’ont pas fini de se faire saigner à blanc.

    • Assez d’accord avec vous, c’est ce que j’ai conclus aussi au détours de certains articles sur son blog, qui présente toutefois de l’intérêt pour les points de situation. Ce gars est de toute évidence un idéaliste d’un genre particulier, qui prend ses rêves de justice et de bonheur social pour des réalités. Un peu comme les africains qui s’imaginent qu’après avoir essayé l’occident et la Chine, c’est la Russie le bon cheval qui leur apportera la richesse et le bonheur ( = qui va tout leur faire et leur donner sans contrepartie).

      • @Christine
        Je n’ai pas le courage d’aller sur son blog mais je pense que vous avez bien cerné le personnage. « qui va tout leur faire sans contrepartie » bien vu !!!

    • Oui au sujet de ce Erwan , xavier Moreau emet des doutes et ne semble pas l’ apprecier ….alors prudence !

      • Entre un français planqué dans un bureau à Moscou, qui fréquente assidument les cocktails de l’ambassade de France, qui fait ses vidéos en pompant des infos sur divers canaux Télégram et qui se déplace au Donbass (pas en zone de guerre, bien loin…) en piochant dans les dons d’une association humanitaire qu’il manipule… ET un francais volontaire sur le front du Donbass qui a quasiment perdu un bras, il n’y a pas photo!

  3. fakeniouze, l’armée russe est en débandade, les pioupiou désertent, poutine est malade et rejeté par toute la terre entière etc. ça c’est la doxa qu’on entend sur toutes les télés occidentales! je ricane

    • Poutine n’est pas rejeté par tout la terre entière, c’est vrai, il est bien copain avec l’iran en ce moment. Pret à mettre la burqa patphil?

      • Pour détruire l’ UE , l’ OTAN et le gouvernement US mondialiste , toute alliance est bonne même avec le diable islamique iranien .

        • si vous le dites… chacun ses valeurs… Finalement, le combat contre l’islam n’est qu’un autre trompe l’oeil apres celui de la laicité. On dépile les poupées russes, c’est le cas de le dire…

        • ha bin je sais pas, je croyais que c’etait la « sainte russie » rempart contre les islamistes… a priori c’est pas trop dans les plans de poutine…

    • Ses alliés, la corée du nord, la syrie, peut être l’iran, uniquement de grands pays démocratiques semble t-il…

      • Jacquo , 55 pays sur 159 ont été d’accord pour les sanctions contre la Russie ….enlevez vos lunettes en peau de saucisson.

      • « Ses alliés, »….mdr…quand on voit les nôtres , on sait pourquoi on ressent un souffle chaud sur la nuque (et pas seulement) …sans compter ce qu’on se fait piquer….

    • Et n’ oubliez pas la contre offensive ukrainienne avec 1 millions d’ hommes prêts à battre l’ armée russe selon Rochebin (de boue) , Carrouer la blondasse et les autres désinformateurs de la chaîne LCIA 😯😯

  4. 👍 👍 👍 Très bon article-reportage ! il faudra absolument le rééditer pour qu’un maximum de gens apprennent la vérité ! – Confirmation de ce que je sais déjà : La France est déjà dans une dictature constitutionnelle. Ce président sous la Ve République, c’est un petit führer qui a plus de pouvoirs politiques qu’un roi du temps de la monarchie. « La France » arme et soutient l’Ukraine… Quelqu’un a-t-il voté cela ? Tout ça se passe en douce par décision personnelle du fou qui obéit entièrement à ses maîtres qui exterminent déjà la population US dont ils ont usurpé la présidence (comme ici). On apprend (enfin) ce qui se passe vraiment, une petite fille de 10 ans déchiquetée par un obus français (de macron) alors qu’il n’y a aucune cible militaire dans le coin … 😢

  5. Erwan est quasiment le SEUL francais qui soit alle au Donbass en 2014 et qui y soit reste en combattant, respect! La plupart des autres ont fui piteusement et font les « beaux » aujourd’hui sur les reseaux sociaux. Il est le SEUL francais qui se bat pour ses convictions, bien loin des arrivistes bien planques a Moscou par exemple, qui font des pseudo-analyses politico-militaires totalement bidons et vivent en piochant dans les caisses des « dons aux refugies » qu’ils recoltent. Je ne citerai personne publiquement, mais quand je vois ici sur RL des liens vers des videos de ce genre d’individus, je me dis que certains sont bien naifs…
    Il sera prochainement recompense par un document qu’il attend … et qu’il merite!

    • Il y a ceux qui vont au charbon et puis ceux qui vivent du charbon. Il faut avoir la foi du charbonnier pour consacrer sa vie pour le Donbass, loin des petits fours, des bulles de champ’ et des discours convenus. Très bel article et témoignage émouvant.

  6. Texte lutégralement, avec le même ontérêt
    du début à la fin. J’en partage à 100 pour 100
    les conclusions : ces cliques occidentales son mentalement irrécupérables Donc grand merci à M.Cassen de
    nous avoir offert ce magnifique reportage, qui
    s’achève sur une belle note d’espérance.

      • Question perte de raison , vous en tenez une sérieuse !
        Il est sur le terrain lui au moins

  7. Très bonne analyse,un grand respect et soutien à Erwan Castel !
    A bas le NOM,vive la Grande RUSSIE !

    • Ben non, il milite pour la disparition de l’Etat-Nation ! C’est exactement le projet mondialiste !
      Et il nous ressort l’argument grotesque typiquement communiste de la disparition de la guerre si les États-Nations disparaissent. La guerre existe depuis toujours et pour toujours. Le meilleur moyen d’éviter au maximum la guerre est de créer son chez-soi où chaque peuple donnera son meilleur sans compter sur le sang et la sueur des voisins « fédérés » sous la coupe d’une structure « supra identitaire ».
      Ce genre d’article fait peur tant il semble démontrer que les russes ne sont pas coupés de l’idéologie bolchevique qui n’est qu’une arnaque au service de prédateurs. J’espère me tromper.

  8. Témoignage extrêmement intéressant qui confirme ce que d’autres auteurs ont aussi rapporté, illustrant la cohérence d’ensemble de leurs analyses respectives (J Guillemain, X Moreau, etc…).
    Il faut souligner le courage et la lucidité remarquables et de cet ancien officier qui s’est engagé à fond dans cette guerre auprès des russophones persécutés par le pouvoir ukrainien ! Tout cela tranche avec les avis et positions défendus par les généraux coutumiers des plateaux télé à la solde de l’OTAN et de l’UE, et du pouvoir français… Merci à E. Castel

  9. j’ai découvert le Donbass par son blog dès 2016… cet homme est admirable et je l’admire en tant que « frère d’armes » et homme de qualité. il a bien faillit y laisser la peau.

  10. 2 remarques:
    1) En matière de corruption et de dépeçage du pays au profit d’une oligarchie la France n’a plus grand-chose à envier à l’Ukraine
    2) contrairement à ce que pense Monsieur CASTEL des Etats-nations forts sont nécessaires , car la seule protection possible contre le NOM et le libéralisme-libertaire

  11. Article très intéressant et qui nous montre encore une fois que quasiment tous les états occidentaux sont vérolés par le NOM.

  12. En complet accord avec ce témoignage….du terrain ! Ne pas voir la cupidité des ricains, via l’OTAN et la vassalité consommée, de l’UE envers eux, c’est faire l’autruche et accepter, que nous français, soyons des « citoyens » de seconde zone, soumis , qui doivent payer, et fermer leurs gueules ! Le N.O.M. des banquiers et autres puissants, est en train de réussir son coup, mater ce qui leur est contraire,….avec l’assurance que les populaces, râleront, mais plieront, comme d’habitude depuis la dernière grande guerre !

  13. Au fait c’est quoi cet antonov ukrainien bourré d’armes et de munitions qui s’est écrasé en Gréce?
    Que en parle, quel média pose une seule question?

  14. ARTICLE reportage remarquablement étayé, par un professionnel qui connait son affaire ? résidant en Pologne ( 2ans) j ai eu l occasion d observer des comportements d Ukrainiens ( de proximité) Je confirme l exactitude des faits mentionnés par Mr Erwan , bien entendu la presse française est a des années lumières des réalités de ce pays, quand a UE OTAN n en parlons pas

  15. Passionnante interview et surtout très éclairante sur les objectifs concrets de l’OTAN que j’ignorais, faute des notions stratégiques en matière militaire !
    Quel courage exceptionnel que celui de joindre l’action à ses convictions au péril de sa vie, alors que notre Armée ne semble capable dans sa grande majorité de risquer sa vie que par une aveugle obéissance aux ordres – sans doute dans une perspective carriériste.
    Certains coms chipotent sur une phrase où vous évoquez l’impérialisme d’Etats-nations et y voient une adhésion au NOM que vous avez dénoncé vigoureusement en joignant le geste à la parole… contrairement à beaucoup d’entre nous.
    Pour moi, il ne peut y avoir d’incohérence de votre part, il y a en effet des Etats-nations impérialistes, mais ce n’est pas une fatalité que tous le deviennent.

    • @Anne-Marie
      Ben oui, tiens, pour éviter les États-Nations « impérialistes » , annexons les tous sous le joug d’une structure « supra identitaire » qui elle n’est pas impérialiste. Non mais allo quoi !
      Non chacun chez soi. Je précise cependant que dans le conflit ukrainien, mon avis est que la Russie doit récupérer une partie de l’est de l’Ukraine et une bande côtière la reliant à la Crimee qui est légitimement russe. Mais l’Ukraine doit demeurer une Nation indépendante en conservant la moitié ouest du littoral de la mer noire.

      • Allo quoi, très cher anonyme, ai-je dit que la Russie voulait annexer toute l’Ukraine – hum, je crois plutôt que c’est vous qui le dites !

        • Pas annexer. Demander l’avis de la population si elle veut être partie de la Fédération de Russie. Démocratiquement 🙂
          Poutine a bien précisé d’ailleurs que la démilitarisation concerne toute l’Ukraine et non pas uniquement le Donbass.

  16.  » sa complete dislocation »? N’ exagerons pas…laissons leur un petit bantoustan dans la région de Léon ou ils pourront rendre un culte à leur héros Bandera….hahaha

  17. HS :
    Veran, « porte-parole » de la « démocratie libérale » face aux « dictatures », du « camp du bien »,du « respect de l’autre » n’a de cesse d’affirmer que la grande préoccupation du gouvernement Borne est de faire voter lois et amendements sans l’aide du RN !!!! S’il en avait besoin, nul doute qu’il préférerait renoncer à ses projets de loi. Et il appelle cela la démocratie.
    Ostraciser, diaboliser, ça ne gêne pas ce fumier lorsqu’il s’agit de persécuter les patriotes.
    Et il faut l’entendre parler du groupe communiste comme s’il sucait un bonbon. Les cocos qui en plus d’avoir été les soutiens de l’idéologie la plus meurtrière, ont toujours trahi la France notamment en sabotant les armes des soldats français.

  18. La présence de cette diatribe à charge contre l’occident sur Riposte Laïque m’étonne et me sidère !

    En stigmatisant les violences ukrainienne et en oubliant les crimes commis par Moscou, y compris par les tchétchènes, ce « témoignage » fait la part belle aux musulmans de Ramzan Kadyrov … Je ne comprends pas.
    Par ailleurs, lorsqu’on prétend que l’OTAN s’approche des frontières russes, c’est oublier qu’en envahissant l’Ukraine, c’est la Russie qui s’approche dangereusement des frontières otaniennes !
    Je ne souscrit absolument pas aux allégations de cet article qui révèle le rôle délétère de l’oligarchie ukrainienne mais ne parle pas de l’oligarchie russe, bien plus importante et toxique !

    Ce « reportage » orienté me déçoit de Riposte Laïque qui devrait plutôt se concentrer sur les méfaits de l’islam sur notre sol.

    • peut etre parce que RL n’aime pas les valeurs de l’occident. Peut etre que RL n’aime pas le systeme politique occidental. Ce qui les rapproche de façon troublante d’autres ennemis de l’occidant qui sont soit disant ennemi.

    • L’Otan s’est approché de la Russie parce que l’Ukraine est la zone d’enfoncement pour prendre la Russie, entre autre. Cela accompagné de manifs droit de l’homm-iste modèle révolution orange, Maïdan 2004, 2014, quelques épidémies venue des laboratoires diaboliques sur la population et dans l’armée, le missile de Tchernobyl à 5 mn de Moscou, la thèse de Zibgnev Brezinski, Friedman dans son discours de Chigago en 2015, et j’en passe…. Lech Walesa ne s’en est pas caché il y a peu à la TV (LCI)..
      Il faudrait que le Russe soit con pour ne pas prévoir ni voir cela. Poutine est un chef.

    • Regarde une carte et tu verras qui s’approche de qui. Et si l’Ukraine est dans cette situation c’est justement parce qu’elle voulait adhérer à l’OTAN, en plus de se procurer des armes nucléaires, génocider la population du Dombass, développer des armes biologiques américaines sur son sol …

    • Et vous Charlie, n’avez-vous pas volontiers mis les bombardés du Donbass par l’Ukraine au mépris des accords de Minsk signés en 2014 et 2015 sous le tapis ?
      Ce sont les Ukrainiens les responsables et non pas la Russie car ils ont fait la guerre à la partie russophone qui devait bénéficier selon les accords de Minsk d’une autonomie.
      Quant aux Tchétchènes, ils ont bien le droit de s’enroler dans l’armée russe, ils ne sont pas des nazis, ils sont des patriotes qui aident un pays allié. Tout comme Israël a aidé l’Azerbaïdjan à s’emparer d’une partie du territoire arménien sans qu’il n’y ait la moindre protestation contre cette agression.
      Ah j’apprécie votre remarque : la Russie attaquant l’Ukraine se rapproche de l’OTAN et non l’inverse, comme si vous viviez dans l’éternel présent ou l’éternité. Vous avez en partie raison, mais c’est l’OTAN qui a commencé à se rapprocher en encerclant la Russie et non l’inverse, cher Charlie !

  19. qu’attend Poutine pour envoyer une équipe à Kiev et une autre à Paris pour accidenter le clown et le psychopathe

  20. La Von Der Layen a un culot monstre.
    Elle vient d’accuser la Russie de faire du chantage à l’UE au motif qu’elle aurait prévu de lui couper le gaz !
    Pourtant en coupant le gaz, la Russie exauce le vœu des dirigeants de l’UE, non !?

  21. Magnifique témoignage. Il devrait éclairer ces Français aux cerveaux embrûmés et lobotomisé par BFMTV et autres LCI.

2 Rétroliens / Pings

  1. Témoignage exclusif d’Erwan Castel depuis le Donbass : la Russie vaincra l’Otan | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation
  2. Témoignage exclusif d’Erwan Castel depuis le Donbass: la Russie vaincra l’Otan – PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias nous manipulent et nous mentent, sachons trier le bon grain de l ivraie

Les commentaires sont fermés.