Témoignage : une grande malade, la médecine française


(Article long)

Excuses : « D’entrée, je prie les médecins que j’ai pour amis et d’autres que je connais ou que je ne connais pas, mais qui sont fidèles à leur engagement et à leur serment d’Hippocrate, soucieux d’éthique et de déontologie et respectueux des autres et de la vie, de bien vouloir m’excuser pour mes propos dans cet article qui, bien évidemment, ne les concernent pas !
Mais ils comprendront, car beaucoup savent que j’ai raison et seront d’accord avec moi.
 »

Il y a en France, comme dans tous les métiers, des bons et des mauvais médecins. Le fait d’être titulaire d’un doctorat en médecine ne fait pas des médecins des clones identiques. Certains sont très intelligents, formidables, compétents, efficaces, très humains, accueillants, aimables, souriants, gentils, empathiques et concernés, et ceux-là, j’en connais quelques-uns.
Et il y en a d’autres qui ne sont pas de bons praticiens, qui s’en foutent, qui sont détestables, qui sont cons et qui n’ont fait ce métier que pour gagner du fric et font tout pour organiser leur activité uniquement autour de ce but.

On va me dire que je suis aigri, frustré et que j’exagère…
Pourquoi pas ?
Mais je parle d’expérience et de mon expérience du contact avec la médecine et le corps médical, par ma famille d’abord et ensuite parce que j’ai aussi été souvent un client de la médecine.
Pour ma part, je dois dire que ce métier ne m’a jamais attiré, car je n’ai jamais eu envie d’exercer une profession pour la vie qui me contraigne à ne jamais pouvoir en changer, telle que médecin juge, avocat, notaire, architecte, etc.
Moi, je voulais voyager (comme Marius), découvrir le monde et travailler un peu partout dans le monde. Ce que j’ai pu réaliser en partie.

Par contre, né en 1950 dans une famille qui avait déjà donné quelques médecins, pharmaciens ou infirmiers, sur plusieurs générations, j’ai grandi dans ce monde et dans cet esprit et ces discussions à la maison autour de la santé et de la médecine.
Mon père était lui-même médecin et j’ai eu aussi un frère infirmier et une cousine infirmière.
Mais mon père avait des contacts avec plusieurs de ses confrères que nous recevions ou auxquels rendions visite les week-ends et les vacances.
Et toutes ces discussions que j’entendais distraitement ont fini par m’apprendre beaucoup de choses…
Par la suite, je me suis beaucoup plus intéressé à ces sujets (passionnants) et je me suis plongé dans des livres de mon père et j’en ai acheté d’autres sur la médecine, l’anatomie, le biologie, les maladies, etc.

La médecine est une profession et un monde assez à part.
Les études sont longues et assez difficiles et il faut avoir au moins une mémoire performante pour assimiler ces dix années de connaissances enseignées à grand vitesse.
Ensuite, l’intelligence (la mémoire n’en est qu’une facette) aide à gérer les données et les apprentissages, en quelque sorte.

Les jeunes futurs médecins peuvent embrasser ces études pour différentes raisons. Certains sont motivés par un idéal altruiste plus ou moins sincère de soigner et d’aider les gens qui ont des problèmes de santé. D’autres sont poussés par leurs parents eux-mêmes médecins ou bien par la présence de médecins dans la famille et parce que la profession de médecin était autrefois assez prestigieuse.
D’autres, enfin, ne font ça que parce que c’est un métier qui permet d’avoir un bon train de vie.
Je me souviens de copains du collège ou du lycée qui affirmaient qu’ils allaient « faire médecine » parce que « ça fait du pognon », selon leurs propres mots.

Je pense, pour en avoir rencontré des tas, que n’importe qui de pas très malin, mais d’un peu travailleur et possédant une excellente mémoire, peut faire médecine.
Mais il ne sera pas major de sa promotion…

Je crois que jusque dans les années 70, début des 80, les médecins étaient un peu plus motivés, intelligents, responsables, corrects, respectueux et attachés à leur serment d’Hippocrate.

Il faut tout de même souligner que le médecin d’autrefois, d’avant la guerre de 39-45 et juste après cette guerre, n’avait pas du tout la même vie que le petit médecin de ville ou de campagne d’aujourd’hui.
Il avait beaucoup moins de « patients », les connaissait tous (et toute la famille), les croisait régulièrement dans les rues et échangeait quelques mots aimables avec eux. Ses « patients » avaient son numéro de téléphone pour l’appeler directement en cas d’urgence, de jour comme de nuit. Ce médecin n’hésitait pas à se rendre à leur chevet en cas d’urgence et à les soigner ou décider de les faire transporter à l’hôpital le plus proche.

À propos du mot « patient », (dérivé du mot latin « patiens », participe présent du verbe déponent « pati », signifiant « celui qui endure » ou « celui qui souffre. »
Antérieurement, on parlait de « malades. » Aujourd’hui, il faut bien le dire, le laxisme et le mépris de certains médecins pour les malades incitent à parler plutôt de « clients », car il ne reste souvent pas grand-chose d’autre dans la relation médecin/client qu’un acte commercial lucratif.
Le mot patient a d’ailleurs pris un autre sens plus contextuel qui qualifie plutôt la vertu (de patience) qu’il faut avoir pour supporter les longues attentes dans les salles d’attente de certains médecins qui s’en foutent complètement. Car il faut quand même bien comprendre que ces personnes ne sont pas là par plaisir ni pour passer le temps, mais parce qu’elles sont malades ou souffrantes et parfois très souffrantes.

Donc, depuis les années 70-80, les mentalités ont changé et se sont dégradées et la médecine dans son ensemble en a été éclaboussée.

Être médecin, aujourd’hui, n’est plus rien d’autre qu’un boulot pour faire du fric, sans prendre de risque et sans se fatiguer, en attendant les pigeons bien au chaud dans son cabinet.
La consultation est parfois une pièce pitoyable qui consiste de plus en plus à expédier le client afin de faire un maximum de consultation pour un maximum de profit.
Faire de « l’abattage », comme on le dit aussi de certaines prostituées…
Le médecin, caché derrière l’écran de son ordinateur, ne s’intéresse plus beaucoup à la personne qui est devant lui, refuse de plus en plus le moindre dialogue (pourtant primordial pour connaître un peu le client et mieux comprendre sa pathologie), mais cherche juste à donner une réponse immédiate et rapide à la situation du moment de son client, à lui prescrire un traitement et à le virer pour en prendre un autre.

Il ne peut y avoir consultation que si le médecin a pratiqué un acte médical, comme prendre le pouls, la tension, ausculté et vérifié quelques paramètres de base.
Cela entraîne l’obligation du client de payer les 25 euros au médecin ou plus si c’est un spécialiste.
De plus en plus, le médecin ou sa secrétaire se jette sur votre carte vitale et la garde sous le coude pour empêcher certains clients mécontents de partir sans payer.
De fait, rien ne vous oblige à confier votre carte vitale à votre médecin ou à sa secrétaire. De même à l’hôpital.
Vous pouvez toujours dire que vous l’avez oubliée ou perdue ou que vous n’en avez pas.
Et à la fin de la séance la sortir de votre poche comme par enchantement pour bénéficier du remboursement par la sécu et votre mutuelle.
A noter que seuls les médecins et les pharmaciens savent ce que contient votre carte vitale, mais pas vous !!!

Certains médecins sont parfois des escrocs. J’ai eu affaire, un jour, à une généraliste à qui j’ai payé mes 25 euros en espèces et qui, en même temps (et en douce) m’a ponctionné 25 euros par ma carte vitale sur mon compte de la Sécu, dans le cadre d’une longue maladie.
(Déjà, je l’avais trouvée un peu trop charmante et enjôleuse pour être honnête et, par hasard, un de ses fournisseurs lui a téléphoné à ce moment pour lui rappeler un paiement en attente et elle l’a envoyé promener en arguant de la mauvaise qualité de ses produits…)
Ma femme s’en est aperçue en épluchant nos comptes sur la mutuelle et j’ai écrit un courrier postal à la toubib en question.
Pas de réponse, j’ai donc écrit un autre courrier en recommandé et en la menaçant d’en référer à l’Ordre des Médecins.
Elle m’a alors envoyé un chèque de 25 euros que j’ai transmis à ma banque. Pas de bol, elle n’avait pas signé le chèque…
Re-courrier très agressif pour lui demander si elle ne se foutait pas de moi. Du coup, elle m’a envoyé un nouveau chèque qui était en ordre et a été débité.

(Des escrocs et parfois même des fous, des criminels, des violeurs, des pédophiles, des sadiques, des tortionnaires et des assassins.
Il y en a eu pas mal dans notre Histoire.
Dr Petiot : aurait assassiné 27 personnes ou plus, Dr Hazout : viols et agressions sexuelles, Dr Deby : escroquerie, Dr Shipman (Angleterre) : qui faisait disparaître ses patients, Dr Holmes (Angleterre) : tortionnaire et assassin, et de nombreux médecins allemands sous Hitler.
La liste serait longue
).

Alors, vérifiez toujours vos comptes Sécu et mutuelle, car vous aurez parfois des surprises.

Des médecins, il y en a aussi des tarés, psychotiques ou névrosés.
Ils se prennent pour des dieux et ne supportent pas la moindre remarque ni critique et vous envoient sur les roses ou vous expulsent avec fracas de leur cabinet.
On est loin du « bon docteur » d’autrefois.

Une toubib qui s’occupait de moi et de mon dernier fils m’avait paru très incompétente et j’avais détecté de nombreuses anomalies importantes comme des erreurs de diagnostics, des erreurs de prescriptions de médicaments et des erreurs grossières de posologie (dosage).
Un jour je lui avais demandé de me faire une ordonnance de laboratoire pour un prélèvement nasal et recherche de staphylocoque doré. Elle avait refusé. Je connaissais déjà ce problème et j’ai donc fait faire l’analyse à mes frais. Résultat : présence d’un staphylocoque doré dans mon nez (souvent on s’en rend compte par de mauvaises odeurs que vous êtes seul à sentir (odeur de poubelles, de pieds sales ou de poisson pourri).
C’est grave, car si le staphylocoque passe dans votre sang, vous risquez une septicémie et parfois la mort.
Autant vous dire que je ne suis plus allé chez celle-là.

Mais j’en ai eu d’autres. Le premier était aimable comme un gardien de prison et très désagréable. Je l’ai viré assez vite.
Une autre à qui j’avais eu le malheur de faire remarquer que si elle ne pouvait jamais arriver à l’heure à ses consultations (8h) pour des raisons familiales (ses enfants) elle pouvait modifier l’affichage de ses horaires, comme à 8h30 ou à 9h00 (j’arrivais toujours le premier).
Elle s’est mise à me crier dessus et a piqué une vraie crise d’hystérie.
Aucune tenue ni aucune dignité.
Je l’ai virée.

Un autre s’est mis un jour à engueuler sa secrétaire comme je ne l’avais jamais vu faire de ma vie. On a dû l’entendre à l’autre bout de la ville. J’en étais gêné pour elle, et même si elle avait fait une bêtise, il y a la façon de faire. En plus, ces secrétaires étaient comme des sardines dans une boite, dans un local sans fenêtre, ni air, ni lumière, de quelques mètres carrés, parfaitement insalubre et à mon avis illégal face aux lois du droit du travail. La salle d’attente était aussi assez crasseuse.
Je l’ai viré.

J’ai eu des problèmes avec un cardiologue détestable qui m’avait prescrit un électrocardiogramme d’effort (sur un vélo). Une bonne femme abjecte, grossière, vulgaire et sans aucune éducation m’a accueilli comme si j’avais été un voyou de base et le cardiologue, présent au test, et elle, n’ont pas arrêté de plaisanter grossièrement et de se foutre de moi. Cette clinique a été rayée de ma liste.
J’ai eu une cardiologue qui était glaciale et assez détestable, hostile à tout dialogue.
Ma tension montait de 2 points rien que d’aller la voir !!! Je l’ai virée.
Une autre cardiologue à qui je reprochais de m’avoir fait attendre une heure s’est mise aussi à m’engueuler et à être très désagréable en trouvant des tas d’excuses à son retard et en me coupant la parole sans arrêt.
Je voulais juste lui dire, à elle aussi, de mieux programmer ses consultations. Mais elle ne m’a jamais laissé parler.
Alors, je lui ai demandé pour qui elle se prenait et si le monde tournait autour d’elle et si elle était de nature divine, et ça lui a coupé la chique.
Là-dessus, je suis parti et je l’ai aussi virée…

Par contre, j’ai consulté dans mon secteur un médecin généraliste adorable et tout à fait charmant et ouvert, ainsi qu’un cardiologue et toute son équipe où j’ai dû passer un test d’effort sous substance radioactive dans un service de médecine nucléaire, et toutes ces personnes ont été adorables, aux petits soins avec moi et très gentils tout le long de la séance.
Comme quoi, on trouve de tout. Mais surtout du mauvais, je pense.

Le problème de la programmation de leur file de rendez-vous et aussi de clients sans rendez-vous est la source de beaucoup de conflits avec les médecins.
On sait très bien qu’un client peut rester 5 minutes pour un truc sans gravité, mais qu’un autre pourra rester une heure ou plus.
Il est donc très difficile, effectivement, de planifier.
Dans ce cas, ils doivent modifier leur cadençage de consultations et prévoir un peu plus de temps pour chacun, 10 ou 15 minutes, pour que la moyenne de tous les retards de la matinée et ensuite de l’après-midi soient moins impactants et que le dernier client ne se tape par une heure à une heure et demie d’attente, ce qui est très désagréable.

Avec la pandémie sanitaire liée au Coronavirus, on a vu bien des médecins ne plus savoir que faire ni conseiller, se sentant menacés par les mesures de sanctions gouvernementales.
Mais le pire a été de voir le corps médical se déchirer et se cliver en deux camps, les pro-vaccins et les antivaccins.
C’est en effet là que l’on peut se poser des questions.
La médecine est une spécialité hautement scientifique, même si elle n’est pas toujours fiable à 100%.
Mais voir s’opposer deux clans sur un sujet tel que le pseudo-vaccin anti-Covid est une hérésie médicale absolue.
La vraie science doit réunir et non pas diviser.
Le problème est qu’en France, aujourd’hui, a été instituée par Macron une chappe de plomb sur tous les domaines de la recherche de la vérité et notamment en médecine.

Macron a imposé sa volonté et ses idées à tout le monde et dans tous les domaines et sanctionné tous ceux qui ne voulaient pas s’y soumettre.
Et lorsque la science est gouvernée par le politique, elle devient le tombeau de la vérité et de tout ce qui est véritablement scientifique.
Macron a réuni autour de lui successivement plusieurs « comités scientifiques » d’opérette dans lesquels il est le seul maître à penser et le seul à s’exprimer.
Il se fout complètement de l’avis de ces supposés scientifiques et il ne leur pose, parfois et rarement, que des questions purement techniques.
Ces hommes et ces femmes ont vendu leur âme au diable.

L’Ordre des Médecins, comme tout le reste, est à la botte de Macron.
A ceux-là, on devra un jour demander des comptes, car ils sont les maîtres et les guides de toute la médecine française et n’en sont absolument pas dignes.

Enfin, en France la médecine est compartimentée et cloisonnée en administrations sur plusieurs niveaux qui n’ont plus rien à voir avec la médecine ancienne du 20ème siècle.

– L’OMS, Organisation Mondiale de la Santé (niveau mondial et USA)
https://www.who.int/fr
– L’Agence Européenne de Santé (niveau européen)
https://institutdelors.eu/wp-content/uploads/2020/11/PB_201124_AgenceEuropeennedeSante_Marchais_FR.pdf
– L’Agence Européenne des Médicaments (niveau européen)
https://european-union.europa.eu/institutions-law-budget/institutions-and-bodies/institutions-and-bodies-profiles/ema_fr
– Le système de Santé en France
https://www.cleiss.fr/particuliers/venir/soins/ue/systeme-de-sante-en-france.html#agences
– Le Ministère de la Santé
– L’Ordre des Médecins
– Les Agences Régionales de Santé
– L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament
– Les Agences ou Établissements de l’Etat
– « Santé Publique France »
https://www.santepubliquefrance.fr/a-propos/notre-organisation/une-organisation-au-service-des-programmes/conseil-d-administration

Cela fait beaucoup et beaucoup trop !
Mais ne vous vous y trompez pas, il s’agit uniquement d’administrations opaques et donc de fonctionnaires irresponsables et d’une usine à gaz à laquelle personne ne comprend plus rien. Le but étant d’éloigner la santé de la science et des peuples.

Tout cela ne sert à rien, puisque toutes les décisions sont prises par Macron.
Ce que l’on en sait, c’est que de nombreux vrais médecins et scientifiques du monde de la santé ont été persécutés, harcelés et mis en examen ou internés en psychiatrie pour avoir osé défier le pouvoir macronien et ses directives nuisibles au pays.
Didier Raoult, Christian Perronne, Jean-François Toussaint, Henri Joyeux, Luc Montagnier, Alexandra Henrion-Caude, Béatrice Mibert, Edgar Morin, etc.

Ils ont raison, car il ne s’agit nullement de vaccins, mais de tests (et non de thérapies) géniques qui portent de graves atteintes à l’intégrité physique et donc à la santé des receveurs.

D’innombrables médecins et scientifiques en France et dans le monde ont dénoncé la folie « vaccinale » et les dangers de ces substances dangereuses pour la vie humaine. Mais la voix de l’État est plus forte, plus canalisée et plus médiatisée que la leur.
Le crime sera donc encore gagnant.

Aujourd’hui, à cause des mauvaises décisions de l’État, la France manque cruellement de médecins et de personnels soignants hospitaliers, par la volonté de Macron, tout comme il refuse de redémarrer les centrales nucléaires, mais aussi l’enseignement public et tout le reste. La France doit être détruite.

Beaucoup de médecins ont baissé les bras et certains ont abandonné la médecine. Il faudra plusieurs décennies, en admettant qu’on fasse ce qu’il faut, pour redresser notre pays et notre médecine…
Nous allons laisser à nos enfants et petits-enfants un monde de cauchemar.

Laurent DROIT (pas médecin !)

image_pdfimage_print
19

53 Commentaires

  1. Je partage entièrement votre vision de la médecine d’aujourd’hui. Je tiens à dire que dans le secteur où j’habite, on ne peut plus choisir son médecin car on ne peut aller que chez ceux de votre commune,même si vous ne les appréciez pas du tout.C’est mon cas car tous dans ma commune sont des covidiens convaincus. Le médecin (une femme) que je voyais a voulu me culpabiliser parce que je refusais de me faire injecter, en me soutenant que se faire injecter c’était protéger les autres et que les gens comme moi, étaient responsables de la surcharge des hôpitaux et du suicide en masse des soignants ! Inutile de vous dire que j’ai cherché un autre médecin: mais impossible d’en trouver un qui accepte et je me suis même vue mise à la porte de son cabinet par un dingue qui n’appréciait pas mon adresse EMAIL (ça l’a fait rigoler ! et il voulait savoir pourquoi j’avais choisi cette adresse!)

  2. Suite de mon commentaire : Estimant que ça ne le regardait pas , je lui ai dit que j’avais mes raisons; La réponse ne lui a pas plus et il m’a fichu dehors comme une malpropre.
    A ce jour n’ayant trouvé personne, je vais être obligée de retourner voir la médecin covidiste que je méprise profondément car je suis un traitement pour divers problèmes de santé et que je ne peux moi-même me prescrire mes médicaments;
    Ce médecin en plus d’être covidiste acharnée, est carrément nulle : lorsque je lui ai parlé de la vitamine D et de sa protection contre un certain nombre de maladies, elle m’a rétorqué que la vitamine D ce n’était que pour les os et que ça n’avait d’effet sur rien d’autres !!! Partout, on vous explique quels sont les bienfaits de la vitamine D, mais elle, elle ne les connaît pas alors qu’elle a fait soi-disant 10 ans d’étude!

  3. suite de mon commentaire : Enfin cette nullité a osé me dire que RAOULT n’était pas fiable, se contredisait sans arrêt et qu’on ne pouvait pas lui faire confiance! Voilà ce que se permet une petite généraliste (âgée de 30/35ans environ) d’un petit village de campagne qui débute presque dans le métier mais qui en sait plus, sur tout, qu’un professeur chercheur et médecin reconnu mondialement et a plus de 50 ans d’expérience ! Quelle fatuité, quelle prétention

  4. suite de mon commentaire :
    Si quelqu’un connaît en Seine maritime, région de Rouen , un médecin généraliste , libre et anti covid merci de me le faire savoir.

    • Merci pour vos commentaires, vendéenne.
      Je vous comprends parfaitement.
      Là où je réside, il y a au moins 8 médecins sur place et tous sont bizarres et suspects.
      Cela en devient épuisant.
      Je crois que beaucoup sont dépassés.
      Jeunes, ils n’ont plus le soutien de leurs pairs et ils sont largués.
      ils ne supportent rien, ni avis, ni commentaires, ni même demandes particulières.
      Le plus souvent incapables de répondre à des questions simples.
      Ils fonctionnent comme des robots ou des fonctionnaires et il n’y a rien à en attendre.
      Evidemment, il ne sont pas tous comme ça, Dieu merci. Mais les biens sont rares.

  5. Laissez les parler. Ma sœur également s’est faite traitée de complotiste après un Rdv dermatologique. Alors qu’elle était en train de régler sa consultation au secrétariat,l’employée avait bipé le médecin pour un rdv vaccinal alors que ma soeur est anti vax ,et le haut parleur étant activé, elle entendait le medecin lui dire. Laissez tomber avec celle là. C’est une complotiste. Ma sœur lui a répondu. Mieux vaut être complotiste que collabo.

    • J’ai l’ultime solution , le docteur Megele point final (e) a bon entendeur la gestapo est de retour sieg heil .

  6. S’il y a certaines vérités et beaucoup de ressentis dans cet article, il est comme tous les articles qui parlent des médecins, cette catégorie humaine tellement idéalisée qu’elle est forcément coupable de ne pas l’être.Quasiment 10 ans d’études et, presque à la retraite bientôt pour moi, l’impression d’avoir encore tant à apprendre.C’est cela la réalité !
    Si les médecins ont changé depuis un siècle, la médecine aussi ,et les patients ,n’en parlons pas.De plus en plus insupportables et exigeants.A vous dégouter du métier.D’ailleurs, j’exerce dans ce qui est devenu un désert médical, par la faute des politiques qui ne nous ont jamais écoutés et par la difficulté du métier. Nous aussi nous aimerions avoir des patients idéaux….

    • En effet, je suis sensible à tout cela aussi.
      Le tort qu’ont les gens est en effet d’idéaliser la profession.
      Étrangement, un médecin reste avant tout un homme ou une femme, avec ses qualités et ses défauts.
      Et les patients sont aussi coupables des mésententes et des conflits qui vont parfois jusqu’à l’agression armée.
      C’est toute notre société et notre culture qui sont en cause.
      Merci pour votre commentaire.

  7. Quand je vais chez un médecin (je ne précise pas) , il veut, il exige que je me colle un masque muselière sur le pif , il vérifie même qu’il est bien appliqué autour du nez… JE SAIS QUE C’EST FONCIÈREMENT IDIOT ! IL SAIT AUSSI QUE C’EST AUSSI IDIOT QU’INUTILE ! Et cet individu est censé s’occuper de ma santé ??? Sera-t-il honnête selon le serment d’Hippocrate ? ? ? … Jugez par vous-mêmes !

  8. Bonjour mon cher Laurent , en vous lisant je rigolais (excusez moi) ce n’est pas pour ce que vous écriviez mais pour le parcours que vous avez eu car j’ai eu à peu près le même .Je me souviens du bon docteur qui venait à la maison des qu’on avait un peu de fièvre mon frère ou moi , et les « connards » avec qui on doit prendre rendez vous par doctolib avec 40° de fièvre en général entre 15 jours et 3 semaines après. Ca vous en avez pas parlé de ce doctolib .C’est une sacrée trouvaille consultation par video avec plein tarif .Là un toubib voit de suite ce que vous avez à travers votre et sa webcam .Un pur scandale ,et impossible de telephoner ils ou elles ne répondent pas.Autre chose pendant que je vous ecris j’ai une coque plastique sur l’œil gauche pour opération cataracte j’ai vu les papiers avec l’autre œil temps de l’opération 8mn temps passé à la clinique ET papiers bien remplis plus de 3 heures cherchez l’erreur . de.

    • Merci Zorglub.
      Oui, j’aurais dû parler de Doctolibre et autres, mais mon article était déjà trop long et on me l’a reproché…!
      Tout ça est scandaleux, en vérité.
      J’ai aussi été opéré de la cataracte en deux fois et j’ai aussi eu la coque sur les yeux.
      Mais ça s’est assez bien passé et avec un chirurgien plutôt sympa, pour une fois…!

  9. (suite)
    Des comme ça je pourrai moi aussi faire un article rien qu’avec une seule grosse opération ou je demandais des renseignements pour comprendre et ou je me suis fait viré comme un malpropre par le nurochirurgien de ste Anne à Toulon qui m’avait opéré plutôt bousillé et qui ne voulait plus s’occuper de mon dossier de lui indiquer un autre neurochir pour lui transmettre mon dossier en voila un qui tous les matins se torche avec son serment d’Hippocrate ce que je lui ai dit ce qui l’a rendu furieux. Un certain Cedric Bernard je cite son nom car c’est vraiment une ordure.et il y a 14 ans de ça.Bon j’arrête mais de bons toubibs on en trouve presque plus pour ainsi dire plus du tout alors vaut mieux être riche et en bonne santé que pauvre et mala

  10. Vous avez tout compris..:ancien anesthésiste réanimateur,retraité,j’ai vu la population médicale dégénérer,beaucoup devenant comme le reste des français,avides de fric mais aussi de RTT…les dentistes et pharmaciens idem…quand au conseil de l’ordre,cette milice collabo…no comment!!!

    • lignereux, 1 amie, ancienne infirmière à l’hôpital me disait avant de prendre sa retraite que les jeunes infirmières qui arrivaient demandées dès leur arrivée dans le service à quoi elle avaient droit comme congés, ensuite posaient leur congés de Noël et vacances avant les anciennes. Leur préoccupation 1er alors que sans expériences professionnelles et nouvellement arrivées dans le service, ça promet pour le reste. Perso j’ai vu une jeune infirmière chantonner pendant qu’avec beaucoup de difficultés elle essayait de trouver une veine sur le bras de ma mère qui avait mal, pour lui mettre une perfusion. Je me suis abstenu d’intervenir pour que les souffrances decessent le plus vite possible, mais ensuite j’ai dit ce que j’en pensais à la chef du service ! Une autre infirmière avec 20 d’anciennetés il y a 17 ans, m’a dit que la gériatrie à l’hôpital c’est  » L’EUTHANASIE PASSIVE  » alors aujourd’hui quoi en penser avec tt le manque de personnel

        • les jeunes sont des cons, je peux l’affirmer j’ai été jeune.
          etonnée cependant que vous ne rejetiez pas la faute sur Zemmour. C’est rare venant de vous

          • Nouille, TT ne tourne pas autour de E.Z !
            On vivez très bien sans lui avant et on fera de même après lorsqu’il disparaitra !

  11. Mon pauvre et « bon » monsieur Votre article au milieu de quelques observations justes et factuelles est un fatras qui ne cherche pas les causes et les circonstances favorisantes et donc sans intelligibilité car désordonné . De plus on y sent une aigreur de frustré qui juché sur son escabeau se croit habilité à porter des jugements d’autant plus définitifs qu’il aurait voulu mais n’a pas pu ou qu’il aurait pu mais pas voulu par flemme ou dilettantisme .
    On y sent , ça transpire , tout le snobisme de ces petits bobos puants ( de toutes catégories sociales ) qui arrivent en roulant des mécaniques , sachant tout , avec leur liste de course , exigeant pour un pet de travers d’être examinés des pieds à la tête sans considération de temps et tout cela pour 25 balles ….
    Bien sur la médecine est malade , COMME LA FRANCE et beaucoup de français comme vous qui ne semblent pas en discerner les causes . Bref vous avez en partie ce que vous méritez

    • Exact … ils ont ce qu’ils méritent.
      la médecine et tout le « non-marchand » est sous financé depuis 40 ans !
      Mais c’est plus cool de partir 3 x/ an en avion ryanair pour 45 euros que de payer une consultation 25 ! Expliquez-moi quel métier bac + 10 travaille pour 25 euros la demi heure ? ( oui, oui c’est la moyenne d’une consutalation en tenantn compte du déplacement lors des visites + travail annexe d’indépendant ) à quoi il faut encore enlever les taxes … Un homme à tout faire c’est 20 euros de l’heure SANS taxes !!!

    • j’ajouterais que néanmoins j’ai des reproches à faire au milieu médical mais il est plus d’ordre intellectuel : je pense que les médecins ne réfléchissent pas beaucoup ni pendant leurs études, ni pendant leur carrière : faute à la sélection je pense qui est axée sur la restitution de connaissances apprises par coeur

      • Vous avez bien raison : certains médecins ne réfléchissent pas beaucoup. Chez le mien, cette affichette impersonnelle « Ici on vaccine » J’ai eu envie de lui suggérer de compléter avec une deuxième : « Ici on ne se pose pas de question »

    • Les « circonstances favorisantes » du marasme du monde actuel sont essentiellement dues à la perte collective du SIMPLE BON SENS et comme aucun G.P.S. n’a été programmé pour nous diriger, nous ne sommes pas sortis de l’auberge, comme on le dit.
      Malgré vos certitudes, vous aussi l’avez complètement perdu, le BON SENS.
      Toutes mes condoléances ….

  12. Les assassins Macron / Borne / Veran devront être traduit devant les tribunaux pour un nouveau mort de 81 ans resté sur un brancard pendant 22 H aux urgences de Strasbourg sans que l’on s’occupe de lui faute de personnel soignants hyper restraint et donc débordés, pendant que 15 000 d’entre eux restent à la porte dans un refus total d’embauche par ces assassins depuis des mois ! TT les jours des médecins et infirmières DEMISSIONNENT n’en pouvant plus de cette cadence infernale de travail faute de personnel pendant que le gouvernement malgré de très nombreux appel aux secours des urgences de Strasbourg et d’ailleurs continuent à faire la sourde oreille en NE FAISANT STRICTEMENT RIEN !

  13. Par chez moi dans ma petite ville 80% des médecins de l’hôpital sont des i……. Bien sur, il y aura des préférences quant à soigner telle ou telle personne en priorité. S’il y aura un foie pour deux receveurs par exemple.

    • Répondre à ALETHEA: Moderna, c’est exactement ça, c’est fait pour ! https://echelledejacob.blogspot.com/2022/08/lue-reserve-15-millions-de-doses-du.html _ Vaccins Covid: On vous injecte aussi des œufs de parasites à couver, et le test PCR ne sert qu’à collecter votre ADN…Le film d’horreur continue.
      Le Dr Carrie Madej a découvert, dans le vax Moderna et J&J, des objets étranges et non identifiés, y compris des fragments métalliques, des structures « de type graphène » et des « créatures en mouvement ressemblant à un organisme muni de tentacule ».
      https://numidia-liberum.blogspot.com/2021/10/vaccins-covid-on-vous-injecte-des.html NB: Depuis, le Dr Madej a affectué un déplacement en avion, le moteur s’est arrêté et il s’est écrasé, le pilote est mort. La Dr Carrie Madej aurait survécu avec de multiples fractures… Silence….

      • A propos du graphene, l’éminent Prof. Klaus Schwab (WEF) nous apprend qu’il s’agit d’un « nano matériel » 1 million de fois plus fin qu’un cheveux, 200 fois plus dur que le fer, excellent récepteur et conducteur électrique et dont les applications en biologie moléculaire sont très prometteuses (cf « la quatrième révolution industrielle »…

  14. Hé oui !… On s’aperçoit que le pays (et l’UE) est dirigé par une équipe que l’on croit incompétente alors qu’elle est en réalité parfaitement consciente de sa félonie. Chaque minute compte car l’invasion dite migratoire (en réalité une invasion de jeunes – uniquement des mâles – illégaux attirés par l’eldorado français) se poursuit pendant que les bobos palabrent sur les plateaux TV – Les « élites » de Davos ont décidé de la mondialisation accélérée de la France, ventre mou de l’Europe, et du monde, avec contrôle automatisé – via puces sous-cutanées – des êtres humains pour en limiter la population. Cette stratégie utilise donc tous les moyens actuellement à sa disposition. Et au vu de la peur-panique imposée à la planète pour le Covid, on peut penser que d’autres éléments vont venir terroriser les populations dans un proche avenir. Cela a si bien marché pour le Covid qu’il serait dommage de renoncer à la méthode !

  15. Entièrement d’accord, je confirme tout cela, certains médecins m’ont recommandé (en privé) de ne surtout pas me faire vacciner et m’ont conseillé uniquement la vitamine D, à ce jour je n’ai fait aucune dose et n’ai jamais eu de Covid, ma voisine (même age) trois doses, trois Covid dont le dernier très sérieux, réanimation à l’Hôpital..

  16. QUI EST LE PRINCIPAL INTERRESSE par la destruction du corps médical ? Mr , Mme tt le monde et leurs enfants. ALORS pourquoi la population laisse faire Macron / Borne / Véran et les autres et ne va pas manifester en masse devant l’Elysée pour que cela cesse et qu’ils réembauchent les 15 000 soignants ? Pour les contraindre à foute une paix royale aux médecins afin qu’ils fassent leur travail correctement au lieu qu’ils soient sous les ordres des labos et de Macron qui ne sont PAS MEDECINS. Les français sous la trouille du covid ont bien su les soutenir, les applaudir alors pourquoi une fois la trouille du covud passé ne plus rien faire et attendre qu’eux ou un parent MEURE après avoir passé 22 H sur un brancard aux urgences faute de soins ????????

    • Répondre à Une patriote: Ce qui se passe est affreusement simple. Macron n’a pas ESTROPIÉ LES GJ sur une SIMPLE lubie !!! IL A AGI SUR ORDRE !!! irez-vous manifester, sachant que vous allez certainement vous faire tirer dans les yeux ou sur la figure avec fractures faciales à la clé ? ? ? Le N.O.M. avait très précisément planifié la TERREUR !!!

    • Alethea, vidéo : ce qu’ont fait  » ces gens là  » n’est pas indigne, scandaleux MAIS beaucoup plus grave SE SONT DES ASSASSINS et ils devront en répondre !

  17. Il a plusieurs fois été montré que 5 ans après la fin de ses études de médecine le médecin a oublié la moitié de ce qu’il avait appris et que 50% de ce qu’il a appris est faux. Il y a donc 75 % de probabilité que ce qu’il a oublié était vrai. Chaque année je passe au moins 150 heures en congrès ou en cours pour me tenir à niveau, sans compter les heures passées à lire des revues médicales. C’est ce que mes patients ont le droit d’espérer.

  18. Bonjour,
    Un texte MAGNIFIQUE.Le siècle dernier, entre 1963 et 1993, j’ai exercé, dans le Lot, la « médecine de campagne », profession actuellement disparue. TOUT ce que vous dites est parfaitement EXACT.J’ai 90 ans et pour moi l’évolution est une réelle CATASTROPHE.
    Merci à vous.

  19. Plus aucune confiance en ce monde médical (de merde)!
    Depuis 2020, je ne consulte plus aucun médecins, ainsi que ma femme (tous des picouseurs fous) qui te disent que c’est toi qui est fou et criminel, elle est bonne celle là alors que les vrais criminels sont bien ceux qui essaient de te picouser de force avec des pseudo-vaccins tueurs eux !!! Alors, on se soigne comme on peut, quelques fois ça marche et d’autres fois ça marche pas ou mal et ça dure un bon bout de temps avant de retrouver la pleine santé mais on est des résistants et on s’en sortira toujours face à l’incompétence et aux refus de soins de certains médecins généralistes qui exigent des tests pcr négatifs pour pouvoir entrer dans leurs cabinets de merde ! Ce qui nous réconforte, c’est qu’un jour, ça va péter méchamment et on ira trouver ces pourritures et on les fera payer chèrement leurs putains de comportements de p’tits dictateurs !!!

  20. Beaucoup de « médecins » ont renié le serment d’Hippocrate en ne se prononçant pas sur la piqûre de la MORT imposée par macron et son toutou véran.
    ces gens ont préféré piquer que soigner !!!!!!

    • Langlois, ce sont leurs patients qui sont stupides. Perso, je ne me laisse pas influencer, je prends un médecin, si celui ci ne me convient pas j’en change et c’est ce que j’ai fait suite au départ en retraite de mon généraliste et après la 1ere visite chez sa remplaçante, on n’est pas marié avec. Mon nouveau médecin ne m’a jamais demandé de me faire vacciner, il a respecté mon choix. Les gens ont un portable greffé dans la main jour et nuit, ils passent leur temps à le consulter et visiblement pas pour ce qui est important comme se renseigner sur l’injection de ce truc qui n’est PAS un vaccin mais qui comporte de nombreux risques dont celui de la mort !

  21. La médecine est à l’image de la justice qui est à l’image de l’école…qui est à l’image de la fin de notre civilisation.
    Ce serait pourtant si simple.
    Il suffirait que les médias ne soient pas aux ordre d’une oligarchie incompétente.
    Ça les obligerait à travailler correctement.

  22. J’ai vu récemment une médecin 28ans , 1,80 mètre , blonde….Annoncer en réunion qu’elle avait changer les créneaux de….et avait préparé un power point pour l’expliquer .Et la lumière fut :  » NOUVEL RAIPARTICION des CHRENOS…. ».Il y eut un malaise , les petits et les sans grades se sentantles plus offensés par le fait que l’on avait payé une dizaine d’annéesd’études post bac. à la péronelle pour en arriver là !

  23. Suite à un infarctus j’ ai été hospitalisé à la clinique du Millénaire a Montpellier ou tout est fait pour le fric les plateaux repas immangeables,pain rassis,pire qu en prison,personnel détestable qui parle fort et infantilise les patients, pressions pour essayer de garder le patients le plus longtemps possible car ils font leur beurre la dessus.

    • Le Moujik, c’était déjà comme ça en 2003 dans le service public. Maman a perdu 10 kg en 15 jours hospitalisé à l’hôpital alors que j’avais dit de lui déposer le plateau repas même si elle le refusait. Je suis arrivé au moment du repas, j’ai entendu le refus, eh bien la femme repartait avec le plateau intact parce qu’elle ou une autre le mange ensuite. J’ai retiré ma mère de force en voyant qu’en plus le médecin ne pensait qu’à lui faire subir des examens sans se préoccuper de sa perte de poids. Je lui ai dit de me donner une décharge pour sa sortie, je ne l’ai jamais eu et j’ai sortie ma mère de cet enfer sans aucun problème !

  24. Article criant de justesse. Mon ex que j’aimais profondément est décédée à cause d’un neuroradiologue qui selon ses propres termes était « le meilleur en France ». Il devait lui emboliser un méningiome bénin (sic) cérébral qui pouvait à terme faire un anévrisme, une hémorragie. Un massacre. Hempliplegique côté droit à son réveil sans espoir de récupération. A 29 ans !!!. Expertises médicales, dûment convoqué toujours absent. La dernière et seule fois où je l’ai vu il était très fier du « bon travail qu’il avait accompli ». Dans tout métier il y a des psychopathes, des incompétents, des toxiques, etc…mais cette profession devrait exclure ces individus. Il avait fini par m’avouer : « oui pas mal de patients sont morts dans mon bloc mais il faut bien apprendre ». J’ai failli le tuer. Il est devenu professeur. Beau non ?

    • Oui il y a de BONS et VRAIS médecins. Ceux là, j’ai mis le temps à les dénicher chacun dans leur spécialité. Et je les garde. Cette profession nécessite des gens dont c’est une VOCATION. Point. Et pour attaquer les brebis galeuses, j’en sais quelque chose c’est mission impossible. A mon boulot, mal payés malgré le fric qu’on génère dans des conditions de stress pas piquées des hannetons, une boulette c’est la porte. J’en ai vu des dizaines poussés à bout, et des dizaines licenciés pour…rien. Alors ok je comprends certains professionnels de santé. Mais on en bave tous aujourd’hui.

    • Répondre à Chris44: Je suis triste avec vous. Vous avez toute ma sympathie. Un jour j’ai été terrifié quand mes illusions sur les médecins se sont effondrées (avant internet et le réseau Sentinelle)… Toutefois, certains ont toute mon admiration comme cet homme : https://reseauinternational.net/en-souvenir-du-dr-valadimir-zelenko-medecin-scientifique-activiste/ _ Et j’aimerais aussi citer le Dr Carrie Madej qui a étudié en situation ce qu’il y a réellement dans les VAXX co-vide et qui l’a publié. Et puis « ils » l’on punie : https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2022/06/29/le-dr-carrie-madej-a-failli-mourir-dans-un-accident-davion/

      • Merci Albert. J’ai surmonté c’était en 2007. Mais vraiment les médecins en qui j’ai confiance sont extraordinaires et ont toute leur place dans ces nobles métiers. Ceux là, chapeau, merci et bravo. Par contre, je pense qu’un grand nettoyage voir une purge devrait se faire dans ce milieu. Trop de monstres y exercent en toute impunité, en ayant juste la vie des gens entre leurs mains. Le Conseil du désordre est quasi totalement inutile, à part pour emmerder ceux pour qui le serment d’hipocrate est sacré. Ce professeur en tout cas je l’ai fait couiner et chialer, croyez moi à l’époque. Il doit encore s’en souvenir ce gros tas.

  25. Moi aussi, je suis née en 1950; moi aussi, j’ai « subi » des médecins qui se comportaient comme des cons…. et je n’oublierai pas ce médecin, soit-disant très chrétien tradi, allant presque tous les jours à la messe qui m’a dit un jour (j’ai une fille qui subit une myopathie inflammatoire des muscles), alors que je disais que j’étais fatiguée physiquement de m’en occuper seule, il m’a dit ces mots admirables: elle vous gêne votre fille? vous n’avez qu’à la tuer!… tout cela parce que je suis maman célibataire (jamais mariée car son père est décédé dans un accident quand j’étais enceinte de deux mois); car, chez ces gens-là, une fille-mère… et tout un tas d’autres qu’il faudrait un roman pour tout dire!

Les commentaires sont fermés.