En temps de guerre, les contrôles au faciès sont-ils scandaleux ?

PrierespoliceS’il est indéniable que l’habit ne fait pas le moine, il y en quand même qui ont la gueule de l’emploi, permettez-moi l’expression !

On peut toujours trépigner du côté des associations antiracistes, journalistes et magistrats atteints du syndrome de la haine de soi, et autre Collectif contre le contrôle au faciès – à quand un collectif pour le droit de se faire exploser à la piscine en burkini ?! –, il n’empêche qu’en ces temps d’agitation islamique, dont le djihadisme est la dernière marche du podium, certains signes extérieurs de fanatisme religieux ne trompent pas.

A moins d’être de mauvaise foi ou d’une naïveté frisant la béatitude, qui peut affirmer qu’il n’y a aucun lien de cause à effet entre un barbu en djellaba, une Fantômette en niqab et une possible radicalisation ?
Au lieu de faire profil bas après janvier et novembre 2015, Nice, le père Jacques Hamel, etc., ces associations préfèrent traquer le gibier politiquement incorrect, ce qui en dit long sur leur attachement à la sécurité des Français ! Elles s’offusquent qu’un membre du gouvernement ait, pour une fois, fait une remarque pleine de bon sens. Je veux parler du secrétaire d’Etat aux Transports, Alain Vidalies, qui a déclaré sur Europe 1 : « Je préfère qu’on discrimine pour être efficace plutôt que de rester spectateur. »

Comme si, à l’heure où Daech et ses sectateurs nous promettent de nouveaux attentats sur le sol français, la préoccupation majeure était de ne pas froisser la sensibilité de certaines populations qui comptent dans leurs rangs de nombreux défenseurs de la cause djihadiste, rappelons-le. On marche donc sur des œufs alors qu’il faudrait y aller au rouleau compresseur pour espérer, sinon l’éradiquer, mettre sérieusement à mal le fléau du terrorisme islamique. Et cette inertie, on la doit encore et toujours à la propagande du vivre-ensemble, lequel est devenu impossible avec qui vous savez !

Le Figaro rapporte que, selon le collectif cité plus haut, la « lutte contre le terrorisme est devenue le prétexte de dérives discriminatoires et liberticides ». Ce collectif s’interroge-t-il sur la délinquance musclée – étape presque obligée avant le passage à l’acte terroriste, comme l’ont démontré Merah, Coulibaly et tant d’autres – qui sévit dans les cités massivement islamisées ? Remet-il en question ces agressions journalières contre l’identité de la France, depuis l’alimentation jusqu’à la tenue vestimentaire ? Non, pas une seconde, parce que ce collectif et ses semblables sont des adeptes de la table rase, théorisée par Renaud Camus sous l’expression de « grand remplacement ».

Au passage, s’il y en a qui doutent de la pertinence du contrôle au faciès, qu’ils se déguisent en salafistes et aillent hurler dans le métro aux heures de pointe qu’Allah est grand, le résultat parlera de lui-même !
Ce contrôle n’est d’ailleurs pas, contrairement à la légende, une démonstration de racisme, mais, comme l’explique au Figaro  Nicolas Comte – porte-parole du syndicat Unité SGP-FO, majoritaire dans la police nationale : « Il est certain que dans un train on aura intérêt à viser les individus solitaires, entre 20 et 40 ans, plutôt que les grands-parents avec des enfants. » […] « Si vous cherchez un dealer près d’un point supposé de trafic, un homme blanc de 25 ans, habillé en survêtement, aura plus de chance d’être contrôlé qu’un homme noir de 35 ans en costume cravate. »

Surtout, cela fait belle lurette que gendarmes et policiers, dans la crainte de sanctions, voire de poursuites judiciaires, sont d’une prudence exemplaire à l’endroit de populations dites sensibles, doux euphémisme pour désigner des individus ultra-violents !

Dès lors, on ne peut plus parler de contrôle au faciès mais bien de contrôle de suspects potentiels de par leur allure et leur comportement. Maintenant, je peux comprendre l’émoi des bien-pensants face aux arrestations massives de sujets originaires du continent africain, mais si seulement les statistiques ethniques étaient autorisées ils se rendraient peut-être compte que lesdits contrôles ne sont pas gratuits.

Quand le New York Times se permet de fustiger « le racisme de la police hexagonale », rapporte avec délectation Libération, suite à la récente mort d’Adama Traoré à Beaumont-sur-Oise après son interpellation JUSTIFIÉE par les gendarmes, je m’étonne que ces Américains progressistes ne soient pas aussi véhéments lorsque les forces de l’ordre françaises sont régulièrement victimes de ces hordes qui ne respectent aucune autre loi que la leur.

Le même Libération nous assène, il y a quelques jours, un titre choc dont il a le secret et qui remue beaucoup de vent démagogique : « Contrôles au faciès : le grappin quotidien. » S’ensuit un article qui est à la malhonnêteté ce que Donatello est à la sculpture, signé Rachid Laïreche – un patronyme qui promet une objectivité impartiale ! On y lit ainsi : « Une sale habitude. Les gyrophares éclairent la ville, et des Arabes et Noirs écartent les bras devant les forces de l’ordre et la foule : coupables malgré eux. » Je vous rassure, monsieur Laïreche, il y en a tout de même quelques-uns qui sont des coupables consentants du fait de leurs choix de vie ! Mais dites-moi, le viol de filles blanches sans voile, l’agression de sales babtous, n’est-ce pas une forme de contrôle au faciès ça ?!

Personnellement, face aux potentiels terroristes tueurs de masse, je préfère qu’un policier contrôle au faciès cent fois par jour s’il le faut, car il se pourrait que la cent-unième soit la bonne et dans ce cas, c’est lui qui sera en première ligne pour neutraliser, au péril de sa vie, un assassin idéologique ne rêvant que de nous exterminer. La moindre des choses serait de lui en être reconnaissant et, pourquoi pas, que certains commencent à éduquer leur marmaille dans le sens de la France et pas de la charia !

Dans le film de Gilles Grangier, Les Vieux de la vieille, Michel Audiard mettait cette savoureuse réplique dans la bouche de Pierre Fresnay : « Y’a pas à dire, dans la vie, y faut toujours se fier aux apparences : quand un homme a un bec de canard, des ailes de canard et des pattes de canard : c’est un canard. C’est vrai aussi pour les petits merdeux. » Et ce qui est vrai pour les canards et les petits merdeux l’est aussi pour les intégristes, modérés ou pas !

Charles Demassieux

image_pdf
0
0

16 Commentaires

  1. c’ est drole lorsque l’ on arrete des terroristes , ils sont tous maghrébins ou africains !!!!!! avec des casiers judiciaires longs comme le bras !!!!
    dans les faits divers une grande majorité de mahomed !!!!
    + de 2 millions  » d’ incivilités  » chaque année en France pour 65 000 détenus !!!!!
    pour ces populations de maghrébins et d’ africains , la France est comme un défouloir pour eux avec comme justification les colonies et l’ esclavagisme !!! alors ils se permettent tout en se moquant de la justice  » des croisés  » ,  » des infidèles  » , et de  » mécréants  » de notre pays !!!!

  2. le controle au faciès , cela dérange les maghrébins et les africains ????
    pourtant ces maghrébins et africains lorsqu’ ils agressent des personnes agées pour leurs voler leurs bijoux le font jamais sur leurs communautés !!!!! alors controle au faciès aussi de leur part pour sélectionner leurs victimes , n’ est ce pas !!!!! et dans ce cas là , personne parmi ces socialauds bobos atteints d’ islamophilie aigue ne s’ en offusquent !!!!!!!!!

  3. L’ennemi ces qui l’amour en allah la haine en allah nous on leur a rien demandé

    • Le jour où vous supprimerez Dieu dans votre pseudo, je voterai pour vous avec plaisir.

  4. Arrêtons les parlottes. Tout le monde a compris. Pour tous ceux qui ne respectent pas la république, ses lois et la laïcité, c’est simple : expulsés immédiatement. Cela fait beaucoup de mondes mais bon débarras ! Puisque nous sommes en guerre, faisons la guerre et renversons la vapeur. C’est à eux maintenant d’avoir peur. En temps de guerre, pas de quartier. Point.

  5. Tout à fait !! Contrôlons donc sur le champ tous ceux qui ont le type bourgeois bon français et bien blanc car ce sont souvent eux qui sont responsables de la corruptions et des sales affaires qui nous mettent tous dans de sales draps ! Sur une centaine, on en trouvera bien quelques uns qui sont responsables de magouilles !!!

  6. Contrôle au faciès : OUI ! Ils sont pas contents ? Y’a des pays, dans les sables du désert, où ils ne seront pas contrôlés !

  7. En temps de guerre on tire au faciés et à l’uniforme.

    A-t-on jamais demander ses papiers à Reinhard Heydrich avant de l’envoyer servir de merguez à son maitre d’en Bas ?

    Bien-sûr que non, il ne l’aurait pas toléré.

    En fait, nous n’avons rien compris .

    Nous devons être intransigeants, violents, sectaires et brutaux envers nos ennemis.

    Les contrôler tous les dix pas, jusqu’à ce qu’ils soient excédés, reprochent à leur mère de les avoir fait naitre, spécialement avec cette gueule, ce cerveau et cette mentalité

    Ils deviendront ainsi de plus en plus violents, comme un chien qu’on exaspère, aboieront comme des fous à la persécution, finiront par mordre.

    Alors, prenant prétexte de leur insolence, nous déverserons sur eux un déluge de feu et de sang, jusqu’à ce que la France soit enfin purifiée, donc muslimfrei.

    Le programme n’est pas d’Heydrich qui l’aurait trouvé trop mou.

    C’est vous dire si on est con.

    Comme aurait dit

    • Tout à fait d’accord avec F. Desvignes. Nous devons être plus que radicaux.
      Aucune alternative, aucun prétexte, RIEN de RIEN !!!
      Des sans-pitié !!!
      Et jusqu’à la moelle…

  8. Est-ce que le FLN Algérien, justifié tant dans les méthodes que dans l’objectif par nos politichiens et intellectuels depuis 50 ans était doux ?

    Est-ce que le FLN s’est dérangé pour exterminer « au faciès » femmes et enfants juifs et Chrététiens sous les yeux des pères de famille avant de les égorger à leur tour ?

    Pourtant, pendant 50 ans en continu, nos élites politico-intellectuelles continuent implicitement d’en couvrir, donc en adouber, les méthodes et objectifs.

    Puisque tous ces grands « démocrates » et intellectuels de l’égalitarisme ont trouvé cela si charmand, ils comprendront et approuveront, qu’un jour assez proche, puisse se créer un FLN Français.

    Les Français en Algérie étaient moins de 10%, en 1962 il y avait 25.000 juifs en Algérie, il n’en reste que 1000.
    Les racailles maghrébo-islamistes représentent plus de 20% en France.

    Puisque nos interNAZIonalistes ont trouvé le FLN Algérien si légitime, un FLN Français serai donc trois fois plus légitime !
    CQFD

  9. Après tout, tous les actes de terrorisme sont fait par des gens qui ont le même faciès, alors au lieu de contrôler ma grand mère ou mon papy, y’a qu’à se concentrer sur les gens qui ont le même faciès que les terroristes, on gagnera du temps !!!
    Je ne vois rien de choquant dans ce que je viens de dire!

  10. Il faut surtout voter tous les musulmans des points sensibles,leurs interdire de travailler, dans les gares aéroports administrations, RATP SNCF etc! Ils nous ont déclaré la guerre les soit disant modérés sont des taupes qui ne veulent pas faire la guerre à d’autres musulmans En 10 d’armée je l’ai vu pire ils passent à l’ennemi. Sauf les soldats ‘d’originesaafricaine qui sont royale et loyales. Il faut interdite aux musulmans tout attroupement, leur interdire l’accès aux lieux publics cinémas ,concert etc et parquet les fiche S et leur famille dans des camps dans nos îles du pacifique sur une îles isolés et fusiller ceux qui reviennent de Syrie ! C’est le droit militaire !

      • Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement a pondu un truc pour les empêcher de sortir du territoire pour aller en syrie.
        Pourquoi les retenir contre leur gré ?
        Leur « chance » c’est d’y aller et de se faire zigouiller.
        Donc, un ou une en moins… et quelque soit son âge.
        Parce que tous ces reportages qu’on nous sert sur des jeunes qui ont été retenus, je me marre doucement, c’est de la comédie.
        Qui peut croire encore à ces Tartuffes ???

  11. l’histoire de ces controles aux facies m’on toujours laissé…comme si une secte voulais me lavé le cerveau;,voir ce que l’on voie avec les yeux n’est pas,ha bon!l’intuition n’est pas,ha bon!le flair du gendarme n’est pas,ha bon!;;;je me souviens de ce film y’a t’il un pilote dans l’avion,genre 1 gag a la minute.bref,dans une scene a un controle de douane dans un aeroport on voie un homme arrivee en tenue paramilitaire,cartouche a la mexicaine au tour du cou,flingue a la ceinture avec grenades,et kalasnikov sur l’epaule,a coté de lui marche une petite mamie d’une douceur confiture;..les douanier saute sur la mamie la plaque au sol, genoux dans le dos, menotte et l’embarque,ceci est un gag ha bon!

Les commentaires sont fermés.