Terra Nova, la beaufitude allégorifiée

Publié le 1 septembre 2011 - par - 781 vues

J’aime bien le « Think Tank » Terra Nova, proche du PS, qui roulait pour DSK (les malchanceux!) et qui s’est rabattu sur Aubry.

D’abord, « Think Tank ». Bien sûr, notre langue française est bien trop limitée, bien trop pauvre, pour pouvoir serier exactement le concept….quelque chose comme « bouillon de culture », ou « reservoir d’idées »… non, rien à faire, « think tank » c’est beaucoup plus classe. Et puis, une fois débarrassés des oripeaux linguistiques, le reste viendra tout seul…

Donc, ce Think Tank très bien inspiré s’est notoirement singularisé ces derniers temps par des idées absolument lumineuses :

-Faire payer les retraites par les retraités ;
-Remplacer les elections par des « sondages », où on attribuerait des points à chaque candidat, histoire de pouvoir disqualifier le FN ;
-Fabriquer des bagnoles qui consomment peu (on n’y aurait jamais pensé sans eux) ;
-Laisser tomber l’ electorat populaire, ces beauf’s fascistes, avinés, et irrécupérables ;
-Tripler les droits d’inscription à l’université, pour « motiver les étudiants »

Bref, un point de vue global parfaitement prolétarien.

Mais j’avoue avoir frisé l’ataraxie en entendant Olivier Ferrand, cofondateur de ce « think tank », expliquer, entre autres énormités, qu’il n’y avait « que » de 120 000 à 140 000 nouvelles arrivées annuelles d’immigrants.

En un seul chiffre, ce brave garçon réussit le tour de force d’émettre un mensonge et deux contre-vérités.

-Le mensonge : Le nombre qu’il donne ne correspond pas au nombre de nouvelles arrivées (203 000 l’année dernière) mais au différentiel (au solde) entre arrivées et départs estimés. Autrement dit et selon lui, 50 000 résidents français allant s’établir au Zimbabwé, ça ferait 50 000 immigrants de moins ! Tu l’embauches comme comptable dans ta boite, tu mets la clé sous la porte dans les 5 minutes.

-Les contre-vérités :
1/les citoyens français sont inclus dans les « partants » vers les US, le Canada ou l’Australie. Faudra m’expliquer le lien entre la diaspora française et les vagues migratoires maghrébines ou subsahariennes. Sauf bien sur à imaginer qu’ils se barrent parce qu’ils commencent à en avoir marre de la situation actuelle… mais faudrait avoir bien mauvais esprit.

2/ S’il est facile de connaître, à l’unité près, le nombre de nouveaux arrivants annuels (délivrance du premier titre de séjour), il est par contre absolument impossible de savoir précisément combien de résidents, français ou étrangers, quittent le territoire (voir les travaux de Michèle Tribalat et Malika Sorel). Il ne peut s’agir que d’estimations. Pour la simple raison que, pour partir, le plus souvent, aucune formalité n’est requise. Je suis pour ma part résident au Brésil, mais je reçois ma pension de retraite en France, je paie tous mes impôts et abonnements en France, le tout en parfaite régularité avec les lois de mon pays, mais en aucun cas l’administration française ne peut (et ne désire) me localiser !

Alors que, pourtant, selon le mode de calcul de ce brave Olivier Ferrand, je devrais correspondre à « un immigrant de moins »…

Bref, j’aime bien « Terra Nova », ou l’art de croire qu’on se fout de la gueule du monde, alors que c’est le monde qui se fout de votre gueule.

Jacques VINENT

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi