Theo Francken, Continent sans frontière : à lire absolument !

Publié le 19 février 2019 - par - 10 commentaires - 1 265 vues
Share

Theo Francken a été jusqu’à récemment  secrétaire d’État à l’Asile et la Migration pour la Belgique ; il a beaucoup voyagé, rencontré les hommes politiques de toute l’Europe… s’est instruit comme peu de politiciens s’instruisent. Son livre est à lire par tout Européen responsable de l’avenir de l’Europe !

Notre inconscience de bonne âme européenne « coupable de tous les malheurs de la planète » nous ruine et Theo Francken  montre comment nous nous appauvrissons sans que le reste du monde n’en profite… bien au contraire ! (Lisez L’aide fatale de Dambisa Moyo). La réalité, nous ne voulons pas la voir.

Certains pays sont conscients et Theo Francken  a eu la curiosité de se renseigner sur l’histoire comme sur les lois et les coutumes. Ainsi, les pays du groupe de Visegrad, pays qui ont été conquis, martyrisés, par l’occupant musulman à une époque où l’Europe avait abandonné sa brutalité primitive, n’ont aucune envie de revivre cette situation… situation que beaucoup de musulmans honnêtes nous annoncent pour l’avenir en Europe ! Le Brexit trouve en bonne partie sa raison d’être dans une insupportable immigration. Insupportable ? Dire cela n’est pas « politiquement correct ». C’est correct sur le plan de la civilisation : pourquoi une civilisation devrait-elle disparaître sous prétexte d’accueillir « toute la misère du monde » ? Il y a d’autant moins de raisons d’accepter notre disparition que  si « toute la misère du monde » va en s’amplifiant, les vrais nécessiteux ne se retrouvent jamais parmi les immigrants : les passeurs demandent des tarifs monstrueux réservés aux riches. Dans la plupart des pays européens, seuls ces riches qui arrivent dans l’illégalité sont favorisés, l’immigration légale est quasi impossible. Cette situation est indigne.

Et plus les immigrés sont nombreux et moins ils peuvent s’intégrer. Ajoutons que l’Histoire nous apprend que les minorités intransigeantes et intolérantes s’imposent toujours…

La démographie galopante des pays du Moyen-Orient s’amplifie. Dans ces pays, limiter les naissances est un péché mortel.  La transition démographique a évité à l’Europe – quand médecine, hygiène et éducation ont permis à quasi tous les enfants nés vivants de rester vivants – d’arriver à la surpopulation. La surpopulation caractérise entre autres  l’Égypte et l’Indonésie, pays où cette transition démographique n’est pas envisageable. Devrions-nous en arriver au même stade ? Vivre le 2084 de Boualem Sansal ?

Nous ne pouvons même pas imaginer vivre dans des villes comme Le Caire ou Kinshasa !! Nous ne devons pas abandonner une civilisation qui nous rend dignes et libres…

Theo Francken parle de ce qui se passe, s’est passé, en Australie, au Danemark. L’attitude de ces deux pays est présentée dans la durée et le reste de l’Europe pourrait apprendre comment limiter l’invasion.

Des « gens de bonne volonté », des personnes particulièrement touchées par le « péché originel » de l’Occident,  nous parleront de l’occupation de l’Amérique par des « migrants » européens, de la colonisation… qu’ils regardent les chiffres ! L’Union européenne, par des lois que Theo Francken présente, par des dérives sur base de ces lois, nous mène droit à la catastrophe.

Faut-il attendre la révolte des populations européennes ? La catastrophe finale ? L’auteur espère encore une prise de conscience de la part de nos responsables et je précise que cette prise de conscience serait même une bonne chose pour les pays qui maintenant déversent leur trop-plein de population – les jeunes les plus riches  – au lieu d’encourager ces riches à se rendre utiles à leur pays.

Mia Vossen

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
lucide

On parle souvent de démographie, mais on ne parle jamais de BRUTALITE démographique. Car quand le nombre d’humains devient intolérable, alors s’installe une brutalité à un niveau plus fort, la BARBARIE.
Dans certains pays la démographie ne peut être « contenue », parce que c’est un péché mortel. Alors face la « brutalité  » démographique, ceux qui gouvernent opposent une autre brutalité : la TYRANNIE.
Ainsi deux brutalités ( la démographie religieusement folle qui ne permet ni le progrès ni le développement) et la gouvernance brutale cohabitent « pour l’éternité ».
L’Europe est entrée dans « le raisonnable démographique », mais des fous la FORCENT à assumer la démographie des autres. IL y a tant d’intérêts à cet ETHNOCIDE.

Arthur 68

Je suis entièrement d’accord avec vous et je précise que la folie démographique de l’Afrique (300 millions d’habitants en 1960, plus de 1,2 milliards de nos jours va bien sûr « couler » ce continent, mais également entraîner l’Europe dans sa chute.

DUFAITREZ

Secrétaire d’Etat aux Machins-Trucs ? En Belgique ? MDR !!
Et Molenbeck ?

DURADUPIF

Oui minuit moins cinq et on ne peut plus aller à Londres.

Marnie

Le bon vieux contrôle des naissances à instaurer d’urgence dans ces pays. Si refus de leur part pas d’immigration chez nous.

Damien

Et oui, malgré les efforts du V4 et des Italiens (merci, Salvini, di Maio et Conte!), la démographie… Je suis belgistanais de l’Est, à 15 minutes de Verviers et constate que dans les écoles, c’est la cata: parfois déjà 50% et plus de momos.
Cela fait plus de 50 ans que les vannes ont été ouvertes pour que ce culte de la mort nous colonise.
Le sang va couler, beaucoup.

Bertrand

Malheureusement pour la France, les carottes sont déjà cuites, notre pays est déjà musulman. En revanche pour les autres pays Européens, il y a encore de l’espoir que ces nations échappent à l’horreur de la charia mais il est minuit moins cinq.

vous connaissez la GB? La Belgique?

Damien

Contrairement à la FR, l’angleterre, le Suèdistan, l’Allahmagne, en B nous n’avons PAS au quotiden les attaques, les viols.

il y a eu en Angleterre , pendant plus d’une décennie, des viols et de la prostitution de jeunes anglaises par des gangs, appelés les groomers, de Pakistanais. L’une d’elle témoigne : ils disaient qu’ils nous traitaient ainsi parce qu’on était blanches et non musulmanes. Ces actes, camouflés par les services sociaux et la Police, ne sont pas comptés comme des attentats. Quant à l’Allemagne et la Suède, l’immigration musulmane est plus récente mais pourtant, on constate une augmentation des viols qu’on ne compte bien sûr jamais comme des attentats.