Théocratie contre Libertés

Publié le 7 avril 2015 - par - 851 vues
Share

IslamectomieOUI, OUI, ALLAH EXISTE ! Tu n’imagines pas ta chance, Mémed : tu as la plus grande liberté de penser, de dire, voire de clamer sur tous les toits du haut des minarets d’autobus qu’Allah existe ! C’est bien la preuve que le Royaume du Maroc est un pays de liberté !… Mais il y a bien sûr une petite contrepartie, la liberté ça se paie tu comprends : il t’est juste interdit de douter.

Tu vois, Mémed, c’est pas grand chose, mais sache que si t’es incrédule au Maroc, ou même si t’es croyant mais que tu estimes que le Prophète Muhammad (sallallâhu ‘alayhi wa sallam, si je me souviens bien) était juste un tout petit peu égorgeur, pédophile, sexiste, antisémite et esclavagiste (c’est pas moi qui le dis c’est mektoub dans la Sunna), tu seras puni de un à cinq ans de prison et d’une amende de 20.000 à 200.000 dirhams (1.800 à 18.000 euros), selon le projet de nouveau Code Pénal disponible depuis hier sur le site du « Ministère de la Justice et des Libertés » — oui, tu as bien lu, Mémed : « des LIBERTÉS » !

C’est vraiment prendre les Marocains pour des cons.

Ah ! J’oubliais que le doute est puni de mort par notre saint Coran. Même que c’est Allah qui l’a dit. Par Jibrael interposé qui, lui, parlait l’arabe. Allah, on sait pas.

http://www.aujourdhui.ma/une/actualite/nouveau-code-penale-5-ans-de-prison-pour-qui-%C2%ABinsulte%C2%BB-dieu-et-les-prophetes-117596#.VR7IdmZuiq4

(je pense que la faute d’orthographe dans le titre du journal est volontaire, probablement afin d’exprimer la parité homme-femme — ce qui constitue en soi une violation flagrante de notre saint Coran et mérite un grand bravo au courageux journaliste pour sa témérité !)

Croire est donc une obligation dans mon pays d’origine. Dans le même esprit cela me rappelle cet incroyable jugement rendu au Danemark il y a quelques années : « Vous avez peut-être raison mais vous n’avez pas le droit de le dire ! » (il s’agissait d’une critique de l’islam). Contester le droit d’avoir une opinion n’est-il pas antidémocratique ? Allez savoir… De toutes façons faut pas rêver, la démocratie n’est qu’un rêve. Tandis que la théocrassie, ça, c’est du sérieux !

Mais quand même… Il y a quelque chose qui me dérange le neurone sur le plan de la logique : COMMENT PEUT-ON S’OBLIGER À CROIRE ? Voilà déjà une incitation à l’hypocrisie : si tu ne crois pas en un dieu, même s’il est le plus grand entre mille autres depuis la nuit des temps, si tu n’y crois pas pour ne l’avoir jamais vu ni entendu ni même reniflé, si tu n’y crois pas pour n’avoir pas encore compris pourquoi il faudrait le prier, pour satisfaire son ego ? ou bien pour le remercier d’avoir tout créé y compris la misère, le malheur, les juifs, la souffrance, la mort et les islamistes ? Bref, Mémed, si tu estimes que cette hypothèse d’illuminé ne tient pas la route, eh bien tu dois faire semblant ! Tu dois t’ablutionner les roupettes, dérouler ton p’tit tapis de prière et ne surtout pas tourner ton derrière en direction de La Mecque : c’est la loi !

Fais semblant de croire, hypocrite… Ben voyons, je comprends maintenant pourquoi le musulment !

Voilà que me revient ce vieil adage arabe : « Embrasse la main que tu ne peux couper ! » Et après ça on s’étonne que les chiens d’infidèles nous qualifient de « fourbes et cruels » !

Moi, Mémed, j’ai fait mon choix : pas question de renoncer aux 72 vierges aux grand yeux noirs innocents… J’espère que Carole me pardonnera !

Yidir Aberkane

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.