Théorie du complot : et si on parlait des francs-maçons et de Bilderberg…

Publié le 13 janvier 2018 - par - 64 commentaires - 4 457 vues
Traduire la page en :

Depuis quelques jours les émissions télé et les articles de journaux, papier ou numérique, se multiplient, pour tenter de nous prouver que « La théorie du complot » n’existe pas, que ce ne sont que de fausses rumeurs.

On décide même de légiférer contre ce que l’on appelle les « Fake News » (pourquoi ne pas dire plus simplement « fausses nouvelles » ?), dans le but non pas d’éliminer les tas de fausses rumeurs qui circulent sur le Net mais surtout d’effacer « Les nouvelles vraies », celles qui gênent le pouvoir.

Au début du XXe siècle peu de gens étaient informés sur les pouvoirs de la « Franc-Maçonnerie ». Il aura fallu l’intervention du député Henri Brisson, le 22 juin 1899 (qui fut président du Conseil et ministre de l’Intérieur et d’extrême gauche), du haut de la tribune de l’Assemblée Nationale, lors d’une ultime tentative pour sauver le ministère Waldeck Rousseau, dont la chute était annoncée.

Henri Brisson fit le célèbre signe de détresse maçonnique et cria : « A moi les enfants de la veuve ».

Tous les députés francs-maçons présents se rallièrent et le ministère fut sauvé.

Dès lors on sut la puissance de cette franc-maçonnerie mais il aura fallu attendre un demi-siècle pour qu’elle éclate au grand jour… et encore : tout ne se sait pas, mais ce qui se sait : les francs-maçons aident à élire le président de la République qui sera à leur écoute, ainsi que les ministres, les députés, etc.

Ce fut le cas notamment de François Hollande, en 2012, contre Nicolas Sarkozy, qui les négligeait !

Plus de 150 parlementaires des deux chambres appartiennent à une loge maçonnique.

Aujourd’hui, « la théorie du complot » que l’on veut absolument rendre invisible aux yeux de la population, donc des électeurs, concerne deux sujets majeurs : Le « Grand Remplacement » organisé, programmé et mis en exécution par l’Union Européenne, et cela est prouvé par les déclarations récente de l’un de ses dirigeants, et la puissance du « Groupe Bilderberg », qui étend sa toile sur tout le monde occidental et a organisé, programmé et réalisé la victoire d’Emmanuel Macron lors de la présidentielle de 2017.

Qui peut encore croire qu’Emmanuel Macron est sorti miraculeusement du chapeau d’un illusionniste pour devenir président ?

Et que c’est également un magicien qui a financé les quelques milliards nécessaires à « sa mise en marche » et à sa campagne ?

Nous l’écrivions sur Riposte Laïque le 13 novembre et nous expliquions comment Emmanuel Macron avait été imposé aux Français et nous concluions : « Plus qu’à espérer les « retours sur investissements » non seulement prévisibles mais assurés ! ».

Nous ne pouvons que le constater lors de chaque nouvelle loi appliquée !

En quelques mots, qui est « Bilderberg » ?

Fondé par David Rockefeller, il se compose de chefs d’états, de ministres, de patrons de banques, de PDG de multinationales, de militaires, d’universitaires qui, chaque année, se réunissent dans le plus grand secret afin de débattre sur le devenir de notre planète et, surtout, le contrôler.

Tous les participants doivent venir seuls et sont tenus au silence absolu : interdiction de rendre publique leur identité ainsi que celle des « invités » et les propos qui y seront rapportés.

Tout se passe en vase clos, aucune médiatisation, ni des conférences, ni des participants, ni des thèmes abordés.

C’est le « Club » le plus fermé du monde !

Les présidents américains et européens sont convoqués « avant leur élection » ainsi que les personnalités les plus influentes de divers secteurs économiques des pays occidentaux.

C’est ainsi que lors du « 62e Bilderberg », en 2014, Emmanuel Macron, secrétaire général adjoint de l’Élysée, prononce un discours terriblement accablant contre son « patron », François Hollande, et, devant 130 personnalités, il critique longuement la politique menée et le démonte totalement.

Pas question de laisser échapper une telle opportunité, de ne pas se réserver une telle intelligence. Neuf jours plus tard Emmanuel Macron démissionne, Arnaud de Montebourg est « débarqué », le poste de ministre de l’Economie est vacant et il est « offert » à Emmanuel Macron.

Le président de la République, François Hollande n’en n’a jamais été informé, même par son ministre de la Culture de l’époque, Fleur Pellerin, qui a confirmé « en avoir entendu parler mais n’en n’avoir rien dit à personne, même si elle avait été extrêmement choquée car on l’avait prévenu que Macron se “détachait” de Hollande ». (Source : RT-France).

Mai 2017, Emmanuel Macron est élu en toute tranquillité président de la République française et, à la surprise générale, qui nomme-t-il comme Premier ministre ? Édouard Philippe, de la droite républicaine et maire du Havre qui, comme par hasard, a été « l’invité » du Groupe Bilderberg lors de la 64e réunion, en 2016, en Allemagne.

N’imaginez pas, peuple de France, avoir découvert et élu votre président, on vous l’a imposé, le ménage a été fait autour de lui et vous le supporterez jusqu’en 2027, à moins que…

Le « Club Bilderberg » se réunit tous les ans, dans le plus grand secret et c’est lui qui contrôle la marche du monde. Qu’on se le dise. Nous ne sommes que des pions !

Mais surtout ne me croyez pas, il s’agit bien sûr d’une « nouvelle théorie du complot ». Tout cela n’est que mensonge !

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi