Thomas Joly jugé en son absence et sans son avocat !

Le secrétaire général du Parti de la France (qui vient de fêter ses 10 ans) avait interjeté appel devant la Cour d’Amiens suite à sa condamnation en première instance.

Les faits :

Sur son blog politique, Thomas Joly avait  : « dénoncé la barbarie islamiste dans un article de (son) blog en l’illustrant de photos pourtant trouvables dans la presse française et internationale. ».

Le lecteur comprendra ici que RL ne puisse entrer dans davantage de détails.

Jugé en premier ressort, T.J  écopait de deux mois de prison avec sursis et 2.000 € d’amende.

Considérant cette décision rendue comme hautement politique, le numéro 2 du Parti fondé par Carl Lang (victime des purges des Le Pen à l’époque de la reprise en main du Front national par Marine Le Pen), avait alors immédiatement exercé sa première voie de recours.

L’audience en appel était initialement inscrite au rôle pour le 24 octobre 2018.

Coup de théâtre, la Cour d’Appel ayant réclamé une expertise psychiatrique envers Thomas Joly, la date était reportée au 15 mai.

L’avocat qui assure la défense de Thomas Joly, fait alors savoir à ladite cour qu’il ne peut être disponible à cette date, en raison d’une autre affaire à plaider à 500 km de distance qui ne pouvait être différée.

Il sollicite donc, comme il est d’usage, le report de l’audience de son client.

Le greffe lui répond que sa demande sera transmise à la Présidente de la Cour d’Appel.

Or la réponse de refus ne parvient à l’avocat que le matin même de l’audience Joly. Refus étrange, qui fait dire à l’intéressé :

« …alors même que mon procès ne comporte aucun caractère d’urgence et qu’elle n’invoque aucun motif pour justifier son refus, ce qui démontre clairement une hostilité politique à mon égard. »

Pourvoi en cassation prévu si nécessaire

Il poursuit :

« Sur les conseils de mon avocat, je ne me suis évidemment pas présenté au Palais de justice, l’objectif des magistrats de la Cour d’appel étant de me priver de mon défenseur. Ils m’ont donc jugé en mon absence. Ce qui me permettra de me pourvoir en cassation pour atteinte manifeste aux droits de la défense ».

Reste que :

« L’avocate générale a réclamé la confirmation de ma condamnation initiale, soit deux mois de prison avec sursis et 2.000 € d’amende (peine bien souvent même pas appliquée aux islamistes faisant l’apologie du terrorisme). 

L’arrêt de la Cour d’appel sera rendu le 3 juillet. 

Si une relaxe n’est pas prononcée, je formerai un pourvoi en cassation. Il est hors de question de laisser des juges rouges bafouer le droit et ma liberté d’expression face aux atrocités des islamistes fanatiques. ».

Le communiqué de Thomas Joly in-extenso : http://www.thomasjoly.fr/2019/05/justice-politique-la-cour-d-appel-d-amiens-me-prive-d-avocat-et-me-juge-en-mon-absence.html

Jacques CHASSAING

image_pdf
0
0

21 Commentaires

  1. Dans ce pays la « justice » est à vomir… Pauvre France !!!

  2. eh oui mais THOMAS JOLY n’émarge pas ni au qatard ni à l’arabie saoudite ni même à la macronnerie LIBERTE FRATERNITE EGALITE des vains mots de ceux qui ont EUX émargé à toutes les républiques tous les partis toutes les loges maçonniques…..honneur à M. THOMAS JOLY

    • Pas d’amalgame. ne vous trompez pas d’ennemis. Ceux dont l’idéologie les pousse consubstantiellement à soumettre l’infidèle ne sont ni Républicains, ni Francs maçons mais bel et bien NAZISLAMISTES.

  3. Si la peine de mort existait encore, cet homme serait déjà exécuté.
    Mais ceux qui violent et égorgent ne sont pas inquiétés. Logique, ils ne sont ni blancs ni contribuables.

    • il faudra bien remettre la peine de mort pour les traitres qui nous dirigent en vendant non seulement leur âme -on s’en fout – mais la nôtre et la FRANCE ENTIERE honte à eux et à à ceux qui laissent faire cette forfaiture
      AUX LARMES CITOYENS à défaut d’ARMES

    • tout comme ceux de la liste des « démocrates musulmans ceci expliquant celà il faut bien leur plaire en cachant les horreurs qu’ils nous infligent : égorgements violes vols la liste n’est pas exhaustive ……LA TETE DE MACRON DOIT TOMBER LE 26 MAI et les autres avec !

  4. Voici une expérience de délibéré et de rédaction de jugement.
    Jugement :
    Attendu que le plaignant a raison
    Attendu que le plaignant n’a pas tort
    En conséquence le tribunal après en avoir délibéré conformément à la loi déboute le plaignant.
    La porte alors est royalement ouverte pour l’appel ou la cassation et alerter ainsi les instances supérieurs qu’il existe un petit problème.

  5. « Juges rouges »: Encore une fois il s’agit effectivement de magistrats immigrationnistes au nom de l’internationalisme qui prennent des décisions fondées sur l’idéologie transmise par l’école marxiste de la république, même si certains ne veulent pas y voir l’empreinte de ladite idéologie qui gangrène les institutions depuis 1945 et pas qu’en France, victoire posthume de Staline le gentil petit père des peuples que toute la gauche, qui allait devenir la bien pensance puis les progressistes, a pleuré en 1953

    • C’est bien, vous avez coché (presque) toutes les cases : juges rouges, immigrationnistes, marxistes, gangrène, bien-pensance, progressistes.

      Il manque francs-maçons, juifs, et homosexuels. Reprenez-vous.

      • Tu es le genre à braire  » pas d’amalgames  » après les tueries du Bataclan, de Nice, etc,etc, mais ici ça ne te dérange pas d’en faire de lamentables. Toujours la même histoire avec les endormis…

  6. Impeccable : stratégiquement, tactiquement, formellement.

    Le communiqué et l’article.

  7. Justice d’exception pour qui dérange, je pensais que ceci n’arrivait qu’à moi !!!

  8. Qui nous aurait dit, il y a 20 ans, que nous connaitrions à notre tour le goût de l’archipel du goulag.

  9. La magistrature franc maçonne lié au régime en place est absolument une structure inféodé à ce dogme républicain laïque bardé de ses « valeurs « .. En fait ces magistrats ne représentent qu’un vernis de « démocratie » mais qui en réalité obéit aux ordres du ministère de la « justice et de fait du ministre s’en revendiquant! Il n’y a rien de bon à attendre de ces fonctionnaires entretenus grassement par les services de l’état et qui n’ont absolument pas l’intention de s’offusquer des salaires et autres avantages divers et variés en plus de liens politique que cela suppose! Ces magistrats pour les 3/4 sont des larbins qui ont bien l’intention de servir leurs maîtres afin de continuer de percevoir leurs émoluments en plus de l’impunité et des respectabilités de circonstances!!!

    • Ces magistrats ne font appliquer la loi votée par des représentants d’un peuple invité depuis trente ans à voter pour des oligarques mondialistes dont le programme se résume au slogan « moi ou le chaos ». Pas d’amalgame. ne vous trompez pas d’ennemis. Ceux dont l’idéologie les pousse consubstantiellement à soumettre l’infidèle ne sont ni Républicains, ni Francs maçons, ni juges, ni fonctionnaires mais bel et bien NAZISLAMISTES.

Les commentaires sont fermés.