Thomas Vampouille : une caricature de journaliste du camp du bien !

Publié le 5 août 2017 - par - 23 commentaires
Share

Thomas Vampouille rédacteur en chef à Marianne

La presse française est noyautée par des militants gauchistes qui, sous couvert d’exercer le métier de journaliste, se limitent à faire de la propagande. Cette réalité n’a pas échappé aux lecteurs de Riposte Laïque, puisque précisément Riposte Laïque puise une partie de sa légitimité de ce constat, à l’instar des sites de réinformation – mille pardons – de la « fachosphère »…

Nombreux sont ceux qui tirent à boulets rouges sur Riposte Laïque, sans prendre la mesure des procédures intentées à l’encontre du site et des contributeurs, au point qu’il convient de rappeler que contrairement à ces journalistes, nous sommes des militants (par définition bénévoles), que nous ne nous en cachons pas, et que par conséquent nous avons l’avantage d’être honnêtes.

Je ne vais pas revenir sur les subventions ubuesques versées aux organes de presse en France, ni sur leurs conditions d’attribution. Je ne parlerai pas non plus de qui possède les médias les plus influents, ni des chasses aux sorcières opérées lorsque des journalistes ont eu le tort de trop bien faire leur travail. Je me focaliserai sur un exemple, celui de Thomas Vampouille, juge d’instruction rédacteur en chef adjoint à Marianne.

Contrairement à nombre de mes amis, je ne le qualifierai pas de « journaleux », de « journalope » ou autre « collabo des merdias ». Cela lui donnerait l’occasion de se poser en victime des ces méchants « fachos », et par conséquent d’inverser les rôles.

Car c’est bien cela que je reproche ouvertement à Thomas Vampouille : en prétendant informer l’opinion, il se vautre avec aisance dans le jugement de valeurs, n’hésitant pas à vilipender publiquement des internautes sur les réseaux sociaux en les traitant de « racistes » (sic) au seul motif qu’ils se permettent d’être en désaccord avec lui sur le traitement du cas de Sibeth Ndiaye, la conseillère en communication de l’Elysée ayant défrayé la chronique avec les propos qu’elle a tenus au sujet de Simone Veil : « Yes, la meuf est dead ».

Diplôme de racisme décerné par le journaliste Thomas Vampouille sur Twitter

Rendez-vous compte : Sibeth Ndiaye est une femme (une « meuf » NDLR), noire, employée par l’Elysée. La critiquer est nécessairement raciste ! Voilà ce que les « journalistes » vous vendent. Voilà la quintessence de la dictature du politiquement correct. Voilà le niveau de la presse en France, qui ne s’intéresse pas le moins du monde à la gravissime situation de la liberté d’expression dans notre pays, et qui contraint certains d’entre nous à choisir l’exil !

Thomas Vampouille est l’un de ces hommes dont l’Histoire nous a montré systématiquement la nature, et que l’on retrouve dans toutes les sociétés : proche du pouvoir, opportuniste, il n’hésite pas à être fort avec les faibles, et faible avec les forts, comme le prouve ce tweet ahurissant publié supra. De ce fait, il parait évident qu’il ira loin. Bien entendu, il fait mine d’écorcher un peu notre nouveau monarque « jupitérien » dans ses articles, mais ne vous y trompez pas : ce n’est à l’évidence qu’une façade !

Qu’il ne s’étonne pas de la colère qu’il suscite, mais qu’il s’estime heureux de n’en être qu’à un stade où elle demeure purement verbale. Qu’il comprenne simplement qu’avec ses idées, il ne risque rien dans ce système où les libertés sont déjà à géométrie variable, et qu’en participant à ce phénomène il en est clairement complice.

Mais après tout c’est normal, puisqu’il est du côté du « bien » ! Il peut donc vous dire ce qu’il faut penser, ce que l’on peut dire ou ne pas dire, et cataloguer telle ou telle personne comme étant « raciste » ou « facho » tout en étant payé pour, en partie avec nos impôts. Et des Thomas Vampouille ce n’est hélas pas ce qui manque !

Sébastien Jallamion

Print Friendly, PDF & Email
Share

23 réponses à “Thomas Vampouille : une caricature de journaliste du camp du bien !”

  1. Auguste dit :

    Savoir ou habitent les journalistes comme les  » Vampouille  » , ou ils envoient leurs enfants à l’école nous permet de savoir si il sont racistes ou pas . Ils sont tous raciste car tous évitent de cohabiter avec des africains , des arabes etc . Ils aiment leur peuple blanc donc ils vivent dans leurs quartiers . La France multiculturelle c’est pour la France d’en bas . Eux ne mélange par leur sang pur .

  2. bernard dit :

    Arrêtons de nous répéter: nous sommes tous d’accord et il suffit que ce ‘tous’ se
    transforme en électeurs français (et non lecteurs de Macron ou de Méluche le faux jeton) de plus en plus nombreux votant ‘patriote’ ou en insurgés français conformément à la Constitution de l’An I (1793) où l’insurrection est un devoir et un droit du peuple si ses dirigeants l’oppressent.

  3. ulysse 67 dit :

    Vampouille, ça rime riche avec fripouille. Pas de hasard, Balthazar.

  4. boudry dit :

    Le gauchisme est le cancer de la nation qui tel un bouillon de culture n’y développe que des parasites…

  5. dufaitrez dit :

    Thomas Vampouille, c’est ma Tambouille ! La Cuisine des « Anges »…
    Défenseur de l’Impossible, Guerrier du Néant !
    Le Camp du « Bien », contre le Camp des Saints !
    Tout est dit !

  6. darcia dit :

    Ce type est un guignol !!!

  7. Sturel dit :

    je ne sais pas si c’est Bernanos ou un autre écrivain francais nationaliste qui a fait la description en son temps , du futur spécimen de l’Agitateur Gochiste , immigrationniste et de leurs créatures … c’est une sorte de marmot hystérique , avec une grosse tète de reptile à la bouche de vipère ou de castor au bec de lièvre , posée sur des épaules étroites et tombantes , et avec son regard fuyant et sa cervelle où bouillonnent toutes sortes d’impudeurs , de mensonges et d’inquisitions .. c’est vrai que plus on va vers la Goche et extrême Goche plus on remarque cette mutation physiologique en France et en Occident et plus on va vers l’extrême- droite plus on voit que les hommes sont sains , honnêtes et masculins et les femmes sont belles , aryennes et féminines

  8. Carole dit :

    Encore un journaleux sans intérêt, lèche-bottes du pouvoir et pratiquant à fond la discrimination positive. Il soutient la meuf Sibeth malgré ses propos honteux sur Simone Veil (elle se réjouit d’annoncer que celle-ci est morte), alors qu’il fustige d’autres personnes, pas du même camp bien sûr qui selon lui « pissent » sur sa mémoire. Il est certain qu’il n’aurait pas fait la même chose si les propos de la meuf en question avaient été ceux d’un adversaire politique. Que n’aurait-il dit dans ce cas, je n’ose l’imaginer.

  9. Guy dit :

    Humour:
    Il nous reste une solution: se passer la figure au cirage noir (oups, « blanc foncé ») et se mettre une perruque en astrakhan. Comme ca les patriotes n’auront plus de procès.

  10. Simone GUTIERREZ dit :

    Ce n’ est qu’ une question de niveau …. Vampouille et Hervaud , c’ est du pareil au même .
    Rappelez-vous Alexandre Hervaud , l’ inénarrable  » journaliste  » de Libé tweetant ( en substance ) après l’ assassinat du Père Hamel :  » Pour calmer les esprits , je crois que les deux jeunes meurtriers étaient d’ anciens scouts victimes du prêtre  » .
    On touche le fond ! Je n’ ai jamais entendu rien de plus abject , de plus sordide , de plus ignominieux , de plus …. TRISTE .
    Avez-vous entendu Laurent Joffrin présenter les excuses de son  » journal  » ?
    Le fait que Hervaud ait présenté de ( timides ) excuses ne change rien à l’ affaire . Les mentalités sont décidément en état de décomposition avancée .

  11. patphil dit :

    qui achète encore ces magazines et journaux où vous savez d’avance ce qui est écrit?

  12. wolfred dit :

    ce type est un guignol , faire un commentaire c est lui faire trop d honneur !!!!!!!!!!

  13. Zorglub dit :

    C’est dimanche, et là on ne rêve pas , mais alors pas du tout, cette figure de premier de la classe bien lèche cul des profs , on en a tous vu , et nombre d’entre eux se sont fait casser la gueule. Mais ça c’était dans les années 50-60 .Maintenant ils ont pignon sur rue et se pavanent comme de beaux petits messieurs prêchant la vérité et distribuant des bons ou mauvais points suivant leur désir.Au plus je lis RL au plus je me dis qu’on est vraiment foutus.

  14. Chantal dit :

    Emmanuelle Ménard souhaite la suppression des aides publiques à la presse

    http://www.breizh-info.com/2017/07/31/74657/emmanuelle-menard-souhaite-suppression-aides-publiques-presse

    • wika dit :

      Bravo à madame Ménard, il faudrait qu’elle pousse le raisonnement plus loin en proposant la suppression des aides aux innombrables associations de notre territoire.
      Cela aurait le mérite de ne laisser subsister que celles qui sont dignes de ce nom

      • Simone GUTIERREZ dit :

        Le Pouvoir ne le consentira JAMAIS !! Car ces associations pseudo humanistes jouent un rôle essentiel dans la lutte contre l’ opposition souverainiste , en déposant sans cesse des plaintes ( lois liberticides Pleven , Gayssot …. ) contre quiconque n’ entre pas dans le moule de la pensée unique .
        Même chose avec la presse subventionnée , le Pouvoir la tient en laisse grâce au fric . Laurent Joffrin se prend pour un esprit libre , ce n’ est qu’ un larbin du Système .

        • wika dit :

          Et bien justement, Simone. monsieur Macron nous fait rentrer dans l’ère du libéralisme ? D’accord, mais qui dit libéralisme dit fin de l’assistanat.
          Donc demander la fin des subventions pour les journaux et les associations va dans le sens politique actuel.
          Ceci dit, je suis d’accord avec vous que c’est un doux rêve

  15. bernard dit :

    Ce monsieur a le nom qu’il mérite un visqueux mélange de fripouille et
    vampire…

  16. Simone GUTIERREZ dit :

    ( SUITE ) Comme vous le faites remarquer , Vampouille et ses amis ne risquent rien , ils sont dans le Camp du Bien . Mais je suis persuadée que ces minus habens se prennent pour des rebelles , alors qu’ ils sont d’ un conformisme et d’ un conservatisme à en mourir .
    Songez que jadis le Nouvel Obs prônait la rupture avec le capitalisme alors qu’ en 2017 ces gens soutiennent Macron , la marionnette bien connue de la finance !
    La gauche tente de survivre en insultant et en attisant les haines , car elle n’ a plus rien à proposer .

  17. Simone GUTIERREZ dit :

    Monsieur Jallamion , il ne vous aura pas échappé que si T. Vampouille et ses amis usent et abusent d’ insultes comme  » raciste , réac ou facho  » …. c’ est uniquement parce que la gôôôôche ne dispose plus QUE de l’ invective pour tenter de contrer ses adversaires politiques .
    Comme le souligne si bien E. Zemmour , aujourd’ hui , la gauche fuit le débat de fond et se réfugie dans l’ insulte . Car , non contente d’ avoir copieusement TRAHI les classes populaires , la gauche a jeté aux orties ses rêves d ‘ en finir avec le capitalisme et , facteur aggravant , c’ est elle qui a le plus contribué à faciliter son essor sous sa forme la plus féroce : l’ ultralibéralisme mondialiste .
    On comprend mieux pourquoi nos gauchistes évitent tout débat de fond .

  18. jacksoul dit :

    J’ai été surpris de voir ce type de papier dans Marianne, globalement moins vomitif que la moyenne…
    Toujours est-il que sur cette action, le raciste, c’est lui.
    Parce que c’est lui qui fait le lien entre la connerie de Sybeth et sa négritude.

    • Simone GUTIERREZ dit :

      Bien vu : impossible d’ être plus raciste qu’ un antiraciste et plus fasciste qu’ un antifasciste .
      Sinon , oui , Marianne restait relativement  » lisible  » , par rapport à ces feuilles de choux de la pensée unique et de la propagande officielle que sont le Nouvel Obs , Libé et le Monde ( lequel se permet , comme l’ Eglise jadis , de nous dicter quels ouvrages nous devons consulter ; inouï !!! ) .