« Tir à vue », de Fiorina Lignier : la répression de Macron contre les GJ

Publié le 12 novembre 2019 - par - 6 commentaires - 796 vues
Share

L’étudiante en philosophie originaire d’Amiens à qui un policier a crevé un œil lors d’une manifestation de Gilets jaunes, vient d’écrire un livre. Il paraîtra le 14 novembre aux éditions Via Romana. Une soirée de dédicaces est prévue à La Nouvelle Librairie, à Paris (1). Le grand magazine politique, littéraire et culturel, Nous sommes partout (NSP) publie un entretien avec la jeune femme qui n’exclut pas de s’engager politiquement une nouvelle fois. Extraits

Fiorina Lignier : « La justice est rapide pour juger les Gilets jaunes pas les policiers qui mutilent

« Je me devais de me joindre à ce grand mouvement populaire pour demander une baisse de l’imposition en France et une vraie reconnaissance de la valeur travail. Aussi il fallait faire entendre la voix de ceux que l’on entend jamais, dénoncer le pacte de Marrakech (qui allait être signé) et protester contre la politique menée par ce gouvernement en général (notamment contre les retraités).

Le drame arrive, un tir irresponsable qui vous mutile alors que vous ne représentiez aucune menace. Vous avez déposé une plainte. Qu’en est-il à ce jour ?

Mon cas a été signalé dès le 10 décembre à l’IGPN, ma plainte enregistrée le 14 décembre. Un juge d’instruction a été saisi au mois d’août et j’espère enfin avoir accès à mon dossier ce mois-ci. Donc dans les faits, j’attends et il ne s’est rien passé pour le moment. Toujours pas de procès en vue. La justice est réactive pour faire condamner les Gilets jaunes, mais pas pour condamner les policiers qui mutilent.

Il y a le tir. Il y a la reconstruction, la reconstruction de votre visage. Où en êtes-vous par rapport aux soins et par rapport à la reconnaissance de la violence d’État dont vous avez été victime ?

J’ai subi 4 opérations. La première la suturation de mon œil, puis une seconde pour reconstruire ma face avec pas moins de 7 plaques qui ont été vissées sur mon visage ainsi que la pose d’une grille en titane. Mais mon œil me faisait trop souffrir, il a fallu procéder à une énucléation (retirer mon œil) et la mise en place d’une prothèse. Une quatrième opération a dû avoir lieu, car l’implantation de la prothèse n’avait pas réussi à 100 %. J’attends maintenant une cinquième opération d’ici quelques semaines. Je souffre toujours, ça fait maintenant 10 mois que je suis sous morphine, qui n’a plus d’effet car mon corps s’est habitué. Je ne suis nullement aidée par l’État, je me sens comme oubliée de la puissance étatique… »

Vous avez subi le déferlement des médias contre vous avec l’inévitable reductio ad hitlerum pour le dessin d’une ado potache, dessin représentant une croix gammée et pris en photo sur une plage. Cela ne ressemble-t-il pas  à un deuxième tir destiné à vous abattre psychologiquement et politiquement ?

Je me suis engagée aux européennes sur une liste contre le Grand Remplacement, le système ne peut accepter de telles idées. Les médias se sont déchaînés pour me faire taire et salir les Gilets jaunes par la même occasion en tentant de les associer au nazisme. Accusation sans fondement évidement, et comme vous le dites avec le but de m’abattre politiquement. Mais au-delà, il faut bien se rendre compte que pour les médias, un dessin effacé par la marée en 5 minutes est plus important qu’une jeune fille innocente qui perd un œil. Tous les grands médias ont parlé de ce dessin, alors qu’ils se sont montrés bien silencieux pour la perte de mon œil, drôles de priorités… » La suite sur : https://www.noussommespartout.fr/fiorina-lignier-la-justice-est-rapide-pour-juger-les-gilets-jaunes-pas-les-policiers-qui-mutilent/lettres/

Jacques CHASSAING

(1) Les coordonnées de la soirée et le visuel de Tir à vue, la répression selon Macron, sur : https://www.noussommespartout.fr/fiorina-lignier-la-justice-est-rapide-pour-juger-les-gilets-jaunes-pas-les-policiers-qui-mutilent/lettres/

Commander le livre :

http://via-romana.fr/reinformation/339-tir-a-vue-9782372711425.html

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
mat blendel

oui vraiment de tout coeur avec vous Fiorina..pour le moment je ne peux rien de plus qu’ acheter votre livre mais je ne suis pas prêt d’oublier votre histoire et vous félicite pour votre etat d’esprit et courage..Vous faite avec votre malheur si injuste progresser la conscience de beaucoup

patphil

las crs ne sont pas des policiers mais des sbires payés pour jouer aux cartyes dans leurs cars et matraquer, tabasser, énucléer des citoyens sans défense; on ne les a jamais vu aller contre les blackblocs ou les racailles des « quartiers »

Paskal

« on ne les a jamais vu aller contre les blackblocs »
Et pour cause !

Jon-Erik Harper

Bravo Fiorina pour ton courage. De tout cœur avec toi.

Une chaleureuse pensée amicale à la délicieuse Caroline Alamachère que ses écrits me manquent énormément.

Jean-Louis

Fiorina n’est pas une musulmane voilée, elle doit donc à ce titre subir la violence de l’etat islamique macronien…

THE-END

il est temps de préparer les guillotines les potences sans oublier les armes , faisons tourner le film a l envers pour être tranquille pour un demi siècle.