Todd veut protéger la France de l’ultra-libéralisme, mais est prêt à la sacrifier à l’islam !

Publié le 4 juillet 2011 - par - 716 vues
Share

Personne n’a oublié le spectaculaire pétage de plombs du prétentieux Emmanuel Todd, sur le plateau de Frédéric Taddéi, quand Christine Tasin montrait, exemples à l’appui, la réalité de l’offensive de l’islam, notamment dans les écoles. « Assez ! Je n’en peux plus de ce discours, j’en ai marre de ces conneries » éclata, les yeux hors de la tête, celui qui passe pour un des plus brillants penseurs de sa génération. Nul n’a oublié le formidable éclat de rire de Christine, qui répondit à cette spectaculaire colère du grand intellectuel mondain parisien qu’est Todd. Nul n’a oublié son mépris pour le saucisson-pinard, ni la manière impolie dont il interrompit notre rédactrice, dans sa conclusion, quand elle évoqua également les conséquences, à l’hôpital, de certaines conceptions musulmanes.

[youtube ORKgJMp-v1U]

La condescendance haineuse qui se dégageait de ses interventions lui valut de nombreuses mises au point dans Riposte Laïque, dont celle, significative, d’un de nos lecteurs, André Bonnetain. (1)

Rien d’étonnant donc à ce que ce philosophe-démographe-essayiste-intellectuel-penseur et autres « ogues » qui ornent sa carte de visite ne soit récompensé pour son islamophilie, par une interview du site islamiste oumma.com. (2)

Le site « Enquête et Débats » a relevé quelques-unes de ses perles, et conclut : « A quand Emmanuel Todd au congrès de l’UOIF ? Nous l’invitons à aller séjourner dans un pays musulman de son choix (y compris l’Iran dont il dit tant de bien), et à faire un rapport de ce qu’il y a vu en ce qui concerne l’égalité homme femme, l’application de la charia, l’antisémitisme, le traitement des homosexuels, des chrétiens, et d’autres minorités diverses et variées. Nous allons lui proposer un débat avec Alexandre del Valle, au sujet de la démocratisation du monde musulman. S’il est prêt à aller sur Oumma.com, il doit bien pouvoir accepter une invitation d’Enquête & Débat ». (3)

Elisabeth Levy, dans une remarquable tribune parue dans Le Monde, (4) avait également, à l’occasion du débat sur l’Identité nationale, épinglé celui qui manifestement a une très haute opinion de lui-même, pour son discours caricatural et manichéen sur l’identité nationale, mais aussi pour son aveuglement sur l’islam, et le monde musulman. Elle voit deux Emmanuel Todd, le « savant brillant » et « l’idéologue énervé ». Elle lui avait fait remarquer surtout sa capacité à tenir des discours rapidement haineux, quand quelqu’un a l’outrecuidance de s’opposer à sa parole sacrée.

Elle n’a pas tort : on se souviendra que, dans un remarquable débat avec Jean-Luc Mélenchon, animé par Daniel Schneidermann, sur « Arrêts sur Images », Todd avait reproché deux choses au leader de Parti de gauche, à juste titre d’ailleurs. Il l’avait allumé pour son amour immodéré de la Chine, et l’avait interpellé quant à son absence de tout protectionnisme dans son programme. Cela prouve que Elisabeth Levy a raison sur une chose, il y a bien deux Emmanuel Todd. Celui qui paraît aimer la France, et refuser qu’elle soit dévorée par l’idéologie mondialiste et la concurrence libre et non faussée. Il y a donc celui qui refuse le discours que la bien-pensance juge inéluctable. Mais il y a aussi celui qui, sur le plateau de Taddéi, outre ses vociférations contre le discours de Christine Tasin, qui tient un discours totalement résigné, sur l’immigration et l’islamisation de notre pays, rejoignant par là tous les poncifs du discours dominant politiquement correct. Bref, il y a chez Todd un double personnage, un résistant au capitalisme, et un islamo-collabo.

Nous nous permettons de lui dire qu’un tel grand écart est incohérent idéologiquement – l’islam et l’immigration sont les outils du système pour casser les Etats-Nations – et impossible à tenir, et qu’il faut choisir son camp un jour. Celui de Todd sera, à moins que cette brillante intelligence que le monde nous envie n’évolue un jour (ne désespérons pas de l’humain) du côté de toutes les élites qui sont prêtes à sacrifier la France sur l’autel du multiculturalisme et de son adaptation à l’islam.

Finalement, Todd n’est que le descendant de tous les gauchistes iraniens qui ont amené Khomeiny au pouvoir, en 1979, et se sont fait exterminer ensuite par les islamistes, en remerciement de leurs bons et loyaux services. C’est à cause des gens comme lui que les femmes iraniennes doivent porter le voile depuis plus de 30 ans, c’est à cause de lui et ses semblables si l’avenir de nos enfants et petits-enfants, que la laïcité paraissait préserver, est si menacé par un fascisme politico-religieux qui ne peut progresser que grâce à la trahison de ceux qui lui servent la soupe…

Qu’il soit sincère, et donc un idiot utile de l’islam, ou islamo-collabo conscient ne change rien à l’histoire, il n’aura peut-être jamais à subir, lui, les conséquences de ces élucubrations irresponsables. Ceux qui paieront seront ce peuple de France que Todd méprise tellement pour aimer l’apéro saucisson-pinard !

Paul Le Poulpe

(1) http://ripostelaique.com/m-todd-cessez-de-mepriser-le-petit-peuple-et-informez-vous-sur-la-charia.html

(2) http://www.dailymotion.com/video/xj9ujg_emmanuel-todd-je-crois-a-la-democratisation-globale-du-monde-arabe_news#from=embed

(3) http://www.enquete-debat.fr/archives/emmanuel-todd-je-lutte-contre-lidee-tres-francaise-que-la-religion-et-la-democratisation-sont-opposees

(4) http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/01/11/identite-nationale-qui-hait-qui-reponse-a-emmanuel-todd-par-elisabeth-levy_1290227_3232.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.