Tolérance illimitée pour les élus pourris du PS : ça commence à bien faire !

Publié le 25 septembre 2014 - par - 2 107 vues

Mais jusqu’où pourront donc aller impunément les élus P.S. ?

C’est à se demander s’ils ont établi des limites qui échappent à notre entendement, ou bien si la fameuse “République irréprochable” du menteur de l’Elysée s’imagine qu’elle pourra éternellement leur permettre de passer entre les gouttes de la légalité, ou tout simplement de la bienséance envers ceux qui les ont portés au pouvoir.

Il n’est pas un jour sans que l’on soit avisé qu’un nouveau membre éminent du P.S. (député, sénateur ou même ministre) s’est fait pincer, la main entière dans le pot de confiture … mais qu’il (ou elle) continue impunément à vaquer à ses juteuses occupations, rémunérées par ceux-là même qu’ils méprisent bien qu’ils les nourrissent grassement !

Sur le site de Valeurs Actuelles, nous apprenons dans un article du 22 septembre, que :

“Conséquence de l’affaire Thévenoud, Georges Fenech, député UMP du Rhône, va déposer une proposition de loi organique instituant une procédure de déchéance d’un parlementaire en cours de mandat.”

Bonne initiative, encore que l’on soit en droit de se demander pourquoi la déchéance du mandat, quel qu’il soit, ne serait pas automatique dès qu’un manquement, quel qu’il soit, est constaté !

D’autant plus qu’il est précisé un peu plus loin :

« À l’initiative de 60 membres de l’Assemblée nationale ou du Sénat, le Conseil constitutionnel pourra être saisi de tout manquement caractérisé à la probité, à l’honneur ou à la déontologie susceptible d’entraîner une déclaration de déchéance et d’inéligibilité.»

Pourquoi à l’initiative de 60 membres ? Pourquoi pas 100 ou 200 pendant qu’on y est ? Surtout que l’esprit de caste jouant, il n’est pas extravagant de craindre que beaucoup parmi eux s’abstiendront … ainsi que les “courageux” pseudo-frondeurs ayant récemment sauvé la mise d’un premier ministre en difficulté parce qu’incompétent !

J’insiste : pour moi dès qu’une faute est avérée, il faut qu’elle soit sanctionnée immédiatement, comme elle l’est pour tout citoyen lambda susceptible d’amende, de garde à vue ou d’emprisonnement pour bien moins que les détournements ou autres fraudes accumulés par des élus manifestement sans scrupules et sans conscience !

Par ailleurs, nous sommes en droit de nous interroger, à l’instar d’un conseiller de Marine Le Pen (non précisé dans l’article) : « mais qu’est-ce qu’un “manquement à l’honneur” quand nous n’avons pas visiblement la même notion que la majorité ?»

Effectivement, ne serait-ce pas plutôt une manœuvre destinée à contrer l’ascension de la Présidente du FN, dans la droite ligne des manœuvres ayant visé à l’annulation de son immunité parlementaire … et identique à l’acharnement judiciaire contre l’ex-président Sarkozy, qui certes ne bénéficie plus ni de ma confiance, ni de mon indulgence, mais qui n’est certainement pas pire que bon nombre des “angéliques” socialauds se soutenant mutuellement pour se maintenir à leurs postes réciproques ?

http://www.valeursactuelles.com/politique/loi-anti-pen

Nous avons d’ailleurs une nouvelle démonstration du “deux poids, deux mesures” dont bénéficient les auto-proclamés “bien-pensants, détenteurs de la pensée unique et du cœur” dans le domaine judiciaire, avec le cas Sylvie Andrieux s’accrochant toujours avec indécence, à son siège de députée des Bouches du Rhône, malgré :

– la perte de son immunité parlementaire le 7 avril 2010 pour mise en contrôle judiciaire.

– son exclusion du P.S. en 2013.

Et bien que “reconnue coupable en première instance d’avoir fait verser plus de 700.000 euros d’argent public à des associations fictives de sa circonscription pour obtenir les voix d’électeurs entre 2005 et 2007, lorsqu’elle était vice-présidente du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur”, l‘élue, reconnaît des «dysfonctionnements» mais nie les faits qui lui sont reprochés.

sylvie.andrieux

L’ex-socialiste Sylvie Andrieux, condamnée à de la prison ferme, se pourvoit en cassation.

Condamnée en appel à quatre ans de prison, dont un an ferme, assortie d’une amende de 100.000 euros et de cinq ans d’inéligibilité, non seulement, d’après l’article du Figaro, le pourvoi en cassation étant suspensif, il annule l’exécution de la décision de la cour d’appel, la députée ne sera donc pas emprisonnée en attendant l’examen de son recours, mais suprême scandale, la présidente de la cour d’appel a déjà annoncé que la peine de 1 an de prison ferme serait effectuée sous bracelet électronique !!!

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/decryptages/2014/09/23/25003-20140923ARTFIG00248-malgre-sa-condamnation-sylvie-andrieux-pourrait-rester-a-l-assemblee.php

Nous avons encore en mémoire, qu’en juin 2013, Esteban Morillo, jeune militant d’extrême droite, (donc forcément nauséabond pour nos indignes élites et leur cour bien-pensante) a été accusé injustement d’avoir provoqué par ses coups, la mort de Clément Méric, jeune militant d’extrême gauche auto-proclamé anti-fasciste, alors qu’étant lui-même agressé il n’avait fait que défendre sa vie.

meric-en-regle

http://fr.novopress.info/172453/sms-prouve-clement-meric-faisait-chouf/

Bien qu’une bande vidéo de surveillance établissait sans ambiguïté la responsabilité de Méric, le véritable provocateur, dans sa propre mort (ce document ayant été “proprement” soustrait pendant des semaines par les services de Manuel Valls alors Ministre de l’Intérieur), Esteban fut immédiatement mis en examen et jeté en prison pour violences volontaires en réunion et avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner”.

http://www.polemia.com/affaire-clement-meric-montage-et-manipulation-a-grande-echelle/

Libéré il y a peu, il est néanmoins soumis à un contrôle judiciaire strict, avec interdiction de quitter le département où il réside.

Ce jeune homme n’a malheureusement pas bénéficié de la même mansuétude que les Thévenoud, Andrieux, Moscovicci … et il y a fort à parier que de surcroît le mot “strict” apposé à son contrôle judiciaire, sera assidûment appliqué  !

http://www.atlantico.fr/pepites/mort-clement-meric-esteban-morillo-suspect-ndeg1-libere-controle-judiciaire-1732449.html

D’un côté des années de tromperies bafouant les électeurs, permettent néanmoins de continuer à bénéficier de tous les avantages de la fonction … sous prétexte d’attente d’une décision de justice … s’écrivant dorénavant avec un “j” minuscule.

De l’autre un jeune innocent, taxé de l’appellation “skinhead” donc forcément coupable, à qui on a dénié la légitime défense, malgré les preuves, et jeté en prison sans délai … et dans ce cas la justice a pris tout son temps (plus d’un an) avant de libérer le principal “suspect” , du moins désigné comme tel par la horde des bien-pensants …

N’aurait-il pas été plus juste (mais ce mot a-t-il encore un sens de nos jours en Hollandie ?) de le mettre de suite sous contrôle judiciaire, éventuellement avec bracelet électronique, plutôt que le laisser moisir en prison pendant plus d’un an … alors même que la Taubira bataille pour imposer  la libération de fauves égorgeurs-violeurs-violeurs … récidivistes, autrement plus dangereux qu’un Esteba Morillo ???

Tout ceci est donc l’exacte démonstration que, député, ministre, ou même président de la République, les élus, notamment P.S., qui ne sont pourtant que les représentants des citoyens, à qui ils doivent rendre des comptes de leurs actes et comportements, se placent au-dessus des lois de la bienséance, en persistant à s’accrocher à leur poste, bien après que leur fourberie ait été démontrée.

Autres exemples également de l’infamie de la justice “mur des cons” (prétendue “indépendante” sans doute parce qu’aux ordres de l’indépendantiste Taubira), les surprenants verdicts rendus contre de simples patriotes, défenseurs des valeurs de la République, prétendus racistes-fascistes … parce que rétifs à la déchéance de la France et au grand remplacement de population, voulus par des politiciens, droite comme gauche, plus pourris les uns que les autres !

L’atmosphère générale en France est déjà devenue irrespirable en raison des assauts agressifs de certaines communautés pour y imposer leurs coutumes obsolètes, mais elle se trouve dorénavant encore plus nauséabonde (pour employer un mot à la mode chez les bobos) à cause des méfaits des politicards sans éthique et leurs complices de tous bords.

Alors malgré les embûches, mensonges, coups fourrés … qui affluent déjà contre elle, y compris chez certains de ses électeurs encore tièdes, je persiste à appeler de mes voeux pour 2017 la seule personnalité qui me semble encore digne de représenter le Peuple de France !

marine-et-les-gaulois

Josiane Filio

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi