Tôt ou tard, les clandestins seront régularisés

La gauche n’a rien compris à la marche du monde, parce qu’elle croit détenir les clefs du paradis sur terre, tout en pensant être l’incarnation du Bien. Mais depuis des décennies, elle a abandonné les sans-dents, car pour elle, ils sont des moins-que-rien qui ne pensent pas comme elle le souhaite. Elle préfère alors concentrer ses efforts sur les derniers arrivés sur le sol français, qui sont en majorité des mahométans.

Pourquoi a-t-elle une préférence pour les Sarrasins, et pas pour les apostats de l’islam, par exemple ?
Elle croit qu’ils sont maniables à corvée, et qu’ils ne vont pas se révolter. Mais elle a commis une erreur fatale en accélérant l’islamisation de la France, uniquement dans le but de se venger sur son scabreux passé quand l’idéologie qu’elle diffuse à longueur d’année a permis d’envoyer des millions de personnes à la trappe, au nom du Bien qu’elle croit représenter. Au nom d’un progressisme débridé.

En tout cas, sa politique suicidaire, tôt ou tard, mettra la France sous le joug de la charia.
Et pour réaliser son objectif, elle a décrété que les personnes qui entrent illégalement sur le territoire français (sans-papiers, d’ailleurs c’est la sémantique qu’elle utilise afin d’éviter de les criminaliser) doivent être régularisés. Ainsi, sans crier gare, elle a détruit les murs, les portes et les fenêtres de la maison France, la rendant tel un hôtel ouvert au monde entier, et notamment aux jeunes Sarrasins qui y trouvent leur compte. N’ayant pas peur des mots et disons-les crûment : le ventre et le bas-ventre à gogo.

La France, sous le règne de la gauche et de ses affidés, est devenue le pays préféré de l’immigration clandestine organisée par la mafia de la mort, et encouragée par des associations humanitaristes rémunérées par le Trésor français.

Avec la complicité des mondialistes capitalistes, elle a ruiné l’industrie française au nom de la libre concurrence non faussée, mais en réalité, c’est la haine qu’elle nourrit envers les petites gens (les moins-que-rien selon ses idéologues de la globalisation) qui l’ont poussée à bâtir cette politique de destruction, parce qu’elle estime qu’ils votent mal, pas selon sa doctrine mais au profit du Rassemblement National. Et pour elle, cela constitue un crime de lèse-majesté.

Elle a aussi ouvert les portes de la France à toute la misère du monde, au nom du passé colonialiste de cette dernière, dont elle refuse d’assumer sa part de responsabilité, et surtout au nom de la fraternité humaine, ce terme fourre-tout qui ne veut rien dire, sinon à ensevelir son passé sous des tonnes de contre-vérités.

Mais la gauche n’est pas la seule responsable de cette situation. La droite – ou ce qu’il en reste – a aussi sa part d’implication dans cette politique d’autodestruction. Les capitalistes globalistes ont aussi profité largement de cette politique du laxisme, au nom de la rentabilité. De la cupidité tout simplement !
Il ne faut pas aussi oublier les Français qui votent avec leur panse, et non avec leurs neurones. Ils se sont fait rouler dans la farine, avec leur consentement, en accordant leur confiance à des élites hors-sol.
Quand on élit des candidats de la Nupes mélenchoniste ou ceux de la Renaissance macroniste : on a ce que l’on mérite. Alors, que les Français arrêtent de se plaindre des viols, des vols et des égorgements qui se passent dans tous coins et recoins de France et de Navarre, chaque jour qui passe. Ils ont largement contribué à cette situation.

Les sans-papiers ne sont pas responsables de leur arrivée en France, ils profitent d’un système que l’oligarchie politico-médiatique leur a mis en place. En un mot, elle leur a balisé le chemin qui mène de l’Afrique à Paris. Ces derniers ne sont venus armés de kalachnikovs tels des hordes, faire des razzias dans une contrée à feu et à sang, mais dans un pays où l’on fait tout ce qui est possible pour les accueillir dignement. Le reste n’est que littérature pour aller dans le sens du vent de la duplicité. Il est inutile de discuter sans fin sur le sexe des anges. Désormais, la vérité est désormais connue de tous.

En décrétant que toute personne qui met les pieds sur le territoire français ne peut être renvoyée dans son pays d’origine, on envoie un signal très fort aux des damnés de la terre du sud de la Méditerranée et d’Afrique. Cette décision irresponsable a créé un appel d’air à toute la misère du monde.

Mais honnêtement, pourquoi en vouloir à ces personnes qui, au péril de leur vie, tentent d’atteindre le continent européen, et notamment la France où les conditions d’accueil sont des plus favorables que nulle part ailleurs ?

À leur place, n’importe quel humain cherchant un avenir meilleur empruntera le même chemin. La faute ne leur incombe pas mais les vrais coupables, ce sont les élites françaises et occidentales.
Ces clandestins ne sont pas responsables de leur arrivée en France, qu’on se le dise matin et soir.
En un mot : c’est l’État français qui les a invités sur son territoire, en toute connaissance de cause.
L’hypocrisie se trouve du côté de ceux qui lancent des cris d’orfraie, car la venue de ces clandestins est favorisée par les élites adeptes du sans-frontiérisme, et des capitalistes, leurs copains de la nuit. Cette politique a encouragé la mafia des passeurs de la mort, et la faune des vendeurs à la criée du Bien qui profitent de la misère de ceux qui marchent vers le paradis européen, pour se refaire une virginité de la bienveillance.

En signant le pacte de Marrakech, et en finançant les ONG humanitaires qui vont chercher ces damnés de la Terre près de côtes africaines, les dirigeants occidentaux participent à l’immigration irrégulière, tout en versant des larmes de crocodiles. Double discours, double crime.
Alors ne sont-ils pas atteints de la taqîya agarène ?
Ces mêmes dirigeants ont prôné la dénatalité en Occident, tout la favorisant dans les pays du sud, notamment en Afrique.

Et dans la foulée, ils ont décrété que l’Occident a besoin d’une main-d’œuvre à bon marché afin de continuer à maintenir son niveau de vie et à payer les retraites, alors ils n’hésitent pas à encourager la venue des esclaves des temps modernes venant du tiers-monde.
Ce qu’ils racontent est-il vrai ? Le doute est permis mais comme il est interdit de douter, ce mensonge est bu aussi facilement qu’un verre de champagne par les gens d’en bas. En tout cas, pour ceux qui croient encore au père Noël.

Ajouter à ces dérives mensongères, les peuples européens, et notamment français, ont été biberonnés par l’humanitarisme et le droit-de-l’hommisme, ont accepté d’être dépouillés de leur souveraineté. Ils ont déféré cette dernière aux impérialistes de Bruxelles, qui, eux-mêmes, sont au service des mondialistes.
Et la régularisation en masse des sans-papiers (les clandestins) qui va être entreprise par l’État français obéit au patronat globaliste, et aux injonctions de l’Union européenne, facilitant ainsi le Grand Remplacement.

Autre vérité que la caste oublie de dire: c’est bien l’Occident qui a détruit la Libye de Kadhafi, qui fut un vrai rempart contre l’immigration irrégulière, mais ça, il ne faut plus en parler pour ne déranger les consciences de la bien-pensance, surtout de ceux qui furent les artisans de ce crime abject.
Il ne faut pas sortir de Saint-Cyr pour s’apercevoir que cette politique mène directement, dans un proche avenir, à la disparition de la France.

D’ailleurs la bien-pensance gauchiste et les mondialistes marchent main dans la main pour permettre ce changement de culture qui est sciemment organisé dans le but de dissoudre la France dans le projet satanique de la globalisation. Ce dessein diabolique qui veut finir avec la patrie qui signifie pour eux le nationalisme, c’est-à-dire la guerre, porte un nom : la fin de l’État nation.

Quant aux OQTF, c’est une arnaque de plus pour amuser la galerie. Aucun des sans-papiers ne sera expulsé, car il est entré sur le territoire français sans aucun document prouvant sa nationalité. Et le tapage actuel médiatique n’est que la masturbation de l’esprit pour faire oublier ces clandestins frappés des OQTF, afin de les régulariser en catimini. Et c’est tant mieux pour eux, puisque c’est l’État français qui a failli à ses responsabilités en détruisant les barrières de ses frontières.
En signant le pacte de Marrakech, et en se conformant aux directives européennes, la France est tenue de régulariser ces sans-papiers. De gré ou de force !
Le tam-tam émotionnel de la Nupes et de SOS Racisme fera le reste…

Alors la fermeté affichée du ministre de l’Intérieur, M. Darmanin, n’est qu’un leurre. Une manœuvre de diversion pour effrayer ses électeurs, surtout ceux qui votent à droite.
Les carottes sont cuites… Et la régularisation des clandestins est lancée.
L’assassinat de LOLA est déjà oublié. Au suivant…

Hamdane Ammar

image_pdfimage_print

12 Commentaires

  1. Pays après pays, les nations seront les victimes de la démographie mondiale exponentielle, qui annonce le déclin de toute l’humanité. Les sociétés qui deviennent de plus en plus confuses et chaotiques, n’ont plus le temps nécessaire pour « civiliser » les individus et donc des populations entières, qui fonctionnent sous le joug, soit de leurs pulsions archaîques, soit de leurs endoctrinements religieux et culturels, qui les rendent psychologiquement incapables de se remettre en question. Les technologies et les système sociaux pensés à un moment comme des systèmes d’évolution ne sont plus que des leurres qui renforcent à présent cette régression civilisationnelle. Le summum sera atteint quand les évènements climatiques désastreux s’ajouteront pleinement aux effondrements socio-économiques, dues aux politiques d’états antagonistes.

  2. Ces gens ont pénétré illégalement dans notre maison France, contre notre volonté.

    Dehors les délinquants de clandestins !

    Qu’ils retournent en Afrique !

  3. Ce n’est pas de la faute des migrants, répétez-vous, comme pour les disculper.
    Peut-être, en supposant qu’ils pensent que le peuple autochtone aime, ce qu’eux-mêmes refuseraient si des colons venaient s’installer en masse sur leurs terres ancestrales.
    Ils ne pensent pas à tout ça, avant de venir, direz-vous. Pourtant, ils ont largement le temps d’y penser, entre le moment où ils ont pensé à quitter leur pays ancestral et celui où ils se sont effectivement mis en route.
    De toute façon, plus ils seront nombreux, plus l’enfer arrivera plus vite pour tout le monde, y compris pour eux-mêmes.
    Alors, bienvenu dans la dystopie mondialiste, qui sera un mélange de Meilleur des mondes, de Soleil vert mâtiné de contrôle social à la mode chinoise.
    Il paraît même que les pays riches vont devoir mettre encore la main à la poche pour sauver l’Afrique. Je me marre ! Où c’est qu’on va trouver tout ce pognon de dingue ?

  4. ´´ Ces derniers ne sont venus armés de kalachnikovs tels des hordes, faire des razzias dans une contrée à feu et à sang,´´
    Inutile de se charger la valise, les kalach les attendent à l’arrivée.

  5. Avant les bordels s’appelaient des maisons closes. Maintenant c’est portes ouvertes, mais le bordel est encore là

  6. D autant qu un simple décret suffirait, on l a déjà fait, au millénaire précédent…lol

  7. Merci Monsieur. De situation préoccupante à situation catastrophique de notre France. Reste t’il le sursaut…???

  8. De toute façon, c’est ce qu’ils veulent. Les gens commencent à se réveiller un peu, mais ensuite???????
    Toute cette dette 3.000 milliards d’euros, c’est essentiellement, pour le social.
    On veut l’amour aujourd’hui, et on a cette culpabilité.!!!!!

  9. ahahahaha ! La photo ??? Prise avec angle bas…Où la gauche a mis des Africains derrière la banderole..Ahahahah ! Si on filmait de dessus, derrière il n’y a que des blancs… Ahahahaha ! Manque d’Africains ? La gauche n’a qu’à aller les chercher à Callac…

  10. Régulariser et c’est les naturaliser ,puis c’est le regroupement familial ,puis l’adhésion à la CGT ,puis le chomage ,puis la surnalité ,puis via western union la fuite des allocs …..puis une nouvelle fournée a régulariser . Le patronat se frotte les mains ,le con tribuable allonge et les salaires stagnent . Venez à Marseille pour vous en convaincre

    • Si il n’y avait qu’à Marseille… même pour les petites villes, ça devient de plus en plus difficile de trouver un endroit habité par des européens !

      • la france métissée en marche çà plait à beaucoup de français qui sont
        pour l’ouverture ( sans jeu de mot ) à l’autre !!!

Les commentaires sont fermés.