1

Totalement hors de contrôle, Zelensky veut un nouveau Tchernobyl

Totalement hors de contrôle, Zelensky veut un nouveau Tchernobyl à Zaporijjia

Il n’a pas renoncé à son rêve machiavélique d’impliquer l’Otan dans une troisième guerre mondiale contre la Russie.

Mais le vent tourne, Zelensky sait très bien qu’il va perdre cette guerre et que les Américains vont lui imposer de négocier. Les pourparlers se font entre Moscou et Washington, mais sans lui et sans les Européens.

Il a compris qu’après lui avoir promis la victoire pendant des mois, les Occidentaux ne veulent plus de cette guerre qui affaiblit leurs économies et risque d’engendrer des révoltes populaires.

Peu à peu, Zelensky se retrouve seul, grand perdant devant son peuple saigné à blanc, auquel il a menti en promettant la reconquête du Donbass et de la Crimée. Mais chacun sait aujourd’hui que c’est impossible car Poutine ne reculera jamais.

Le pantin hystérique de Kiev a compris qu’il devra rendre des comptes après la défaite, poussé à la guerre par les têtes brûlées de son entourage néo-nazi, alors que son armée et son peuple sont à bouts de forces.

Tant de morts pour rien. Tant de souffrances pour aboutir au dépeçage définitif de l’Ukraine. Beau bilan !

Le résultat est que Zelensky étant aux abois, il se lance dans une fuite en avant suicidaire, en accusant Moscou des pires crimes, dans l’espoir d’obtenir toujours plus de soutien de l’Otan. Un chapelet de provocations sans fin.

  • Scènes de crimes de guerre montées de toutes pièces
  • destruction des gazoducs Nord Stream avec ses amis anglais, en accusant les Russes d’avoir saboté leur propre mine d’or
  • utilisation des civils comme boucliers humains
  • tirs de missiles sur la Pologne en faisant porter le chapeau à Poutine
  • tirs sur la centrale nucléaire de Zaporijjia, en accusant les Russes de tirer sur leurs propres soldats

Mais toutes ces provocations ne trompent plus personne. Le Churchill ukrainien, le grand résistant à l’envahisseur, a fini par être démasqué et il finira sous les tomates, chassé par son propre peuple pour lui avoir menti en lui demandant de se sacrifier pour une victoire illusoire.

A Zaporijjia, ce que veut Zelensky, c’est un nouveau Tchernobyl, un désastre radioactif qui touchera l’Europe.

Zelensky bombarde délibérément la centrale nucléaire de Zaporijia, le général Bruno Clermont accuse…

C’est la plus grande centrale du continent, avec 6 réacteurs qui sont soit à l’arrêt, soit en cours de refroidissement. Elle est sous contrôle russe depuis huit mois.

Même en présence d’experts de l’AIEA venus sur place, Kiev continue ses tirs sur la centrale, tout en accusant les Russes de s’autobombarder. Zelensky ne recule devant rien.

Voici ce que disait l’ancien directeur adjoint de Paris Match sur CNews :

« Je suis arrivé à Zaporijia le 11 septembre, la ville où se trouve la centrale nucléaire, avec en majorité des familles des personnels et ingénieurs travaillant dans la centrale. Dire que la centrale n’a pas été touchée par des obus ukrainiens, c’est faux ! »

Ce WE, une douzaine de tirs a encore endommagé les installations, au risque de provoquer une catastrophe.

Rafael Grossi, le chef de l’AIEA dénonce cette folie meurtrière intentionnelle mais sans cibler les coupables : 

« Les gens qui font ça savent où ils frappent. C’est absolument délibéré, ciblé.

Pourtant le coupable est bien connu :

« Le général Bruno Clermont, interrogé sur CNEWS , rappelle que la centrale de Zaporojie est aussi une base militaire russe et que l’AIEA , dont deux agents y sont en permanence avec les soldats russes, sait très bien qui tire les missiles. « L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sait qui a tiré. Le risque majeur, c’est la fusion de six réacteurs. C’est un risque extrêmement important. » Le général sous-entend que la Russie ne va pas se tirer dessus et que Zelensky est le commanditaire de cette folie. »

Rappelons que le cynisme de Zelensky est sans limite. Ses déclarations font froid dans le dos.

C’est ce fou qui déclarait qu’il fallait un tir nucléaire sur la Russie, à titre préventif.

“Que doit faire l’Otan ? Éliminer la possibilité que la Russie utilise des armes nucléaires. Mais surtout, je lance à nouveau un appel à la communauté internationale, comme avant le 24 février : des frappes préventives, pour qu’ils sachent ce qui leur arrivera s’ils les utilisent”“Et non l’inverse, attendre des frappes nucléaires de la Russie pour pouvoir dire : « Oh, eh bien, tu fais ça, alors maintenant prends ça de notre part! », a-t-il ajouté. “Revoir sa façon de faire pression, voilà, c’est ce que doit faire l’Otan, revoir sa façon de l’utiliser”

Mais c’est pourtant Poutine qui est traité de fou par l’Occident !

C’est encore lui qui appelait au génocide de la population russe : « Vous serez tués un par un en tant que boucs émissaires.. »

https://juste-milieu.fr/zelensky-a-t-il-appele-au-genocide-de-la-population-russe/

Zelensky perd pied. Il est aux abois et l’Occident doit admettre qu’il est capable du pire pour entraîner le monde dans l’abîme.

Mais quels que soient les délires du pantin de Kiev, l’issue de cette guerre est gravée dans le marbre depuis le 24 février 2022. L’Ukraine sera dépecée, Zelensky et sa clique seront chassés du pouvoir, soit par les Russes, soit par le peuple ukrainien lui-même, qui s’est retrouvé entraîné dans la tourmente malgré lui, trompé à la fois par son président et par les Occidentaux.

Cette guerre doit cesser et s’achèvera aux conditions de Moscou. 

C’est le prix à payer par les Occidentaux et l’Ukraine pour deux raisons essentielles :

  • Avoir refusé de faire la paix avec les Russes lors de la chute de l’URSS
  • Avoir refusé d’appliquer les accords de Minsk à partir de 2015

Cette guerre en Europe est avant tout la faute criminelle des Occidentaux.

Tout le monde va en payer le prix fort.

Jacques Guillemain