1

Totalitarisme sanitaire : non, la fin ne justifie pas les moyens

Écoutez absolument la vidéo ITW de la psychologue Ariane Bilheran avec le réalisateur de Hold-Up à propos du documentaire Hold-up et des réactions complètement disproportionnées à la sortie du film. Elle n’est pas étonnée car a décrit le syndrome de dégénérescence de la démocratie depuis de nombreuses années.

https://youtu.be/y3kOBhZdKho

« Dans le cadre de la réalisation du film Hold-Up Covid-19, Retour sur un Chaos, voici l’entrevue intégrale avec Pierre Barnérias, sur le totalitarisme et le choix de la vie héroïque, où j’expose mon point de vue sur la situation mondiale. Film Hold-Up Covid, Retour sur le Chaos :

https://fr.ulule.com/hold-up-1/

Retrouvez l’entrevue écrite intégrale sur mon site internet : http://www.arianebilheran.com Pour contribuer au sous-titrage de cette interview réalisé par Jack23 et d’autres de mes vidéos, merci pour vos donations :  https://www.patreon.com/jack23 Pour voir cette interview traduite et diffusée en d’autres langues, notamment anglais et espagnol, merci pour vos donations :  https://www.patreon.com/thetranslatio… Note : mille excuses pour la piètre qualité de l’image, due à une mauvaise connexion internet. »

« Hier une femme d’une soixantaine d’années, me voyant sans masque dehors, m’interpelle violemment en criant  »à cause de vous, des gens meurent ! On devrait vous trancher la gorge ! » Il y avait de nombreux témoins autour. Elle a alors appelé la police juste à côté. J’ai eu une conversation intéressante avec les agents. Ces derniers m’ont invité à porter plainte contre la femme pour appel au meurtre, chose que je n’ai pas faite. J’ai bien rempli les oreilles des agents avec des arguments solides. Ils n’avaient rien à dire. Puis je suis répartie à mes occupations avec leurs encouragements et sans procès-verbal. Ça va péter, qu’une vieille femme de soixante ans appelle à l’égorgement des inconnus en public dans la rue est complètement surréaliste. Autour de moi PERSONNE n’a rien dit. Y a plus de couilles dans ce pays. »

Au cours de la vidéo, la psychologue nous explique le déroulement, le pourquoi et le comment de ce qui nous arrive avec l’instauration progressive du totalitarisme. Et les moyens d’y résister, VIVRE, faire la paix avec soi-même et retrouver les fils de la tendresse. Le totalitarisme en marche attaque sans précédent la tendresse humaine (le fait de faire passer l’amour dans les gestes). Continuez à embrasser, câliner vos enfants, à aller voir vos aînés et débrouillez-vous pour les prendre dans vos bras, leur caresser la main. Cela les protègera mille fois plus de tous les virus ambiants éventuellement pathogènes que les masques pleins de bactéries et cachant vos visages. Embrassez les amis que vous rencontrez comme         « avant ». Enlevez les masques.

Les tyrans ont besoin absolument de fonctionner par intimidation et terreur car si les esclaves n’ont pas assez peur, ils fuient et se rebellent. Les tyrans sont les passionnés du pouvoir. Les hommes vertueux fuient le pouvoir. Il faudrait donner le pouvoir aux philosophes, mais parce qu’ils sont philosophes, ils n’en voudraient pas (Platon) nous rappelle A.B.

Elle démonte dans l’interview la stratégie d’intimidation en cours par les élites mondiales et pose la question essentielle : jusqu’où sommes-nous prêts à perdre notre humanité pour survivre ? Chacun doit se poser la question à titre personnel.

Terreur, fausse empathie et culpabilisation, conflit de loyauté et pensée paradoxale sont les leviers de l’oligarchie. Les peuples ont été dépossédés de l’enseignement du contrôle de leurs émotions. Qu’est-ce que vivre ? Les personnes âgées privées de tout lien affectif n’ont pas été consultées pour le choix de vivre quelques jours avec un risque, ou bien d’être protégés (éventuellement) mais seuls. La réponse ne fait d’ailleurs pas de doute.

« Le choix héroïque de la vie héroïque doit être laissé à tout un chacun ». C’est ce qui nous humanise, c’est la vie avec les autres et avec les risques.

Le discours paradoxal est le langage préféré des puissants qui veulent nous mettre en laisse (selon Castex) : pour protéger les vieux, n’allez pas les voir et de fait ça veut dire, laissons-les crever tous seuls. Le langage paradoxal est le langage préféré des pervers.

Pour vous protéger, on vous prive des moyens de subsistance, de gagner votre vie. Au bout d’un moment le cerveau bugue et on vous impose une pensée monolithique, on n’a pas le droit de penser, de débattre. Voyez le cinéma autour du film Hold-Up qui ne fait que rapporter des faits connus par tous ceux qui ont cherché à comprendre depuis mars. Mais nous n’avons plus le droit de discuter, ni même de penser !

Les dirigeants internationaux ont utilisé le conflit de loyauté en permanence. Le discours de l’OMS est un discours de corrompus connus. La fin justifie les moyens. Pour protéger les enfants, acceptons de les maltraiter. Non la fin ne justifie jamais les moyens. On vous met dans la détresse absolue avec augmentation de millions de personnes dans la pauvreté extrême.

Prenez le temps d’écouter l’analyse calme pondérée de cette psychologue, éventuellement plusieurs fois pour vous en imprégner, sortir du discours culpabilisant de nos dirigeants dont le rêve de nous transformer en esclaves s’éloigne peu à peu.

Nicole Delépine