Touche pas à mon église

La cathédrale de Chartres en Eure et Loire le 13/01/08. Alain AUBERT/ Le Figaro
La cathédrale de Chartres en Eure et Loire le 13/01/08. Alain AUBERT/ Le Figaro

A l’appel du journaliste patriote Denis Tillinac, une tribune a paru dans Valeurs Actuelles. Elle avait pour but de protester contre la proposition de M. Boubakeur visant à transformer en mosquées les églises abandonnées.
Cette tribune a été signée par nombre de journalistes patriotes (jusqu’à présent on pensait que ces deux mots formaient un oxymore) ainsi que par des intellectuels, et – ô surprise – par l’ancien président de la République, M. Sarkozy.
Nous ne nous attarderons pas sur les raisons qui ont manifestement poussé le président à se pencher sur le patrimoine et les racines de la France… Même s’il parait difficile de ne pas évoquer l’échéance de 2017.
Cette tribune a provoqué un véritable tollé au sein de la classe médiatico-politique. Audrey Pulvar ayant même consacré la soirée à parler de cela, comme si la défense des racines de la France fût une chose si inouïe et si sujette à controverse qu’il faille ergoter pendant des heures afin de déterminer si c’est acceptable ou non.
Sur le site Challenge, un article évoque même la « franchouillardise » de cette proposition. Voilà qui démontre le mépris des journalistes envers la « France d’en-bas », celle qui, au cours des siècles, a versé son sang pour donner à ces messieurs la liberté de déverser leur pituite dans la presse. Pourtant est-ce une pétition « agressive » qui demande à détruire ou à transformer en église les mosquées? A interdire l’islam en France? A mettre le Coran à l’index? Non… Rien de tout cela. Cette tribune demande simplement à ce que ces bâtiments où nos ancêtres priaient ne soient pas sujets à des prosternations et à des éructations salafistes.
Quel Français doté d’un minimum de bon sens, fût-il laïc, agnostique ou athée, tolérerait un tel affront à l’histoire de la France. L’appropriation d’un lieu de culte par une nouvelle religion est, comme nous le montre l’Histoire à travers moult exemples, le signe de l’implantation de cette religion. C’est ainsi que les Chrétiens ont édifié leurs églises sur les cendres des temples helléniques. Puis les Musulmans ont à leur tour transformé en mosquées ces églises. Le Parthénon en est un exemple frappant: d’abord temple d’Athéna, elle fut transformée en église par Constantin, puis en mosquée, avant de redevenir une église, puis un vestige à moitié détruit et contemplé seulement par les archéologues et les curieux… Est-ce le sort que nous voulons subir? Être des aimants à touristes et décliner à petit feu?
Nicolas Kirkitadze
 
 

image_pdf
0
0