Toulon : le sous-marin nucléaire « la Perle » sabordé par un incendie

Coup dur pour l’amiral Christophe Prazuck (à droite sur la photo du bas), le patron de la marine française, qui assiste impuissant à la destruction d’un des six sous-marins nucléaires français à quai, sans combat… Ce qui réduit dramatiquement ses capacités opérationnelles, alors que le porte-avions Charles de Gaulle est immobilisé suite à l’épidémie de Coronavirus.

Accident ou acte criminel ? Incendie accidentel ou feu volontaire ? Certains médias s’interrogent, car cette destruction survient au moment où l’Australie a passé commande de six sous-marins à la France.

https://fr.blastingnews.com/societe/2020/06/le-sous-marin-nucleaire-la-perle-detruit-en-rade-de-toulon-par-un-incendie-003156414.html

La destruction à quai du dernier fleuron des sous-marins nucléaires d’attaque français pourrait compromettre la finalisation du marché australien et la livraison des six sous-marins commandés, si l’Australie vient à douter du savoir-faire français. Ce ne serait pas la première fois que des services secrets ou des nageurs de combat étrangers détruisent un bâtiment. La France, à la grande époque de Bob Maloubier, avait, elle aussi, une certaine compétence en la matière, avec ses spécialistes de la base Corse d’Aspretto, qui intervenaient aux quatre coins du monde.

L’Armée chinoise a vu d’un très mauvais œil la commande australienne de sous-marins à la France. Si l’Australie veut se doter d’une flotte de sous-marins compétitifs et fonctionnels, c’est justement pour ralentir les appétits maritimes chinois à ses portes et les multiples colonisations d’îlots désaffectés par les Chinois pour agrandir leur espace maritime !

 

Avec l’ami Robert (alias Bob) Maloubier, créateur des nageurs de combat français, nous avions eu de longues conversations sur les sabotages des navires dans les ports français ou l’intrusion d’agents étrangers, capables de détruire les navires les plus sophistiqués, en simulant un accident…

Dernier fleuron des sous-marins nucléaires français, de classe rubis, la Perle est désormais hors de combat dans la rade de Toulon, port militaire français célèbre pour le sabordage de la flotte française le 27 novembre 1942, lorsque l’armée allemande a tenté de s’emparer de la flotte française, alors consignée au port de Toulon.

Au lieu de rejoindre les forces alliées en Afrique du Nord, près de 90 bâtiments français, dont la totalité des bâtiments de haute mer, se sont sabordés sur ordre du gouvernement de Vichy « pour ne pas tomber aux mains de l’ennemi ». Tous les grands bâtiments de combat français les plus modernes furent alors coulés et irrécupérables.

Que s’est-il passé dans le port militaire de Toulon ? Contacté par téléphone le 12 juin 2020, le chef d’état-major de la marine nationale, l’amiral Christophe Prazuck (à ce poste depuis 2016) n’a pas souhaité s’exprimer, « devoir de réserve oblige ! ». On imagine que l’amiral Christophe Prazuck est sous le choc, car un sixième de la flotte de sous-marins nucléaires est désormais hors combat. « Tonnerre de Brest » aurait hurlé le capitaine Haddock !

14 heures de lutte contre l’incendie ravageant « la Perle »

Une centaine de marins pompiers, renforcés par 150 soutiens de la base navale de Toulon, ont combattu le feu durant 14 heures, dans des conditions extrêmement pénibles. Le sous-marin de la classe Rubis était à l’arrêt technique dans un des bassins de la base militaire et « la marine ne déplore aucun blessé » précise un porte-parole de l’état-major.

Aucun risque nucléaire lié au combustible de « la Perle »

Les autorités françaises se sont voulues rassurantes. « Aucun risque nucléaire n’est à craindre, en raison du combustible du sous-marin » a expliqué la ministre des Armées Florence Parly aux médias nationaux français. À ce stade, personne n’est en mesure d’expliquer les origines de ce spectaculaire incendie au cœur de la base navale. Une enquête judiciaire a été ouverte.

Plusieurs procédures d’enquêtes techniques ont été lancées par la marine et l’inspection générale de l’armée a également été saisie.

Car c’est la première fois qu’un sous-marin nucléaire est détruit à quai. Certes, la France a perdu un certain nombre de sous-marins en mer depuis les années 60, pour des raisons inexpliquées, comme la Russie ou les États-Unis.

Le courage des hommes du feu a été salué par Florence Parly, la ministre de la Défense nationale. Un hommage mérité, car la lutte a duré 14 heures, rendue difficile par l’accès étroit du kiosque de l’engin et la faible largeur du bâtiment.

Tous les quotidiens français ont fait la « Une » avec cette affaire d’incendie dans un sous-marin nucléaire, faisant passer au second plan la lutte contre le grand banditisme de Lyon où le sang des caïds pourrait couler ou encore la situation de ville de Grenoble en passe d’être la capitale de la prostitution, et les actions quotidiennes de la police judiciaire, et les manifestations de policiers dans les rues.

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

https://fr.blastingnews.com/societe/2020/06/le-sous-marin-nucleaire-la-perle-detruit-en-rade-de-toulon-par-un-incendie-003156414.html

https://www.ladepeche.fr/2020/06/13/le-feu-a-bord-du-sous-marin-nucleaire-perle-eteint-apres-14-heures-de-lutte,8930917.php

http://www.opex360.com/2016/01/11/le-marin-nucleaire-dattaque-perle-sest-distingue-lors-de-deux-exercices-internationaux/

https://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/robert-maloubier-1923-2015

 

 

 

image_pdfimage_print

33 Commentaires

  1. Tout comme Notre Dame de Paris ! Cela fait un peu trop de bâtiments
    incendié ´ ´ mystérieusement ´´ par accident où négligence !
    Ben voyons qui croira à ces histoires ?

    • Contrairement, à NDDP, un bâtiment de guerre moderne est en lui-même une grosse allumette.. c’est presque le fait qu’il ne crame pas qui est un miracle (bon, j’exagère un peu mais c’est l’esprit). Sachez que tous les marins sont instruits et sensibilisés sur le sujet. Normalement, les marins embarquant sur des SNA type rubis sont particulièrement triés et compétents, mais nul n’est à l’abri d’une (ou de plusieurs) erreurs humaines.

  2. A priori, le coup doit venir des mêmes qui ont incendié Notre-Dame de Paris !!!

  3. on est tellement imbibé d’antiracisme que tout le monde copine avec tout le monde.
    Aussi bien gendarmes que responsables à plus ou moins haut niveau.dans tous les domaines. Faut montrer que l’on n’est pas raciste. Dans ces conditions, ça facilite les choses.

  4. Comme à Notre Dame : « ils » vont nous dire qu’ils on retrouvé le mégot !?

    • Et puis avec la chaleur dégagée lors de l’incendie on ne pourra jamais en connaître l’auteur grâce à son ADN.

  5. Pour avoir participé à un exercice de défense et protection d’une de nos bases navales, il y a 40 ans, du temps où « les chalutiers russes » et les spetsnaz étaient très actifs, l’entrée des bassins étaient protégés des nageurs de combat ennemi par des filets. Nonobstant cette protection, il arrivait que le « plastron » animé par nos commandos marines réussissaient à passer au travers, voire à investir « la pré-mar ».
    Depuis, la technologie aidant, on peut penser que cette faille ait été comblée. A défaut, il pourrait s’agir d’une négligence parmi d’autres !

  6. Le risque d’incendie dans les bâtiments de guerre a toujours été très critique (densité de matériel électrique inflammables et câbles !), ce pourquoi des consignes draconiennes sont prises en général, mais n’excluent pas l’erreur humaine, et des exercices incendies sont très courant, et quotidiens à la mer.

    En tant qu’X, j’ai fait mon service militaire sur le « Duguay-Trouin » (frégate ASM 5000 t)qui a été mis au poste d’abandon suite à incendie alors qu’on arrosait les torpilles !! , toujours à quai. Dans mes rondes de permanence, j’avais d’ailleurs relevé plusieurs anomalies de sécurité… qui n’avaient donc peut-être pas été corrigées ensuite !
    Pour ce qui concerne les SM qui seraient vendus aux Australiens, Ils ne sont pas nucléaires
    Encore une histoire comme au Pakistan ? Gros sous!

    • La donne a beaucoup changé depuis. La réduction à minima des armées fait que celles-ci sont obligées pratiquement à 100% de passer par des sous-traitants civils. C’est peut-être de ce côté-là qu’il faut regarder.
      Et ne me dites pas que c’est impossible, il suffit de voir qui gère la sécurité dans les aéroports français.

  7. franchement à quoi sert le nucléaire militaire, jamais ils n’oseront s’en servir!
    imaginez alors un missile à ogive tiré sur une place de Paris envahie comme elle l’a été ces jours derniers

    • Une option « bigardesque » ?
      Mais pourquoi pas salutaire, il n’y a pas de guerre sans dommages collatéraux 🙂
      Mais il faudrait quand même que le SNLE s’éloigne loin des côtes bretonnes pour ne pas avoir un tir « trop en cloche » !

  8. On peut construire tous les sous marins nucléaires de la terre, ils sont impuissants face aux dangers qui menacent les français à l’intérieur de leur pays. L’islam conquérant le communautarisme exacerbé, les minorités agissantes, il est là le danger et on peut étendre cette guerre de basse intensité aux pays occidentaux.

    • Bien vu : l’ennemi est intérieur, et doit être erradiqué !

    • Votre raisonnement est bien exact : l’Islam ne craint pas vraiment les sous-marins ! Comme le rappelait Khadafi, les adorateurs d’Allah vont conquérir l’Europe sans combattre, grâce aux ventres de leurs femmes !
      Et à des moyens sournois, comme les actes de terrorisme, les infiltrations de casseurs et les abus éhontés, au détriment des caisses d’allocations sociales…

      • « Comme le rappelait Khadafi, les adorateurs d’Allah vont conquérir l’Europe sans combattre, grâce aux ventres de leurs femmes ! »
        Cette sois disante citation qui est en réalité un fake est attribuée à l’ex président algérien Houari Boumediene.

  9. A quoi sert de dépenser des millions d’euros pour des sous-marins nucléaires? La guerre froide est terminée depuis trente ans! En théorie ils ne servent qu’à pouvoir envoyer une bombe atomique depuis n’importe quel endroit du globe. C’est débile!

    • Terminée avec la Russie, en théorie, mais lorgnez donc du côté de la Corée du Nord, de l’Iran et même de la Chine.
      La « dissuasion nucléaire » est un garde-fou.

      • «  » mais lorgnez donc du côté de la Corée du Nord » »…..pourquoi donc ? On va y déclarer la guerre ???

    • Vous avez raison! Donnons tout de suite les clefs de la France directement aux chinois.

      • «  »Donnons tout de suite les clefs de la France » », impossible, nous n’en disposons plus depuis 1946…..

    • Le sous-marin en question est un SNA (sous-marin nucléaire d’attaque) et non pas un SNLE (Sous-marin nucléaire lance engins). Le SNA est différent d’un sous-marin de guerre classique uniquement car sa PROPULSION est assurée par un réacteur nucléaire. Il n’a pas d’armes nucléaires à son bord contrairement aux SNLE.

    • Dissuasion mon ami dissuasion on peut être contre perso dans le contexte actuel je suis pour

  10. Quand on pense qu’ils ont « foiré » l’hélice du grand porte-avion Français……….
    Faut-il encore se vautrer dans le ridicule aux yeux du monde ?

  11. Le sous-marin « .la Perle  » sabordé par un incendie !!! Dites moi Mr Gruzelle , vous êtes bien rapide dans vos déductions .
    Certains ici confondent SNA et SNLE : grosse lacune dans la connaissance de ce milieu qui n’empêche pas d’avoir un avis qui se veut « .éclairé  » .
    Un bâtiment de la Marine Nationale , notamment un sous marin qui entre en carénage longue durée ( IPER ) commence par débarquer : ses armes , sa batterie , son combustible nucléaire ; il est ensuite transféré sous la responsabilité des civils ( en l’occurrence Naval-Group ) chargés des travaux de réparation . Les américains procèdent ainsi , nous avons emboité le pas .
    Ce bateau a 27 ans de service , le 1 er de la série est déjà en désarmement , les travaux de la remise en état seront déterminant : ancienneté / coût .

  12. C’est la France qui brûle, encore une histoire de clope? pas grave frelucron reconstruire le sous-marin en cinq ans, encore plus grand, plus beau, plus fort.
    Benmachin, Gilets Jaunes, avocats, milieu hospitalier, forces de l’ordre, Notre Dame, covid19, racisme, maintenant la Perle… il en aura des sujets de fierté l’enfumeur.
    Quel bordel, quelle calamité ce quinquennat et ce n’est pas fini.

  13. Personne sauf vous n’envisage un accident criminel. Ca ne sert à rien de dire n’importe quoi.
    Un marin

  14. Détruit par un incendie comme le paquebot Normandie dans le port de NY en 1940 …

  15. Pas besoin d’ogive nucléaire beaucoup trop voyante, une ogive avec des coronavirus serait plus discrète , avec le temps qu’il leur faudrait pour trouver des masques.

Les commentaires sont fermés.