Toulouse : Dupont-Aignan tombe le masque

Publié le 3 novembre 2013 - par - 2 192 vues
Traduire la page en :

La compromission électorale de Debout La République à Toulouse avec l’UMP fait réagir d’outre-tombe semble-t-il, un Jean Antoine Verdier né à Toulouse le 2 mai 1767, mort le 30 mai 1839 à Mâcon Saône-et-Loire et qui fut  général de la Révolution française.

https://ripostelaique.com/toulouse-pourquoi-dlr-soutient-moudenc-pour-se-debarrasser-du-nuisible-cohen.html

Mais je préfère croire, pour ma santé mentale, que cette personne est un homonyme voire utilise un pseudonyme pour répondre à ma sainte colère sur l’attitude d’un parti qui se dit patriote et qui poignarde dans le dos d’autres patriotes au nom de la “localité” de cette élection. Je n’habite pas à Toulouse mais j’ai de la famille à Toulouse.

Je suis désolé pour ce monsieur, mais rien ne peut justifier des alliances devenues contre nature avec un parti politique comme l’UMP qui déclare partout dans ses instances nationales qu’il ne fera aucune alliance avec des patriotes. Il y a eu bien sûr les propos de François Fillon sur la possibilité de faire le choix entre les moins sectaires des candidats, Front National y compris, au deuxième tour. Mais ce n’est pas la ligne politique de ce parti qui est la lutte contre les patriotes et les souverainistes en général. L’UMP est européiste, supranationaliste, pro islam et a abandonné le peuple de France, la souveraineté française au profit de Bruxelles ! Comment peut-on s’allier avec un tel parti politique ?

Que mon discours déplaise à Jean Antoine Verdier ne me pose aucun problème et son excuse “locale”  ne peut pas me convenir ni même convenir à tous les patriotes amoureux de la France.

Toulouse vaut-il une messe ? Toulouse plutôt que la France ?

Nous ne pouvons pas nous contenter d’une explication forcément courte. Monsieur Verdier qui se montre d’une grande agressivité envers ma personne boxe dans une autre catégorie. Il dit “Tout sauf le PS” et semble ignorer que l’UMP et le PS c’est parfaitement la même chose sur le plan de la souveraineté, grand cheval de bataille de DLR. L’UMP et le PS ont voté les abandons de souveraineté depuis plus de 30 ans. L’Union Européenne est le fruit de ces deux partis politiques. C’est Fouché au bras de Talleyrand, “le vice appuyé au bras du crime” disait l’Empereur.  Pour moi, les différences sont en surface. Il n’y a aucune différence sur le fond.

Ce Monsieur Verdier, dont je n’ai trouvé aucune trace, aucun moyen de le contacter, s’autorise à juger mon parcours politique. Grand bien lui fasse, mais si j’ai quitté l’UMP ce n’est pas parce que la soupe était aigre, bien au contraire, j’aurai pu continuer à la déguster mais pour cela,  il m’aurait fallu mettre un voile sur mes différents miroirs,  me taire, souffrir en silence de constater que j’étais devenu complice d’une situation désespérante pour mon pays. Oui, j’avais le choix: celui de me taire et de continuer de lever mon verre de champagne, sourires et serrages de mains faux-culs à la clef, dans les salons des différentes Mairies et autres. Je pense que j’ai fait le bon choix de quitter ce parti politique. Je ne regrette rien et bien entendu, pas les “amis” qui désormais m’évitent en changeant de trottoir. Quelle importance finalement.  Pour autant, je n’en suis pas devenu un commissaire politique. Juste un témoin, acteur politique, une bougie, qui souhaite faire part de son expérience ! Rien de plus et sans prétention. Je suis trop vieux désormais pour envisager une autre carrière politique.

Non la soupe n’était pas aigre cher Monsieur, il se trouve que je ne pouvais plus la digérer. L’UMP se moque de ses militants, se moque des Français, se moque de la Nation, se moque des patriotes en général qu’il assimile au mieux, à des attardés mentaux voire au pire, à des crétins passéistes rappelant les “heures sombres de notre histoire“, tout à fait comme le fait la gauche dans son ensemble et les médias bien-pensants.

L’UMP facilite l’islamisation et transfère la souveraineté à Bruxelles disais-je, et en complicité avec le Parti Socialiste !  Qu’en pense donc Jean-Luc Moudenc candidat de l’UMP à Toulouse ? Que pense-t-il de l’Union Européenne ? Quel engagement prendra-t-il face à la demande communautariste ?  Que fera Debout La République face aux demandes communautaristes des islamistes à Toulouse une fois au Conseil Municipal ? Qui aura le pouvoir dans cette ville ? Par expérience, je sais ce que vaut un Conseiller face au pouvoir d’un Maire ! Une fois élu que fera ce Maire UMP ? Patriotes jusqu’où ?

Pour moi, c’est d’abord “l’Union des patriotes” et non pas “Tout sauf le PS“. Le PS et l’UMP c’est la même chose, que ce soit à Toulouse ou à Trifouilly les oies ! N’en déplaise à ce Monsieur.

Pour conclure, je note qu’il ne répond pas à mes interrogations sur les élections européennes. Qu’il ne dit pas un mot sur les éventuelles alliances lors de ces élections. Compte tenu de sa diatribe à mon égard, je suppose que des alliances se feront là aussi, avec l’UMP, sous le prétexte de combattre le Parti Socialiste et de fait, envoyer des élus participer à la mort des Nations, car je le répète, c’est ensemble que le PS et l’UMP acceptent la mort des souverainetés nationales au profit de la supranationalité liberticide.

Je reste donc ulcéré des positions de DLR à Toulouse ou ailleurs. Ces gesticulations sont pathétiques si ce n’est pitoyables. La position de ce groupuscule qui a la prétention de donner des leçons de patriotisme devrait prendre conscience de sa réalité sur le terrain. Je le répète encore, c’est l’Union des Patriotes qui importe et de facto, ce sera le PS qui sera battu et l’UMP qui éclatera en suivant. Nous assisterons à ce moment-là, à une recomposition politique où la Nation française, l’idée d’une Europe des Nations, deviendront des objectifs crédibles.  Debout la République de Dupont-Aignan, en refusant cet objectif, en local ou non, participe à la poursuite de l’agonie de notre pays.

Gérard Brazon  (Puteaux-Libre)

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi