Toulouse : le frère voyou du footballeur Aurier abattu !

Cela s’est passé au cours de ce week-end dans notre « Douce France, ce cher pays de notre enfance ».

À Toulouse, Christofer, 26 ans, le frère du footballeur professionnel de Tottenham (ex-joueur du PSG), Serge Aurier, a été abattu par balles, vers 5 h du matin, boulevard de Thibaud, dans la proche périphérie. Défavorablement connu des services de police, il avait été condamné suite à l’agression d’une jeune prostituée de 20 ans, dans le Nord de la France. Il s’agit probablement d’un règlement de compte. Il est mort sur le trottoir, avant son transfert vers l’hôpital. Un suspect, en fuite, est activement recherché.

À Gap (Hautes-Alpes), Younès, 28 ans, a lynché jusqu’à que mort s’ensuive un homme de 50 ans, Régis Rialland, qui l’hébergeait depuis quelques jours. Cela s’est passé mardi soir, aux environs de 21 h 30, à son domicile, rue Cyprien Chaix. Conduit en état de mort cérébrale à l’hôpital le plus proche, après avoir subi une strangulation, des coups et des morsures, il est décédé à son arrivée à l’hôpital de La Timone, à Marseille, où il avait été transporté, selon les indications du procureur de la République de Grenoble, Éric Vaillant.

L’assassin a été appréhendé vers 23 h et placé en garde à vue, alors qu’il circulait à moto dans les rues de la ville. Il avait été interpellé, et placé en garde à vue pour extorsion de fonds, le lundi précédent, avant d’être remis en liberté le lendemain.

À Lyon, c’est vers 12 h, dans le 9e arrondissement, quai Arloing, qu’un individu interpellé pour un contrôle routier est sorti muni d’une hache et s’est précipité sur les policiers. Il a été blessé par balles, tirées par ces mêmes policiers. (Une enquête de l’IGPN a immédiatement été engagée, bien sûr !)

À Bordeaux, dans la nuit de vendredi à samedi, alors qu’il revenait d’une soirée, un jeune homme a été grièvement blessé à coups de couteau par trois individus à qui il reprochait « d’uriner contre un mur en pleine rue », quartier de la Victoire.

J’arrête là car la liste serait trop longue, mais qu’il me soit permis de m’étonner (ce n’est pas vrai, plus rien ne m’étonne dans notre « Douce France ») que la Cour de Cassation ait décidé, depuis le 7 juillet 2020, que les détenus des prisons françaises pourraient faire une demande de libération : « si les conditions de détention leurs paraissent indignes » (on croit rêver !).

Ce serait, par exemple, le cas à la maison d’arrêt de Nîmes qui est surpeuplée et vétuste, et où les demandes pourraient exploser et la prison se vider : « pour cause de surpopulation, insalubrité et manque d’activité », ce sont les trois critères définis par l’OIP (Observatoire international des prisons).

À la prison de Nîmes, ce serait le cas de 350 détenus qui pourraient potentiellement être libérés.

Pour l’instant, cette mesure inédite ne concernerait que les prévenus n’ayant pas encore été jugés. En attendant l’audience, ils seraient assignés à résidence ou sous contrôle judiciaire.

La France a déjà été condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme.

Plutôt que de les remettre en liberté, ne serait-il pas plus facile, et rentable pour nous, de les expulser vers leurs pays d’origine ? Surtout si ce sont des « étrangers ». Ne serait-ce que pour qu’ils trouvent, chez eux, de bien meilleures conditions dans les prisons, qu’on ne leur réserve chez nous !

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

25 Commentaires

  1. A Gap, finalement, le musulman à fait « du bon boulot ». Eliminer un kollabo, outre que ça ne servira même pas de leçon à tous les abrutis pro-migrants, ça fait toujours un ennemi de la France en moins. Bon débarras ! …

  2. L’isolement des assassins est nécessaire pour qu’ils ne tuent pas leurs gardiens.
    le grand air, l’espace, le vent, la fraicheur du climat, oui à des conditions décentes aux Kerguélen. La famille pourrait respirer un peu, loin de ces portes qui claquent…car aujourd’hui les menaces continuent au parloir.

  3. Pouvez vous m’expliquer en quoi je « poste mes commentaires trop vite »..merci..
    Je prends toujours le temps de me relire..

  4. Rétablissons la peine capitale pour ces meurtriers..économique et non récidive assurée..
    Pour le frère de l’autre délinquant footeux..moins un..c’est toujours ça..mort sur le trottoir..c’est bien..RIP

  5. On se sent teeeeeeeellement impuissant. Tous les français devraient comme nous se rendre compte de la situation et pourtant nous sommes divisés. Pas moyen de prendre les mesures qui s’imposent de manière urgente. Il n’y a plus d’espoir, ce sera le chaos! Nos gouvernements ne veulent pas sauver la France, Comme des abrutis ils veulent respecter leurs engagements même si ça mène à la destruction de notre pays. Ce sentir complètement impuissant, je ne savais pas que c’était aussi insupportable. Les droits de l’homme sont dévoyés, alors qu’ils devraient être appliqués pas chaque pays pour protéger ses propres citoyens en priorité, ils sont utilisés pour nous détruire, protéger tous les étrangers qui nous envahissent et empêcher que l’on mettent hors état de nuire les criminels.

  6. Ce n’ est pas grave tant qu’ ils s’éliminent entre eux !! La police compte les points, c’ est tout bénef !!!!!

    • absolument ! une petite merde en moins… ( certainement un reglement de compte ! car le « gentil » footballeur christopher avait un lourd passif du coté de lille pour avoir agressé une prostituée d’une vingtaine d’années ! )

      son frere ne vaut pas mieux !

  7. Serge Aurier, c’est un de ceux qui « nous font rêver et nous donnent du bonheur » comme on entend parfois… Mort de rire !

  8. puisque les prisons sont surpeuplées, l’expulsion des malfrats étrangers s’impose par simple logique primaire ! mais il est vrai qu’ils sont trop intelligents et subtils dans les hautes sphères (et que les gens ne vont plus voter pour les déloger)

  9. Pour résumer la situation accablante dans laquelle les Pieds Nickelés nous ont entraînés, il suffit de lire « le déclin du courage » Discours prononcé par Alexandre Soljénitsyne, prix Nobel de littérature(1970) à Harvard le 8 juin 1978.
    Ça fait plus de quarante ans que cette analyse fut décrite.
    Cela nous fera comprendre l’attitude de (l’im)puissance publique face à une épidémie, ainsi que l’attitude de ceux qui se prétendre être des dirigeants !

  10. On pourrait réquisitionner les palaces pour y mettre les prévenus, il fô rester humain quoi !

  11. Il y a quelquefois des bonnes nouvelles, on se rejouit de celle venant de Toulouse.
    Quand aux flics de lyon, ils sont plus habiles avec des matraques contre les francais qu’avec une arme a feu contre une racaille.

Les commentaires sont fermés.