Le violeur sénégalais est un « malade psychotique sans discernement »

« Il m’a étranglée par derrière et m’a traînée avec son bras. Je n’avais personne autour de moi. Je résistais, je criais, je pleurais, je m’agrippais aux vitres pour l’empêcher de m’amener dans la cage d’escalier. Je lui ai demandé s’il voulait mon portable, de l’argent, puis j’ai vu ses yeux et j’ai compris ce qu’il cherchait. Il m’a jetée par terre, je suis tombée sur le dos et c’est là qu’il a passé sa main dans ma culotte pour me toucher le pubis. »

Cette étudiante, de passage à Toulouse, qui revenait d’une soirée entre copines, a été agressée très violemment et presque violée à 5 mètres du hall de l’immeuble où elle logeait, rue Grande rue Saint-Michel, à Toulouse.

Elle a fait preuve d’un grand courage : « Me défendre face à lui c’est une victoire », a-t-elle ajouté !

Lui, c’est un « demandeur d’asile » sénégalais, âgé de 24 ans (demandeur d’asile pour quelle raison ? Le Sénégal est-il en guerre ?)

Cette agression a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi, vers 4 h du matin.

Cette jeune étudiante ne savait pas que Toulouse était l’une des villes les plus dangereuses de France actuellement.

L’agression a été repérée par la vidéosurveillance de la ville, entre la rue Saint-Rome et la place du Capitole, alors que cette racaille venait de relever la jupe de la jeune étudiante, selon le procureur de la République Pierre Couttenier.

Selon l’expertise réclamée, il s’agit d’un « malade psychotique qui a eu une altération de discernement. »

Selon son avocat « c’est quelqu’un de malade, d’esseulé, qui a dû voyager pour fuir son pays. Sa place est dans un établissement médicalisé. »

Selon le président du tribunal, Romain Bonhomme : « Même si sa situation de demandeur d’asile est peu enviable (surtout lorsque ce n’est pas le cas) je requiers une peine de prison de quatre ans ferme et une interdiction définitive du territoire français. »

Que de précautions oratoires pour un individu qui n’avait absolument rien à faire en France et qui aurait dû être expulsé depuis bien longtemps.

Cela aurait évité à une jeune étudiante française, qui a fort heureusement échappé au pire, d’être probablement traumatisée durant de longues années !

Quand ce n’est pas Toulouse, ou une autre ville aussi dangereuse de ce qui est devenu notre pays, c’est la banlieue parisienne et, en ce qui concerne l’actualité de ce jour, Gentilly, dans le Val de Marne.

Depuis plusieurs semaines la cité vit un véritable « western », des coups de feu se font entendre à tout instant, « même les chiens ont peur », selon un riverain !

Début mai, un individu blessé admis aux urgences de l’hôpital d’Antony, le 19 mai des tirs en rafales : 2 douilles de 11,43, du gros calibre retrouvées par les policiers, le 24 mai des coups de feu dans le même quartier.

Ce quartier, c’est la cité Victor Hugo où lundi, vers 22 h, un individu de 27 ans a été abattu et son cadavre, recouvert d’un drap blanc, à la vue des riverains apeurés, dans l’allée Fernand Léger, en plein cœur de la cité.

Abattu par des rafales tirées par deux individus, vêtus de gilets jaunes, qui sont descendus d’une estafette blanche. 18 douilles ont été retrouvées sur place par les policiers.

Toujours selon les témoins, deux autres individus seraient partis, sur une moto, à la poursuite de l’estafette.

Est-ce la suite de la tentative d’homicide menée par un commando armé le 26 avril, dans une autre cité de Gentilly, 162 rue Gabriel Péri, qui a laissé deux individus blessés sur le trottoir ?

On n’en sait pas plus.

Bien sûr il s’agit de règlements de comptes entre trafiquants de stupéfiants.

« Il y a même un siège installé où le dealer attend les clients et la drogue est cachée dans l’arbre, juste derrière » indique un voisin.

Déjà au mois de mai 2018, les policiers avaient interpellé 8 dealers et saisi 190 grammes de cocaïne, 8 kilos de cannabis, 7 000 euros en espèces, 3 fusils, un revolver 44 Magnum, deux pistolets automatiques, un silencieux et plus de 50 munitions de divers calibres.

Apparemment quelques-uns de ces délinquants ont été remis en liberté et règlent leurs comptes.

Combien de temps de telles zones de non-droit, où la population vit dans la crainte et la peur, seront-elles disponibles exclusivement pour les trafiquants de drogues et la délinquance ?

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

28 Commentaires

  1. toute cette racaille sont des malades psychotiques criminels, des racistes haineux, c’est pour cela que nos fossoyeurs les font venir depuis des décennies, pour nous tueer !

  2. L’IGPN 👉un commissaire de Police tue un enfant au volant d’une voiture de fonction en étant ivre : il est nommé chef des renseignements généraux à Ajaccio.
    👉Alexandre LANGLOIS, secrétaire général du syndicat «VIGI Police» rend service au Peuple. (VIDEO)

    https://by-jipp.blogspot.com/2019/06/ligpn.html

  3. Chronique ordinaire d’une France aux prisons et hôpitaux psy pleins !
    Mais aux frontières béantes…

  4. C’est sans doute un réfugié de guerre syrien. Vous savez, la Syrie, c’est en Afrique. M’enfin, eux alors…

  5. Protéger les racailles, les violeurs de tout poil sauf s’ils sont blancs ,c’est être de gooooooooche. Vouloir avoir le droit de se ballader tranquillement partout dans ce pays sans être emm par des queutards…ou sans se croire débarquée à Téhéran C’est être de droite. Le clivage droite gauche le voilà. C’est triste mais c’est comme ça.

  6. altération de discernement.voila un bon nouveau terme juste pour ces merdes vu que si c est un blanc la pas de mot a la con pour excusé des actes degueulasses
    mais je crois que c est nous les blancs qui avont une alteration du discernement collectifs pour amener tant de saloperies chez nous et pour leur trouver tout un tas d excuses

    ont es dans l inverssion des valeur de notre chere demon cratie les lois du demon
    ont verras bientot les resultats d une telle abbomination guerre et un grand nombre de mort

    • Ben oui, c’est le blanc qui se touche le zob à la vue d’une macaque dans le métro. Zavez pas vu la vidéo de propagande de Schiappa la truie ?

  7. « malade psychotique qui a eu une altération de discernement » . Donc, c’était bien un Sénégalais.

  8. La bite et le couteau, voilà les armes de prédilection des envahisseurs… pour le moment.

  9. Donc qui l’a laissé entrer sur le territoire en méconnaissant le principe constitutionnel de précaution ???

  10. BEN VOYONS…….C’est tous des malades ces gens là ?????? ca arrange la fausse justice.MCL

  11. tous ces gentils garçons qui ne veulent que faire du bien…

    • même devenus footeux pros , ils trouvent plus facile de profiter de la prostitution de mineure , et ils sont musulmans en plus (sourire)
      le sénégalais n’avait pas les moyens de leur appétit.
      une prostitution d’état gratuite (enfin aux frais des contribuables) pour ces pauvres gens, hein qu’en pensez vous ?

  12. Alors ces gens demandent l’asile pour être protégés….DE QUOI ?? Car nous les femmes nous SAVONS de quoi nous voulons être protégées!!! Par « notre  » gouvernement (payé par nous),par notre police (payée par nous),par notre « justice » (payée par nous).Nous voulons,nous EXIGEONS d’être considérées comme des êtres à EGALITE avec ces prédateurs.NOUS DEMANDONS NOUS AUSSI ASILE A NOTRE PROPRE PAYS.Les animaux incapables de maitriser leurs instincts doivent être mis en cage hors du territoire (en même temps, je suis très triste pour les femmes des pays d’origine qui doivent se taper
    ce genre d’ordures).Nos vies valent plus que les leurs.C’est dit !! »Women lives matter « ,pour reprendre le slogan « Black lives matter » (les vies noires comptent).

    • Ne vous inquiétez pas pour les femmes sénégalaises, elles sont habituées et ont adopté depuis la nuit des temps une liberté sexuelle sans aucun tabou. Elles savent rarement qui est le père de leurs nombreux enfants.

      • @AFMC98000
        C’est quoi cette caricature diffamante ?…Vous n’avez pas honte ?…

        • @sophie cela est très répandu au senegal. J’y travaille.

    • Bien dit, ont paye avec nos impôts des prestations et une sécurité qui n’existe plus, pendant que nos politiques se gaves.

  13. Ben oui, normalement les violeurs sont des gens
    parfaitement équilibrés;on ne sait pas ce qui s’est
    passé, mais cet Africain a perdu les pédales.

  14. N’y a-t-il pas quelque chose de DSK dans cette affaire ? Non ?

    • L’un viole dans la soie, l’autre dans le caniveau…une bonne castration chimique peut-être ?

  15. Bonsoir,
    Des liens, svp, je vous l’ai déjà demandé,… Merci

Les commentaires sont fermés.