Toulouse : quand le FN dénonce l’islamisation de la ville, UMP et DLR regardent leurs chaussures

C’était samedi dernier sur le plateau de France3 Midi-Pyrénées. Les candidats à la mairie de Toulouse étaient invités à débattre dans l’émission La voix est Libre. L’actuel Maire PS de Toulouse, Pierre Cohen, avait quelques jours plus tôt décliné l’invitation. Pareil pour la représentante de l’UDI.

La première discussion porta sur les transports. Puis les participants FN, UMP/DLR,FDG et EELV, abordèrent les questions d’urbanisme et d’insécurité.

Jean Luc Moudenc, précédent maire de la ville, et représentant europeïste de l’alliance mondialiste UMP/DLR, servit aux téléspectateurs un catalogue de promesses sans lendemain. Seul le candidat FN, Pierre Laroze, eut le courage de décrire une réalité que tous les autres cherchaient à éviter. Il évoqua notamment les campements de roms qui deviennent comme partout en France un problème pour les toulousains.
Le candidat europeïste de l’alliance mondialiste UMP/DLR eut bien du mal à cacher son malaise. Pas facile quand on a soi-même appelé à voter pour l’élargissement de l’Europe pour y faire entrer la Roumanie et la Bulgarie. Pas facile non plus pour un candidat qui n’a jamais remis en cause les traités européens comme celui de Schengen que son parti a doctement signé, ratifié.

Nos amis de DLR ont beau jeu de dire que les élections locales n’ont rien à voir avec des élections nationales ou européennes. On voit ici combien les décisions mondialistes de leurs nouveaux compagnons de route pèsent sur la vie quotidienne des Français.

Sur le sujet des roms, le candidat mélenchoniste Jean-Christophe Séllin fut digne du petit père sans peuple. Il sut témoigner aux toulousains toute la haine dont sont porteurs les gauchistes envers le peuple français. Au mépris des souffrances que durent subir les pieds noirs et les harkis, le candidat FDG déclara : « On a accepté 1 500 000 de pieds noirs, on peut accepter 17 000 roms ».

Le candidat europeïste de l’alliance mondialiste UMP/DLR n’eut aucun mot pour défendre l’honneur des Français d’Algérie qui durent s’exiler de leur terre natale sous la menace d’une épuration ethnico-religieuse. Là encore, Serges Laroze fut bien seul à réagir.

JC. Sellin (FDG) : “On a accepté 1 500 000 pieds noirs, on peut bien accepter 17 000 roms”.

Quelques instants plus tard, un bijoutier témoigna de l’insécurité dont sont victimes les commerçants toulousains. Le candidat europeïste de l’alliance mondialiste UMP/DLR fit comme s’il n’avait jamais été maire. Comme si son mandat, et celui écourté de Douste Blazy, n’avait pas marqué les prémisses du désordre socialiste. Comme si lui aussi n’avait pas acheté la paix sociale à grand coup de subventions publiques.
Le candidat FN appuya là où ça fait mal en rappelant que c’est l’UMP (aujourd’hui UMP/DLR) qui a commencé à désarmer juridiquement le travail de la police. Il dénonça l’abandon de l’échelle des peines qui, de la loi Dati aux lois Taubira, n’a fait que renforcer l’impunité des racailles.

S.Laroze(FN): Pourquoi l’insécurité? Parce qu’on a supprimé la peine de mort et la perpétuité.

En fin d’émission le candidat FN s’étonna que personne n’ait évoqué l’immigration islamique et le grand remplacement. À ses côtés, le candidat europeïste de l’alliance mondialiste UMP/DLR fit grise mine et baissa les yeux. Là encore, il n’est pas aisé de se faire le défenseur du peuple français et de son identité quand, maire, on a été un insatiable promoteur de l’Islam « modéré et tolérant ». Pas aisé de se dire soucieux des principes laïques, quand on souhaite plus de mosquées à Toulouse et que l’on se targue de rompre le jeûne du ramadan en rendant une visite de courtoisie aux musulmans de Toulouse dans leur lieu de culte (Voir Blog de Jean Luc Moudenc)

Serges Laroze eut le courage de parler des sujets tabous. Ceux que les autres veulent taire. C’est à dire le grand remplacement, l’islamisation de la France et les prières de rues à Toulouse que, ni Jean Luc Moudenc ni Pierre Cohen, ne surent interdire.

S.Laroze : “L’immigration islamique est gravissime, c’est un changement de population

Samedi, les patriotes avaient un candidat pour les défendre pendant que le candidat europeïste de l’alliance mondialiste UMP/DLR gardait un silence de traître tout en ayant déjà en tête ses futurs reniements.

Nous souhaitons bon courage et bonne conscience à nos amis infidèles de DLR.

Et c’est ainsi qu’en France Allah est Grand.

Jérôme Cortier
Prêchi-Prêcha

image_pdfimage_print