Tous les homos ne sont pas LGBT, heureusement !

Je souhaitais réagir à la dernière vidéo postée sur le site.

En préambule, et même si je déteste afficher ma sexualité, cela relève de l’intime, je pense qu’en tant qu’homosexuel (et oui c’est comme ça, on ne choisit pas, et parfois même on la subit, cette sexualité qu’on préférerait hétérosexuelle pour éviter le jugement, les moqueries, et une certaine solitude). Soit.

Je reviens donc sur la vidéo postée, et je dois dire que je suis entièrement d’accord avec vous.

Le lobby LGBT ? Certes, il a permis de gagner des droits, mais qu’est-il devenu ?

Pour moi, un rassemblement d’illuminés sectaires, souvent misogynes, qui, voulant défendre à tout prix l’égalité et non l’équité, sont prompts à taxer d’homophobes tous ceux qui ne vont pas dans leur sens.

Je me souviens, déjà, étant plus jeune, avoir été invité dans des dîners exclusivement composés d’hommes, où railleries misogynes alternaient avec trivialité. Tout ce que je déteste. Ayant partagé un appartement en colocation à Paris, où il y avait un « pro-LGBT », je me souviens quand il invitait ses confrères de lutte à la maison : mépris et distance vis-à-vis de notre coloc femme hétéro (en gros les femmes sont des vagins…) et pour moi-même, sûrement homo pas assez dans le style bobo muscu décadent…

Je me souviens aussi avoir invité et hébergé une cousine LGBT et ses consœurs chez moi. Je m’étais affairé à bien les recevoir, préparer un bon repas, un bon vin… résultat ? J’étais de trop durant le repas (chez moi…), voué à ma position d’homme et son sexe masculin. Encore une déception…

Sans parler d’une invitation à une espèce de club des directeurs financiers européens à Paris. Ah ah ! mais quelle horreur ! Le pastiche d’un club de thé de mamies anglaises. Non merci, et là, j’avais définitivement compris que leur « fierté » mal placée n’était que nombrilisme et égoïsme, et d’un extrême sectarisme pour tout ce qui n’est pas dans leur doxa pro-ghetto LGBT.

Je me suis laissé ensuite dominer par le débat sur « le mariage pour tous », et je le regrette.Un peu à la manière du matraquage pour le référendum de Maastricht, j’ai cru également que les opposants au mariage pour tous n’étaient que de méchants homophobes.Certes, il y aura toujours une minorité d’homophobes, mais je crois que les gens de « la manif pour tous » ne sont pas tous d’affreux homophobes.

Quant à la montée des actes homophobes ? Totalement d’accord avec vous, je suis bien placé pour savoir que ces actes sont commis majoritairement par des musulmans mais chhhuuuuuut !…

Bref, juste une dernière phrase à votre attention. Si vous pouviez préciser que les homos ne sont pas tous LGBT, hystériques… et que dans la grande majorité des cas, ils vivent leur sexualité dans l’intimité, avec tolérance et respect envers leur concitoyens.

Ça ferait du bien.

Renzo Florestan

image_pdf
0
0