Tous les médias crient haro sur les manifestants guadeloupéens


La Guadeloupe est déclarée à « feu et à sang ». Les barrages routiers et les affrontements avec les forces de Macron Pfizer et Cie y auraient donné lieu à des tirs à balles sur les forces de l’ordre. À cette occasion, la morgue de Gabriel Attal s’est déployée, elle a montré que ce pouvoir – formé de factotums privilégiés au service des usiniers du « vaccin » – n’a que mépris pour la population.

https://www.youtube.com/watch?v=PH1xw8B_-Qo

Rotterdam a connu une nuit d’affrontements, au cours de laquelle ce sont les forces répressives qui ont tiré sur les protestataires, tuant deux personnes.
En Italie, manifestations et blocages continuent.
On sait, dans tout le pays, qu’en réalité, alors que pour lui passer une camisole de force (confinement, couvre-feu, masque, passe sanitaire…) le pouvoir et ses annexes avaient compté cent-mille décès Covid ; le recomptage précis et sérieux a donné (résultat officiel) le chiffre de 3743 décès.
Ce sont 3743 décès de trop…

Sans la prohibition, comme en Macronie, de la médecine qui soigne, de la médecine qui prescrit les traitements précoces, ces 3743 personnes – sur 59,55 millions d’Italiens – seraient-elles toutes décédées ?
Autre question, qui fut à l’origine des décisions énergiques des dockers de Trieste soutenus par la population : 3 743 décès justifiaient-ils les mesures dont ce pays, comme le nôtre, a souffert, souffre, et va souffrir si les hommes asservis aux usiniers du « vaccin » continuent à exercer – sans contrôle effectif – le pouvoir, avec l’appui de la bureaucratie de la prétendue Union européenne ?

Dans les deux cas, les protestataires réclament la fin du « passe sanitaire », la fin de l’obligation légale de vaccination anti-C-19, la fin du chantage à l’injection de ces « vaccins » comme condition pour continuer de travailler, pour conserver une vie sociale, pour percevoir les prestations légales (comme il a été proposé par les présidents de collectivités territoriales, membres du PS).
En Israël, 87 % des hospitalisations C-19 sont des personnes entièrement vaccinées ; une information israélienne télévisée donnait même le chiffre de 94 %.

Aux USA, le champion toutes catégories de la vaccination, au nom de laquelle tout traitement précoce devait être interdit, le professeur Antony Fauci, a reconnu il y a quelques jours que le « vaccin » anti-Covid n’est pas efficace. Mais au lieu de préconiser les traitements précoces, comme le proposent le professeur Mc Cullough, comme les docteurs Zelenko et Stella Emmanuel qui ont soigné et guéri en combinant Ivermectine ou HCQ à l’Azithromycine (qui 6 000 patients dans ses deux cliniques new-yorkaises, qui 300 patients dans son service de l’hôpital de Houston). Les autorités Biden-Pfizer-Gates n’ont cure du fait que les autorités sanitaires légales aient enregistré des milliers de décès post-vaccin. Elles persistent ; elles s’entêtent, alors qu’un haut responsable sanitaire, sous serment, fait état de 45 000 décès causés en quelques mois par le « vaccin ».

En France métropolitaine, le député et médecin Martine Wonner indiquait, il y a quelques jours, que les autorités sanitaires européennes avaient compté 15 000 décès – liés au « vaccin » – et plus d’un million d’effets secondaires graves et que le comptage des décès et effets secondaires graves avait cessé, ou n’était plus communiqué… Quand le provocateur Gabriel Attal déclare ce dimanche que le « seul choix est entre le confinement ou le passe sanitaire », on a la preuve que ce pouvoir se pose en ennemi de la population. Jusqu’au bout, il restera dans l’imposture, niant qu’il existe des traitements précoces inoffensifs, malgré l’étude du professeur Delfraissy, confirmant ce que l’on savait avant que madame l’ex-ministre Buzyn fasse inscrire l’HCQ, ce médicament avéré, sur la liste des poisons ou produits dangereux.

Tous les médias crient haro sur les manifestants guadeloupéens
Parlant sur CNews ce midi, le porte-parole de Mélenchon s’est montré gêné, ne voulant pas, à juste titre, soutenir l’envoi du GIGN et du RAID (mesures à « caractère colonialiste »), mais se refusant de dénoncer le gouvernement des VRP de Pfizer et Cie qui continue d’interdire le retour de la liberté médicale, proscrit la liberté de prescription de l’Ivermectine réclamée par les Guadeloupéens tenant les barrages. Bien sûr, les Guadeloupéens continuent aussi de réclamer les mesures inappliquées et prévues par les négociations qui eurent lieu entre le gouvernement et LKP (accords Bineau), mais ce n’est pas la cause première des barrages actuels ; monsieur Mélenchon et son porte-parole ne le voient pas, ne veulent-ils pas le voir ?

Alain Rubin

PS. depuis cette note du 21 novembre, les situations, en Guadeloupe et Martinique, ont évolué. Devant le refus de toute négociation, l’intersyndicale de Martinique (FO, CSTM, CDMT, CFDT, les deux CGTM, UGTM), avec le soutien militant de l’ancien président Alfred Marie-Jeanne, ont confirmé leur mot d’ordre de grève générale et indique dans son communiqué du 25 novembre 2021, que, je cite : « le gouvernement et son représentant portent l’entière responsabilité des faits passés et de tous ceux qui pourraient survenir dans les jours qui viennent ». En Guadeloupe, LKP a repris ses fonctions de moyen de rassemblement de toutes les énergies face à l’injustice et à l’arbitraire.
La Macronie, à tous les niveaux, se comporte comme une satrapie. C’est une satrapie, dont le despote corrompu est un collectif formé par : les sommets de la bureaucratie de la ci-devant « Union européenne », les usiniers des prétendus vaccins, Bill Gates, l’ancien auxiliaire de la Gestapo Georges Soros et quelques semblables. Cette satrapie a fait tirer à balles réelles sur le peuple à Rotterdam, généralisant ce qui avait eu lieu en Australie (faire tirer dans le dos des manifestants fuyant devant les charges de police). En envoyant le RAID et le GIGN, la satrapie macron emprunte le même chemin : faire couler si nécessaire le sang, pour imposer coûte que coûte l’empoisonnement des populations, au moyen d’un bouillon de onze heures appelé par antiphrase « vaccin » anti-Covid.

image_pdfimage_print
16
1

15 Commentaires

    • un lecteur répond à un autre que, je le cite « c’est le RAID qui se fait tirer dessus ». Ce que ce lecteur oublie : c’est que le RAID vient en Guadeloupe briser le refus populaire massif de se soumettre aux mesures de la tyrannie Pfyzer-macron.
      Ce lecteur est-il aussi derrière le RAID ou le GIGN lorsqu’il est entré dans la petite ville de Morne à l’eau, où il a jeté des grenade lacrymogènes dans les maison, pour faire respecter le couvre-feu en habituant, au passage, les gens à vivre au milieu des gaz militaires et policiers…

  1. et apres tout cela , beaucoup continueront a dire que macronescu brigue UN SECOND MANDAT ! NON il finit le job pourri fixe par ses commanditaires mondialistes . ensuite , il presidera l europe car pour lui , LE MONDE ENTIER NE SUFFIT PAS … notre 000008 sera le james bond-president de l europe . il pourra DONC en emmerder 27…..au lieu d un …

  2. Et oui ! les merdia font ce pourquoi ils sont payés avec nos sous par les pourris qui nous oppriment… Mais le résultat de l’action des guadeloupéens c’est le recul de ces pourris justement, et ça n’a rien de surprenant vu que leur caractéristique c’est l’absence de courage… Exemple à suivre, enfin si nous nous réveillons, mais pour ça j’ai bien peu d’espoir…

    • Vous avez raison Juste ! En France, pour faire reculer le pouvoir, il faudrait un peu plus de bons Français, un peu plus de citoyens comme les Guadeloupéens !

  3. En Guadeloupe, même leur couleur de peau ne les sauve plus de la hargne médiatique.
    C’est dire à quel point les journaleux sont corrompus !

  4. Le ministricule Sébastien Lecorniau envisage de parler d’autonomie avec les respondables locaux.
    De plus il va « créer » 1000 emplois pour les jeunes. Dans le social, le sport……..
    Serait-ce une façon d’exprimer le mépris que le gouvernement a pour ces jeunes ?

  5. le président Biden qui a décrété la vaxxination OBLIGATOIRE est dans la merde !

    L’ACTU : La Cour suprême des États-Unis a décidé que l’agent pathogène Covid n’est pas un vaccin, qu’il n’est pas sûr et qu’il doit être évité à tout prix.
    La Cour suprême a annulé la vaccination universelle.

    BIG PHARMA ET ANTHONY FAUCI ONT PERDU UN PROCÈS INTENTÉ PAR ROBERT F KENNEDY JR ET UN GROUPE DE SCIENTIFIQUES !

    On n’en a parlé nulle part dans les journaux.

    https://www.profession-gendarme.com/lactu-la-cour-supreme-des-etats-unis-a-decide-que-lagent-pathogene-covid-nest-pas-un-vaccin-quil-nest-pas-sur-et-quil-doit-etre-evite-a-tout-prix-la-cour-supreme-a-annule-la-vaccinatio/

    ————

    comme prévu les tueurs font leur boulot donné par le dictateur macron

    LE RAID TIRE EN GUADELOUPE
    chasse à l’homme la nuit !
    vidéo

    https://twitter.com/Astrid_Aiyana/status/1463008000646557696

    • tu dis n’importe quoi c’est le raid qui se fait tirer dessus et qui répond aux tires

  6. les journalistes ont une liberté très relative. On le voit tous les jours au fil de leurs titres.
    C’est l’inconvénient d’être dépendant des subventions et des patrons des médias.
    Sur ce coup là ils « font » du néo colonialisme mais ils font le taf, c’est tout.
    Il faut bien nourrir sa famille….

  7. Et le mouvement Blak Live Matter, n’a pas encore mis son nez la dedans?

Les commentaires sont fermés.