1

Tout est faux dans la crise qui nous est imposée, par la terreur

L’Éborgneur en chef des Gilets Jaunes, l’Exterminateur des personnes âgées et des nourrissons, Emmanuel Macron.

Nous l’avons lu sur Twitter

« Les ordres absurdes, irrationnels et contradictoires font partie intégrante des dictatures. J’y ai déjà vécu, je peux vous le dire. Le but est d’humilier, briser toute résistance psychologique et dégrader le cadre de vie. »

Pour lire le tweet, cliquez sur « Aldo Sterone le dit »

https://twitter.com/AldoSterone111/status/1332204522022854656

« « 2 propositions de sanctions sur les 378 enquêtes de #violencespolicieres sur la période des Gilets jaunes ».

Pour lire le tweet, cliquez sur « Thomas Porcher l’affirme »

https://twitter.com/PorcherThomas/status/1332240222596308993

Des faux, des piques, des cordes, des bûches !

Les bonnes âmes journalistiques et politiques s’empressent, très justement, de dénoncer l’insupportable violence des fonctionnaires tabasseurs sur un dénommé Michel le samedi 21 novembre 2020 à Paris 17°. Même le ministre, présumé violeur, de l’Intérieur s’en est mêlé en demandant des sanctions immédiates contre les fonctionnaires impliqués.

La question que l’on se pose à « Libre Consentement Éclairé », est la suivante : elles étaient où ces bonnes âmes journalistiques et politiques lorsque Fiorina Lignier s’est pris un tir de grenade lacrymogène en pleine tête, tiré en ligne droite à moins de 30 mètres par un CRS ? Que devient-il ce CRS qui a essayé d’assassiner la jeune Fiorina Lignier ?

Elles étaient où, ces belles âmes, lorsque de simples manifestants pacifiques, lorsque les Gilets jaunes canal historique (le 17 novembre 2018), se faisaient tabasser, gazer, défigurer, estropier ?

Pour voir la vidéo de la scandaleuse agression, cliquez sur « La terreur est maintenant partout ».

Pour voir le témoignage de Fiorina Lignier, cliquez sur « Elle a le tort d’être blanche, cela n’émeut pas les belles âmes journalistiques et politiques »

https://tvs24.ru/libre-consentement-eclaire-fr/watch/68/fiorina-lignier-silence-on-cr-ve-des-yeux/?category=violences-polici-res-gilets-jaunes

En Australie et en Espagne, demain chez vous

Deux vidéos à voir pour comprendre ce qui attend ceux qui se croient à l’abri de la terreur orchestrée par le Nouvel Ordre Mondial et mis en œuvre chez nous par la « pourriture étatique française » et ses fonctionnaires éborgneurs.

Cliquez sur « Cela se passe en Espagne »

https://odysee.com/@libre-consentement-eclaire.fr:8/terreurenEspagne:c

Cliquez sur « Cela se passe en Australie »

https://odysee.com/@libre-consentement-eclaire.fr:8/terreuraustralie:a

 

Tout est faux dans la crise qui nous est imposée

Cette fausse pandémie, les chiffres de la mortalité mondiale le démontrent, a été organisée afin que le Président Donald J. Trump ne soit pas réélu, et que l’Église Mondialiste puisse mettre en œuvre sans trop d’obstacles son programme, celui du Forum économique mondial : « Vous n’aurez rien, mais vous serez heureux, grâce à la 4° révolution industrielle que nous avons préparée en douce, et entre nous ».

Au sujet des « virus » et « coronavirus », qui sont devenus une des armes de la terreur qui nous est imposée, il faut savoir que la création spontanée d’organismes, ou de matière organisée n’existe pas, qu’il ne peut pas apparaître comme cela de nouveaux virus ou coronavirus.

Rappelons-le, les bactéries et les « virus » seraient apparus sur terre il y a plus de 3,6 milliards d’années, alors que l’histoire de l’homo sapiens commence il y a seulement 300 000 ans. Bactéries et « virus » ont participé à l’apparition et au développement de l’espèce humaine.

Et si les virus n’étaient pas ce qu’ils nous racontent ?

Tiens, un livre que nous pouvons recommander à ceux que cela intéresse. Il s’agit de « Qu’est-ce que la vie ? », du résistant François Jacob (1920-2013) qui rejoignit les Forces Françaises Libres à Londres en 1940.

En 1956, François Jacob est nommé directeur de laboratoire à l’Institut Pasteur, où il devient en 1960 chef du service de génétique cellulaire qui vient d’être créé et, lorsqu’en 1964 le Collège de France crée une chaire de génétique cellulaire, il en devient le titulaire.

C’est en 1965 qu’il est récompensé pour ses recherches et découvertes en biologie, en particulier sur l’ADN et l’ARN, par le Prix Nobel de médecine.

Au sujet des virus, je vous invite à réfléchir à ce qu’il en dit : « Placés en suspension dans un milieu de culture, ils ne peuvent ni métaboliser, ni produire ou utiliser de l’énergie, ni croître, ni se multiplier, toutes fonctions communes aux êtres vivants ».

La théorie que l’industrie pharmaceutique vaccinale ne veut pas qu’elle soit portée à votre connaissance

La théorie qui change tout : les virus ne seraient que des débris cellulaires, des excrétions de notre organisme de cellules dont l’ADN et l’ARN seraient endommagés.

Rien, dans ce qui nous est raconté actuellement sur les virus, ne vient contredire cette théorie. Et pourtant, à part en lisant ces lignes, il y a peu de chances que vous en entendiez parler, car elle menace toute l’industrie pharmaceutique vaccinale.

En effet, avec cette théorie, les virus ne sont pas la cause de maladies, mais leurs conséquences et aucune vaccination ne peut alors scientifiquement se justifier.

Avec cette théorie, ce ne sont pas des virus qui vous rendent malade, mais c’est votre organisme, parce qu’il souffre d’une pathologie qui détériore certaines de ces cellules, qui fait le ménage en s’en débarrassant, ADN et/ou ARN compris.

Concrètement, imaginons que des personnes très âgées aient développé au cours de l’hiver 2019-2020 de nouvelles formes de pneumonie associées à une coagulation sanguine qui embolise les poumons avec des microcaillots sanguins.

Imaginons que cette coagulation sanguine soit provoquée, ou favorisée, par une prise de médicaments chimiques inconsidérée (jusqu’à 14 médicaments par jour chez les plus de 65 ans), et par le vaccin contre la grippe (l’armée américaine aurait découvert que 45 % des malades s’étaient fait vacciner contre la grippe).

Imaginons enfin que les différents processus physiopathologiques provoqués à la fois par ces médicaments, le vaccin antigrippal, l’état général des patients et les conditions climatiques hivernales aient favorisé des infections bactériennes pulmonaires qui seraient associées aux troubles de la coagulation sanguine.

Tout cela n’expliquerait-il pas les effets thérapeutiques de l’azithromycine, qui est un antibiotique, et sans doute ceux de l’hydroxychloroquine dont on soupçonne également qu’elle ait un effet antibiotique ?

Cela n’expliquerait-il pas que seules des personnes âgées, et donc pour beaucoup surmédicamentées, soient victimes de ces formes de pneumopathie ?

Enfin, cela n’expliquerait-il pas les effets thérapeutiques de l’Artemisia annua, comme cela a été remarqué en Afrique et en Asie (l’Artemisia annua a été prescrite en Chine avec d’autres ingrédients composant des formules de pharmacopée chinoise), ou encore, ceux de l’injection de vitamine C à haute dose, comme cela a été pratiqué par certains médecins aux États-Unis ?

Les virus ne sont pas des êtres vivants, ils ne se reproduisent pas, ils ne transforment aucune matière, ils n’utilisent aucune énergie et nous pouvons ajouter qu’ils ne marchent pas, qu’ils ne courent pas, qu’ils ne sautent pas, qu’ils ne nagent pas, qu’ils ne volent pas et qu’ils ne savent pas lire.

99,95 % de ceux qui vous parlent de virus et de vaccins, et en particulier lorsqu’ils sont médecins, n’y connaissent strictement rien. Ils ne font que répéter sans le comprendre, tels des perroquets, ce qu’ils ont entendu à la télé, lu dans la presse ou vu très rapidement en cours (sur leurs longues années d’études, les médecins n’apprennent qu’une chose sur les vaccins, le calendrier vaccinal).

Et les 0,05 % me direz-vous, qui sont-ils ? Que font-ils ? Eh bien, ils sont surpayés par l’industrie pharmaceutique vaccinale pour nous faire peur et nous convaincre d’accepter sans broncher la vaccination.

Ils sont en plus payés par nos impôts, car la plupart d’entre eux dirigent les facultés de médecine et de pharmacie ainsi que les grands services hospitaliers publics (il ne faut pas fréquenter l’hôpital public).

Que sont les virus ? Pour voir ou revoir la vidéo de l’excellent Del Matthew Bigtree à ce sujet, cliquez sur « Del Matthew Bigtree remet les choses en place ».

https://odysee.com/@libre-consentement-eclaire.fr:8/87478662_1292522427788297_6461771643927658496_n:9

 

Se soigner si l’on tombe malade, mais ne pas se faire tester et surtout ne pas se faire vacciner !

Les tests de détection de la « covid-19 » qui sont utilisés pour justifier les horreurs qu’ils nous imposent, peuvent déclarer positifs de l’huile de vidange, du coton, de la laine de chèvre ou encore de la papaye.

S’il est utile de se soigner lorsqu’on tombe malade, et rappelons que pour les formes de pathologies pulmonaires actuelles, la meilleure des solutions reste de prendre de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine dès les premiers symptômes, rappelons-le aussi, il est dangereux de porter un masque et il ne faut surtout pas se faire tester avec ces tests « bidon » et il faut encore moins se faire vacciner.

Cette crise a été orchestrée. L’interdiction, préparée en octobre 2019, de délivrer aux malades des pneumonies hivernales de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine, alors que l’on sait depuis près de 20 ans que ces médicaments sont efficaces pour traiter ces pathologies, reste l’acte le plus meurtrier de cette affaire, et il aura causé, en moins de deux mois entre 20 et 25 000 morts par refus de soins.

Ceux qui sont à l’origine de cela sont des assassins, des tueurs de masse et ceux qui les ont laissé faire, alors qu’ils savaient, sont leurs complices.

De dangereux psychopathes ont pris le pouvoir, ils ont des projets pour nous

De dangereux psychopathes ont pris le pouvoir dans quelques multinationales. Leur puissance financière leur permet de contrôler et de corrompre la plupart des politiciens occidentaux.

Cela ne leur suffit pas, comme vient de le révéler la campagne du Président Trump – ces dangereux psychopathes contrôlent également les élections dans de nombreux pays, grâce à quelques programmes informatiques dont ils sont propriétaires.

Ils changent les résultats électoraux à leur guise et décident ainsi de qui sera déclaré vainqueur à telle ou telle élection, dans tel ou tel pays.

Ces dangereux psychopathes ont plusieurs projets pour nous : nous enlever toutes les libertés individuelles, nous supprimer le droit de propriété, celui de choisir le métier que nous voulons faire, nous supprimer toute possibilité de nous enrichir grâce à notre travail, nous supprimer le droit de fonder une famille et de décider de ce que doit être notre bonheur…

Que nous soyons leurs esclaves « homme-machine »

Ajoutons à cela, leur projet de nous vacciner et de nous médicamenter comme bon leur semble, de nous surveiller en permanence grâce à la 5G et, pour les plus dangereux d’entre eux, ils souhaitent également changer notre génome afin, que nous soyons leurs esclaves « homme-machine ».

Ils veulent enfermer ceux dont ils diront qu’ils sont « positifs » à la prétendue covid-19

Leurs maîtres en terreur ont pour nom Adolf Hitler, Joseph Staline et Mahomet, ils appliquent leurs recommandations pour nous contrôler et nous terroriser.

Leur dernière trouvaille : enfermer et criminaliser non seulement les malades, mais également les personnes en bonne santé, mais déclarées positives à leurs tests « bidon ».

Mais comment peut-on accepter qu’ils projettent d’enfermer et de criminaliser les malades et les bien portants déclarés « positifs » à des tests « bidon » à la tout aussi « bidon » covid-19 ?

En Chine, en Asie, en Suède, dans beaucoup d’États américains, il n’y a aucune mesure coercitive de prise, pas de confinement, pas de masque, pas de distanciation sociale et l’on y soigne correctement les malades avec de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine, comme on le fait depuis des décennies.

Ils veulent créer des prisons pour les malades et les bien portants déclarés « positifs » à des tests « bidon » à la tout aussi « bidon » covid-19 ? Ne serait-il pas temps de sortir des faux, des piques, des cordes et des bûches ?

 

Refusons cela, défendons notre peau, descendons dans la rue et qu’ils se préparent au pire !

Démontrons à Mgr Carlo Maria Viganò, l’ancien ambassadeur du pape auprès du Président des États-Unis, qu’il ne se trompe pas en affirmant « Ce Great Reset est voué à l’échec parce que ceux qui l’ont planifié ne comprennent pas qu’il y a encore des gens qui sont prêts à descendre dans la rue pour défendre leurs droits, protéger leurs proches, donner un avenir à leurs enfants. »

Pierre Lefevre

Libre Consentement Éclairé