Tout le monde sait qui agresse les homos, sauf les LGBT !

Publié le 1 novembre 2018 - par - 15 commentaires - 2 453 vues
Share

L’aveuglement et le matraquage idéologiques sont aujourd’hui tels que les pseudo-intellectuels mythomanes habituels viennent déverser leur fiel à l’abreuvoir médiatique où trône généralement leur rond de serviette ou serpillière propagandiste pour dénoncer, non pas les principaux responsables de la majorité des attaques anti-homosexuelles, à savoir les adeptes de l’islam, mais plutôt montrer du doigt la Manif pour tous, Trump ou Bolsonaro alors que ces derniers, au-delà de leur opinion, libre en démocratie, polémiquent plutôt dans les faits avec les courants LGBT qui eux, instrumentalisent l’idée dans la volonté de l’imposer comme nouvelle norme « progressiste » obligatoire.

Au lieu de nommer un chat un chat et d’observer que la majorité des actes anti-homosexuels ou anti-juifs sont plutôt l’apanage de mahométans, la lumpen-intelligentsia fait feu de tout bois sur les ondes pour cacher soigneusement l’origine des agresseurs en France : impossible de savoir alors que l’on sait précisément qui se cache derrière en particulier en « banlieue parisienne » comme daigne l’indiquer de temps en temps un médias hors des clous. Voilà l’ignoble.

Alors qu’il faudrait prendre le problème à bras le corps à savoir l’hostilité farouche de l’islam à tout ce qui n’est pas sous sa férule, le pouvoir et ses affidés préfèrent profiter de ces agressions pour remettre en selle dans les écoles une théorie du genre qui peinait à prouver qu’elle n’existe pas. Voilà l’odieux. Le fait de se servir de ces attaques pour encore plus se faire le cheval de Troie des idéologies victimaires et nihilistes refusant de voir que les cultures importées n’ont pas fait du tout un travail en la matière quant à la tolérance nécessaire, si l’on veut vivre dans une société démocratique réelle.

Leurs aboyeurs préfèrent noyer le poisson en indiquant que dans certains pays africains, sud-américains, slaves, de confession chrétienne, l’homosexualité est tout autant défiée jusqu’à être interdite, or ce n’est pas la question, en Europe en tout cas, d’autant que si l’on veut vraiment faire les comptes les condamnations à mort et autres violences sont plutôt l’apanage des pays dits musulmans.

Cette cécité est de plus en plus insupportable, d’autant plus que, à l’instar de la propagande stalinienne, les médias effacent systématiquement le nom des agresseurs, comme s’il s’agissait de fantômes, d’entités abstraites sans identité.

En fait, la hantise de voir leur base électorale attaquée fait que les dirigeants et leurs sbires se taisent et trouvent des boucs émissaires toujours à « l’extrême droite » jusqu’à les menacer de les priver d’antenne (entendu sur France Info) alors que l’homosexualité et la réelle extrême droite ont souvent fait bon ménage et surtout que l’homosexualité comme pratique et fantasme transcende les étiquettes politiques et religieuses mais ce de manière en effet cachée, honteuse.

Nos idéologues vont même jusqu’à lisser la chose en prétextant qu’en réalité les choses se savent plus aujourd’hui, on attend avec impatience le lissage statistique sur cinq cents ans pour confirmer ce dire, jusqu’à peut-être mettre aussi un peu en cause le « réchauffement climatique » pourquoi pas, qui ferait chauffer un peu trop la « libido », un argument comme un autre à l’ère du degré zéro de la pensée critique occidentale.

Lucien Samir Oulahbib

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Pascal Olivier

3/3

promiscuité masculine dans la vie spirituelle comme dans l’accomplissement des fonctions religieuses ; et pas de femmes. » (Claude Lévi-Strauss dans Tristes tropiques).

Pascal Olivier

2/3
– « ne faites pas comme les autres peuples, qui mangent avec un couteau » – inspiré par le même souci, inconscient sans doute, d’infantilisation systématique, d’imposition homosexuelle de la communauté par la promiscuité qui ressort des rituels de propreté après le repas, quand tout le monde se lave les mains, se gargarise, éructe et crache dans la même cuvette, mettant en commun, dans une indifférence terriblement autiste, la même peur de l’impureté associée au même exhibitionnisme. (…)
Si un corps de garde pouvait être religieux, l’Islam paraîtrait sa religion idéale : stricte observance du règlement (prières cinq fois par jour, chacune exigeant cinquante génuflexions) ; revues de détail et soins de propreté (les ablutions rituelles) ;

Pascal Olivier

1/2
Les mahométans qui sont par misogynie très ambivalents sur la question de l’homosexualité ne supportent pas son affichage social surtout quand il a une apparence féminisée.

« Chez les Musulmans, manger avec les doigts devient un système : nul ne saisit l’os de la viande pour en ronger la chair. De la seule main utilisable (la gauche étant impure, parce que réservée aux ablutions intimes) on pétrit, on arrache les lambeaux et quand on a soif, la main graisseuse empoigne le verre. En observant ces manières de table qui valent bien les autres, mais qui du point de vue occidental, semblent faire ostentation de sans-gêne, on se demande jusqu’à quel point la coutume, plutôt que vestige archaïque, ne résulte pas d’une réforme voulue par le Prophète

DUFAITREZ

Un point dans l’article ? Enfin ! Un bon point !!!

jojo d arimathie

VIVEMENT LE 26 MAI 2019 QU ON PUISSE ARRETER DE VOMIR …..!

meulien

les jeunesses hitlerienes etaient souvent homo

Daniel Kroyer

Je lis certains de vos commentaires, alors étant gay, je vais vous répondre. Je réponds aussi au nom d’autres amis gays que je connais aussi. ( Je n’ai pas QUE des amis gays non plus).
J’ai toujours voté FN depuis les années 1990.
J’ai longtemps compris que l’Islam est mon ennemi naturel.
Je suis très conscient que 99% des agressions homophobes sont commis par les adeptes de l’Islam et non par des groupuscules d’extrême droite qui peuvent , certes, être homophobes mais rarement attaquer physiquement.
Ce sont surtout ces associations LGBT qui prônent ce genre de discours de bobos, mais pas tous les homos; loin de là! Pour moi ( et beaucoup d’autres), plus l’immigration musulmane de masse s’intensifiera, et plus les actes homophobes-où même misogynes, antisémites…- se multiplieront!

Garde Suisse

Effectivement la vraie extrême-droite a souvent attiré les homos, les blonds aryens nazis ne dedaignaient pas le tendre accouplement à l’instar des guerriers grecs. Mais les LGBT sont plutôt de la tendance tapette et soumise que guerrière et on comprend mieux pourquoi ils ne désignent pas directement les auteurs de ces agressions. A savoir des musulmans ayant un QI d’huîtres !

patphil

en effet, jamais le prénom des agresseurs n’est indiqué
rarement le « quartier » non plus!
enfin jamais ils n’ont encore osé accuser l’extrême droite, c’est déjà bon signe, non? mais ça viendra!
tout comme ces trois gamines d’un « quartier » insultées pour offense à la loi vestimentaire coranique!

jeannot

Comme pour les viols, Chacun sait que les auteurs d’agressions sexuelles sont, d’après les féministes : « les hommes ». Il faut mettre tout le monde dans le même sac. L’homme blanc avec les autres, celui qu’on peut, sans risques, accuser de tous les vices, même si dans la majorité des cas il n’a rien à voir là dedans. Courageuses mais pas téméraires ! Plutôt se faire amputer les index que de désigner les vrais coupables

Pascal Olivier

« …alors que l’homosexualité et la réelle extrême droite ont souvent fait bon ménage… », c’est vrai :

La jaquette flottante et le faisceau des licteurs

https://www.ndf.fr/poing-de-vue/01-05-2014/la-jaquette-flottante-et-le-faisceau-des-licteurs/

La Hire

Il est étrange de constater que les LGBT sont majoritairement daltoniens, et malentendants de surcroît !

Allonzimollo

Rendre compte de l’intolérance des mahométans à l’égard des LGBT n’est pas politiquement correct… et les LGBT ne se distinguent pas particulièrement par leur courage face à la vérité !

Jill.re

En dénonçant les coupables islamiques, ils ont
peur de s’en prendre en retour plein la gueule;on
peut les comprendre.

Shaytan

Face à cette dictature fasciste qu’est l’islam, on connaissait déjà l’immense lâcheté de nos politiciens, journalistes, enseignants, féministes… Apparemment, nos homos ne font pas exception.
Pré-pitch sur le clip de la campagne à venir: Un gros blanc alcoolique qui agresse dans le métro un couple d’homos black (ça fera toujours plaisir à choupinet), mais sauvés in extrémis par des enkamisés ou des enikabées… On parie?