1

Tout sauf Mélenchon !

La victoire d’Emmanuel Macron qui aurait obtenu 18 670 154 voix, soit 58,40 % des suffrages exprimés, représente la victoire du candidat des milliardaires mondialistes et de la Commission européenne, et donc celle du chaos généralisé qui nous mène tout droit vers la fin de l’Humanité avec peut-être une guerre nucléaire contre la Russie qui aurait le mérite de régler définitivement le problème posé par les milliardaires mondialistes, à savoir la surpopulation dont serait victime la Planète.

Notons que parmi ses électeurs, se sont déclarés certains Gilets Jaunes éborgnés et mutilés qui ont appelé à faire barrage à « l’extrême droite » en votant pour leur tortionnaire en chef.

Ignoraient-ils ou feignaient-ils d’ignorer que « l’extrême droite » est au pouvoir en France depuis 1981 et l’élection comme Président de la République française de François Mitterrand, surnommé « Le guillotineur d’Alger »[1] et décoré de la Francisque par le maréchal Pétain lui-même ?

Le même François Mitterrand qui était le complice d’un autre leader de l’extrême droite de l’époque, la vraie, Jean-Marie Le Pen [2] avec lequel il a organisé le faux attentat de l’Observatoire dans la nuit du 15 au 16 octobre 1959 [3] ?

Ignoraient-ils ou feignaient-ils d’ignorer qu’il n’y a rien de pire que les fascistes et néonazis qui se drapent en permanence dans les oripeaux des valeurs humanistes et qui se disent de « gauche » pour accéder au pouvoir ?

Ignoraient-ils ou feignaient-ils d’ignorer que « l’extrême droite » a aujourd’hui pour chef de file celui pour lequel ils ont appelé à voter, Emmanuel Macron ?

Ignoraient-ils tout cela ou se sont-ils contentés d’être les perroquets du fasciste qui a toujours vécu sur le dos de nos impôts et charges sociales et qui se drape des valeurs de la justice sociale et de l’antiracisme, alors qu’il préférerait se suicider plutôt que de ne vivre qu’avec des blonds aux yeux bleus, Jean-Luc Mélenchon ?

Toujours est-il que nous avons désormais un slogan à Libre Consentement Éclairé : Aux élections législatives, ce sera « Tout sauf Mélenchon ! ».

Pierre Lefevre

Libre Consentement Eclairé

[1] Alors qu’il est ministre de la Justice en 1956, il y aura 45 guillotinés qui ne sont pas des poseurs de bombe et François Mitterrand refusera 32 demandes de grâce (il en en acceptera 8). Rappelons que François Mitterrand a refusé la grâce à Abdelkader Ferradj, un musulman « qui avait tenté de mettre le feu à une meule de foin ». Le Point.

[2] Le père de Marine Le Pen.

[3] URL : wikipedia