Toute critique de Benjamin Stora serait donc de l’antisémitisme !

Publié le 26 novembre 2019 - par - 6 commentaires - 624 vues
Traduire la page en :

Ouf ! Il y a donc un antisémitisme de la droite extrême et Stora en est victime !

Rosa et l’Huma vont-ils enfin jubiler puisque la “mayonnaise” de l’antisémitisme de la droite extrême semble prendre forme ?
La difficulté apparemment insurmontable était de soutenir à la fois le nationalisme du FLN algérien en pleine déliquescence et faire oublier que l’écrasante responsabilité des actes antisémites incombe aujourd’hui à l’extrême-gauche politique et qu’en même temps le terreau le plus radical de cette gangrène gît dans les “territoires perdus de la République”.
L’occasion, qui se prénomme Benjamin (1), est trop belle et fait les larrons…

Ainsi Rosa Moussaoui, grand reporter (2) à l’Humanité, croit devoir déceler, édition des 15, 16 et 17 novembre 2019, chez Bruno Larebière, journaliste à Valeurs Actuelles (aimablement étiqueté ancien de Minute et dirigeant identitaire), un recycleur de la vieille caricature antisémite du juif devenu gros par enrichissement frauduleux.
Votre serviteur lui-même, dans une contribution à RL du 6 septembre 2019, s’en est pris à l’épaisseur de BS, “de plus en plus incontournable tellement sa silhouette s’élargit”.

Je persiste et je signe : en aucun cas, je ne ménagerai Stora tant qu’il mentira et se livrera à des manipulations. Dernier exemple en date : dans la revue Historia, numéro spécial de septembre-octobre 2019, consacrée à “l’aventure coloniale”, Stora tente de minimiser la portée des déclarations d’Emmanuel Macron à Alger, qualifiant la colonisation de crime contre l’humanité.
Voici très précisément ce que Stora répond au questionneur Tramor Quemeneur : “Il est revenu sur cette assertion, qu’il n’a prononcée d’ailleurs qu’une seule fois. Aujourd’hui, il parle de crime contre les humains, ce qui n’est pas la même définition juridique”.

C’est le même Stora, qui pratiquement en même temps, dans un appel initié par le SUPER MENTEUR Didier Daeninckx (voir ma contribution du 26 octobre 2019 à RL) évoque de façon claire et nette “l’intervention du président de la République et non candidat à la Présidence – à Alger qualifiant le colonialisme de crime contre l’humanité”.
L’appel en question exige (pour garantir un avenir de paix) l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie.
En d’autres termes, cela s’appelle du chantage !

C’est également du chantage auquel se livrent tous les laudateurs de Stora, historien, sociologue, inspecteur général de l’Éducation nationale et multidécoré (vous vous inclinez devant l’expert et sa “science” ; à défaut vous porterez les étiquettes infamantes d’abominable antisémite, d’extrême-droite et de négationniste !).

Bruno Larebière et Valeurs Actuelles antisémites ?
C’est une accusation ridicule car en soulignant au sens propre comme au sens figuré l’épaisseur du personnage, le journaliste a très bien fustigé notre “client” qui est le seul responsable, par ses excès et sa servilité envers les puissants, de la dégradation de son image.
Tout cela évidemment dans le triste élan de veulerie générale exigeant toujours d’avantage d’auto-humiliation, de repentance et de contrition ultramasochiste, tout bénéfice en fin de compte, pour la subversion migratoire.

Qu’on me permette, en conclusion, d’évoquer un souvenir très personnel, ce qui liera l’histoire de l’Algérie française (le sujet, précisément du Hors-Série de Valeurs Actuelles) et l’antisémitisme.
Début 1960, j’étais en classe de quatrième, âgé à peine de treize ans. Séance de cinéma “pédagogique”, projection du célèbre film “Nuit et brouillard” d’Alain Resnais sur les camps de la mort nazis ! Le conférencier, c’était l’époque des Barricades, a apporté sa touche très personnelle à l’Histoire ! Prétextant de l’apparition alors à Alger de quelques croix celtiques, il s’est permis de vilipender les pieds-noirs, pétainistes, réactionnaires et devinez quoi ? “Racistes” !!!

Le slogan en gestation, hurlé deux ans plus tard : “OAS, SS !”
Grâce à Stora, Rosa et l’Huma et quelques autres (y compris Licra ?) sera-ce le slogan de 2020 ?

Colmar, le 23 novembre 2019
Jean-Michel WEISSGERBER

(1) Benjamin Stora et non Benjamin ou les mémoires d’un puceau, film d’il y a un demi-siècle où évolua la somptueuse Catherine Deneuve.
Ou grande reportrice ou grande rapporteuse, plutôt ?

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
soleil d'Austerlitz

Carrasco vous êtes un imbécile en traitant valeurs actuelles comme tel. Quand à l’Histoire de l’Algérie je me propose en qualité de fils de Harki de vous l’apprendre. En défendant le gaucho Stora lèche bottes du FLN et surtout partisan du MNA de Messali Hadj, vous montrez quel est votre camp. Vous comme lui vous êtes des collabos. Il y en à marre de salauds comme vous qui traitez quiconque dénonce le comportement abject de certains juifs d’antisémite. BHL, Attali, Cohn-Bendit; Stora, Glucksmann, sont les pires des traîtres à la France quand heureusement des ZEMMOUR et d’autres lui déclarent leur amour en permanence par leur verbe et par leurs actes.

Rufus

Tu as oublié de prendre tes pilules à midi. Les effets de cette négligence ne se font pas attendre, remontées gastriques, aigreurs, agressivité. Allez, fais toi du bien, prends-les ces pilules, et épargne nous cas commentaires qui se veulent corrosifs, mais qui sentent un peu trop leur post ado malheureux oublié du monde

Rosalie

– “Valeurs actuelles est un torchecul”
Puis :
– “les insanites ne sont pas des critiques”

Ayez au moins de la logique dans la vidange de votre diarrhée verbale !

Vous ne rirez jamais autant que nous à la lecture de vos stupidités.

François BLANC

Dire à un juif salaud que c’est un salaud est de l’antisémitisme puisque par définition un juif ne peut qu’être parfait

patphil

toute critique de la bienpensance est à bannir
ce gars est un menteur professionnel, comme tous les troskistes voire toute la gauche
le contrer toujours, dénoncer ses fadaises est un devoir intellectuel

Jill

Par contre insulter Zemmour juif également, rien de plus normal… pour être immunisé il faut évidemment tirer à gauche.

Lire Aussi