Trafic des clandestins : complicité entre passeurs maffieux et ONG

Inutile de chercher l’info dans la presse française : vous ne la trouverez pas. C’est le journal allemand Die Welt qui, dans son édition du 30 août, dévoile les liens entre passeurs de migrants et certaines ONG, dont les bateaux croisent en Méditerranée.

C’est ce que révèle cet article de notre confrère l’OJIM.

***

Le Haut-Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies tient un décompte rigoureux des arrivées de clandestins en Europe par la Méditerranée.

Depuis le 1er janvier jusqu’au 28 août 2021, pas moins de 64 300 migrants sont arrivés sur les côtes européennes. Cette invasion migratoire dure depuis plusieurs années et a permis à des centaines de milliers d’extra-européens (essentiellement Africains subsahariens) de s’installer en Europe.

***

L’article de Die Welt intitulé « Comment les sauveteurs en mer travaillent avec les passeurs », comprend trois parties :

  1. Un rappel des enquêtes et poursuites judiciaires à l’encontre de certaines ONG soupçonnées de complicité avec les passeurs.
  2. Une présentation d’une enquête préliminaire menée par la justice italienne.
  3. Une présentation d’une enquête préliminaire menée par la justice grecque.

***

  • En introduction, l’auteur de l’article, Joachim Wagner, indique qu’« entre 2017 et février 2020, les procureurs italiens ont ouvert 18 enquêtes pour aide et encouragement à l’immigration clandestine à l’encontre de capitaines, de membres d’équipages et de responsables d’ONG ». Le journaliste précise que toutes les procédures ont été abandonnées, à l’exception de celle concernant l’ONG Jugend RettetDans deux autres cas, de fortes amendes à l’encontre des ONG mises en cause ont mis fin à l’action pénale.
  • La procédure en cours en Italie concerne le navire Luventa appartenant à l’ONG Jugend RettetUn journaliste du quotidien allemand Die Zeit a interrogé à ce sujet le procureur de la République italien en charge de l’affaire, Maurizio Agnello. « Un de nos agents a été infiltré à bord. Il a pu constater une remise de réfugiés convenue entre l’ONG et les passeurs », révèle en substance le procureur.
  • L’article de Joachim Wagner contient d’autres éléments accablants pour certaines ONG :
    • Des sauveteurs en mer allument leurs puissants projecteurs pendant la nuit pour être visibles des passeurs,
    • Les équipages des navires d’ONG laissent de « soi-disant pêcheurs monter à bord des bateaux de réfugiés afin de réparer leur moteur »,
    • Les autorités italiennes sont tenues dans l’ignorance par les ONG de ces « opérations de sauvetage », etc.
  • Joachim Wagner précise ensuite qu’à l’issue de plusieurs mois d’enquête, la police grecque aurait notamment fait les constats suivants : « Des membres de ces ONG informeraient les passeurs sur les mouvements des garde-côtes grecs. Ils informeraient également les clandestins au sujet des points de rassemblement sur les plages turques, sur les heures de départ vers Lesbos, ainsi que sur les emplacements des navires des ONG, afin qu’ils puissent rejoindre le plus proche ».
  • Le journaliste allemand mentionne également plusieurs articles parus dans des journaux grecs selon lesquels « le navire allemand Mare Liberum aurait joué un rôle-clé, écoutant et enregistrant les communications radio des garde-côtes grecs ».
  • Wagner indique qu’« il n’y a eu jusqu’à présent ni audience ni jugement », soulignant « le poids des preuves indirectes que la police et le ministère public ont rassemblées et rendues publiques contre un total de sept ONG ».
  • Il conclut son article en pointant la surreprésentation des citoyens allemands inculpés dans la procédure pénale italienne ainsi que la nationalité – allemande – de la moitié des bateaux des ONG.
  • L’article de Die Zeit présente un double intérêt :
    • Il fait la synthèse des procédures menées à l’encontre de certaines ONG dont les bateaux croisent en Méditerranée.
    • Il analyse deux procédures judiciaires en cours en Italie et en Grèce qui pourraient aboutir à la condamnation de certaines ONG.
  • Il est tout à fait révélateur, souligne Wagner, que les enquêtes des magistrats italiens n’aient commencé qu’en 2017, à  partir du moment où certaines ONG ont été dénoncées dans la presse allemande comme « taxis de mer » et « co-passeurs ».

***

Conclusion de notre confrère l’OJIM :

En comparaison avec la liberté de ton du journaliste allemand, les articles consacrés par les médias français (à quelques exceptions près : TV Libertés, Présent, Valeurs actuelles, Breizh Info, Sputniknews, etc.) aux ONG maffieuses, tiennent plus du publi-reportage que d’une analyse sérieuse de leurs pratiques…

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni

image_pdf
0
0

11 Commentaires

  1. Il y a longtemps que des communications entre ONG et passeurs ont été entendues et même enregistrées, j’ai lu un article très bien documenté à ce sujet il a un paquet d’années
    Mais chut !, il faut que Mr et Mme Michu pleurent à chaudes larmes devant leur télé sur le sort de ces pauvres migrants qui fuient la guerre la famine etc, tout le monde connait la musique, enfin ceux qui ont encore un cerveau
    Sauf qu’ils arrivent gras comme des cochons portable à la main
    Au fait qui paie l’abonnement pour le portable, vous imaginez le pauvre migrant sans le sou affamé et violenté avoir un compte bancaire et un abonnement chez Orange free ou SFR
    Comme toujours on nous prend pour des cons et ça marche, vous avez pas idée du nombre de gens qui versent de l’argent aux ONG
    c’est dingue

  2. Ces gauchistes seront toujours complice de ces migrants et ces mêmes mafieux international liée au trafic d’être humains et à l’esclavage en Libye et dans tout l’Afrique bref les Mafieux et islamistes alliée du Mondialisme bancaire et capitaliste et que mêmes ces trafiquants d’être humain on fait fortune grâce également au trafic d’arme au terroristes takfiris et dans le trafic de drogues et grâce au soutient de l’Occident en Libye en Syrie et dans tout l’Afrique et pays du Tiers Mondes

    et sans oubliés ces ordures des pays du golfes et ISRAEL bien surs car les maître suprême du gauchise C’EST ISRAËL

  3. Voilà ce qu’on nous dit de SINGA, dont benoit hamon va devenir directeur général :
    « SINGA » veut dire « lien » en lingala, langue bantoue parlée au Congo.
    L’association a pour vocation « d’accompagner l’inclusion des nouveaux arrivants en apportant des solutions innovantes et en favorisant les échanges et la coopération avec la société d’accueil »2. Le mouvement souhaite repenser le débat public autour de l’asile et des personnes réfugiées en valorisant les individus, en associant les citoyens et en abordant la thématique sous de nouveaux angles. Elle renforce le « vivre ensemble » en promouvant l’enrichissement culturel et en stimulant le développement de nouvelles activités sur le territoire.
    Favoriser l’inclusion !!!!! Avec quel fond ce beau programme ?

  4. Benoit Hamon annonce qu’il quitte la vie politique pour rejoindre comme directeur générale une ONG qui s’appelle SINGA et qui s’occupe des réfugiés.
    Jamais entendu parler de cette ong. Comme directeur général naturellement : il allait pas entrer comme comptable vu qu’il a coulé le PS avec 16 millions de dépenses pour la campagne. Bon,y zon vendu Solférino.
    C’est la journée des nouvelles : si Hidalgo, la foldingue des bobos est élue à la présidence, elle doublera en 5 ans le salaire des enseignants.

  5. tout le monde le sait et feint de l’ignorer…
    c’est une chaine, une organisation lucrative pour certains…les pires aveugles sont les cathos qui reçoivent généreusement chez eux des musulmans en pensant les « sauver ».
    alors qu’ils seront peut être eux mêmes de futures victimes….
    c’est terrible ce sentiment de supériorité vis à vis des pays pauvres…
    quelle naïveté mes aïeux !

  6. Entre l’Afrique et les Canaries c’est pareil. Les radars espagnols détectent des barques en bois jusqu’à 50km au sud des îles et vont les chercher. En revanche d’autres barcasses arrivent jusqu’au port ou sur les plages sans être détectées.
    J’comprends plus rien à la technologie, faut que je me recycle.

  7. Il n’y a pas qu’en mer, jusque sur notre propre sol :

    L’association pro-migrants Utopia 56 dans le radar des renseignements, des soupçons de liens avec les passeurs (MàJ : Utopia 56 porte plainte contre l’article de VA, jugé « diffamatoire »)

    https://www.fdesouche.com/2021/09/08/lassociation-pro-migrants-utopia-56-dans-le-radar-des-services-de-renseignement-des-soupcons-de-liens-avec-les-passeurs/

    Et la presse française n’en parlera pas non plus.

  8. bon il faut bien mettre en oeuvre le plan bayrou prévoyant la repopulation de la france
    tous ces males virils , quel bonheur pour les sandrine rousseau et autres

  9. C’est un secret de polichinelle. Il est évident que les ONG gauchistes traitres travaillent main dans la main avec les mafias musulmanes dans ce juteux traffic humain qui rapporterait 32 milliards d’euros par an. Des traitres dont il faudra s’occuper en priorité le moment venu.

Les commentaires sont fermés.