Transformer les églises en mosquées pour contourner 1905

Publié le 17 juin 2015 - par - 1 258 vues

Ri7Boubakeur-pinocchioAinsi donc, le recteur de la Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur a demandé à ce que les églises abandonnées soient transformées en mosquées.

Il est habile l’homme, avec sa bonne bouille de bon vivant et sa pseudo proposition qui arrange tout le monde.

Ça permet de garder les églises sans déranger les chrétiens…qui ne vont plus à l’Eglise, et de contenter les musulmans qui cherchent toujours plus de lieux de prières pour pratiquer leur foi. N’est-ce pas formidable !?

Mais les intentions cachées de ce brave disciple de Mahomet sont peut-être moins avouables.

Tout d’abord, il efface progressivement mais inexorablement le passé, la culture, l’histoire et les racines chrétiennes de la France, avec une transformation physique des paysages.

Dans le Djihad, il faut changer les populations et les convertir à l’Islam (ou leur faire payer la Djezya ou les tuer bien sûr…) mais également effacer les traces des autres.

C’est ce qu’ont fait les talibans en dynamitant les Bouddhas de Bamian, qui ne leur avaient rien fait, et c’est probablement ce que l’Etat Islamique, dit « Daëch » (pour ne pas froisser les musulmans…) fera de Palmyre et de toute la Syrie et de l’Irak, lorsqu’ils auront revendu, tout ce qui peut avoir de la valeur marchande (rappelez-vous que le prophète n’interdit pas de faire du business, surtout pour rouler les mécréants, en leur revendant ce qu’on leur a volé….comme les reliques chrétiennes).

Ensuite, et d’un point de vue très pragmatique, cela évite aux musulmans de mettre la main à la poche pour construire des mosquées.

En effet, on sait que la loi de 1905, qui a édicté la séparation de l’Eglise et de l’Etat, a interdit le financement des édifices de cultes par de l’argent public.

C’est pourquoi, les musulmans, aidés par les juristes du « vivre ensemble » des politiques clientélistes, n’hésitent pas à torturer les textes légaux, pour arriver in fine à faire édifier aux frais du contribuable de nouvelles mosquées.

Madame Hidalgo, par exemple, a ainsi fait financer par la Ville de Paris, à hauteur de 28 millions d’euros, l’Institut des Culture de l’Islam, dans le 18ème arrondissement de Paris, au moyen d’un bail emphytéotique administratif, mais où la partie cultuelle n’occupera qu’un « volume » (et non sur un édifice….quand je vous disais qu’on torture les textes…).

Et oui, chers Parisiens, vous avez financé in fine, une nouvelle mosquée à Paris avec vos impôts locaux…

Tout va bien Madame la Marquise….

Bref, du grand foutage de gueule….

Pourtant les musulmans, et notamment le recteur Boubakeur, ne manquent pas d’argent….

Pour exemple, la société des Habous et des Lieux Saints de l’islam dont dépend la mosquée de Paris, dirigée par ce même Boubaker, a, par exemple, été agréée en tant qu’organisme religieux pour habiliter des sacrificateurs autorisés à pratiquer l’égorgement rituel par un Arrêté du 15 décembre 1994. Elle perçoit donc les redevances considérables de la certification Halal….

Combien pensez-vous que rapporte la taxe Halal ? Vous ne le savez pas ? Normal, personne ne le sait, puisqu’il n’y a aucun contrôle dessus, mais vu la part grandissante du Halal dans notre quotidien, cela représente sûrement plusieurs dizaines voire plusieurs centaines de millions d’euros.

Mais, les musulmans, n’ont toujours pas les moyens de construire des mosquées.

De surcroit, last but no least, en gardant leurs précieux deniers, mais en faisant payer les autres, ils les affaiblissent. Il affaiblissent les mécréants, qui auront d’autres choses à faire que d’aller dépenser de l’argent en procédures, et qui seront toujours à la poursuite de l’argent qu’on leur aura piqué pour construire des mosquées, …ou pour transformer des églises en mosquée….(et oui, transformer un clocher en minaret, va demander quelques aménagements…)

C’est tout l’art de la guerre fondée sur la duplicité, la duperie, la tromperie et le mensonge qu’ils appliquent, et où le prophète Mahomet, celui qui avait une femme de neuf ans en faisant croire que c’était normal (comme Marc Dutroux…) excellait.

Bref, préparez-vous : Bientôt, on ne dira plus, « mettre l’Eglise au milieu du Village », mais « mettre la Mosquée au Milieu du Village ».

Albert Nollet

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi