Transpiration de Valls : c'est grave, docteur ?

VallssueurLa transformation à vue de Manuel Valls, Dimanche à La Rochelle, pose un certain nombre de questions auxquelles nous tentons aujourd’hui de répondre par le truchement de « Canal-Sueur« , organe de référence des spécialistes en « Bains- moussants-et-autres-artifices-pour-tribuns-en-transes.com ».
Pour le Dr Claudedwige Plenelovitch, de la Faculté de Doha (Qatar), le Premier Ministre de la République Française Une, Indivisible, Sociale et nom de Dieu, Laïque, s’est assis sur une plancha mal éteinte par les organisateurs du banquet. « Je suis formelle, on ne transpire pas de cette façon sans une raison valable, laquelle ne peut venir que des fondements (je baise mes mots) du socialisme inter-actif à effet semi-retardé, lequel est, comme nul ne l’ignore, terriblement anxiogène » nous déclare l’hybride de mélasse transsylvanienne et de strudel liquide.
Le professeur Cambadégodmichès, de Brasilia, n’a pas retrouvé, dans le tiroir de sa table de chevet, la poudre de Vitamine C nécessaire à sa mise en forme de taureau fonceur (façon DSK), au réveil. Il soupçonne son compagnon de chambre de l’avoir confondue avec l’anti-mites dont le PM de la RF, etc., inonde habituellement ses placards pour protéger ses mitaines. « Il n’est pas exclu qu’il en ait sniffé en pensant que c’était bon pour ses abdominaux », affirme cependant, dubitatif, le poids lourd du Parti Sous-Cialis.
« Absolument pas« , s’insurge le psychothérapeute Bourdiné, de RMC (Régie des Mosaïques Composites). Selon lui, l’état du Premier Machiniste de la Royale Fatrasie est dû à l’ingestion d’un piment de Cayenne que la très mutine et même, osons le mot, farceuse Christiane de Taubiraz des Bagnes Oubliés, lui a vendu comme étant du sucre d’orge au parfum fraise tagada. « Comment peut-on confondre un piment de Cayenne et une fraise tagada » ? ricane l’homme-libre-d’aller-faire-une-longue-très-longue-sieste-sur-le-Rocher. Bonne question Djandjack ! Je n’ai pas la réponse. L’expert, c’est quand même toi.
Le Doyen Nicolas Domenaïd ben Bourrha, de l’Université de Raqqa (Etat Musulman laboratoire de quelques félicités futures) nous livre une réflexion dont la profondeur est exactement proportionnelle à la quantité d’explosifs qui sera nécessaire, dans une trentaine d’années, pour mettre à bas, sur le modèle de Palmyre, la cathédrale Notre-Dame (de Paris, ndlr) : « Sur le Saint Coran, je jure que si tu ruisselles à ce point, c’est que tu viens d’avoir la Révélation de la Vraie Croyance, la seule qui résiste au réchauffement climatique, à la rouille et au phylloxera. Mais comme le type, là, par le Prophète Mustapha j’ai oublié son nom, ne peut pas le dire d’un coup à des mécréants socialistes, il brûle de l’intérieur et la transpiration, c’est simplement pour essayer d’éteindre l’incendie. Si tu veux que je l’empale, c’est compris dans le forfait« .
À ce stade de l’enquête, nous réclamons un minimum de sérieux. Il nous vient de Bordeaux, où le Margrave (très grave) Juppé, expert en sourates du Touquet (idéales pour accompagner une grillade de porc), clôt le débat par une de ces formules dont il a décidément le secret : « La sudation à vrai dire phénoménale de ce pauvre soi-disant Premier…. premier quoi, déjà (je pouffe, je pouffe), enfin, bon, tout le monde s’en fout, ce niagara d’eau salée sous le nylon années 50 d’une chemise bradée à 3 euros chez Tati, bref, la chose dont il est question à ce symposium, est la conséquence scientifiquement inéluctable d’un démentiel enchaînement de facteurs dont voici la synthèse : le taux d’adrénaline par haine primaire de tout ce qui n’est pas Lui est monté à un tel niveau que la sécrétion de prostaglandines, elle-même stimulée par l’hyper-glycémie consécutive à la chute vertigineuse dans les sondages, où en étais-je déjà, merde, je suis paumé, ah oui, donc, les récepteurs alcoolo-sensibles activés par la présence de Marine Le Pen en haut des courbes hypothalamo-hypophysaires de la ferveur bassement populaire ont percuté en pleine digestion les précurseurs de la solution finale des problèmes de la France en phase migratoire vus quant à eux de la base du lobe frontal. Ainsi totalement déréglé, le système sudoripare du malade s’est littéralement emballé, provoquant la catastrophe. Ceux qui ont compris peuvent m’envoyer leur chèque d’encouragement de la race chevaline à la Poste résistante, pardon, restante, d’Arcachon« .
Ce qui devait être dit l’ayant été (têté?), et parce que je commence moi-même à transpirer mon Pauillac du soir, merci à tous pour ces éclairages indispensables à la diffusion ordinaire de l’information telle qu’on la conçoit chez Médiapart.
Dr Otorino Scalpel
(avec la permission hormonale de l’aide-soignant-ambulancier-essayeur de camisoles anti-odeurs de pieds Sobieski)
 
 

image_pdf
0
0

17 Commentaires

  1. Et si il n’était rien de plus qu’un alcoolique ? C’est ce que l’on dit dans les milieux bien informés de la médecine…s’agit-il seulement d’une rumeur ? A chacun de faire son enquête…

  2. il m’est arrivé à moi aussi une légère moiteur aux mains , ou même une perle de sueur au front pour un petit mensonge.
    mais heureusement cette étrange maladie n’a jamais atteint ce stade.je suis angoissé pour lui.

  3. trop drôle ..mais faut suivre!
    alors le remède anti transpirant c’est quoi docteur ?….qu’en PACA on obéisse à son « exigence » de l’union à gôche !..
    .que ses troupes se calment..
    ou quelques bisous le soir qui le remettraient à sec !

    • Une petite ligne de talc pour bébés, un conte de Perrault, une camomille et gros dodo en suçant la queue du marsupilami….

  4. Normal que Valls transpire. Son discours de clôture de l’université des cancres était enflammé.

  5. Chapeau bas, « Docteur, » pour cet excellent diagnostic du sieur vallslegazeur ! Mais, de mon point de vue en tant que femme, est que d »avoir vu ce gesticulateur quelques secondes en « live », il m’a donné la nausée !
    Vite que le PS lui trouve un sponsor pour une marque de déo, car une fois sèche, la chemise, ça devait schlinguer dans la chaumière !

  6. Monsieur la tremblotte a les nerfs qui lache et l’organisme qui fond comme ce qu’il est. Il part en poussiere..il est deja au passe.

  7. Très bon texte, merci à l’auteur.
    Je pencherai pour la poudre de vitamine C, comme dit par Vicvéga : showbiz, politique, finance…on trouve de superbes modèles d’aspirateurs, et sans les sacs ^^

  8. Excellent ! Merci « pour ce moment »… de lecture !
    Quand il ne tremble pas, il transpire ! Et pas qu’un peu… Je suggère au PS d’organiser leur prochain meeting dans une piscine. A y être, pour un concours de t-shirt mouillé, j’aurais préféré voir « Bellekaseméleventetkirécoltelatempête » ou… « Trobiratoomuchtrotrotro ». Non, pas elle, allez je déconne !
    Bonne journée quand même !

  9. @l’auteur,
    ha ! ha! ha! hilarant !!! merci !
    je soupçonne ce malheureux d’avoir été victime d’hallucinations… Il a dû voir Marion M-L au fond de la salle !!!
    s’il ne prend garde, il va finir comme « l’homme pressé » de Paul Morand

  10. A chemise trempée de sueur, préfère celle de Johny Halliday à Bercy lorsqu’il chante « quoi ma GUEULE, qu’est-ce qu’elle a ma GUEULE »
    Parce que celle de VALLS et l’état de sa chemise hier à CALAIS ont montré un type complètement déjanté ! Devant mon petit écran télé à l’heure de mon repas ai tenu à écouter son discours. L’ai aussitôt perçu comme un des MEILLEURS interprètes de la SALSA du DEMON en s’adressant à nous, Français de France. Pas ceux qui ont été « adoptés »…
    « Aaaah, Malheur, Oui je suis BELZEBUTH, Horreur, malheur…Oui oui oui, je vis dans l’ordure Horreur ! Je pue la SUEUR et la LUXURE,
    Je fume, je bois, j’ AI TOUS LES VICES, Je vous déteste ! je vous MAUDIS ! J’suis complètement POURRI !!!
    Salsa du démon…salsa du Démon etc.. »
    Et pour ces doux migrants porteurs d’Amour et de PAIX il n’a qu’ Amour, Pitié, Passion, dévouement, considération, admiration, attirance ILLIMITEE !
    Le même VALLS à la ROCHELLE cachait une de ses mains dans la poche de sa veste, vous savez celle que Manu ne contrôle pas et qui tremble à la folie… Et çà Docteur OUI c’est grave parce que j’ai lu qu’ Adolphe HITLER souffrait du même MAL peu avant son décès.

  11. Comme beaucoup d’autres du chaud-biz, il est sous amphets ou dérivés qui provoquent un excès de sudation, et de confiance en soi…Attention à la descente !

  12. ce type est détraqué physiquement pour suer a ce point !
    psychologiquement on sait déjà,,,

  13. soit c’est une mise en scène pour montrer qu’il mouille la chemise au propre comme au figuré, soit c’est à mettre en relation avec sa tremblotte, dans les 2 cas c’est bien inquiétant d’avoir de tels gugusses aux manettes

  14. Quand on fait beaucoup, ça fatigue, ça fait transpirer.
    Avant, comme ses amis socialauds il léchait les babouches islamistes. Maintenant il leur lèche directement le cul !
    La transpiration ? c’est la preuve que trop c’est trop !!!

    • @JEAN PN. En effet trop, c’est trop ! C’est sans doute à force de lèchage répétitifs et frénétiques qu’il s’est « chopé » une cochonnerie classée aujourd’hui comme maladie dite orpheline, donc incurable et sans remède connu pour l’éradiquer avant des lustres. Juppé devrait en tirer des leçons…Il paraîtrait que cette « saloperie » de maladie s’appelle LA LECHECULOSE AIGUË…Elle peut entraîner la chute de la langue…

      • BRAVO pour l’article,BRAVO à Suricate,Jean Pin ,nous faire ça fait du bien , parce que avec ces malades au pouvoir ,c’est à pleurer

Les commentaires sont fermés.