Transsexualité de « Brigitte » : seule la presse people en parle

***

Il fallait s’y attendre. La presse people, largement sous l’influence de « Mimi » Marchand, une intime du couple Macon, est rapidement montée au créneau pour défendre l’honneur de la « Première dame » odieusement attaquée sur des sites « conspirationnistes », dont Riposte Laïque qui, sous la plume de votre serviteur et en date du 13 décembre dernier, a publié l’article ci-dessous sur cette « fake news » :

« Brigitte » Macron : vers la piste transsexuelle ?

***

On remarquera que, fidèles à leur technique éprouvée de l’Omerta, aucun média « sérieux » (Le Monde, Libé, Le Figaro, France Inter, BFM…) n’a évoqué le buzz

Pour les nominalistes qui nous gouvernent en formatant notre vision du monde, l’objet et le fait n’existent pas : n’existe que le discours qu’on tient sur ces entités virtuelles. Il suffit donc d’être maître du logos pour être maître du monde.

Le nominalisme est l’un des outils essentiels de la « bonne » gouvernance des peuples par l’oligarchie. 

Pour les conseillers en communication du régime, la transsexualité de « Brigitte » Macron est une non-affaire qu’on peut reléguer au rayon de la presse people, une presse par définition « méprisable », dont les sujets de préoccupation ne sauraient intéresser le « bon » citoyen.

***

Notre article s’appuyait sur deux enquêtes croisées, l’une du journaliste Xavier Poussard, l’actuel rédac’chef de Faits & Documents (la publication de son enquête s’étage du n°497 au n°501, soit d’avril à novembre 2021) et l’autre exposée sur une vidéo en date du 10 décembre dernier, malheureusement désespérante de longueurs et de défauts techniques (la voix et les gesticulations de l’intervieweuse sont, avouons-le, particulièrement crispants…) de la lanceuse d’alerte Natacha Rey :

Première interview de Natacha Rey qui a enquêté pendant trois ans sur « Brigitte » Macron

***

Natacha Rey a depuis récidivé de manière un peu plus convaincante dans cette vidéo :

où elle revient sur la transsexualité de « Brigitte » Macron (« Ce n’est pas une accusation, mais mon intime conviction », précise-t-elle d’emblée) en une heure cinquante « seulement » au lieu des quatre heures trente (!) de sa précédente vidéo.

On ne peut qu’encourager fortement Natacha Rey à se tourner vers des médias plus « sérieux » (TVLibertés naturellement, mais aussi Radio Courtoisie dont on espère que l’actuel président, Pierre-Alexandre Bouclay, saura se montrer plus « politique » que l’ancienne présidente, décédée il y a quelques mois, dont l’ambition était de transformer la radio fondée par Serge de Beketch au franc parler mémorable :

 

en une espèce de « Point de vue-Images du monde » de la bande FM…)

***

C’est ainsi que Le Tribunal du Net (TDN)  attaquait lundi 14 décembre, bille en tête :

Brigitte Macron un homme ? L’épouse du Président victime d’une fake news sur Twitter

Malgré ce que pourrait suggérer son intitulé pompeux, Le Tribunal du Net n’est qu’un magazine people comme un autre (« Actu, buzz and fun ! » précise le titre…) Dans sa dernière livraison, ce « Tribunal » s’intéresse entre autres aux rebondissements d’une affaire de troisième zone (Delphine Jubillar), à la santé du chanteur Pascal Obispo, et aux tribulations au sein de l’équipe de Koh-Lanta. C’est dire le niveau intellectuel de ce torchon numérique.

Quand on voit les journalopes de cet étron pipolo tenter de démolir (sans le moindre argument…) l’enquête approfondie menée par Faits & Documents, on sourit, pour le moins. Ce « censeur » autoproclamé du net ne jouit d’aucune légitimité particulière pour juger du travail d’un journaliste sérieux, aux techniques éprouvées, qui n’a jamais été l’objet de la moindre plainte en diffamation, pour la bonne raison que toutes ses infos sont dûment sourcées…

***

« Il faut tout de même savoir que cette fake news a été médiatisée par une lettre confidentielle mensuelle se prénommant (sic !) « Faits & Documents » », continuent nos « procureurs du Net »… C’est la seule information de leur papier.

« (…) il est reproché à ce mensuel de régulièrement relayer des théories du complot » poursuit TDN. Ce qui, soit dit en passant, donne une excellente définition des « théories du complot » : les « théories du complot » sont constituées de ce qu’occulte délibérément la presse mainstream, car gênant pour le pouvoir.

Et enfin, seul « argument », censé discréditer le travail de Faits & Documents : « À noter tout de même que son fondateur, répondant au nom d’Emmanuel Ratier, est un ancien journaliste, proche du mouvement d’extrême droite (sic) ».

Vous ne trouverez dans cet articulet de TDN aucun contre argumentaire à l’enquête conjointe de Faits & Documents et de Natacha Rey

***

CloserMag, autre titre phare de la presse people, a repris l’« article » du Tribunal du Net :

Cette fake news dont est victime la première dame

« Brigitte Macron est la cible d’une fake news, comme l’a révélé le Tribunal du Net ce lundi 13 décembre » commente Closer

La « journaliste » Tiffany Lacomacci cite TDN comme son unique source : « Selon les informations du Tribunal du Net ce lundi 13 décembre, (…) ». On peut donc s’attendre au pire. Et on n’est en effet pas déçu. On lit, toujours sous la plume de Tiffany Lacomacci :

« D’après le média [TDN], il semblerait que cette fake news ait vu le jour suite à la médiatisation d’une lettre confidentielle mensuelle se prénommant « Faits & Documents ». Si le magazine traite d’actualités politiques française, il est toutefois accusé de « régulièrement relayer des théories du complot », peut-on lire. »

La « journaliste » de Closer reprend sans barguigner l’amusante stupidité de TDN concernant le « prénom » de la lettre d’informations confidentielles fondée par Emmanuel Ratier

***

Reconnaissons cependant que Tiffany a un peu plus bossé que ses confrères de TDN. Son article est certes vide en termes de contre-informations – la pauvrette en est manifestement incapable – mais, après s’être apitoyée sur « Brigitte » (« Elle a été très touchée », commente-t-elle), la journaleuse rappelle que ce n’est pas la première fois que « Brigitte » est victime de la vilénie des sites « complotistes » :

« En effet, elle avait fait l’objet d’une rumeur très désagréable en 2018. Un média avait expliqué que sa maquilleuse était rémunérée 10 000 euros par mois. Une fake news qui avait été diffusée sur les réseaux sociaux et qui, selon les articles, avait été confirmée par le porte-parole de l’Elysée. « Il a indiqué que cette maquilleuse peut être réquisitionnée à tout moment, et n’importe où en France et dans le monde », pouvait-on d’abord lire ».

Et Tiffany de continuer :

« Par la suite, c’est le physique de la Première Dame qui avait été dénigré : « Il a également assuré que cette somme n’est pas forcément extravagante car il y a tout de même du boulot vu son âge, sans vouloir lui manquer de respect ». Une fausse rumeur qui avait beaucoup bouleversé Brigitte Macron ».

« Sa vie privée est également très exploitée et elle aurait été en couple avec Jean-Pierre Pernaut. Très remontée, l’épouse du président avait appelé le principal concerné pour s’excuser. « Écoute, j’espère que Nathalie n’est pas vexée, je suis vraiment désolée de ce qui se passe », aurait-elle déclaré selon les informations de Planet ». Il semblerait que Brigitte Macron en ait marre de ces rumeurs ».

***

Dernier paragraphe de l’article de Closer, intitulé : « Brigitte Macron : quelle fake news l’a particulièrement touchée ? » :

« Partager sa vie avec quelqu’un de plus jeune n’est pas toujours évident et ce n’est pas Brigitte Macron qui dira le contraire. Lorsqu’elle ne fait pas l’objet de rumeurs, c’est son époux qui est touché. En effet, les internautes pensaient qu’Emmanuel Macron était homosexuel. Selon eux, il a secrètement vécu une histoire d’amour avec Mathieu Gallet, l’ancien président de Radio France. Des bruits de couloir auxquels le président n’avait pas prêté attention. De son côté, Brigitte Macron a été très touchée. « Ça a été très dur, car c’était revivre ce qu’elle a affronté il y a déjà vingt ans, mais puissance mille. Elle en avait triomphé et ça recommence. Cela sous-entend quand même qu’un homme avec une femme plus âgée est soit gigolo, soit pédé », avait expliqué l’écrivain Philippe Besson. Nul doute que cette nouvelle fake news va beaucoup blesser la principale concernée ».

Fin de l’article de Closer

***

Curieusement, Closer occulte totalement les rumeurs au sujet de l’existence de réseaux pédocriminels dans l’entourage de « Brigitte » Macron. Des rumeurs autrement gênantes que des notes de coiffure ou une amourette avec Jean-Pierre Pernaut

Réseaux pédocriminels dans l’entourage de Brigitte Macron ?

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni

image_pdfimage_print
24
1

38 Commentaires

  1. en vacances a BREGANSON ,brizzitte avait porte plainte contre un GJ qui avait mis une pancarte qui n etait pas de son gout . LA L AFFAIRE EST AUTREMENT PLUS GRAVE ET SI ELLE RELEVE EFFECTIVEMENT DE LA CALOMNIE , on doit penser quela plainte devrait se faire rapidement . c est du moins ce que je ferais si j etais calomnie ! ET VOUS ?

  2. qui lit cette « presse » ? pas moi en tout cas, et ça m’est égal! qui couche avec qui ou quoi m’indiffère, tant qu’ils ne me forcent pas à les imiter ou à les entendre !
    je m’étonne que RL s’intéresse à ces ragots, laissez ça à parismatch ou closer

    • Je suis d’accord avec votre commentaire , quel intérêt à vouloir salir les gens et apparemment s’en repaître . Riposte laique me déçoit que l’on puisse faire des papiers qui n’apportent rien au débat politique , il y a des sujets actuels qui méritent d’étre développés , la pollution , le traitement des déchets , la fraude fiscale , l’assistanat , l’arrivée massive des migrants , la pornographie chez les plus jeunes . Dire que Brigitte Macron est un trans franchement là on arrête la connerie !

  3. Et oui la presse ‘people’ parle de ce pourquoi elle est payée… probablement par nos impôts… des fois qu’on risque d’oublier celui pour qui il sera obligatoire de voter…

  4. « mon intime conviction », « rumeurs », bref aucune preuve. Et l’auteur de cet article demande des arguments pour prouver que c’est faux…
    On a au moins la preuve que c’est lui qui est de parfaite mauvaise foi..

    • Vous vous trompez !

      -La parfaite similitude des traits entre Jean-Michel Trogneux et sa pseudo-soeur Brizitte, révélée par un logiciel de reconnaissance faciale est – en soi – une preuve irréfragable de l’identité !

      A moins que ce Jean-Michel ne réapparaisse, comme la plupart le souligne ici et ailleurs, l’affaire est jugée.

  5. plutôt que des rumeurs ,
    il eusse suffi que la journaliste natacha Rey
    se procure un objet touché par brizitte

    l’analyse de l’ADN aurait immédiatement tranché !

    • En France, un test génétique ne peut être réalisé que sur demande du tribunal dans le cadre par exemple d’une recherche de paternité, ou par un médecin à des fins médicales ou de recherche scientifique. Voilà pourquoi un test ADN n’est pas possible!

  6. au lieu de baragouiner sur le sexe de brizitte ,
    il aurait suffi que natacha

    récupère un objet touché par brizitte
    et en fasse faire l’ADN ,
    plutôt que de discutailler sur les yeux , la forme de tête etc…
    elle apporte des arguments
    mais aucune analyse ADN précise !

    • Il y a plus simple pourquoi le frère de Brigitte Macron ne se présente pas aux médias pour faire taire la rumeur????? mdr
      Moi qui était tout à fait incrédule, je commence à douter!

    • Pour faire une analyse ADN il faudrait avoir celui du frère de Brigitte Macron également. Tout ce que vous apprendrez avec l’ADN de Brigitte c’est qu’elle est bien la fille (ou le fils) de ses parents. Réfléchissez un peu avant de parler!!!!!
      Parfois je me dis que certains n’ont pas le niveau d’intelligence pour questionner le travail qui a été fait par d’autres.

      • XY ou YY, les bases mêmes de l’adn et donc largement de quoi prouver que cet immonde boudin est un homme, ou et ça serait étonnant une vraie femme (mais dans ce cas, qu’est qu’elle foutrait avec l’homo de service, uniquement attiré par des corps dégoulinants de sueur – témoignages d’amiens & de st martin, entre autres – de jeunes éphèbes bizarrement tous d’origine africaine, un fanstasme très répandu chez les homos passifs ?).

  7. Attention toutefois ! Cette histoire va faire long feu et cela va décrédibiliser pour l’avenir « Faits et Documents », réputé pour son acribie du vivant d’Emmanuel Ratier.

  8. Tout à fait d’accord.
    De plus, on n’écrit pas: »qui a enquêtée » mais enquêté. Et ce n’est pas une faute de frappe.

  9. hé oui, vous êtes arrivé à faire pire que la presse people! même elle est choquée par votre bêtise crasse. Et c’est pas en mettant du Virgile en signature que ca vous donne l’air pus intelligent.

  10. est-ce que la rumeur Jean-Michou va tuer la tumeur Brizzzitte Macronella ???
    et par là-même son mari la présidente Emmanuelle Macronette ???

  11. elle n’a qu’un geste à faire pour faire taire cette rumeur tumorale
    Brigitte la 1ère dame de France
    n’a qu’à faire montrer sa chatte ou/et son minou
    aux Français pour prouver qu’elle n’est pas un mec
    mais bel et bien une meuf
    et pendant que nous y sommes son mari devrait en faire tout autant
    pour prouver que c’est un homme doté de son appendice procréateur
    accompagné de sa paire d’orphelines !

    • Inutile l’immonde journal,
      Kabout nous a balançé une photo hier qui ne laisse aucun doute sur l’appareil génito/urinaire de Brizitte (😉) (sourire comme pourrait écrire zéphyrin)

      Oui, je sais, c’est un montage…

  12. Je ne comprenais pas comment Brigitte Macron pouvait avoir eu des enfants si elle avait été mariée à un homme et qu’elle était transsexuelle. Je m’aperçois que tout cela va beaucoup plus loin que je ne pensais et c’est terrifiant. Il y aurait une façon de faire taire les rumeurs. Une manière très simple serait que le frère de Brigitte Macron fasse des apparitions publiques. En tout cas la ressemblance entre Brigitte Macron et ce frère plus âgé est tout simplement évidente. Je n’en suis pas revenue. Une autre, moins fiable, serait que Brigitte Macron publie son extrait de naissance mais ils pourraient fabriquer un faux. J’ai retrouvé en effet dans le fichier des décès de 1970 à nos jours dans la base de l’Insee le nom de André Louis Auzière né le 28/02/1951 à Eseka Cameroun, décédé le 24/12/2019 à Paris-15 et il est bizarre que là aussi on ne puisse pas avoir de renseignement sur sa vie.

  13. Vous serait-t- il possible de nous donner la traduction de vos phrases en latin à la fin de vos textes svp ? Merci d’avance

  14. Je crois me souvenir que Manu et Brizitte habitaient dans 2 apparts séparés au 4° et 5° rue St Dominique…

  15. Dans wikipédia il n’y a rien concernant la vie de Jean-Michel Trogneux né en 1945 contrairement aux autres enfants. C’est vraiment troublant. La vérité éclatera un jour car Jean-Michel Trogneux approche des 80 ans et comme il n’y a pas de trace de son décès jusqu’en 2021 à moins qu’il ne vive éternellement un jour il faudra bien qu’on apprenne son décès! En tout cas il n’a pas été victime de la Covid. Est-il vacciné? lol Tous les décès son répertoriés dans la base Insee de 1970 à nos jours or la journaliste dit qu’elle a une preuve qu’il était encore en vie en 1980 ou qu’il n’avait pas encore changé de sexe.

  16. Quand vous regardez la photo de Brigitte et de son soi-disant frère, vous pouvez voir qu’ils ont de chaque côté de la bouche les mêmes plis, des fossettes, quand ils sourient. Ce serait vraiment un hasard! Ils ont le même nez, des petits yeux.
    https://frontpopulaire.fr/o/Content/co723068/de-brigitte-macron-a-jean-michel-trogneux-des-nouvelles-de-l-extreme-droite
    S’il arrive quelque chose à cette journaliste alors c’est qu’elle avait raison.
    Affaire à suivre!

  17. Pas de démenti, pas de plainte à ce jour ! Plus d’un million de vues sur différents réseaux sociaux. La vidéo « fautive » ou véridique, a enfin été supprimée sur Youtube (ça commençait à faire jaser, au bout de 5 jours) !

    Selon la revue « Faits et Documents » (n°497 à 501), Brigitte Trogneux !pseudo-épouse Macron) serait, en réalité, Jean-Michel Trogneux (un de ses frères, né en 1945 ou 1947).

    Pire : il y a tromperie sur la marchandise ou erreur sur la substance !!! Et tous les crédits alloués à la pseudo « 1ère dame de France » sont dénués de base légale ! Tout cela ressort de faux et usage de faux, de l’escroquerie et de l’usurpation d’identité !!

  18. Article intéressant, la vidéo de Mike Borowski résume bien l’interview de 4 H de Natacha Rey. Le scoop sur la fille adultérine de M. Mitterand a coûté cher au journal. D’autre part, il faudrait faire savoir à M. Borowski que l’hebdomadaire « Minute » a cessé de paraître, hélas.

  19. « Ce n’est pas une accusation, mais mon intime conviction »
    En toute logique, dire d’une personne qu’elle est transsexuelle ne peut être qualifié « d’accusation » par tout bon progressiste puisqu’il n’y a rien de mal à cela, bien au contraire, pour eux. Si ce fait est avéré, il devrait combler de joie le lobby LGBT ! Une première dame transsexuelle serait pour eux une succes story.

  20. La transexualité de la dame brigitte, si elle s’avère, ne m’intéresserait que s’il y a tromperie sur la marchandise quand l’autre type arrogant nous l’a imposée comme « Première Dame » ; dans ces conditions il y a usurpation d’identité, faux et usage de faux.
    Sinon, je m’en fiche.

Les commentaires sont fermés.