Trappes : à cause de Taubira et Valls, victoire de la charia contre la République

Publié le 31 juillet 2013 - par - 2 924 vues
Share

Sur l’excellent journal en ligne la Voix de la Russie, on peut lire le témoignage d’un musulman  de Trappes : « Ça va recommencer. Mais pas qu’ici  : dans n’importe quelle banlieue. On en a marre que les politiques ici veuillent « blanchiser » la ville »Et Kamel Laouadi d’ajouter : « Ce n’est qu’un début. Dans 20 ans, Trappes, c’est la Tchétchénie ! »1.

Pensez-vous qu’il fasse allusion à la Tchétchénie actuelle, ou bien à celle d’avant la guerre menée par la Russie ?  Rappelez-vous, c’était l’époque où Chamil Bassaïev et ses troupes égorgeaient des soldats russes, violaient les dernières femmes russes de la république tchétchène et prenaient en otage des centaines d’enfants en Ossétie…

Qu’est-ce qu’il en dit, Normal 1er, de cette belle « compatibilité » de l’islam avec notre République, fondée sur l’égalité de tous  et la reconnaissance des mêmes lois et des mêmes valeurs ?  Qu’est-ce qu’il en dit, de ce refus d’intégration (« se blanchiser ») dans une France « une et indivisible », un état « laïc » ? 

Bien entendu, il n’en dit rien, dépassé comme le pauvre Valls, qui ne s’attendait pas à voir ainsi payés ses déclarations d’ « affection » (il avait pourtant mis le paquet, le Ministre du Culte, pour la jouer sympa et compréhensif, allant jusqu’à un aplat-ventrisme lèche-babouches éhonté : quels ingrats, ces musulmans !)…

Ri7Taubira à la Justice2Mais laissons-là l’incompétent aveugle qui nous gouverne et son ministre, et venons-en  à l’essentiel : cette phrase prononcée par la mère de la voilée intégrale verbalisée à Trappes…

« Entre frères, entre musulmans, ça se passe pas comme ça normalement. On peut attaquer une autre personne, on peut attaquer un chrétien, mais on peut pas taper un frère musulman ».

Pas de réaction du journaliste interviewer, pas de réaction lors de la présentation du document sur ITélé, ni ailleurs à ma connaissance, et on est en droit de se demander quel est le niveau actuel de la caste journalistique. Sont-ils à ce point abrutis par le politiquement correct et englués dans l’idéologie gauchiasse qu’ils ne comprennent même plus le sens des mots ?

Nous sommes loin d’un John Paul Lepers qui, dans son documentaire « Qui a peur de l’Islam ?2 », avait calmé les ardeurs  » lapidatoires » et « amputatoires » du trésorier de la mosquée de Roubaix par un « vous me faites peur », auquel ne s’attendait manifestement pas ce sympathique disciple de Mahomet.

Cette phrase est terrible : elle corrobore ce que nous, qui avons les yeux ouverts, dénonçons depuis longtemps.

« On peut attaquer un chrétien, mais on [ne] peut pas taper un frère musulman » est l’illustration même du message véhiculé par le Coran, qui affirme la supériorité du musulman sur le non-musulman  -tout juste bon à prendre des coups, selon cette femme-   et qui légitime le recours à la violence contre les mécréants  -meurtre y compris-  puisque ces derniers, n’étant pas musulmans,  sont  de toutes façons «coupables » (je vous renvoie à la définition de l’innocence, donnée par Choudary : « quand nous disons les gens innocents, cela signifie les musulmans »3).

Cette musulmane se rend coupable du délit de discrimination4, elle cautionne les violences contre les chrétiens  -et un juge qui ne serait pas un adepte du Mur des Cons pourrait y voir une « incitation à la haine raciale » (ben oui, en Hollandie comme en Sarkozie, on dit « raciale » quand il s’agit de religion)-, et, en conséquence, elle approuve implicitement  les exactions commises sur la planète entière contre les chrétiens  -ou les bouddhistes-  au nom d’Allah.

Et, curieusement, ça ne fait réagir personne… 

Pourtant cette phrase est terrifiante pour ceux qui avaient encore des illusions : elle réduit à néant la distinction entre islam et islamisme, laborieusement entretenue depuis des décennies par nos « élites », pour rassurer le Français naïf qui leur fait encore confiance et ingurgite sans réflexion le bouillon de désinformation servi par les médias officiels.  Car, manque de chance pour nos menteurs patentés, l’individu qui la prononce n’est pas un djihadiste illuminé engagé en Syrie, ni un terroriste déjanté : c’est une ordinaire mère de famille, certainement sympathique au premier abord, de celles que vous croisez en faisant vos courses au supermarché ou de celles qui sont vos voisines.  Et c’est cette femme-là, une citoyenne française comme vous et moi, qui trouve légitime (« on peut », répète-t-elle) d’ « attaquer »  ceux qui ne reconnaissent pas Allah ! 

Cela  fait froid dans le dos…surtout que l’on voit bien qu’elle ne pense pas à mal en disant cela : pour elle, la charia, c’est la norme et, à ses yeux,  il n’y a rien de répréhensible à suivre les ordres d’Allah et à rouer de coups un mécréant.  Elle n’a absolument pas conscience que ces propos sont irrecevables dans une démocratie comme la nôtre. Hélas ! on devine qu’elle ne doit pas être la seule à juger licite de casser du chrétien !

Voici  réduite à néant la fable d’une religion d’ « amour » (ou alors, c’est l’amour vache !), de « paix » (« attaquer ») et de tolérance (« chrétien » opposé à « frère musulman »5).

Cela n’empêche pas Valls de reprendre l’antienne habituelle et d’inviter les Français à ne pas «  confondre l’immense majorité de nos compatriotes musulmans (…) avec une minorité agissante, dangereuse, qui voudrait imposer une autre loi que celle de la République ».  Le  » padamalgam », on y a eu droit, bien sûr : « Il faut éviter tous les amalgames, des quartiers populaires avec une minorité de voyous ».

Ri7lèche Vals Hollande DelanoéFaut-il  donc croire que cette femme musulmane est étiquetée « dangereuse » et classée  parmi les « voyous » par les services de police ?

En tout cas, cher ministre du Culte, si vraiment il s’agit d’une « minorité dangereuse », qu’attends-tu -je ne vouvoie que ceux que je respecte-  pour la mettre hors d’état de nuire ?

Tu t’es félicité que les émeutiers n’aient été que « deux cents » :   espérons que les comptes aient été mieux faits que ceux de  LMPT et qu’il ne faille pas multiplier par 3 ou 4. Mais deux cents décidés à faire fi des lois de la République, à en découdre avec les forces de police, à mettre Trappes à feu et à sang, c’est déjà deux cents de trop !

Quelles mesures as-tu prises pour punir les « 400 personnes » (c’est le chiffre donné par  la presse) qui ont jeté des projectiles,« notamment des parpaings aux arêtes acérées », brûlé des poubelles, détruit des abribus, incendié une vingtaine de voitures, tenté d’étrangler un policier, foncé en voiture sur les forces de l’ordre, effectué des tirs de mortier d’artifice   -ce que tu as qualifié d’ » inacceptable », d’ « intolérable » ?

Six individus ont été interpellés, quatre ont été écroués pour « violences sur personne dépositaire de l’autorité publique, outrages ou jets de projectiles contre les forces de l’ordre », et soumis à une comparution immédiate au tribunal correctionnel de Versailles : deux ont été condamnés à des peines de prison, une de 10 mois ferme avec mandat de dépôt, et une seconde de 6 mois avec sursis.  C’est peu, c’est bien peu si l’on compare avec le Veilleur  Nicolas, condamné à 2 mois fermes, pour n’avoir ni outragé, ni frappé, ni caillassé, ni incendié, ni étranglé… ni enfreint une loi (si ce n’est celle du bon plaisir et de l’arbitraire du Prince, qui n’admet aucune opposition à lui et bafoue la liberté d’opinion et d’expression)

« Ici, aucune culture de l’excuse, aucune excuse vis-à-vis de ceux qui ont commis ces violences », as-tu le culot de dire…  Il y en a au moins 198 qui doivent bien rigoler à Trappes (et pas parmi ceux dont les véhicules ont brûlé )!

Heureusement, tu ajoutes : « Moi, je ne suis pas là pour stigmatiser (le mot est lâché !), je ne suis pas là pour créer des problèmes », et là on comprend mieux ! 

Tu n’es en effet pas là pour créer des problèmes (parce que faire respecter les lois de la République, c’est manifestement  devenu « créer des problèmes »), et tu as trouvé un moyen épatant pour les éviter, une recette qu’on croirait tirée de la boîte à outils magique de M. Bricolage 1er : ça consiste en gros à casser le thermomètre pour éviter la fièvre…

Des ordres auraient été donnés aux policiers de ne plus verbaliser les niqabées et autres « emburqannées « , mais chut ! il ne faut pas le dire… Manque de chance, même un policier peut juger utile de révéler incognito l’information sur le forum d’un quotidien en ligne ! 

Les rodomontades et mensonges auxquels nous a maintenant habitués le ministre du Culte musulman ne changent rien au fait que, dans le match République contre charia qui s’est joué à Trappes, c’est la France qui a été battue à plate couture…

Chantal Macaire

 http://french.ruvr.ru/2013_07_22/Trappes-le-Grozny-Francais-0394/

  1. http://www.youtube.com/watch?v=Rlvm1r0Jjf8   ou

 http://www.dailymotion.com/video/xetaks_road-doc-qui-a-peur-de-l-islam_news#.Ue2bhG3Vdjk

Interview d’Anjem Choudary, à Londres à propos des attentats commis par des      musulmans  : on ne s’en lasse pas !

 http://www.youtube.com/watch?v=sAu_1ps2t9U

 http://assiste.com.free.fr/p/droit/diffamation_discrimination_incitation_a_la_haine_raciale.html

  1. on notera au passage que, si      pour les chrétiens tous les hommes sont « frères », pour les      adorateurs d’Allah, au contraire, il n’est de « frères »  qu’entre musulmans

 5. Gageons que personne ne portera plainte contre elle, et que les associations racistes, Mrap et SOS-Racisme, pourtant si promptes à envoyer les Pierre Cassen, Renaud      Camus, Pascal Hilout etc devant les tribunaux resteront muets !

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.