Un policier balance son collègue, aux prises avec un migrant violent

Tribunal de Paris, porte de Clichy, dans le 17e arrondissement. Un policier délateur de la police nationale a fait parvenir un extrait d’une vidéo de surveillance au site « Là-bas si j’y suis ».

Extrait dans lequel on aperçoit quelques violences subies par un « migrant », en attente de jugement.

J’ai examiné avec le plus grand soin cette extrait de vidéo et j’ai pu constater que :

Le migrant refuse obstinément de rentre dans sa cellule et cela malgré plusieurs tentatives tout à fait correctes du fonctionnaire de police.

Entraîné de force, il se débat contre l’autorité du policier et tous deux s’empoignent violemment.

Ils roulent au sol et le policier réussi enfin à le maîtriser et à lui passer les menottes.

Il le soulève du sol et le projette dans la cellule

Le migrant tente de repousser le policier avec des ruades de jambes.

Le policier perd alors patience et le frappe.

Il n’aurait pas dû en arriver là, surtout en présence de collègues et d’une caméra.

Mais enfin, depuis des mois des policiers sont insultés, frappés, blessés et même quelquefois des racailles tentent de les assassiner en les incendiant à l’aide de cocktails Molotov, est-ce qu’on entend de nombreuses voix s’élever pour les défendre ? A part les nôtres ? Aucune.

On peut comprendre qu’un jour ou l’autre l’un de ces policiers perde son sang-froid et réagisse avec la même violence qui est employée contre eux.

Il est bien évident que ce n’est pas le sinistre de l’Intérieur qui perdra patience, lui en a à revendre !

J’espère également que le fonctionnaire de police qui a diffusé cette vidéo, alors que cela est formellement interdit, sera sévèrement sanctionné, sinon par les autorités officielles, du moins par les policiers qui « étaient » ses collègues !


Djamel Beghal, âgé de 31 ans, est l’un des terroristes les plus dangereux actuellement en prison. Il ne va pas tarder à être remis en liberté, vers fin 2018.

Arrêté une première fois en 2001 et condamné le 15 mai 2005 à dix années d’emprisonnement pour « association de malfaiteurs terroristes », il est libéré en 2009 (après quatre années seulement de détention, au cours desquelles il a fait la connaissance de Coulibaly et Kouachi (attentats de novembre 2015 : 130 morts) dont il devient le « coach ».

Déchu de la nationalité française en 2007, il ne peut être expulsé vers l’Algérie, son pays natal, par décision de la Cour européenne des droits de l’homme (décision à laquelle le gouvernement français s’est soumis).

Condamné une nouvelle fois à dix ans de prison et incarcéré en 2010 pour « direction d’un groupe terroriste », il sera libéré donc très bientôt, conformément à « notre loi ».

« Expulsable » certes mais l’Algérie le rejette, refuse de l’accueillir. Beghal sera donc assigné à résidence en France et il pourra entreprendre toutes les actions terroristes qu’il décidera avec ses contacts personnels et permanents.

Son pays le refuse et, à notre avis, il est hors de question de le conserver et le contrôler en France, ce qui est irréalisable et irresponsable.

Il ne reste que la solution que nous préconisons depuis des années : la relégation vers un centre de détention hors de France, avec interdiction de retour.

Pourquoi pas sur l’Ile du Diable ? N’avait-elle pas été choisie pour le capitaine Dreyfus !


Rennes (Ile et Vilaine) – Samedi 7 juillet, le jeune Dorian Guéméné, 24 ans, est roué de coups à l’extérieur de la boîte de nuit « L’Espace ».

Il est décédé dimanche matin suite à ses nombreuses blessures.

Quatre individus, âgés de 22 à 28 ans, ont été mis en examen et incarcérés pour « meurtre avec guet-apens et violences aggravées ».

Dorian était né à Saint-Malo et travaillait comme serveur au bar « Le Kenland ».

Il y avait eu une altercation verbale à l’intérieur de la discothèque peu avant et tous avaient été invités à quitter l’établissement par les agents de sécurité.

Dorian et un ami sortaient par une issue de service réservée au personnel mais ils étaient attendus par la « bande » et il a été massacré, alors qu’il se trouvait projeté au sol.


Nyons (Drôme) – Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 2 h 30, Mohammed Boulkif, un ressortissant marocain en situation irrégulière, a insulté copieusement les policiers municipaux qui patrouillaient et lui réclamaient ses papiers d’identité.

Mohammed a continué de les insulter quand ils ont insisté et à cet instant un couteau est tombé sur le sol.

Entraîné jusqu’à la gendarmerie, quelques minutes plus tard, il a frappé une policière au visage.

Présenté au Tribunal correctionnel de Valence, en comparution immédiate, il est condamné à un an de prison ferme, pas pour son agression mais pour quatre cambriolages et vols à l’étalage commis entre 2014 et 2018.

C’est bien la preuve qu’il était en situation irrégulière depuis plus de quatre années au moins, et qu’il le restera car, bien entendu, à moins qu’il soit expulsé ? Vous y croyez, vous ? Moi pas !


Besançon (25) – Agressé par une bande de racailles qui lui ont volé 20 euros, un sexagénaire a été laissé inconscient sur les pavés de la place de la 1ère Armée, dans la nuit de dimanche à lundi.

Un passant courageux (Ils sont peu nombreux mais ils existent de plus en plus) a mis en fuite la bande puis a recueilli la victime, allongée sur le sol et souffrant d’un traumatisme crânien, d’une sévère blessure à un œil et de gros hématomes sur tout le corps.

Les séquelles psychologiques seront longues et graves, a déclaré le médecin qui l’a pris en charge.


Montgeron (91) – Vendredi, en pleine nuit, vers 2 h 30, excédé par le bruit venant de la rue, où donnent ses fenêtres, Hakim, 25 ans, menace la bande de jeunes « ados » et leur montre une arme de poing.

Les jeunes vont chercher leurs « grands frères » de la cité de l’Oly qui décident de donner une bonne leçon au rouspéteur.

Ils montent jusque devant sa porte, au deuxième étage, pour le menacer d’une correction.

Hakim tire plusieurs fois avec son pistolet.

Bilan : un mort, Ahmed, 31 ans.

Un autre « grand frère » a été pris en charge dans un état très critique et un blessé plus léger.


Saint-Denis (9.3) – Dans la nuit de jeudi à vendredi, vers 23 h, dans le quartier très sensible, habitué aux violences liées au trafic (libre) de drogue et aux affrontements entre bandes rivales, la cité Allende (Mais ne sont-ils pas tous « des quartiers sensibles » à Saint-Denis ?).

Plusieurs coups de feu ont été tirés et quatre individus blessés : Trois âgés de 16 à 20 ans par balles et le quatrième roué de coups.

Un cinquième, âgé de 17 ans, contraint de se coucher dans le coffre d’une voiture, a été retrouvé peu après blessé également et nu.

Seul est interpellé le conducteur de la voiture, 27 ans, placé en garde à vue.

Plusieurs véhicules endommagés par les nombreuses balles de 9 mm et 7,65 mm.

« Certainement un règlement de compte », merci M. Laurent Russier, maire communiste, de nous en informer !

De plus en plus de résidents quittent Saint-Denis, devenu incontrôlable, et sont remplacés par de plus en plus d’individus qui préfèrent ne pas être contrôlés !


Les faits se sont passés à Rennes (Ille et Vilaine) en décembre 2016, ce n’est donc pas d’actualité mais tout de même.

Un groupe d’une dizaine de « mineurs » étrangers, en situation irrégulière, agresse un Géorgien.

La victime a le visage balafré par un coup de couteau.

L’auteur de ce coup de couteau est arrêté. Il s’agit d’Omar Guellil, Marocain, âgé de 22 ans.

Il vient d’être condamné, ce jeudi 12 juillet, à un an de prison ferme.

Mais l’important c’est surtout la déclaration malencontreuse de son avocate, Me Valérie Castel-Pagès. Elle plaidait tout simplement la relaxe : « Quand on est mineur non accompagné on essaye de survivre par tous les moyens On doit subir des violences de la rue entre jeunes de différentes origines. C’est la guerre des territoires. »

On la croit bien volontiers, c’est bien la loi de la jungle que font vivre, depuis des mois, ces « mineurs non accompagnés » aux résidents de certains quartiers et arrondissements parisiens !


Un mot, pour clore cette semaine, concernant l’Espagne, très accueillante actuellement pour les « migrants » économiques : sur l’Ile de Palma de Majorque, dans un quartier de non-droit (Tiens donc ! Il en existe également en Espagne ?), un touriste hollandais, âgé de 34 ans, a été « lynché » par une bande de 5 jeunes « ados », près d’une station-service, au nord de l’aéroport, quartier Son Bonya, réputé comme un libre-service de la drogue.

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

53 Commentaires

  1. règlement de comptes politique entre un black animiste et un arabomusulman ?

  2. Certes, le jeune policier stagiaire n’aurait pas dû frapper cette racaille mais le collègue qui dénonce, ça fait tache.
    Concernant l’affaire Montgeron, je ne puis m’empêcher de prendre parti pour celui qui a subi des tapages nocturnes. Certes, il a tiré mais, d’une part, il avait prévenu et d’autre part, il n’avait fait que se défendre contre des individus arrivés à la rescousse et déterminés à en découdre avec lui alors que les autres étaient entièrement dans leur tort.
    Qu’ils assument !

    • Pour l’affaire à Montgeron, si cet homme n’avait pas tiré, il serait peut-être mort car ces « grands frères », appelés comme cela dans les cités, sont des délinquants violents, des caïds, et ils allaient le tabasser notamment sur la tête, jusqu’à plus soif, et il l’a bien compris, d’où qu’il leur a tirés dessus. Quelque part, il était en légitime défense…

  3. j’ai regardé la vidéo et je n’est vu AUCUNE VIOLENCE POLICIERE….par contre une raclure MULTIRECIDIVISTE se REBELLER contre un policier….OUI …. Donc la vermine n’a reçue QUE LE STRICT MINIMUM SYNDICAL… B R A V O au policier

  4. Ce « policier » serait-il arabe ? Vu que copain « charia » ?
    Si la Police a ses collabos, où allons-nous ?

    • des collabos dans la police, on a déjà vu ça, je ne dirais pas que l’histoire se répète mais continue. Mais continue. Bien entendu ça passe à la télé, pensez donc un flic qui tabasse un « migrant » ils n’ont pas dû voir que le flic est noir ou quoi ? Effectivement, cette vidéo n’aurait pas dû être diffusée par un autre flic, bel esprit de solidarité, mais est ce vraiment un autre flic qui l’a diffusée ? Qu’en sait on en réalité ?

  5. Ce déchet a été malmené, et alors ?
    Dans son pays, il croupirait dans un trou à rats. Mais pas folles les autorités algériennes, elles préfèrent qu’on nourrisse leurs délinquants grâce à l’aide de notre très gauchisante Cour européenne des droits de l’homme

  6. les gouvernements, d’aujourd’hui et d’hier nous ont expliqué à l’envi que nous étions en guerre et la justice française qui n’a de justice que le nom, veut envoyer un de nos guerriers en prison et saccager sa vie pour une ou deux baffes données à un ennemi, mortel par principe? Continuons de marcher sur la tête jusqu’à notre extinction.

  7. Le policier qui a filmé est un lâche il aurait dû porter secours à son collègue. C’est lui qui devrait être mis en examen pour non assistance à personne en danger.

    • Renseignez vous avant de dire n’importe quoi.
      Il s’agit d’une caméra fixe installée dans les sous-sols du palais de justice.

      • Danny le crétin celui qui a visionné est une ordure pour avoir dénoncé son collègue

        • Penelope la nulle, ne changez pas votre version initiale pour vous rattraper aux branchex, AUCUN policier n’a filmé lui-même la scène comme vous l’affirmiez à tort.

  8. si l’état-nation ne veut plus de flics (dont l’objectif unique dans tous les pays consiste essentiellement à mener la répression), qu’ils foutent alors toutes les assistantes sociales sur le terrain en lieu et place d’être derrière la machine à café.

  9. et n’ayant pas voulu ouvrir les yeux, les bobos continuent à voter pour les mêmes!
    ps: la guyane a suffisamment d’immigrés illégaux , pourquoi vouloir en rajouter un ?
    on y voit même des femmes voilées arrivées du moyen orient via la turquie et le brésil et sont logés dans des villas particulières au frais de la princesse

  10. Soutient total à ce policier. Il a été correcte jusqu’à ce que le délinquant refuse de rejoindre normalement la cellule du tribunal. Il n’a fait que répondre à la violence du délinquant qui se débattait pour ne pas entrer en cellule. Peut être même pour tenter de s’échapper.

    • Ce policier a commis une faute professionnelle.
      En aucun cas, il ne devait faire sortir un détenu de cellule alors qu’il était seul à gérer ce mouvement.
      Il devait, soit faire patienter le détenu, soit appeler un renfort pour cette sortie.
      S’il avait respecté cette consigne stricte, cette affaire n’aurait jamais existé.

      • D’abord pourquoi était il seul à ce poste alors qu’il n’est que stagiaire ?

      • Il me semble qu’on le voit essayer d’appeler avec un talkie walkie plusieurs fois, n’y aurait il pas eu un manque d’effectifs ? Il me semble qu’il était policier stagiaire ? Un stagiaire intervient donc seul et visiblement demande de l’aide qui ne vient pas ? Caméra dans cette partie du tribunal, elles appartiennent au tribunal ou la police ? Si c’est du tribunal, il ne faut pas s’étonner

      • B’en oui, le policier n’est qu’un tortionnaire. Que le délinquant se débatte n’est pas un problème. De toutes les façons, les policiers ont toujours tort : ce sont des salauds de fascistes racistes. Ce que vous énoncez est peut-être la règle mais peut-être que ce policier a reçu quelques instructions contradictoires.

  11. Ca me rappelle l’affaire Jallamion, dénoncé par un collègue….. elle est belle la police!
    D’autant plus que perso, je n’ai rien à lui reprocher au flic. C’est comme le dernier qui s’est fait dézinguer à Nantes. Les flics te donnent un ordre, tu t’exécutes. Et si tu n’obtempères pas, tu en subiras les conséquences. Ma main au feu que le flic a dû copieusement se faire insulter par ce déchet de l’humanité. Un flic noir…..va-t’on le traiter de sale raciste? Ah, non, imposssible, la race n’exist

  12. c’est quoi cette embrouille ? on n’a plus le droit de se défendre de manière proportionnée à l’attaque ? un coup de poing contre des coups de pieds ?
    au lieu de faire un procès indigne à ce policier on ferait mieux de les équiper de tasers. la matraque, les tonfas, faut oublier visiblement : des accessoires pour faire joli…
    la vie devient impossible. on doit se laisser massacrer par les étrangers ou les musulmans sans jamais rien dire ou faire !!!

    • une seule solution,que les francais votent mieux et plus contre les traites de UMPS et le pire d’entre tous MACRON, un seul parti leur fait peur,le RN (exfn) DIABOLISATION, exclus des banques pendant 6 mois sans dire pourquoi, suppression des elections legislative et du virement qui fait vivre les partis selon les gens qui votent pour eux,sans aucune condamnation par les juges rouge du mur des cons,les europeenes arrivant et le RN dans les sondages prendrait la 1 place, ect…..

  13. Précision très importante, le policier mis en cause, lynché par les bien-pensants, abandonné à son triste sort, est un gardien de la paix stagiaire.
    Le Conseil de discipline ne lui fera aucun cadeau et la sanction proposée sera peut-être alourdie par le ministre.
    C’est si facile, bien calé dans son fauteuil, de juger ce jeune policier.
    Les « bien-pensants », qui hurlent au scandale, se gardent bien de commenter l’attitude du migrant.

    • « Les « bien-pensants », qui hurlent au scandale, se gardent bien de commenter l’attitude du migrant. »
      C’est ce que j’ai remarqué. Pour les « bien-pensants », un migrant délinquant/criminel, ils le voient comme un « être fragile » (je ne sais pas ce qu’avait fait ce migrant pour arriver en prison, mais ça ne devait pas être un tendre et il l’a prouvé aussi par son comportement dans la vidéo), il faut le faire car la grande majorité des migrants, sont des jeunes hommes en pleine force de l’âge !

    • QUE DEVIEND sos racisme,le gardien est noir, excuser moi l’assemblee a voter en douce pendant la coupe du monde ,que les races n’existent plus,donc plus de race dont plus de racisme

  14. ça devient du vrai folklore théâtral mais jamais plus tard personne ne pourra croire à cette réalité. Un ami François (fils d’un pied noir mais né en France 50 ans) a mis sur son mur un rapport sur la police: Une marche blanche rien qu’avec des nègres..
    https://plus.google.com/114760101814739948796/posts/6ug7rLVrpBF
    Personne n’a voulu nous croire en 2008, trop tard impossible de faire marche arrière.

  15. simplement en demandant, de leur plein gré, de partir vers le pays de leur choix ! et directement de ces iles françaises nous les accompagnerons afin que l’expulsion soit bien vérifiée !!! solution super simple ils ne sont plus un danger pour nos concitoyens quand ils sont envoyés dans ces iles et ils partent de france de leur plein gré ! mais ou est donc le probleme ?????a nous ensuite de surveiller nos frontieres lol

  16. on ne peut pas expulser tous ces délinquants tous ces terroristes.etrangers pour moultes raisons…ok alors la solution est pourtant trés simple ! une fois déchu de notre nationalité ces individus devraient être exclus de notre territoire ! alors expulsons les vers des lieux inhospitaliers des iles lointaines (bien sur francaises) genre les kerguelen !!! là, ils seront semi libre de faire ce qu’ils veulent mais pour le restant de leur vie ! ils auront le droit de sortir de cet isoloir simplemen

      • Oui, si on devait donner les mots justes, ce devrait être « migrants illégaux » ou effectivement « clandestins ».

  17. Je voudrais les-y-voir nos démocrates aux prises avec un envahisseur (migrant) qui refuse d’obtempérer…Merci au flic délateur qui au lieu d’aider son confrère le livre aux invectives de ceux qui ne mettent jamais la main dans la m… du quotidien des flics, des médecins des urgences, des fonctionnaires des postes et autres frontières…des commerçants et simples promeneurs de nos rues…

  18. Une chance pour nous, le policier qui frappe le détenu est « noir » on n’a donc pas entendu la LICRA ni SOS racisme.

  19. Quand on a un policier compétent (à lui seul, il maîtrise une crapule:
    on lui coupe les couilles !

  20. Il faut que nos bisounours arrêtent de croire que parmi ces migrants nouveaux il n’y a pas un seul homme violent ,les femmes le sont,elles aussi , des gens polis , animés que de bonnes intentions ,c’est du délire ,ils sont là pour profiter de nos aides et de tout ce qu’on a quitte à nous bousculer pour être les premiers et j’en connais ,qui très favorables à ces personnes commencent à dire qu’il y a de l’abus et haussent le ton quand il faut !!!

  21. Dans toutes les communes cocos et socialos les flics devraient rester dans leurs commissariats afin de ne pas froisser la clientele dont les maires profitent de cet électorat
    La maire de Nantes a été bien récompensée de la part de ses protégés « sa voiture est partit en fumée  » ……Vous les vouliez et ben que les flics les laissent en profiter !!!
    Ce qu’il faut maintenant c’est un max d’incendies dans les communes vivrensembleeeee

Les commentaires sont fermés.