1

Trois enfants musulmans forcés de manger du porc par leur famille d’accueil…

Ceci est une histoire véridique. Les noms des protagonistes (exception faite de celui de l’honorable Angela Finnerty)
ont été modifiés par discrétion

Un foyer musulman tout à fait normal : Charif le géniteur, Zouina la reproductrice (« et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les S4.V34), Djamel le fils « le premier-né, c’est-à-dire le Fils de Dieu par excellence » ensuite Moufida et Marwa les deux filles négligeables, insignifiantes, méprisables. (La famille se doit de faire al ‘Aqiqa le 7eme jour : la Sunna demande d’égorger un mouton si c’est une fille, et 2 moutons si c’est un garçon).

Les trois frères et sœurs – tous âgés de moins de 16 ans – ont été retirés à leurs parents pour violence. Respectant strictement les recommandations du coran et matière d’éducation, Moufida et Marwa subissaient en effet moultes taloches, coups de pied, torgnoles, beignes et calottes. Djamel, lui, était le plus souvent épargné, endurant tout au plus une baffe dans la nuque en signe de fierté.

« Les coups ne doivent ni donner sur le visage, ni provoquer une blessure et encore moins briser un os. Les coups donnés aux enfants ont été mentionnés dans les paroles du Prophète : « Ordonnez à vos enfants d’accomplir les prières à l’âge de sept ans et frappez-les à l’âge de dix ans s’ils ne les accomplissent pas. » [(Abû Dâwûd, ‘Abd Allah ibn ‘Amr, qu’Allah soit satisfait d’eux)]

La fratrie a donc été placée d’urgence dans des familles d’accueil non musulmanes qui leur ont donné de l’attention, du soin, du temps, car ces familles sont triées sur le volet. Sévèrement sélectionnées. De bonnes famille anglaises qui, au petit déjeuner, mangent du bacon, du lard et des œufs (Le gouvernement anglais ne manquera pas bientôt d’interdire toute consommation de produits porcins dans le pays, par respect pour les koraniques). Un jour, pour récompenser un des enfants de ses bonnes notes, le papa mécréant les a emmenés à la foire et leur a offert un hot-dog.

Averti de l’abominable offense, de la meurtrissure, Charif, musulman assidu, auteur des baffes, enfile sa chechia et se rend au tribunal pour accuser le conseil du Yorkshire de « jouer à Dieu » avec ses enfants en ignorant leur foi islamique. L‘honorable Angela Finnerty a déclaré « partager l’horreur des parents ».
(Ceci n’est pas de l’humour anglais).

La garde des 3 enfants avait été au centre d’une bataille judiciaire de quatre ans, Charif ayant été accusé de violence avec eux et d’abus envers leur mère. « Admonestez celles dont vous craignez l’infidélité ; reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les » (4, 34).

Il s’est plaint au juge : « Une chose qui me poursuit, m’obsède nuit et jour, c’est qu’ils ont nourri mes enfants avec du bacon. Vous ne leur avez pas dit de ne pas nourrir mes enfants avec des produits à base de porc. »
La juge Finnerty a donc déclaré que les besoins culturels et religieux des trois enfants n’avaient pas été suffisamment respectés par la famille anglaise. Ordonne que l’un d’eux regagne le domicile paternel, laissant les deux autres dans une famille d’accueil.

Mohammed Shafiq de la « Ramadhan Foundation » exige des excuses publiques. Non seulement à la famille outragée, mortifiée, mais à toute la communauté. « Le père biologique tabassait peut-être ses gamins au point d’avoir perdu leur garde, mais au moins, il ne leur donnait pas à manger du bacon, c’est un homme respectable. Il mérite des excuses publiques ».

Règles à suivre par les parents auxiliaires : pas de bolognaise, pas de bonbons à la gomme, pas de tiramisu de supermarché bourré de gélatine de porc, plus de macaron aux framboises, de Viennois chocolat contenant ce même ingrédient d’origine porcine. Fini l’authentique petit ourson guimauve et les chamallows de Haribo.  Le sucre est à condamner lui aussi, car pour le blanchir et le purifier, la majorité des marques a recourt à de la poudre d’os.

Quant au dentifrice, des journalistes ont révélé la présence de gélatine de porc dans plusieurs dentifrices vendus en grandes surfaces : Haleine Pure de la marque Signal, Soin Essentiel Blancheur, Fraîcheur et Soin Global + Blancheur de Sanogyl.

Anne Schubert

https://www.thesun.co.uk/news/10314187/muslim-kids-fed-bacon-foster-care/amp/?__twitter_impression=true