Trotskistes et gauchos, fossoyeurs de la classe ouvrière de souche

Publié le 25 novembre 2019 - par - 14 commentaires - 1 089 vues
Share

Si la submersion migratoire et la conquête musulmane de la France sont les deux conséquences les plus immédiatement mortelles pour nous de la mondialisation, elles n’en sont malheureusement pas les seules.

L’autre conséquence globalement tout aussi mortelle, quoique moins immédiate, c’est la pollution de la terre, de l’eau et de l’air ; en particulier par le plastique dont on nous dit qu’il est en train de submerger les océans.

Autre conséquence encore, courue et largement échue celle-là : la perte de nos emplois manufacturiers et industriels, le chômage et la misère pour la classe ouvrière française et plus globalement, l’effondrement de notre PIB, la perte généralisée de notre pouvoir d’achat et le laminage de nos droits sociaux et de nos services publics.

Noël, orgie de consommation, orgie de pollution. Noël arrive. Autrefois Noël chrétien, temps de spiritualité, de recueillement, de joie, promesse d’espoir et de rédemption. Maintenant, Noël matérialiste et marchand, grande orgie d’achats de chinoiseries en plastique, toutes plus laides et inutiles les unes que les autres et toutes destinées à finir après quelques semaines dans les décharges et finalement à la mer. Jouets de merde, jouets de mort pour la planète, jouets de mort pour les peuples.

Pertes des emplois manufacturiers en France, pollution et esclavage en Asie. Tous ces jouets et plus généralement tous ces objets en plastique fabriqués par des esclaves sous-payés en Asie, le sont sans aucune norme environnementale, au prix d’une pollution ravageuse, sans respect ni de l’hygiène ni de la sécurité des travailleurs.

cadences-infernales-et-violences-sexistes-les-coulisses-pas-si-roses-d-une-usine-mattel-en-chine-25-11-2019-8200974.php

C’est une véritable honte pour l’humanité. Maladies graves, misère et esclavage en Asie, mort sociale de millions de gens en France abandonnés au profit de quelques financiers toujours plus riches, toujours plus avides, que rien ne retient, surtout pas nos gouvernements qui leur ont laissé toute latitude de casser, de détruire, de ferrailler nos emplois. Tous ces emplois industriels et manufacturiers qu’on a laissés filer en Asie au profit exclusif de quelques-uns sont perdus pour la France. Notre classe ouvrière en a été privée avec le plus grand cynisme, abandonnée par les pouvoirs publics, mais aussi comme on va le voir par la gauche culturelle, dans les mouroirs que sont les régions désindustrialisées dans le Nord, dans l’Est, dans le Centre de la France, dans la vallée du Gier, celle de la Fensch et partout en France.

La série « nous ouvriers », un formidable documentaire. Je recommande le visionnage de la série « nous ouvriers » diffusée par France 3. Une fresque tellement authentique, tellement parlante de ce que fut la classe ouvrière française. Émotion garantie, les gueules, la vérité des témoignages, la dignité humaine malgré la rudesse de la condition ouvrière. Réellement poignant ; surtout pour ceux qui ont connu ce monde et en ont gardé le souvenir. Bref, une grosse partie de la France populaire qui s’est retrouvée pour les obsèques de Johnny, maintenant la France des Gilets jaunes.

nous-ouvriers-2

nous, ouvriers

Les Gilets jaunes, manifestation de la France prolétarienne reléguée. On voit de plus en plus nettement apparaître la convergence naturelle entre les thèses populistes et identitaires et le prolétariat de souche. Si la classe ouvrière a disparu, le prolétariat de souche subsiste néanmoins, il est relégué dans les zones déclassées de la France périphérique, soigneusement occulté par les politiques et par les médias. Cependant, il représente une réalité sociale qui va finir par leur péter à la gueule et qu’on a vu poindre en masse dans les toutes premières semaines du mouvement des Gilets jaunes ; celles des occupations de rond-points, celle qui a menacé le pouvoir au point de le rendre fou.

68, origine de la trahison de la classe ouvrière par la gauche culturelle. Dans leur délire de révolution prolétarienne mondiale, et dans leur rêve d’un prolétariat transformé en masse de manœuvre de leur idéologie de destruction sociale, les trotskistes et les gauchistes culturels n’ont jamais pardonné à la classe ouvrière de souche de ne pas avoir rejoint leur révolution libérale libertaire en 68. Sartre avait dit aux communistes il ne faut pas désespérer Billancourt. Conscients du danger du gauchisme libertaire pour la société et pour leur propre vision du combat politique et social, les communistes s’étaient opposés à la jonction entre les étudiants et les ouvriers ; mettant un terme à la révolution libertaire de 68.

Gauchistes et trotskistes alliés objectifs des capitalistes, fossoyeurs de la classe ouvrière de souche.  Les gauchistes culturels et les trotskistes n’ont jamais pardonné à la classe ouvrière française de ne pas avoir suivi leur révolution de 68. Ils l’ont punie en la sacrifiant sur l’autel du triomphe du libéralisme global et de la mondialisation.

ouvriers-oublies-gauchisme-culturel-jack-dion

On voit là l’alliance objective entre le capitalisme marchand et mondialiste et la gauche libérale libertaire elle aussi mondialiste. Contradiction insurmontable pour le gauchisme culturel appelé à disparaître dans les poubelles de la pensée. Trahison impardonnable de la classe ouvrière de souche.

T’as pas tort Ruffin, mais c’est trop tard.

Le-grand-lachage-de-la-classe,245

Les Black Blocs, milice du pouvoir. Meilleure illustration de cette contradiction et de cette trahison, les Black Blocs, véritables nervis du pouvoir en place qui cassent et décrédibilisent toutes les légitimes manifestations pacifiques de la France populaire, toutes les revendications populistes et identitaires.

Les immigrés, lumpen prolétariat de substitution pour la gauche mondialiste. Puisque les ouvriers de souche ont rejeté la révolution mondialiste des gauchistes, en remplacement ceux-ci se sont choisi un prolétariat de masse idéalisé et fantasmé, celui de l’immigration de masse. Petit détail qui a échappé à ces abrutis de gauchistes, leur lumpen prolétariat immigré est musulman. Gros point de détail en effet. Et donc totalement incompatible avec leurs thèses et avec leur vison du monde.

Pauvres idiots gauchistes, incapables de comprendre quoi que ce soit de la réalité, sociopathes compulsifs animés par la haine de tout ce qui est français et qu’on voit au côté des fanatiques musulmans qui font reprendre « Allah akbar » en place publique, le cri de mort des jihadistes assassins.

Responsabilité partagée des gauchistes et des oligarques mondialistes. Pollution, ruine de nos emplois industriels, écrasement de la classe moyenne de souche, esclavagisme en Asie, immigration musulmane de masse, destruction des identités et des sociétés traditionnelles, tout cela se tient et tout cela porte un dénominateur commun : la mondialisation. La mondialisation est une idéologie libérale matérialiste partagée par l’oligarchie et par les libéraux libertaires gauchistes qui en sont les alliés objectifs. Ils partagent ensemble la responsabilité historique de la très grande catastrophe qui s’annonce. Par conséquent, ils devront en rendre compte devant des tribunaux pénaux spéciaux et leur crime devra faire l’objet d’une qualification imprescriptible. En effet, le mondialisme est une sous-catégorie du crime contre l’humanité, il devra être qualifié comme tel car contraire à la nature humaine à laquelle il impose de manière totalitaire la pire des violences.

Le petit jeune homme commence à fatiguer. L’immature commence à fatiguer, les doses de fortifiant augmentent. Pas sûr qu’il tienne le coup très longtemps, surtout si ça vient à se durcir.

18731

Boycottons les chinoiseries en plastique. Opposons-nous de toutes nos forces et préparons-nous aux échéances historiques qui vont nous livrer l’occasion de nous débarrasser de ce pouvoir, des gauchistes et des mondialistes. 

Le reste suivra.

Martin Moisan

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Anonyme

 » de l’air, ouvrons les frontières ».
De quel air parlent-ils ?
En réalité il faut décoder ce slogan d’apparence infantile en  » détruisons les Blancs et leur civilisation ».
Cette gauche n’est ni libérale, ni libertaire, elle est implacablement totalitaire, bolchevique. Cessons de les qualifier comme ils se qualifient faussement eux-mêmes.

saurer

Quand on sait que l’idiot du village besancenot, est le 4° ou 5° sur la liste des personnalités préférées des français, on peut se dire qu’on est vraiment foutus !!

François BLANC

foutus non, mais que le déformatage va être un travail harassant

Anonyme

Ce type n’est pas un idiot, mais un être foncièrement haineux et malveillant.

POLYEUCTE

La classe ouvrière est passée au RN depuis longtemps !
Mais Marine est-elle la meilleure ?

André LÉO

Il est en effet possible, voire vraisemblable, que les « échéance se précipitent dans l’espace Bleu Blanc Rouge. On apprend ce matin que le ravi-macroniste Griveaux a débauché une ex élue parisienne sur la liste LR de R Dati. Mieux: les LR à la ramasse ont entamé une procédure d’exclusion envers Érik Tegnér, jeune militant d’avenir, « coupable » de vouloir l’Union des Droites. Deux bonnes nouvelles qui font plonger un peu plus le LREM bis de Jacob.
A ce rythme là d’outrances anti- républicaine de la part des « républicains », les 4 ou 5 LR restant encore rejoindront Macron. Le Peuple, à 65% pour une Union des Droites -sans l’ultra-libéral Macron, n’aura plus d’autre choix que le parti d’Union Nationale qui va voir le Jour. Qui sera le premier à l’annoncer?

tirebouchon

Pour le postier de Neuilly est son NPA il faut ouvrir les frontières seulement pour que ces crapules, financé par qui ? , puissent quitter la France et la refermer aussitôt…Chaque connard qui tente de rentrer en fraude devrait être traiter comme en Arabie saoudite ou au Qatar….c’est-y pas une bonne idée ça ?

Eric des Monteils

Le gauchisme est une grave maladie mentale incurable : est-il nécessaire de le rappeller ? J’ai moi-même essayé d’en guérir quelques-uns qui semblaient moins atteints que d’autres, mais bien inutilement ; quand l’infection des esprits est là : rien à faire ! Le rouge déforme toute réalité.

Paskal

Je peux témoigner que beaucoup de gauchistes des années 70 ont guéri, certains auraient même tendance à tomber dans l’excès inverse. Ceux d’aujourd’hui, je ne sais pas. C’est vrai qu’il y en a des graves.

Anonyme

Le gauchisme flatte les instincts les plus bas, c’est la raison de son succès.

Paskal

En Russie, le droit de la dictature « du prolétariat » d’envoyer chaque travailleur à la place requise par l’État, l’interdiction des grèves quelques jours après le coup d’état de novembre 1917, la transformation des syndicats en structures d’encadrement répressives, c’est nettement antérieur à 68 !
C’est Trotski qui a théorisé la militarisation du travail mais ni Lénine, ni Staline n’y ont rien trouvé à redire.
Je ne sais pas quelle idée les « communistes » avaient du combat social (de quoi se mêlaient ils ?) mais le moins qu’on puisse dire est que leur opposition à la jonction entre étudiants et ouvriers n’a pas été un franc succès.
Pour ce qui est de Johnny, comme l’indique son nom d’artiste, il n’a pas été pour rien dans l’américanisation de la France.

Patrick Granville

Martin nous devrions êtres de millions de lucides à partager ton analyse qui atteste rigoureusement que le mal absolu de la fin de notre civilisation vient des islamos gauchistes et autre socialos communistes soixante-six huitards. Leur idéologie est mortifère et il faudra les combattre jusqu’au dernier. Leur cerveau est empli d’eau. Il n’ont rien compris.

patphil

les travailleurs (et travailleuses) ont depuis longtemps compris que ces gens et notamment les syndicats les avaient oublié. ils ont été remplacés par des petits bourgeois qui votent pour eux, défilent avec eux,etc.

Anonyme

Les syndicats français ne les ont pas oubliés, ils se sont servis d’eux depuis toujours.