Troyes : les socialistes menacent le Cared, coupable d’avoir invité Ménard et Marchand

Publié le 29 mai 2013 - par - 2 275 vues
Share

Les Aubois et les Troyens avaient rendez-vous à la Maison Des Associations (MDA) pour écouter René Marchand, invité du CARED (Comité d’Action pour le Respect de l’Etat de Droit). C’était le 30 avril 2013. Le thème de la conférence était Reconquista ou la mort de l’Europe, titre du livre de René Marchand qui vient de  paraître aux Éditions Riposte Laïque. Le thème est porteur : cent cinquante personnes au moins se sont retrouvées dans la belle salle de la M.D.A., une veille de 1er mai.

MARCHAND-TROYES01

Cette réunion et le thème choisi n’ont pas été du goût des élus socialistes au dernier conseil municipal de Troyes et la presse locale en fait état aujourd’hui le 28 mai (1). Ils réclament, ni plus ni moins, de revoir le règlement intérieur de la Maison des Associations pour bannir les sujets qui fâchent.

Un des leaders de la liste socialiste (2) a critiqué durement le CARED pour avoir « multiplié ces derniers mois des conférences mettant en valeur des sujets « pouvant revêtir un caractère politique ou religieux » … précisément proscrits du règlement intérieur de la Maison des Associations. » Cet élu veut-il empêcher de parler religion les associations adhérentes à caractère religieux, de parler politique une association d’élus adhérente, les syndicats adhérents ? (3)

Le vénérable socialiste attaque donc René Marchand qui a livré « un réquisitoire sans concession contre l’islam » et aussi le journaliste Robert Ménard qui a « parlé « politique et liberté de presse. » De même, Bernard Antony et Jean-Paul Gourévitch ont eu chacun leur part de la charge.

L’élu socialiste trouve surtout « un peu gênant et déroutant de voir à chaque fois le logo de la Maison Des Associations derrière les intervenants ». C’est bien ça qui le dérange. Il trouve que « cette association [le CARED] pose un vrai problème. Il y a deux poids, deux mesures ; cela me semble limite. » Son collègue du Modem en rajoute une couche : « Méfiez-vous de cette histoire. »

Au cours des trois dernières années, pour traiter des problèmes du respect de l’État de droit, le CARED a invité  des députés, un maire, des personnalités connues pour leurs travaux, leurs connaissances, leur expérience dans le domaine juridique, social, culturel, économique. Il n’a pas les yeux figés sur les échéances électorales comme le font les élus. Le CARED est indépendant de tout parti politique et ne vise nullement à s’immiscer dans les querelles électoralistes de ceux qui visent leur réélection. Il estime qu’il a le devoir d’informer le public sur les problèmes majeurs qui se posent actuellement et de façon aigüe à notre société. Il le fait.

Heureusement, Marc Sebeyran, 1er adjoint au maire, a atténué la charge menée par l’opposition socialiste en affirmant que « le CARED n’est pas une association politique, mais qui veut traiter des sujets de société. Donc, le règlement intérieur n’est pas contradictoire. » Cependant il a ajouté : « Mais nous serons vigilants sur ce type de réunion vu la période préélectorale qui va commencer. » A Troyes, dit-on, cette période dure un an au lieu de six mois. Il faut que la campagne soit lisse. …

C’est dire que, dès maintenant, les associations de citoyens doivent s’autocensurer et museler leur libre expression sous prétexte d’échéance électorale. Avons-nous véritablement en France une libre expression ? Elle est limitée par des lois (Pleven, Gayssot, …), elle est déjà bafouée tous les jours par les multiples procès intentés aux esprits libres. Liberté, Égalité, Fraternité. La France est-elle le pays de la liberté ?

Posons la question : sommes-nous encore au pays de Voltaire, M. Sydor ? Quand on ne dispose pas d’arguments à opposer à un contradicteur, on ne peut que chercher à lui clouer le bec.

Bernard DICK

(1) Le journal l’est-éclair publie le 28/05/2013, Polémique : le règlement de la Maison des Associations à revoir ?

(2) M. Sydor, conseiller municipal, un des leaders de la liste socialiste

(3) Par exemple : Art Culture et Spiritualité, Association Communautaire Israélite et Centre Culturel Rachi, Centre Culturel Marguerite Bourgeoys, Temps Forts, Association Départementale des Maires de l’Aube, Union Départementale CFDT, Union Départementale CGT-FO de l’Aube etc. … membres adhérents de la Maison des Associations (cf. Guide des associations)

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.