Trump : croissance de 3%, le double d’Obama, et chômage de 4%, au plus bas depuis 18 ans !

Comparer les réformes économiques de Trump et celles de Macron, c’est évaluer celles qui créent richesses et emplois, et celles qui laissent la France avec son bonnet d’âne enfoncé jusqu’aux oreilles.

Car en économie, force est de constater qu’il y a deux méthodes :

La mauvaise… et celle de Trump !

Entre la désinformation quotidienne que nous rabâchent  les médias totalement soumis car drogués aux subventions, et l’implacable réalité économique, il y a  un abîme qui ne cesse de se creuser.

Encenser Macron et ses réformettes tout en enfonçant l’exceptionnel bilan de Trump, c’est la plus belle escroquerie intellectuelle du moment.

Alors que l’Amérique explose tous les compteurs de la croissance, la France s’enfonce inexorablement dans la dette et la perte de marchés.

En 2016, Paul Krugman, célèbre prix Nobel d’économie, nous prédisait l’apocalypse en cas d’élection de Donald Trump.

«Si Trump est élu, l’économie américaine va s’écrouler et les marchés financiers ne vont jamais s’en remettre».

Très mauvaise pioche !

Ce pauvre Krugman, malgré son titre prestigieux, aurait dû penser qu’un milliardaire qui gère un empire avec brio, ne peut pas être un charlot de la finance.

Provocateur, oui. Imprévisible, oui. Mais surtout pas con.

Et les anti-Trump, drogués à l’Obamania pendant 8 ans, feraient mieux de se taire.

Par conséquent, entre les délires de la presse et  ce que nous dit le directeur de l’IREF, Institut de Recherche Economiques et Fiscales, je préfère écouter la bonne parole d’un expert.

Dès son arrivée, Trump a porté un coup sévère à l’Obamacare et il a eu raison.

Car les idiots qui, chez nous, défendent cette réforme absurde, refusent de voir que les franchises santé ont augmenté de 60%, les cotisation assurance de 25%. (voire 100% dans certains Etats), poussant des millions d’Américains à ne plus s’assurer individuellement.

Obama annonçait une baisse de 2500 dollars pour les frais de santé d’une famille américaine.

Ils ont augmenté de 2100 dollars !

Au plan fiscal, il a fait en quelques mois ce qu’aucun président n’a fait en un ou deux mandats.

L’impôt sur les sociétés est passé de 35% à 21%.

Trump souhaite le rapatriement des profits réalisés à l’étranger par les entreprises US.

4000 milliards de dollars attendus en baissant la taxe sur ces capitaux  revenus au bercail de 35 à 15% !

Il a supprimé la taxe sur les héritages inférieurs à 1 million de dollars.

Il a levé l’interdiction des forages en Alaska et veut que l’Amérique devienne l’un des premiers producteurs de matières premières.

Il s’est retiré de la mascarade de la COP 21, la plus vaste fumisterie et la plus sinistre tromperie de tous les temps, qui ruine les entreprises européennes.

Tout le monde sait que les dérèglements climatiques dépendent des courants marins et de l’activité solaire, mais certainement pas des activités humaines.

Les illuminés du GIEC confondent pollution et climat. Et les politiques ignares suivent aveuglément en troupeau résigné.

Trump a supprimé la prime aux voitures électriques (gain 7 mds)

Il a supprimé les subventions à l’éolien.

Il a supprimé 45000 pages du Code des règlementations diverses qui paralysent l’économie.

1500 règlementations ont été abolies.

Le résultat ?

Croissance de 3%, le double d’Obama, et chômage de 4%, au plus bas depuis 18 ans !

2,1 millions d’emplois créés en 1 an, un record depuis 1990 !

Les Noirs ont retrouvé un taux de chômage de 6,8%, le plus bas depuis 1973 !

Non seulement son électorat applaudit, car les salaires ouvriers sont en hausse, mais Wall Street est aux anges.

La Bourse a gagné 30% en 1 an !

Et en Amérique, qui dit Bourse dit fonds de pensions. Les retraités et futurs retraités voient leurs économies fructifier.

En France, c’est tout l’inverse, car la situation ne s’améliore pas, contrairement à la propagande macroniste.

Et en tant que ministre de l’Economie sous Hollande, Macron est largement responsable du désastre.

Car si Trump est aux commandes depuis seulement 1 an, Macron dirige l’économie depuis 2014 !!

Par conséquent, il hérite de son propre bilan !

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que sa loi pour créer de la croissance n’a pas ébloui les foules.

Une étude du COE-Rexecode, parue dans le journal Opinion du 19 janvier 2017, remet les pendules à l’heure et tord le cou à cette autosatisfaction générale.

http://www.peupledefrance.com/2018/01/economie-non-la-france-ne-va-pas-mieux.html

Depuis 2000, notre part de marchés en Europe est passée de 17% à 13% !

Le déficit commercial chronique de 60 milliards est dû à l’effondrement de notre tissu industriel.

Les exportations allemandes ont cru de 10% depuis 2000. Elles ont baissé de 24% pour la France.

Merci les 35 heures que Macron n’a pas osé supprimer !

Nos coût salariaux ont augmenté de 52% depuis 2000 et de seulement 35% en Allemagne.

Notre agriculture décline. 25000 exploitations sont au bord de la faillite et 1/3 des agriculteurs vivent avec moins de 350 euros par mois.

Si la France reste le premier producteur agricole d’Europe, elle n’est plus que le troisième exportateur.

Le chômage n’a pas baissé en 2017. Nous avons plus de 6,5 millions de chômeurs avec les DOM.

La dette de 2200 milliards, soit 98% du PIB, augmente toujours puisque les déficits chroniques restent la règle budgétaire et vu que les taux repartent à la hausse.

En 2016, la France empruntait à 0,37%.

Les lumières qui nous gouvernent en ont profité pour emprunter davantage au lieu de réduire les déficits.

Mais aujourd’hui, les taux repartent. La FED a augmenté ses taux pour la troisième fois et la BCE devra suivre.

Rappelons une étude de Standard and Poor’s, qui affirmait que sans réformes économiques décisives, la dette française atteindrait 166% du PIB en 2050, suite à ses dépenses de retraites et de santé.

Car les seuls intérêts engloutissent davantage que la croissance annuelle !

2 points de PIB, soit 42 milliards, alors que la croissance est de 1,7%, soit 37 milliards.

Tout notre niveau de vie repose artificiellement sur l’emprunt. Nous vivons à crédit mais sans jamais rembourser la dette. C’est criminel pour les générations futures.

Et que dire de l’immigration qui engloutit 3 à 4 points de PIB chaque année !!!

Entre l’immigration et la charge de la dette, la France s’appauvrit de plus de 100 milliards chaque année, alors qu’elle crée à peine 40 milliards de richesses.

C’est là toute l’explication de notre déclin et de notre endettement colossal.

https://www.polemia.com/84-milliards-cout-budgetaire-de-limmigration-selon-le-rapport-posokhow/

http://www.le-cout-de-la-politique-migratoire.fr/debats-d-experts/

Chaque jour on s’enfonce un peu plus. C’est la descente aux enfers que les élus refusent de regarder, repoussant le problème d’année en année, dans le seul espoir d’être réélus avant la faillite.

Evidemment, dire la vérité et promettre du sang et des larmes, ça n’est guère porteur…

On emprunte pour surnager. 185 milliards seront empruntés en 2018 pour préserver notre niveau de vie sur le dos de nos enfants, qui paieront un jour l’irresponsabilité des bons à rien qui nous gouvernent.

Emmanuel Macron a beau être le chouchou des médias internationaux, alors que Trump est leur bête noire, question bilan, y a pas photo.

Trump a fait 10 fois plus de véritables réformes productives en 1 an, que la France en 20 ans.

Jacques Guillemain

image_pdf
0
0

53 Commentaires

  1. Retablissons quelques ordres de grandeur :

    Croissance US en 2017 : 2.3%
    Croissance en France en 2017 : 1.9%

    Les 3% voulus par Trump ne sont pas encore là.

  2. France Pays de merde gouvernée par des sous merde depuis 40 ans pôvre de nous, nous y sommes et apparemment tout le monde est ravi

  3. « Quand la Réalité dépasse… l’Affliction » !
    Trump, un voyou planétaire ? Oui ! Il dérange ! Mais il réussit…
    Il choque ? Oui ! Désigne son ennemi ! La Presse !
    « Vaincre envers et Contre tous » est son slogan ! Suivons-le !

  4. Pour ce qui est du taux de croissance on peut le discuter comme tout autre chose mais la tricherie est faible, par contre pour ce qui est du taux de chomage il est impossible de juger, nous le voyons bien en France. Il suffit de radier une grande quantité de chomeurs et, hop, la bataille du pourcentage est gagnée. On pejut aussi créer le STO et re hop, encore une bataille de gagnée. NON, ca suffit e parler de taux de chomage, il faudrait maintenant parler de taux d’emploi réèls, mais qui est prêt à se sacrifier ? Personnellement j’ai été contant de la victoire de Trump, mais ma confiance est cependant très limitée.

  5. Si l’auteur de cet article croit réellement que Trump est responsable de l’état de l’économie US après seulement 1 ans comme Président, c’est que l’auteur ne comprend rien mais alors rien à l’économie.

    • Demontrez-nous le contraire? Suite a son election des Societes qui voulaient delocalisees ne l’ont pas faite etc..etc..

  6. 2,1 millions d ‘ emplois nouveaux pour une augmentation de population de 2,231 millions , ça couvre à peine cette croissance démographique . Et les millions de sans – emplois qui végètent depuis des décennies ? Ils font comme les pigeons : ils attendent !! Comme quoi les chiffres ….!

  7. Je suis content de voir que vos lecteurs gardent l’esprit critique et, à les lire, ilse confirme que l’on fait dire aux chiffres ce que l’on veut, de quelque bord que l’on soit…

  8. Trump est haï par la plupart des Français….Les Français préfèrent un Macron qui concoure au « Suicide de la France » comme dirait un certain Eric Zemmour.

  9. Bravo Monsieur Guillemain . Comme toujours , analyse pertinente . Dommage que vous ne puissiez pas expliquer tout çà à nos compatriotes drogués à la bêtise des chaînes TV et à la propagande officielle . A quand votre passage chez Ruth El Krief , Pujadas ou Bourdin ? Pour qu’éclate enfin LA VERITE!!!

  10. Donald Trump n’a que deux défauts : il n’est pas du sérail et il n’est pas démocrate… Impardonnable !

  11. trump réussit, il faut donc l’exécuter
    la situation des français empire, ils portent le président aux nues , cela prouve que les médias et politiques français marchent sur la tête!

  12. Comparer le bilan d’Obama, qui a pris le pouvoir peu après le début de la crise économique, à celui de Trump qui bénéficie de la reprise mondiale (comme Macron), sans jamais faire référence à cet élément de contexte, est malhonnête intellectuellement.

    • C’est pourtant ce que d’aucun faisaient au sujet ….de Sarko 🙂
      La crise c’était en 2008 Obama a eu 8 ans pour …de piètres résultats mais chut il danse, fait des blagues et est à moitié noir donc toutes critiques ne peut être que racistes 🙂

          • Essef, vrai que Obama débute son mandat avec la crise de 2008, mais comme l’écrit Kounnar il a un bilan catastrophique après 8 années de présidence, il suffit de lire les articles sur Obama de Jean Patrick Grumberg sur Dreuz infos pour s’en convaincre (JPG est un journaliste qui vit au USA) !
            Je trouve l’article de Jacques Guillemain très juste !
            (Retard intellectuelle sur le ton de la plaisanterie)

            • Ne pensez-vous pas qu’il serait plus sage de comparer ce qui est comparable?

              N’est -ce pas une preuve de retard intellectuel (plaisanterie!) de comparer des contextes très différents? (8ans d’un côté/1 an de l’autre, crise d’un côté/reprise de l’autre, guerre d’Irak et d’Afghanistan d’un côté/désengagement engagé de l’autre…)

  13. D.Trump fait ce qu’il dit et cela en Europe on en a pas l’habitude avec les tartuffes qui sont aux commandes. Merci D.Trump de donner cette belle leçon d’économie à la vieille europe. Make America Great Again.

    • Sa devise.
      Je dis ce que je fais
      Je fais ce que je dis

      C est une grande gueule , et au final il avance, fait avancer son pays contre tous ceux qui lui mettent des bâtons ds les roues.

      Et ils sont nombreux.

  14. C’est franchement le meilleur article que j’ai lu, seul problème 98% des français ne comprennent rien a l’économie.

    • Mr. Guillemain ne connaît rien non plus à l ‘ économie , et se contente de relayer des « fakes news » . Comment déclarer 4 % de chômeurs, alors que 100 millions d ‘ Américains , sur 325 millions , ne travaillent toujours pas . Il y a eu plus de nouveaux emplois la dernières année d ‘ Obama que la première année sous Trump . Si la bourse a augmenté c ‘ est plus au profit du 1 % le plus riche , etc … On reproche aux médias « sous les ordres » de falsifier la réalité , mais on en fait autant dans les colonnes de Riposte laïque … Si vous voulez avoir une idée plus ou moins correcte de la vérité , diversifiez vos lectures !!

      • C’etait la meme chose sous Obama car leur systeme de compter les chomeurs n’a pas changes. Aux Etats-unis tu as le chomage pour 6 mois seulement qui peut etre prolonger exceptionnellent jusqu’a un an selon les circonstances comme si la societe ou tu travaillais a fermee etc..

  15. (suite) .. avec des fonctionnaires qui n’étaient plus payés. Trump n’y est pour rien, mais les USA sont en pleine débâcle économique et financière, avec en plus une dé-dollarisation qui progresse. La seule chose qui pourrait les sauver, c’est une guerre, mais mondiale cette fois et un nouveau plan marshall. Quand à la bourse, elle augmente uniquement par les opérations de Quantitative Easing des banques centrales. Bref la Fed, la BCE, la banque centrale du Japon et d’autres impriment des billets de monopoly et achètent des actions … qui montent. Mais le prix des actifs n’évoluent pas beaucoup. On est devant une gigantesque bulle, et quand elle explosera, les médias mettront certainement tout sur le dos de Trump …

    • tous ces états européens sont endettés, et l’on nous pond une super banque européenne.cette méme banque participe grandement a la planche a billets, alors que les dits états sont pillés.une mascarade pour les voleurs des nations, fabriqué de l’argent papiers a partir de rien est une régression.voir l’or papier, ou la demande est plus forte que la quantité d’or émise dans le monde.une mesure voulue par les voleurs, et accentués par cela méme qui nous réduisent en esclavage de moutons dociles.a quand le défaut de paiement du a cette vermine.

      • Pour l’instant ils arrivent à faire illusion par la création monétaire à partir de rien qu’ils utilisent pour faire monter artificiellement les indices boursiers, une non moins artificielle croissance, et la poursuite du train de vie de l’état providence. Comment parler de croissance si pour obtenir 2% de PIB, on est obligé d’imprimer l’équivalent monétaire de 5% de PIB ? ça ressemble plutôt à une récession … Ce système où l’on voit même apparaître des taux d’emprunt négatifs (!) n’a même plus rien d’un système capitaliste libéral. Comment cela va finir … atterrissage en douceur ou explosion en plein vol. Plus cette politique folle continue et plus la deuxième option devient la plus probable. Quant à l’or, effectivement ne jamais acheter d’or papier, mais de l’or physique.

  16. M. Guillemain, pourquoi reprendre les chiffres des médias « soumis » ?. Comme, par exemple les 4% de chômage au États-Unis, alors que ces 4% représentent les Américains officiellement déclarés au chomâge, auxquels il faudrait ajouter les 90 millions d’Américains, en âge de travailler, mais qui ne sont pas employés et ne recherchent plus un emploi. On est déjà plus proche de 22% de chômage. Quand à la dette américaine, parlons en. La dette du gouvernement fédéral atteint 20 000 milliards de dollars, autant que le PIB des USA. 41 000 milliards de dollars, si on ajoute la dette des ménages, et même 200 000 milliards de dollars, si on ajoute les produits dérivés. Et à chaque le plafond de la dette est relevé, ce qui a valu le petit coup de théâtre des démocrates la semaine dernière, …

    • il est vrai que Macron lui n’a rallongé la dette de la France que de 100 milliards pour 2018 , quand au chômage , en déduisant , les fins de droit, les stages, les formations etc on arrive a plus de 12% de sans emploi , sans compter ceux qui n’en cherchent pas ayant une activité plus lucrative et les memes garanties sociales que ceux qui bossent ! nous sommes les champions des donneurs de leçon .nous ferions mieux de balayer devant notre porte! ayant déjà pas mal de pays qui nous montrent du doigt ! mais.il est toujours plus facile de critiquer le voisin ,nous qui sommes les champions des taxes, des impôts, de la ruine industrielle!

      • Attention : je ne vous dis pas que la France fait mieux, ni que c’est Trump qui a mis l’Amérique dans cet état. La situation de la France est également catastrophique, la dette est proche de 100% du PIB, et Macron aggrave la situation, effectivement. Le pays est en récession, si on tient compte de l’impression monétaire permettant péniblement d’atteindre 1.8% de fausse croissance. Les prélèvements sont parmi les pires du monde et ils viennent encore de s’aggraver avec les nouvelles taxes et augmentations du gouvernement Macron.

    • Oui c’est vrai, il faut rappeler aussi le rôle mortifère du complexe militaro-industriel américain.
      Tous les chiffres sont là montrant que l’Amérique est au bord du chaos, mais très peu semblent s’en rendre compte … même sur ce forum.

  17. Le président Obama avait fait mieux en termes de création d’emploi au cours de la dernière année de son second mandat (+ 2,24 millions d’emplois). Par ailleurs, près de 5 millions de travailleurs américains sont cantonnés à des emplois à temps partiel, alors qu’ils souhaiteraient travailler à plein-temps. Enfin, dans son dernier Livre beige publié le 17 janvier, la Fed relève que les salaires n’ont augmenté qu’à « un rythme modeste » dans la plupart des régions du pays.

    • Vous devez lire Le Monde ou Libé pour parler ainsi !
      C’est pas le style de la maison.

    • au cours de la dernière année de son mandat… 8 ans pour créer des emplois. Trump le fait dés la première année , vous voyez pas une petite différence ?

    • Tiens, rev’la PR1. Lui au moins n’a pas besoin d’emplois à temps partiel: il bulle à plein temps !

      • une unité des patriotes serait la bienvenue.et non point la discorde qui vous fait perdre votre temps sur des propos incongrus, et dénués de sens.une perte de temps, sachant que le temps est le pire des adversaires,et qu’il est lui méme temporel, sachant que ce méme temps est funeste, a celui qui l’occulte.

        • Pas de problème shinobido, tenez nous au courant de votre projet de formation d’une unité de patriotes. En attendant, vous perdez votre temps avec nous en commentant.

Les commentaires sont fermés.