Trump dénonce la violence des jeux vidéos, les média lui donnent tort !

Affligeant et répugnant, tel est le comportement d’une presse hargneuse qui revendique d’abstraits « chercheurs » n’ayant jamais établi de corrélations entre violence et jeux vidéo. Comme si le fait de jouer à trucider virtuellement son prochain était anodin pour des mioches plus assidus à leurs écrans-consoles qu’à leur scolarité. Le Figaro s’est cru obligé, sans qu’il y ait besoin de le pousser trop, d’accuser le président américain de chercher un bouc émissaire, après une fusillade en Floride. Pire, le pourtant très compétent site en veille informatique, Mac Génération, a ajouté sa voix au concert de dénigrement de Donald Trump.

Le Groupe Figaro grassement subventionné (1) ne craint pas le ridicule

« L’industrie vidéo ludique est dans le viseur du président américain et de sénateurs républicains. Alors que le pays se remet à peine d’une nouvelle tuerie de masse, les jeux vidéo sont une nouvelle fois accusés de promouvoir la violence.

Il n’aura pas fallu beaucoup de temps pour qu’un bouc émissaire soit pointé du doigt après la tuerie de Parkland (Floride), où 17 lycéens ont perdu la vie. Le président américain Donald Trump a fait savoir qu’il rencontrerait la semaine prochaine les grandes entreprises du jeu vidéo… » http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2018/03/02/32001-20180302ARTFIG00299-apres-la-fusillade-en-floride-trump-veut-rencontrer-l-industrie-du-jeu-video.php

Le Figaro, qui n’en est plus à une déformation près de l’élément factuel d’actualité, et qui sait pratiquer la censure (2) ,assène : « En pointant du doigt les jeux vidéo, Donald Trump détourne l’attention de ses propres responsabilités quant à la législation sur le port des armes à feu… »  « …, de plus en plus contestée aux Etats-Unis. » Ce qui est faux, mais postulat que Le Figaro aime à répandre.

Naturellement Madame Figaro, en même temps que France info, a versé des larmes sur http://madame.lefigaro.fr/societe/fusillade-floride-discours-lyceenne-rescapee-video-lutte-anti-armes-a-feu-donald-trump-maison-blanche-190218-147240

Ce qui m’avait immédiatement fait écrire : Les journaleux ont même déniché leur idole : une lycéenne rageuse avec beaucoup de temps laissé libre par ses études pour faire la leçon au président Trump. En réalité une propagandiste de plus qui feint de ne pas comprendre qu’une riposte armée aurait sérieusement limité les dégâts. Une hystérique de plus qui devrait garder sa haine contre l’agresseur  https://ripostelaique.com/au-nom-de-la-liberte-de-defendre-sa-peau-celle-de-ses-proches-et-ses-biens.html

Depuis, j’ai même commis :  https://ripostelaique.com/securite-pour-un-citoyen-acteur-et-un-permis-de-port-darme-de-poing-dissimulee.html

Quant à Mac Génération, un des fleurons de la vulgarisation des évolutions techniques liées à internet, sa prise de position a de quoi choquer nombre de parents internautes

« Donald Trump est plus que jamais sur tous les fronts pour le meilleur et (surtout) pour le pire. Alors que les États-Unis ont été touchés une nouvelle fois mi-février par une tuerie dans un lycée qui s’est soldée par 17 morts, le président des États-Unis a pointé du doigt le coupable idéal : les jeux vidéo. Précisons, comme le rapporte Le Figaro, qu’il a mis dans le même sac : jeux vidéo, films et internet, qui montrent tous trois, selon lui, des choses « beaucoup trop violentes ». »  https://www.macg.co/ailleurs/2018/03/officiel-cest-la-faute-aux-jeux-video-101573

On soupçonnait par ailleurs le site féru de hight tech d’être proche des positions anti Trump du patron d’APPLE, le moyennement apprécié Tim Cook, pâle successeur de Steves Job, on en a désormais la certitude.

Et comme toutes les allégations sont bonnes pour dénigrer Trump : « Toutefois, si cet éternel débat revient une nouvelle fois au premier plan, la fusillade de Parkland a semble-t-il suffisamment marqué les esprits pour espérer un changement. La National Rifle Association (NRA), puissant lobby des armes à feu a du plomb dans l’aile. » Affirmation qui n’engage que Mac Génération dans les pas du Figaro et de la bien pensance de France.

Mais prudemment quand même, Mac Génération conclut : « Reste à voir comment le politique va agir dans cette affaire. Donald Trump semble avoir évolué sur le sujet et se dit ouvert à de nouvelles restrictions sur la vente d’armes. Encore lui faudra-t-il convaincre sa majorité, très sceptique à cette idée, et sur qui, lui-même le reconnait bien volontiers « la NRA a un grand pouvoir »… »

Un très grand pouvoir, d’autant plus populaire qu’il s’appuie sur le Deuxième amendement US. Un équivalent qui manque cruellement à la France.

Les soi-disant pacifistes, anti-armes et autres hoplophobes pris la main dans le sac

Alors que tous devraient applaudir l’initiative du président des Etats-Unis d’Amérique, leur attaque vise Donald Trump, une fois de plus. Objectif : interdire tout armement légal et légitime défense à l’honnête citoyen, aux USA et en Europe pour le soumettre à la racaille. Celle des quartiers, protégée par celle en col blanc.

Jacques Chassaing

(1) 

Tableaux des titres et groupes de presse aidés en 2016 :  http://www.culturecommunication.gouv.fr/Thematiques/Presse/Aides-a-la-presse/Les-chiffres-des-aides-a-la-presse/Tableaux-des-titres-et-groupes-de-presse-aides-en-2016

http://www.observatoiredesgaspillages.com/?s=aide+à+la+presse

http://www.lesenquetesducontribuable.fr

https://www.contrepoints.org/2017/01/31/279612-aides-a-presse-grand-camouflage

(2) Vendredi dernier, à la suite de la parution de l’article : Le Pen juge «scandaleuse» la mise en examen de sa fille, Le Figaro a censuré  mon commentaire : « Jean-Marie Le Pen se réveille pour soutenir sa fille, laquelle et lui restent mutiques sur l’acharnement judiciaire contre Pierre Cassen, fondateur de Riposte laïque, dans son combat contre l’islamisation de la France »

Jacques CHASSAING

image_pdf
0
0

36 Commentaires

  1. Ce qui est curieux et plutôt paradoxal dans le monde où nous vivons c’est que des vidéos violentes, brutales et parfois même sadiques sont jugées inoffensives, « ludiques », (comme si s’amuser sans violence n’était pas possible), sans la moindre incidence ni la moindre influence sur l’esprit des plus jeunes qui s’y adonnent frénétiquement, alors que par ailleurs un animateur tv peut se faire virer de son travail par une ministre pour une simple blague de mauvais goût, vieille comme « mes robes » – heu, non Hérode, et archiconnue, au prétexte qu’elle inciterait à la violence envers les femmes. C’est bizarre autant qu’étrange , « n’est-il pas » ?

  2. Tout ce qui est juste et réel qui vient de M. Trump de surcroit est forcément dénigré par cette presse crasseuse, qu’elle soit américaine et française. M. Trump à raison sur ce fait. C’est indéniable, il suffit d’écouter nombre de parents autours de nous qui se plaignent de la violence de certains jeux. Bravo au courage une fois de plus de M. Trump à dénoncer les facteurs criminelles qui entrainent la violence dont celui des jeux. Aucune surprise des réactions de cette presse ordurière.

  3. Pauvre con renseigne toi sur le jeu vidéo avant de parler… Quel manque de culture… Il y a autant de registre ds le jeu vidéo que ds n’importe quel art. Et le jeu video aborde toutes sortes de thématiques. Site de rageux malsains et obscurantistes autant que les muz que vous critiquez. Pas de débat avc les attardés.

  4. ptete que ceux qui « inventent » les jeux et ceux qui sont derrière le NRA n’ont pas du tout la même posture idéologique, d’où une concurrence sévère entre les deux parties…….les vraies armes tuent, celles du virtuel libèrent, c’est en gros l’argument pour les interdire……..comme si flinguer de l’ennemi cinq heures par jour tous les jours de l’année et pendant des années ça n’influe en rien sur le comportement ; au contraire, il l’adoucirait…..hollywood aussi est contre trump, donc on pourrait commencer à penser que les groupes économiques représentent aujourd’hui des groupements politiques par corporations interposées

  5. Tout à fait d’accord avec votre observation sur le Figaro qui est devenu le journal le plus faux cul des faux-culs subventionnés !!!! Avec Trump c’est flagrant.

  6. Il se trouve que les médias aiment la violence car, sans elle, ils fermeraient boutique!

    Ils peuvent dire ce qu’ils veulent sur Trump, un président qui a des c….. contrairement à leur freluquet!

  7. « Les Chiens de Médias aboient, mais la Caravane Trump passe » !
    Non familier de ces « Jeux », j’en entend parler….

  8. Les jeux vidéos sont aujourd’hui »qui tellement réaliste, qu’il n’est pas étonnant que des jeunes pétent des câblent!

  9. Ça rejoint la thématique sur la liberté de publier, ces jeux sont des publications, des oeuvres, ceux qui les publient ont une responsabilité.
    Si on n’aime pas interdire, là encore il faut avertir et prévenir.

  10. Il sont contre parce que c’est Trump qui le dit, ils n’ont aucun autre argument.
    Pourtant quand on voit des humains virtuels très réalistes dans des jeux vidéos en 3D se faire mitrailler et couper en morceaux, il y a bien de quoi s’inquiéter, les apprentis tueurs de masse et djihadistes ont bien dû s’y frotter pour se faire la main notamment sur des consoles de jeux des mêmes milliardaires donneurs de leçons.

  11. On peut bien interdire les armes. Les principaux désarmés seront toujours les gens paisibles et honnêtes. Les voyous, eux, trouveront toujours le moyen d’être armés !

  12. Si je peux me permettre, Le Figaro, largement subventionné, a lui aussi passé l’arme à gauche.
    Si c’était Obama qui avait pointé du doigt la violence des jeux vidéos, la Terre entière -et surtout la médiasphère corrompue- aurait applaudi des deux mains. Nous ne sommes plus dupes.

  13. Je ne comprends pas que Jacques CHASSAING qui hait tous les LE PEN puisse encore publier à RIPOSTE LAIQUE !

    • à YAKA
      Ben si. Même que le Jacques CHASSAING il est en train d’écrire son 251 ème article. Que ceux qui l’abhorrent, s’en détournent.

      • Comme moi je ne suis pas un faux-cul avec mon Pays, eh-bien je me retire de Riposte Laïque en le bloquant !

  14. Je croyais que les lecteurs du figaro étaient décédés pendant la canicule.

  15. Du grand n’importe quoi…
    Si c’erait vraiment le cas on aurait des tueries tous les jours et partout dans le monde.

  16. Le Figaro est devenu un journal de bobos glapissants qui n’a même pas l’excuse de s’appeler « Libération » !

  17. 2) Au moindre pet de travers, à la moindre fusillade, un crétin se croyant brillant se sentira obligé de pointer le « rôle » des jeux vidéos, rôle qui n’EXISTE PAS, parce que, flash info: plus de 50% de la population occidentale possède au moins une console de jeu, ce qui signifie qu’il est très probable de trouver une console de jeu et des jeux violents dans la chambre d’un gamin de 19 ans, qui est en PLEIN dans cette génération. A Colombine en 1999, c’était la même soupe, accuser le jeu vidéo pour SURTOUT éviter de parler des VRAIS problèmes.
    Si vous voulez vous instruire, je vous conseille de vous renseigner sur le rôle des jeux vidéos dans le développement des capacités de gestion, ou encore le lien (supposé) entre jeux vidéos et faible criminalité pédophile au Japon (là c’est glauque).

  18. Foutaises et mensonges caractérisées de la part d’un homme qui comme bien d’autres de son âge, ne comprend, n’a jamais compris, et ne comprendra jamais strictement rien au sujet dont il se permet de parler. On croirait entendre les pires propagandistes de l’époque du « meuporg ». Ca fait combien de temps que ça dure ces conneries? Ca fait plus de 20 ans que le jeu video est un secteur EXTRÊMEMENT florissant, qui génère des dizaines, des centaines de milliers d’emplois et des MILLIARDS de revenus à travers le monde. Associer la violence réelle avec le jeu vidéo témoigne d’une ahurissante ignorance du sujet, mais qui ne me surprends guère de la part d’un individu de plus de 50 ans, le préjugé est largement répandu, vous comme Trump ne comprenez rien au sujet, ça vous dépasse. 1)

    • je pense que vous, vous devez avoir passer 2 fois 50 ans de naiveté

  19. Il est plus qu’évident que certains jeux vidéos n’ont pu naître que dans des cerveaux malades et que leur tacite acceptation et commercialisation est un vrai danger pour des jeunes forcément influençables, parfois à leur insu. Je suis déçue par Le Figaro qui héberge cependant quelques très bons chroniqueurs, les meilleurs, même ! A part ces derniers,ce journal présente de moins en moins d’intérêt – comme beaucoup d’autres. On peut trouver l’info ailleurs !

  20. Quoi que dise, quoi que fasse Trump il sera critiqué de toutes parts.
    C’est lui que l’on veut abattre, c’est lui que l’on veut destituer.
    Tout ce que Obama disait et faisait passait comme une lettre à la poste.
    Des forces obscures, gauchistes et musulmans main dans la main veulent détruire le monde occidentale.
    Un patriote comme Trump est leur pire ennemi !
    .

  21. La violence a toujours existée depuis la nuit des temps. Les jeux vidéos jugés violents ne sont que le reflet d’une violence déjà présente dans notre société en l’accentuant et en la banalisant. Et pour je joue à un jeu vidéo qu’on peut qualifier de violent rien que par la présence d’armes lourdes.

  22. Au vu des résultats il n’y a vraiment pas de quoi se réjouir de la libre circulation des armes aux États-Unis. Accuser les jeux vidéos, le cinéma, internet, n’a rien de nouveau. Et c’est plus facile que de se remettre en question

    • On peut répondre qu’une arme au moins permet de défendre sa vie, même si ça se discute. Par contre, quel est l’intérêt d’un jeu vidéo violent ?

      • Un intérêt ludique. Il y’a des jeux vidéos violents c’est vrai, et depuis des décennies beaucoup de personnes pensent qu’un jeu vidéo violent, forme des personnes violentes. Ce lien n’a jamais été prouvé, les joueurs de jeux vidéos même les plus violents ne se changent pas en gangster mode GTA San Andreas, les joueurs savent très bien faire la différence. Mais là n’est pas le problème en réalité. Les journaux Français traditionnellement sont très anti-jeux, un seul et unique meurtre par an de la part d’un joueur commis pour son jeu ferait leur bonheur. Mais ils sont encore plus anti-Trump puisqu’ils lui attribuent une future prohibition des jeux vidéos contre lesquels il n’a encore rien dit.

        • Dans la mesure où tout être humain est forcément conditionné, influencé par son milieu, tout ce qui l’entoure (pays, culture, famille, éducation, etc) bref, par tout ce qu’il vit, ce qu’il voit ou entend, il me paraît difficile de croire qu’un esprit jeune et donc encore malléable puisse rester totalement imperméable à des jeux d’une violence incroyable parfois. Je veux bien admettre que ces jeux n’aient pas d’influence sur le comportement d’une personne mature – quoique … – mais s’agissant d’un jeune j’ai vraiment des doutes à ce sujet.

        • Les gangsters sont avant tout motivés par l’appât du gain et pour eux tous les moyens sont bons. Les jeux violents ne fabriquent pas peut-être pas des gangsters mais peuvent inciter à la violence gratuite.

          • Votre interlocuteur est un gamer. Diplômé d’une licence de biologie, en cours de maîtrise pour devenir professeur au secondaire.(Dans un milieu qui va de la Gauche à l’Extrême Gauche je serais un poisson rare). Ceux qui me connaissent savent combien j’exècre les voyous, dealers les premiers(habitant aux Antilles ou la drogue est banalisée je suis catastrophé par les dégâts de sa vente et de sa consommation). C’est un milieu que je connais bien, les violents générés par le jeu vidéo ne sont pas juste rares, ils sont presque inexistants. Le milieu des gamers est une culture a part entière, mal vue socialement, mais totalement inoffensive. Le pire qu’on puisse trouver en la matière sont des « rageux » qui hurlent de rage en perdant une partie, et encore, neuf rageux sur dix le sont sur clavier.

            • Croyez-vous vraiment que les petites brutes qui brûlent les voitures et tabassent leurs concitoyens sont, une fois arrêtés, interrogés sur leurs éventuels jeux vidéos ?

      • Ben voyons. Dites-ça aux familles des 17 victimes de ce massacre. J’ai vécu pendant quinze années à coté de Monterrey et mon voisin faisait son jardin harnaché d’un holster avec deux automatiques. Dites-moi quel est l’intérêt de faire son jardin ou de sortir ses poubelles avec un flingue sous chaque épaule? Sans compter que le papy était soupe au lait et se prenait souvent la tête avec son voisin d’en face. J’ai souvent eu peur que ce vieux con s’énerve un jour et défouraille dans la rue avec tous les gosses dans la rue pour un prétexte futile.

        • On dirait qu’il ne s’est jamais rien passé
          Il est sorti 5000 fois en four ailleurs et pas tuerie dans sa rue.
          Il est armé pour se défendre pas pour attaquer.

            • Je n’ai pas l’explication pour le papy dont vous racontez l’histoire. Un quartier mal famé, des menaces qu’il aurait reçues ou tout bêtement de la frime, pour jouer les shérifs ? Tout peut faire arme pour celui qui veut vraiment tuer ou faire du mal non pas pour se protéger mais par haine. Même un camion pour les tueurs de masse !

Les commentaires sont fermés.