Trump s’est amusé pendant trois jours, puis il a sifflé la fin de la récréation

Le G 7 vient de se terminer dans la plus grande confusion, opposant Trump aux six (en réalité à deux chefs d’état seulement, Macron et Trudeau) sur de nombreuses questions économiques et même morales.

Cet échec, à quoi est-il dû ?

De la part des uns et des autres, l’aveuglement joue un rôle capital : Trump avec sa promesse électorale et Macron avec son manque de vision de ce qu’est le monde en économie, diplomatie et en politique. La première réaction est de constater que c’est du «  chacun pour soi », chaque membre du G7, qu’ils l’avouent ou pas, veut défendre les intérêts de son pays d’où l’éclatement de l’Europe face au président américain. Les intérêts de Merkel sont totalement différents de ceux de Macron  et ceux de Trudeau n’ont rien à voir avec ceux de l’Europe.

Deuxième point essentiel : Trump demande la réciprocité dans la taxation aux frontières. L’exemple qu’il a envoyé au visage de Trudeau est tout à fait légitime. Le Canada taxe le lait américain à 300% pour défendre les agriculteurs du Québec mais refuse d’avoir les produits canadiens taxés par les Etats-Unis pour défendre ses ouvriers.

L’Allemagne taxe les voitures  américaines mais refuserait une taxe sur les siennes propres qui entrent aux USA. La menace d’imposer une taxe de 25% sur les Mercedes ou BMW fait peur à Merkel car cela frapperait de plein fouet l’industrie de l’automobile allemande. La Chancelière semble prête à négocier avec Trump sur ce sujet au grand désarroi de Macron quii voit une fissure entre les Européens.

Mais pour Trump, maitriser la situation c’est d’abord diviser ses concurrents. Et étant homme d’affaires plutôt que dirigeant politique, il connaît toutes les ficelles et sait les utiliser. Ce que Macron n’arrive pas à comprendre. Le «  Make America Great Again » auquel Macron a répondu par « France is back » a derrière ce slogan, beaucoup plus de poids, plus d’influence que la petite bombinette publicitaire de la France.

Cette conférence apporte une première leçon qui pourtant était déjà inscrite dans le résultat bien avant l’ouverture de ces pourparlers. Trump avait exprimé à maintes reprises, sa politique économique : relever la puissance industrielle de l’Amérique et fournir des emplois longtemps exportés par ces traités commerciaux vers l’Europe, la Chine ou le Mexique. Depuis la fin de la guerre II, les Etats-Unis avaient servi, d’après Trump, de vache à lait pour le reste du monde. D’abord avec cette aide massive apportées aux belligérants : la France, l’Allemagne, le Japon, ce qui permit à ces diverses nations de reprendre leur essor. Puis pour les protéger de l’ennemi du moment, le communisme, l’Amérique avait construit un bouclier militaire qu’elle finançait. A chaque problème économique, elle était là pour offrir des solutions.

Enfin le marché américain a été pendant très longtemps le moteur de la prospérité de la planète et il était pénétré sans scrupules par tous. Par contre pour de multiples raisons (sanitaires, normatives, sécuritaires) les marchés étrangers étaient fermés aux produits américains. On met en avant l’interdiction d’importer du bœuf du Texas ou des volailles de l’Illinois car les règlements de l’Europe l’interdisent.

Depuis plusieurs décennies, les économistes américains tirent le signal d’alarme sur le déclin des Etats-Unis et l’accroissement des inégalités sociales dans leur pays. Les élections présidentielles ont montré qu’une partie des Américains avaient compris le message et qu’il en était terminé des dirigeants intellectuels venant de la Côte Est des Etats-Unis. C’est le regroupement des abandonnés, des méprisés dans tous les états du centre et de l’Ouest qui ont fait basculer la balance vers Trump.

Pour nous Européens, et surtout l’impétueux Macron dont l’ego le rend incompétent à conduire notre pays, pense avoir réussi à dompter le monstre qu’est Trump à ses yeux. Pendant trois jours, il l’a cajolé jusqu’au ridicule, lui aurait presque roulé une pelle et mis la main au cul, pour croire qu’il arriverait à le faire manger dans sa main comme il l’a fait en France avec l’opposition. Mais l’étude psychologique qu’il a portée sur Trump était erronée de part en part. Il l’a vu avec le petit bout de la lorgnette, le réduisant à un être frustre, sans culture, burlesque qu’il serait facile sur un niveau intellectuel à étouffer. Mal lui en a pris car ce n’est pas sur ce niveau que voulait se placer Trump mais dans son propre domaine où il était passé maître : les finances, l’économie et le «  trading », le commerce de marchand de tapis. C’est là qu’on aperçoit l’incompétence de Macron qui ne connait que les règlements financiers et les structures administratives d’une banque ou d’un pays.

De plus à travers le monde et aux Etats-Unis, la nullité des approches commerciales des industriels français est connue. Pour vendre à l’étranger (exemple les Rafales) il faut une délégation non pas de bons vendeurs mais de notoriétés politiques pour les refiler. Macron a réussi à fourguer quelques avions au Qatar et à l’Arabie Saoudite, ce que n’avaient jamais pu faire les services de Dassault. En échange de bons procédés, la vente a eu lieu. Mais sous Obama, les chasseurs américains se vendaient sans son aide.

Le slogan dit que la France manque de pétrole mais a des idées et c’est vrai, les inventions françaises, dans de nombreux domaines, sont reconnues. Malheureusement elles ne sont pas exploitées d’une façon massive et industriellement. Elles partent à l’étranger et nous reviennent sous forme d’importations.

Macron, au Manoir Richelieu à Malbaie (noms prédestinés pour un échec, la baie en elle-même et Richelieu pour son pouvoir que n’a pas Macron) a complètement raté son show de séduction peu aidé en cela par son copain Trudeau. Ils n’ont réussi qu’à mettre Trump en boule et d’un tweet, il a torpillé la conférence, se désolidarisant des autres dirigeants. On a peu de réaction du Japon ou de l’Italie, une concession mollassonne de Merkel. Pendant ce temps, la Russie et la Chine se réunissaient pour parler aussi business puisqu’ils n’étaient pas invités au Québec. Une sacrée concurrente au G 7 ! Va-t-on comme l’indiquent certains titres de la presse française vers un dissolution du G7 ?

Les grandes puissances étant absentes, on a affaire à une petite bande de copains, les Européens qui ont un rôle de plus en plus effacé sur les marchés mondiaux.

Quand Macron comprendra-t-il qu’il va à ces réunions, les mains vides mais la tête remplie de rêves utopiques qui n’ont pas prise sur les autres chefs d’état ?

Encore une fois Trump a fait ce qu’il voulait et qu’il ne s’est pas laisser embobiner par notre nouvel Empereur, Macron Premier.

Enfin un clin d’œil amusant, la France n’est pas venue à bout de l’équipe USA sur son propre terrain. Signe du destin, ce qui est valable au foot l’est aussi sur la scène internationale !

André Girod

image_pdf
0
0

57 Commentaires

  1. Trudeau, Merkel et Macron sont dangereux pour leur propre pays. Ce sont tous les trois des chef d’Etat ou de Gouvernement non pas au service de leur Peuple, mais à celui de l’idéologie humanitariste. Celle qui justifie l’invasion de l’Europe – et du Canada, et même leur islamisation ! Trois traîtres !

  2. Quelle déception pour les Français que ce joueur de flûte ivaniteux incompetent qui ne maîtrise plus rien et ridiculise notre nation au quotidien ! !

  3. Trump taxe les voitures allemandes .Quant aux voitures françaises ,Renault,Peugeot,Citroën,il ne sait même pas qu’il y en a.
    What?elle fabriquerait donc des bagnoles ,cette crotte de mouche ?

  4. Ouhai! Bien profond! J’adore ce président Trump! Il les a niqué les 7 nains.

  5. Quand on pense que Macron n’ a plus aucune prise sur sa propre monnaie , et qu’ il nous fait croire qu’ il peut se situer sur un plan d’ égalité avec D. Trump !
    Ce n’ est pas sa faute ( à Macron ) , c’ est celle des serpillères europhiles qui l’ ont précédé , mais les faits sont là : Macron est un nain politique , chefaillon d’ un pays qui a renoncé à bon nombre de ses prérogatives régaliennes pour les brader lâchement au profit d’ une nébuleuse impuissante …. l’ UE .

  6. Ce type est trés fort il s’est vraiment foutu et ridiculisé de macron. Macron pensait jouer les chefs pauvre minable. Ta poignée de main est ridicule, Trump te l’a mis bien profond.

  7. Trump se trompe d ‘ ennemis , il punit ses alliés , alors que le véritable danger vient de Chine . Chez Wallmart , la principale enseigne des hypermarchés , 95 % des produits sont estampillés « Made in China » , toutes les entreprises américaine , ou presque , ont délocalisé en Chine et pas en Europe , c ‘ est là que Trump doit porter le fer .

  8. Des bœufs aux hormones , du poulet désinfecté à l ‘ eau de javel : non merci , Mr. Girod !! Je tiens à ma petite santé , quant on voit les méfaits de la malbouffe aux USA ! Mauvaise pioche comme argument !!

  9. @ dufaitrez
    Alors qu’il s’agirait que l’Europe continentale s’entende pour construire l’axe Paris-Berlin-Moscou ; Europe de Lisbonne à Vladivostok, (auquel pourrait s’accoupler Beijing).C’est du moins la théorie eurasienne du géopoliticien russe Alexandre Douguine. Du coup, Trump nous fait un AVC, ou nous envoie ses ICBMs !

  10. L’Amérique du Nord, critiquée par tous ceux qui, lorsqu’ils se sentent menacés, vont la supplier de venir à leur secours !
    L’Europe, cette Tour de Babel, incapable de se défendre hors Otan… et encore ?
    Le continent européen composé de vieux pays avec une histoire bi-millénaire, fut envisagé, avec comme ciment une monnaie unique par les affairistes le nez dans leur cassette, peu soucieux de la grande histoire de ce continent. C’était sans compter sur les peuples, qui, en intelligence, semblent dépasser ceux qui les gouvernent…
    Une Europe qui se soudera sera une Europe aux idées simples, ou la culture ne sera pas bafouée sur l’autel de l’idéologie matérialiste et mercantile. Alors, oui, les gens veulent une Europe, mais ils cherchent celui qui leur proposera une Europe pour les Européens et non pour quelques affairistes apatrides sans autre idéologie que les écus rutilants dans leur cassette.

  11. Une fois de plus, le « diviser pour régner » anglo-saxon a marché à la perfection. Macron et Merkel vont maintenant se faire la gueule, ce qui après tout va peut être commencé à soulager les identitaires ! Dans cet article, d’une intense clarté, il est écrit : »Macron a réussi à fourguer quelques avions au Qatar et à l’Arabie Saoudite ». Avec cette nuance, faut-il le souligner qu’il s’agit d’un troc scellé par le fameux Dialogue euro-arabe (DEA) qu’on a fini par oublier, à savoir que les européens doivent prendre politiquement fait et cause pour les Palestiniens contre Israël et que le transfert de technologie notamment nucléaires et militaires doit favoriser le développement en Europe et en France en particulier d’une immigration musulmane restant politiquement et culturellement attachée aux pays d’origine. Politique que d’ailleurs les États-Unis nous imposent. C’est vrai que Macron le bousilleur n’en a rien à cirer !

  12. Autre analyse, plus géopolitique.
    Trump, le madré, a souhaité le retour de Poutine au G8. Les 6 ont hurlé ! Signifiant ainsi que Poutine devait préférer la Chine à l’Europe !
    L’Europe, mortifère, a signé son destin.

  13. La crainte de la France ce n’est pas de voir ses exportations taxées, on exporte rien. Non, ce que la France redoute c’est que des tonnes d’acier russe, chinois, saoudien et indien soit exportées vers l’Europe au lieu des USA !

  14. effectivement , elle est ou la réciprocité Trump macron , MDR ! trump dit c est comme ça et mac con ferme sa gueule et fait de la com pour mieux nous endormir . Les déclarations de fin de cette réunion n ont pas plu a Trump , déchiré cette déclaration c est dire aller vous faire foutre petits branleurs .

  15. @thorgal : Quand on est con on est con… Prose risible. Et ce n’est pas de TRUMP qu’il s’agit…

  16. le macro aussi a des couilles au cul ,,, mais ce ne sont pas les siennes !!!!

  17. cette petite salope de macro et le torche cul de trump ,,, minable employé du démon is-rat-elien !!

  18. Rien que pour le marché automobile, les voitures allemandes représentent 40% du marché des voitures haut de gamme au USA et sont taxées à 2,5%. Par contre en Europe, les voitures américaines sont taxées à 10%

  19. Trump a la trempe d’un John Wayne, la dégaine d’un John Wayne et l’efficacité d’un John Wayne.

    Bien sûr, il semble direct, voire bourru. Mais le tout est d’une efficacité indiscutable.

  20. Réaliste ? Oui pour ménager ses électeurs mais à force de jouer le rapport de force avec le reste du monde il va finir par casser le lien qui unit l’Europe et les USA. Tant mieux pour nous ! Bientôt les USA ne seront plus la 1ere puissance économique mondiale. Les fadaises de Trump font soit rire, soit pleurer les gens mais une chose est sure, il ne fait le bien pour personne à part lui.

  21. « Les fins et élégants intellectuels de gauche ».. Si c’est pas de la galéjade ça, c’est une fake new!

  22. Chez vous la greffe n’a visiblement pas pris. Trump est un être égocentrique et excessif, surement pas un idiot irréaliste. Macron est un surdoué narcissique venu de la finance et qui ne semble pas avoir pris la mesure des réalités géopolitiques, c’est à dire le monde réel. Comme au temps de Reagan, le président américain balaie les pièces de l’échiquier avec son colt. Ca n’est pas élégant, certes, mais c’est efficace, même si ça déplait beaucoup aux fins et élégants intellectuels de gauche européens.

  23. C’est vrai que Trump est une personne équilibrée et saine. Aucun narcissisme chez cet homme ni trouble de la personnalité.
    Mord de rire. Vous vous rendez compte de ce que vous écrivez ! Il faut vous faire greffer un cerveau.

  24. Trudeau : le mec qui fait des bisous à ceux qui lui donnent des claques ! Pauvres canadiens : Trump lui , agit et se tape des autres , comme Bibi en Israel , ou voir Putine . Ces 3 types ont des c………., là où il faut !

  25. Bien vrai , Didile ! Quand on se rappelle du matraquage médiatique anti Trump , à donf ; comme ,d’ailleurs , les cas Fillon , Le Pen , ou le tordu de Méluche :
    Il est plus qu’évident qu’il existe un lobby de journaleux , en Europe , qui ne supportent pas que l’on pense différemment d’eux et signifier , que seul , le côté gauche est acceptable . Manip , quand tu nous tiens ……..

  26. C’est aussi une déculottée pour Trump. Il n’a rien retiré du G7. Merkel semble enfin décidée à construire une Europe plus forte et convaincue que l’ami américain n’est plus fiable.
    Bref, Trump est loin d’avoir amélioré sa position internationale, ce n’est pas le cas bien sûr pour sa position nationale …

  27. Macron est un incapable, beau parleur, psychopathe narcissisme . Il doit s’en aller et le peuple doit l’y aider. Président par la forme et non par le fond.

  28. voir courir merckel desesperement après trump est pitoyable, et que dire de not macron trop heureux de bisouiller trudeau (là on commence à se poser des questions), quand à trump il mene sa barque sans s’occuper des autres en visant les 10 mille milliards de ressource inexploitées de la corée du nord !!

  29. Trump ne s’est pas opposé à deux chefs mais à deux tafioles, Trudeau étant une petite merde pire que Macron

  30. Il te semble, professeur, mais les événements le contredisent. Trump les a tous roulés dans la farine.

  31. Selon les propres parole de Monnet, l’Europe du fric, telle qu’inventée par les « pères » de l’Europe, devait s’imposer aux peuples sans qu’ils ne s’en rendent compte, jusqu’au point de non retour. Il parait que les Peuples commencent à s’apercevoir de la machination. On dit « populisme » chez les journaleux aux ordres, pour stigmatiser ce retour aux patriotismes nationaux.. Et Trump porte le couteau dans la plaie, pour affaiblir un peu plus cet hydre à 28 têtes décapité par Bruxelles.
    Pour Trump, il faudra bien que l’Europe vienne remplacer la Chine, usine du monde dont les ouvriers relèvent la tête. Quel « commissaire » zélé trahira le premier cette Europe moribonde de la finance libre et non faussée pour la servir sur un plateau aux US?

  32. Seule l’union peut envoyer Trump dans les cordes. L’union, quelle union ? Celle dirigée par notre petit morveux de président ? thorgal, vous déraisonnez. Trump les a tous envoyés dans les cordes, union ou pas !

  33. Les Français sont tombés des nues quand ils ont appris que Trump était élu Président des Etats Unis
    Les médias, chez nous ,n’avaient offert leurs micros et leurs caméras qu’aux clintoniens et surtout aux clintoniennes qui, émissions après émissions, nous avaient persuadés que les Américains ne voulaient pas de lui .Et comme on ne comprend rigoureusement rien à leur système électoral ,on l’a cru.
    Alors que maintenant Trump ne nous le pardonne pas et se paie notre poire avec ostentation,ce n’est peut-être pas joli joli mais c’est humain

  34. Pourquoi dire  » en réalité à deux chefs d’état seulement, Macron et Trudeau  » ???
    Qu’est ce qui vous permet d’avancer cela ?
    On a vu de nombreuses images ou Mme Merkel semble très présente, et en grande discussion avec le président US …
    La haine qu’on éprouve pour tel ou tel, car c’est bien de cela qu’il s’agit, ne justifie pas
    qu’on torde la réalité pour faire coïncider
    cette réalité à ses désirs. Ce n’est pas du tout crédible, et c’est le défaut principal de beaucoup des rédacteurs de RL.

  35. Un vrai bonheur que cette déculottée. Le gang des minets (minettes?) s’est fait botter le cul par un vrai mâle blanc.
    Et dire que ce petit con de Macron, pitoyable liquidateur de son pays, ose appeler ses interlocuteurs à la fidélité aux peuples qu’ils représentent. J’espère qu’il se fera maintenant défoncer la gueule par l’autre grand mâle blanc qui dirige la Russie et qu’en fin de partie il ira se réfugier dans les jupes (jupettes !!) de maman Brigitte.

  36. Une chose est certaine : Trump règle les injustices économiques que les administrations Américaines précédentes et incompétentes ont fait subir à leur propre peuple. Ce faisant, Trump démontre du même coup qu’il est le leader des leaders.

  37. Bonne analyse générale, sauf l’exemple du Rafale :
    1) Les États-Unis font d’énormes pressions politiques pour vendre leurs avions (Pologne, Corée du sud etc…),
    2) La France a vendu des Rafale à L’inde (36), le Qatar (24) et l’Égypte (24) payés sans doute par … l’Arabie saoudite.

  38. Trump a illuminé mon dimanche ! de deux merdeux il n’a fait qu’une bouchée en 2 lignes de twitt !!!

    L’Europe ! l’Europe ! l’Europe ! disait le cabri imbécile….

  39. Les emplois américains exportés vers… l’Europe ?

    Vous êtes sûr de ce que vous dites ?

  40. Superbe « CAVE » du G7… on va enfin pouvoir constater que l’UE est une merde immonde, chic à chic !

  41. Très joli billet que je partage totalement
    De toutes manières micron n’est qu’un hologramme, donc sans consistance
    Je le vois bien au lit avec truie d’eau et brigitte pour les chandelles et le réchauffement… »climatique ? »

  42. Les journaleux plus putassiers que jamais, présentent le prétentieux macron comme étant le guide suprêêême du commerce, ha ha !

  43. L’avenir de l’europe est entre les mains de Trump : il aime son peuple et veut le voir prosperer ,il n’a jamais pu encadrer la merkel imigrationniste et macron président pretentieux d’un état en faillite maqué a une grand mere le fait se tordre de rire . Les bourses US flambent et chez nous pas d’éclaircie a l’horizon si ce n’est le chaumage qui regrimpe et les impots qui augmentent . Tout ça est observé aux states et nos journalputes qui ont tant décrié le président des états unis a son élection se voient discrédités ( haïm ne fait plus surface apres les larmes de l’élection) merkel n’a plus les pleins pouvoir ,les assassinats se multiplient en europe a cause des migrants les partis nationneaux prennent le pouvoir ;Les exportations et importations qui enrichissent une minorité vont décroi

  44. Trump et Macron : deux trous du culs qui pensaient que leur alliance pourrait faire fléchir la tête et les jambes à Papa.
    Hé non, la victoire incestueuse, c’est pas à tous les coups !

  45. Je me demande bien quel est cet expert et à quels titres il réclame le tire d’expert. En tout cas quel bordel est entrain de créer ce Présidents des USA ! Pour l’instant Trump n’a rien réussi à obtenir des autres membres du G7 et réciproquement. Il ne fallait pas à s’attendre à mieux. C’est les anglais qui doivent faire la tronche, le grand frère se défile.
    C’est bon pour l’Europe et c’est tant mieux. En tout cas cela montre qu’avec Trump, il ne faut surtout pas essayer de négocier en face à face, seule l’union peut le renvoyer dans ses cordes.

    • Pauvre C.. vous voyez pas que Trump encule l’Europe.. et il a bien raison puisqu’on a le trou du cul grand ouvert.. et c’est sûrement pas l’UE qui va faire quelque chose !

  46. Analyse très intéressante. J’ai en plus l’impression que Macron a ‘ remonté’ la manivelle chez un Trudeau décidément falot jusqu’à la niaiserie gaffeuse (amicale entente entre jeunots conquistadors?). Il a tellement besoin de remonte moral Macron, qu’il est prêt à pas mal de choses.

  47. Il me semble qu’entre Trump et Macron il y avait une certaine réciprocité.

    • Oui, Trump enlève les pellicules de l’épaule de micron, ça rapproche effectivement !

Les commentaires sont fermés.