Trump sur trois fronts : la bataille finale est engagée

Publié le 26 octobre 2018 - par - 25 commentaires - 1 371 vues
Share

Sont-ce les derniers frémissements de la « démocratie » américaine, ou les premiers désirs de guerre ? La « guerre civile froide » semble avancée comme l’a dit Steve Schmidt, ancien stratégiste de feu le sénateur John MacCain.

Nous sommes en effet sur trois fronts :

  1. la cohorte d’invasion des États-Unis organisée au Honduras, et que le Guatemala, puis le Mexique laissent passer et même renforcent, tant les populations de ces pays abreuvent et nourrissent la horde qui de 2000 au départ s’est renforcée à 14.000 en attendant mieux.
  2. Les élections des midterm qui se font sur un mode confrontationnel : d’un côté les démocrates, socialistes affichés comme à New York et mondialistes partout, qui soutiennent la colonne en marche, et de l’autre les Républicains qui défendent le droit de porter les armes (2e amendement) , celui de défendre les frontières et l’économie libre avec un état fédéral limité.
  3. Les prétendus attentats contre les démocrates dont les bombes n’explosent pas, qui sont interceptées avant même d’être distribuées, et qui ne profiteraient qu’aux démocrates si ce n’était pas ces derniers qui avaient fomenté l’opération.

Et certes, le président atteignant les 50 % d’opinions favorables et ne se trouvant pas en si mauvaise position pour les élections du 6 novembre (bien que les résultats soient encore incertains) n’aurait pas eu la bêtise de se lancer dans ce simulacre de terrorisme pour se nuire à lui-même. D’autant qu’il lui eût fallu s’adresser à des spécialistes travaillant pour ses Services, ce qui veut dire au « deep state », c’est à dire un nid d’opposants qui l’eussent déjà démasqué. Cette opération « bombes maison à domicile » est si impotente que les services avancent que les paquets ne seraient même pas explosifs.

Mais que disent ces « attentats » manqués de leurs auteurs ? Qu’ils annoncent la fin des finesses politiques destinées à faire « vivre ensemble » les nationalistes américains et les mondialistes déterminés à prendre le contrôle du monde et pour cela à renverser, par la force s’il le faut (et il le faudra), les États nationaux.

Que ces distributions explosives soient des mises en scène par ceux qui voudraient frapper les esprits avant les élections, ou qu’elles soient l’œuvre d’un solitaire qui ne supporte plus l’ambiguïté  et l’humiliation que cette gauche déchaînée inflige à tous ceux qui aiment leur pays et le peuple auquel ils appartiennent, dans les deux cas les cibles sont éloquentes : Soros, Obama, Clinton,  Brennan, De Niro, Biden, CNN, Feinstein etc.

Car il s’agit de ceux qui accusent le président Trump d’occuper illégitimement  la Maison Blanche, ceux qui l’accusent de trahison, de ceux qui paient des foules haineuses pour qu’elles saccagent les locaux des républicains, qu’elles frappent des hommes de tous âges et de toutes couleurs s’ils soutiennent Donald Trump ou Kavanaugh, qu’elles agressent au restaurant les sénateurs républicains Mac Connel ou Cruz, qu’elles poussent des tireurs à faire un carton sur des élus républicains en en blessant un grièvement (Le représentant Scalise de Louisiane) etc.

En clair, cette gauche qui a mis hors-la-loi la pensée patriotique, a décidé que celle-ci n’est qu’une expression de la haine et l’a condamnée comme telle au plan moral.

À ce stade tout est permis, y compris de lancer à grands frais la « marche » d’invasion de son propre pays en exigeant que les frontières soient ouvertes afin d’accueillir les futurs électeurs qui assoirons définitivement l’hégémonie des mondialistes et ouvrirons le règne du socialisme par d’autres moyens.

Car c’est ainsi qu’ils pensent. Barbara Streisand ne vient-elle pas de déclarer « aucun être humain n’est illégal » ? Le pape qui est en mission (qu’on me pardonne ce qui n’est pas un jeu de mot)  n’a-t-il pas appelé les »populistes » des suppôts d’Hitler ? Lui dont un cardinal a dit qu’il était très proche des communistes, et un autre qu’il couvrait les dérives sexuelles de ceux qui donnent des leçons de pudeur aux fidèles qui n’en peuvent mais ?

Les Brésiliens viennent de déclarer, et le candidat du bon sens avec eux, « il faut éjecter la gauche définitivement », et en effet il semble qu’il n’y ait plus de place dans un même pays, et pour ceux qui veulent l’abolir et pour ceux qui veulent le maintenir.

L’Amérique en est là, et nous en sommes aussi là.

Ils appellent « haine » la parole libre, celle qui dit qu’un chat est un chat, un voleur est un voleur et un traître est un traître.

Georges Clément

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
patphil

comme les aquarius , et autres bateaux de sauvetages , la « caravane » de « migrants procède d’une génération spontanée! qui peut bien le croire?
on verra si trump va autoriser l’armer à protéger ses frontières comme le fait l’armée israélienne!

Clamp

Le pauvre Trump est sur de nombreux autres fronts aussi malheureusement notamment à l’international. Quand on pense que c’est tout l’avenir du monde qui se joue à cette élection, ça fait vraiment frémir.

Damien

Delanda la merde. Oui.

Clément

ce n’est pas vrai, le dernier Rasmussen et même le Gallup l’ont mis à 44% plus qu’Obama à la même époque, et l’un des sondages il y a deux semaines, il frisait les 50%. Vos chiffres sont faux et les 35% dont vous parlez ne sont jamais apparu ces derniers mois.

paula kokita

exact !
Trump est maintenant a 53%. Les medias le cachent. Tsunami rouge le 6 novembre, pour sur !

DUFAITREZ

Nous voilà revenus au Far West !
Les bombes ?? Pourquoi venant de Trump ? Et non de Russie !!!! On va y venir !! MDR !
Dernières « armes » des Démocrates pour fausser le scrutin !
L’économie flambe ? Le Feu ne s’éteindra pas !

Fleur de Lys

Ferjou : «Les Démocrates ont alimenté la violence, financé les Antifa, ils sont devenus un parti haineux, sans propositions, obsédé par Trump»

Jean-Sébastien Ferjou (Atlantico) : « L’Establishment Démocrate a lui aussi alimenté la violence en finançant des http://www.fdesouche.com/1094967-ferjou-les-democrates-ont-alimente-la-violence-finance-les-antifa-ils-sont-devenus-un-parti-haineux-sans-propositions-obsede-par-trumpmouvements Antifa […]

Paul Blobel

 » il faut éjecter la gauche définitivement », et en effet il semble qu’il n’y ait plus de place dan »

Je remplacerais éjecter  » par « ext…er , ce qui est plus radical et définitif ; l » éjection est temporaire car il y aurait encore des métastases gauchistes au sein de la population

N’ importe quel nationaliste’ se ferait un plaisir d’ envoyer de la gauchiasse en enfer par millions et cela gratuitement , votre serviteur itou .
Le président Duterte , grand ami des trafiquants de drogue et Anders Breivikh nous ont montré la voie la plus efficace .

Paskal

Duterte d’accord. Pour Breivik, je suis beaucoup plus réservé.

Clément

Tout cela est plus compliqué que je le pensais moi-même: Les états-Unis se sont retiré du traité car les données géopolitique qui ont présidé à sa signature se sont évaporées. Boloton était à Moscou le 23 octobre et plaisantait avec Poutine à propos des « flèches et des olives » des armes américaines. Bolton a dit que Poutine comprenait le retrait des USA et la cause avancée est que le multipolarisme (Chine, Iran, etc…) en matière nucléaire et l’arrivée de nouvelles armes nécessitait une liberté des USA pour s’adapter.

Mickdan

Comme chez nous en Europe,on a le meme problème sauf que les Ricains on accès aux armes et on le droit de ce défendent,pas nous !!

Allonzenfan

« Is fecit cui prodest » À qui profite le crime ? La réponse est toute trouvée : quelqu’un a manipulé un pauvre type et il faut trouver qui…

Emile ROUX

bref, c’est la lutte finale à l’envers

Anne-Marie G

J’ai noté que le décryptage du JT d’une des chaînes de télé que je regardais n’a pas mentionné la tentative d’assassinat des sénateurs par un partisan de Bernie Sanders, affaire d’ailleurs qui a été bien vite classée sans que les envoyés spéciaux dépêchés sur place n’affichent ces mines d’enterrement comme pour ces colis piégés mal foutus. Dreuz précise d’ailleurs que les personnalités visées n’ouvrent pas leur courrier elles-mêmes, un secrétariat en est chargé ou bien s’il s’agit d’un ancien président, un service de police ou d’armée spécialisé. Ce que nos medias aux mines graves ont également omis de préciser. Si… lire la suite

hathoriti

Et alors ? y’a des cons et des pourris partout…même dans les commentateurs de RL !

Anne-Marie

Ils ont fait un coup du même acabit à Poutine , juste avant les élections . Résultats Poutine est passé avec 76% !

Emile ROUX

le tout est de savoir qui l’a manipulé, spécialité marxiste

Emile ROUX

ce qui me sidère c’est que les médias ne tentent pas expliciter la cause de cette immigration et ne placent pas les pays concernés devant leurs responsabilités

Jean Allemand

Pour moi cette bouffonerie postale est un signe de plus de l’affolement des mondialistes … qui ressemble au chant du cygne en agonie … exactement comme celui de la religion musulmane en chute libre partout dans le monde et qui se débat violemment contre sa mort annoncée .

Serge

Mitterrand avait monté une scène similaire à l’affaire des colis piégés, montrant qu’il se faisant mitrailler en 1959 sur l’affaire de l’observatoire.
Certains politiques, fourbes, ne reculent devant rien pour prendre le pouvoir.
Ici, le canular est grossier.

Clément

Exact: le faux attentat de l’observatoire décrit par le détail par Pesquet dans un livre. Cela s’est passé en 1959 et a permis le retournement de François Mitterand de défenseur de l’Algérie française en partisan de l’indépendance. Celui qui était à la manoeuvre avec Pesquet était Dumas du futur scandale ELF et entre temps ministre de la justice.

Lsao

Manipulé par qui ??

LSAO

Pourquoi faire alors que les élections mi-mandat semblaient bien parties contrairement à ce qu’il est dit.

ann

c’est un derange mental qui vivait dans un van…..