Trump va gagner, mais antifas, activistes noirs et démocrates préparent la guerre civile

Publié le 20 septembre 2020 - par - 88 commentaires - 4 111 vues
Traduire la page en :

[Note de la Rédaction : document reçu sous condition de l’anonymat de l’expéditeur]

Introduction

La déclaration de Michael R. Caputo, Secrétaire adjoint des affaires publiques au ministère de la Santé et responsable de la lutte contre le coronavirus aux États-Unis, proche et fidèle du Président Trump, a eu un très faible retentissement dans le pays [les États-Unis] et est passée totalement inaperçue en dehors. Elle est pourtant un véritable signal d’alarme sur la situation interne des États-Unis.

Les faits

Selon Caputo, des groupes d’activistes d’extrême-gauche préparent une insurrection armée aux États-Unis après la prochaine élection présidentielle, et Caputo a appelé les Américains à stocker des munitions

Caputo a prédit que le Président Trump gagnerait sa réélection en novembre, mais que son opposant démocrate, Joseph R. Biden Jr, refuserait de reconnaître sa défaite et appellerait à des manifestations. Il a prédit qu’une insurrection armée extrêmement violente débutera lorsque Trump refusera de se retirer. (“And when Donald Trump refuses to stand down at the inauguration, the shooting will begin. The drills that you’ve seen are nothing.”)

Nos informations

1- Selon nos services de renseignements ces déclarations sont corroborées par des informations (A2) faisant état d’achats d’armes en quantité importante de groupes activistes noirs. Alors que jusqu’à aujourd’hui les militants, tant noirs que blancs suprémacistes s’équipaient dans le marché légal ou parallèle en armes semi-automatiques, on constate de la part des mouvements activistes noirs de nombreuses tentatives d’achat en armes automatiques (vente interdite aux États-Unis) essentiellement au Mexique auprès des cartels. Des envoyés américains ont rencontré au moins à 2 reprises des responsables des cartels à Mexico-city en juillet 2020 et à Juarez en août 2020 pour négocier un accord “armes contre distribution de cocaïne”. Par ailleurs des camps d’entraînement d’activistes américains auraient été mis en place au moins dans le Michigan, le Nevada et l’Illinois. Nous attendons plus d’informations par des sources internes [——-].

2- Selon nos sources internes à certains groupes d’extrémistes “anti-fascistes”, ceux-ci préparent en effet des manifestations d’importance avec utilisation d’armes létales. Selon une information (C2) qu’il a été impossible de valider à ce jour, des élus actuels du parti Démocrate proches de la famille Clinton financeraient ces mouvements.

3- Selon nos interceptions [——-] les extrémistes ont mis en place un réseau de responsables locaux dans l’ensemble du pays. Certains ont pu être identifiés avec exactitude. Leurs méthodes de mise en alerte ont également été établies.

Analyse

Le fait le plus important à nos yeux est l’appel direct et public d’un proche et fidèle du Président Trump aux Américains de s’équiper en munitions au plus vite, décrivant ainsi une prévision de guerre civile.
Cet appel aurait pu être fait directement et discrètement aux divers groupes de pression fidèles à Trump. Le fait que cet appel ait été public pourrait indiquer une volonté de l’administration Trump d’informer les extrémistes qu’elle en est informée pour tenter de désamorcer le mouvement.

Ceci est à notre avis une erreur d’appréciation. Les extrémistes et les Démocrates sont en effet décidés à tout faire pour empêcher un second mandat de Trump à la Présidence, qui semble assuré sur le plan électoral. Même voyant leurs plans rendus publics, ils seront tentés de jouer le tout pour le tout.

Une insurrection armée des activistes “anti-fascistes” et noirs est vouée à l’échec face aux forces de sécurité officielles qui seraient appuyées par les groupes paramilitaires fidèles à Trump. Mais le coût en vies humaines et les répercussions internationales causeraient un énorme préjudice aux États-Unis. Le Président Trump lui-même ne devrait toutefois pas être plus mal considéré qu’il ne l’est actuellement à l’étranger, au contraire ceci pourrait le renforcer sur le plan international en tant que “victime d’une tentative d’insurrection”.

Suggestion

Dans l’hypothèse où la réélection de Trump est souhaitée, nous suggérons un partage total de nos informations et un éventuel partage total ou partiel de nos sources avec nos homologues américains, avec ou sans conditions selon les intérêts de notre pays.

SKG

Bernard Bayle

[Note de la Rédaction : document reçu sous condition de l’anonymat de l’expéditeur]

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi