Trump : comment verrouiller les frontières en dix leçons

migrants
A peine revenu du Mexique, Donald Trump n’a pas fait dans la dentelle lors de son discours bodybuildé de Phoenix en Arizona.

Comment verrouiller les frontières en dix leçons.

  • Construire un grand mur impénétrable, ultra-équipé payé par le Mexique.
  • Clandestins enfermés jusqu’à leur expulsion.
  • Tolérance zéro pour les criminels étrangers.
  • Blocage des fonds fédéraux aux villes qui protègent les clandestins.
  • Annuler les décrets d’Obama qui ont amnistié 5 millions de clandestins.
  • Durcir fortement la politique des visas.
  • Contraindre les pays d’origine qui refusent de reprendre leurs ressortissants.
  • Achever le système de suivi biométrique des entrées et sorties du pays.
  • Suppression des aides alimentaires et de l’aide au logement aux immigrés.
  • Immigration  très sélective pour protéger les travailleurs américains.

En trente ans rien n’a changé en matière d’immigration. Le problème reste entier.

On croirait lire du Jean-Marie Le Pen des années 80.

Hélas, dans cette Amérique bien-pensante, faire du Jean-Marie Le Pen peut plaire à toute la classe populaire blanche, mais c’est aussi se mettre à dos les Noirs, les Hispaniques et les Asiatiques qui dépassent largement les 35% de la population.

En 2040 les minorités seront majoritaires, puisque depuis 2012, les bébés blancs sont minoritaires dans les maternités.

Et si en plus le Donald se met à dos l’électorat féminin, ça va se compliquer.

Il a trois mois pour redresser la barre et renverser les sondages.

Ce n’est pas impossible mais il va falloir éviter les provocations.

Il a cependant un atout majeur dans sa manche. Son aisance dans les débats, quand il affrontera Hillary au cours de deux rencontres décisives. C’est précisément la grande crainte du camp démocrate.

Même si 90% des électeurs disent ne pas changer d’avis d’ici les élections, écraser son adversaire dans un face à face peut inverser les sondages de façon décisive.

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print

11 Commentaires

  1. Beaucoup trop compliqué…ne plus donner d’allocations familiales et les indésirables partent d’eux même !

    • Ça commence déjà. Les municipalités, ruinées par l’état et les emprunts Dexia, annulent, dès cette rentrée, beaucoup d’aides : cantine gratuite, participation aux transports scolaires, etc. Début de la faillite d’un système corrompu par nos élites gauchos bobos.

  2. partie 2 et ils sont d’ailleurs tronqués en faveur de lying croocked hellary Killton, car je rappelle juste que cette personne a pu mettre à terre 16 candidats aux primaires républicaines (il y avait du beau monde : le vieux Kasich, Jeb de l’establishment, little marco (qui est l’un des rares à soutenir trump dans la bande), lying ted, ben carson(un excellent homme politique de droite!) ajoutez à cela la décrédibilisation des BLM, des attentats à Orlando, le soutiens d’afro américains (comme malik,tyson) et que ce cher homme est très apprécié de la communauté juive bref we gonna win win win comme il le dit si bien

  3. Moi j’aime bien ce programme !
    Faire payer le mur par le Mexique, ça c’est pas gagné !…
    Se mettre à dos les noirs, les asiatiques ? Pas forcément et de toute façon pas tous !

    • en fait, trump a déjà rencontré le président du mexique et ça s’est bien passé, il faut comprendre que le mexique a une dette de 57 milliards de dollars envers les usa, donc il semble normal qu’ils nettoient leur dette en payant dix milliards un mur

  4. Une autre proposition : faire stériliser d’ office les chicanos lapinistes (max 2 enfants par famille) par vasectomie ou ligature des trompes .
    Voilà un moyen radical de se prémunir contre l’ invasion démographique et le grand remplacement .

    • C’est vrai que les Hispaniques font davantage d’enfants que les Blancs, ils sont déjà + de 70 millions…

  5. Contrôle démographique à appliquer à toutes les familles issues du 1/3 monde dont le nombre d’ enfants dépasse 2 : ce pays est déjà trop peuplé (plus de 300 millions d’ habitants) et il n’ est pas certain qu’ il puisse fournir à tous une vie décente .
    De plus , faunes , flores et forêts ont aussi le droit à ne pas voir leurs espaces envahis par le bipède omniprésent .

Les commentaires sont fermés.