Turquie : en un siècle, on est passé de 15 millions de chrétiens à 100 000…

L’engagement sans équivoque et l’aide militaire apportée à l’Azerbaïdjan par le dictateur turc Erdogan afin que ce pays annexe l’enclave arménienne dans le Haut-Karabakh prouve indiscutablement l’objectif majeur d’éradiquer les minorités chrétiennes qui subsistent encore de nos jours, mais pour peu de temps devant l’indifférence quasi générale du monde et de l’Europe.

Au XVIe siècle, à Constantinople, 40 % de la population était chrétienne. Encore au début de ce XXe siècle, les chrétiens représentaient environ 20 % de la population de la Turquie. Aujourd’hui, les chrétiens sont moins de 0,2 %.

L’un des responsables, bien sûr, le génocide arménien de 1915, que la Turquie d’Erdogan se refuse à admettre.

Car quand il ne s’agit pas d’un génocide, il s’agit d’extermination. À l’exemple de celle qui s’est déroulée dans la région d’Hakkari, au sud-est de la Turquie, en ce début du XXe siècle. Plus de 100 000 chrétiens assyriens y habitaient. Il n’en reste aucun aujourd’hui. Tous ont été exécutés ou sont morts au cours de l’exode qu’ils ont dû subir, dans des conditions terribles.

Mais déjà bien avant, les chrétiens d’Orient ont toujours été confrontés à la menace du nationalisme arabo-islamiste.

Quelques milliers d’Arméniens et d’Assyriens ont été accueillis en France, installés notamment dans la proche banlieue parisienne. Ils se sont parfaitement assimilés, avec loyauté et fidélité. Ils aiment la France et l’ont prouvé, contrairement à certaines autres communautés religieuses.

Dès le début du XXe siècle, l’objectif de la Turquie fut d’éradiquer tout groupe ethniquement non turc et non musulman, afin « d’homogénéiser » l’Empire ottoman.

Les églises vandalisées et pillées, les non-musulmans exterminés, ou morts de famine, de maladie ou en exil. Les jeunes femmes soumises et réduites en esclavage.

Au cours de ce XXe siècle, et toujours devant l’indifférence des autres nations, il y eut des dizaines d’autres victimes déportées ou massacrées.

Ceux qui restaient dans les villages totalement abandonnés et sans aucune protection étaient livrés aux brigands turcs et kurdes.

Actuellement, sur une population de plus de 84 millions d’habitants, la Turquie compte moins de 100 000 chrétiens.

Inutile de s’attarder sur la disparition des églises et des écoles chrétiennes et, tout récemment, la transformation en mosquée de la basilique Sainte-Sophie, sans parler de la persécution subie par les prêtres, persécution voulue par la politique islamo-nationaliste du dictateur turc Erdogan.

Et c’est justement cet Erdogan qui accuse la France, ou plutôt « sa colonisation », d’avoir procédé à un génocide en Algérie. En Turquie, 15 millions de chrétiens au début du XXe siècle, aujourd’hui 100 000. En Algérie, moins de deux millions d’Arabes en 1832 et plus de dix millions en 1962.

Refaites vos comptes, Erdogan !

Manuel Gomez

image_pdfimage_print

15 Commentaires

  1. je cites
    «  »Au cours de ce XXe siècle, et toujours devant l’indifférence des autres nations, il y eut des dizaines d’autres victimes déportées ou massacrées. » »

    les autres peuples ont considérés que ce pays n avait aucun interet a etre défendu !!!

    «  »Tout ce qui est nécessaire au triomphe du mal, c’est la passivité des hommes de bien.“ »

    — Edmund Burke

    • Actuellement le christianisme est à abattre partout dans le monde car seul les Évangiles nous informent de l’avenir de l’humanité et du comportement que nous devons avoir pour être sauvés lors de l’intervention de Dieu sur la terre, pas l’islam, mais tout ceux qui veulent démolir le christianisme ne pouvaient pas trouver mieux dans le monde que l’islam pour le faire. Pas de panique, les Évangiles nous informent qu’un jour toutes les religions vont être interdites, en tout cas leur pouvoir, c’est même prévu dans des documents considérés comme secret défense à l’ONU et en France, donc, patiente…..

  2. L’empire Ottoman au début du 20 ème siècle était beau beaucoup plus vaste que la Turquie actuelle donc CQFD comptait plus de chrétiens

    • Ben voilà Guillaume, je n’y avais pas pensé avant. L’Allemagne de 1939 était plus vaste que celle d’aujourd’hui la population juive dans ce pays ayant nettement diminué entre les deux dates, cela s’explique ainsi. CQFD.
      Vous êtes un gros malin !

  3. tant de millions de richesses qui s’entêtent à nous préférer l’allemagne.

  4. ça s’appelle l’épuration ethnique, la valise ou le cercueil, dans tous les pays à domination musulmane

  5. Aujourd’hui, en France, les musulmans, à commencer dans les lycées, se victimisent, en se plaignant que la France ne respecte pas LES religions. Ils ne pensent bien-sûr qu’à la leur, oubliant le sort que l’Islam réserve à tout ce qui n’est pas lui. Inversion accusatoire à tous les étages!

  6. Qu’est que ce ça peut vous faire ? Vous êtes Turc ? Arménien ? Chrétien orthodoxe ?

    • le Turc Ottomaniaque est un Kebabiste psychopathe et sociopathe
      de part sa nature … de tête de Turc !

  7. Ces barbares de turcs recommencent le génocide ARMENIEN sans que personne ne bouge. C’est avec plaisir que je leur balancerais le champignon pour rayer de la terre cette race d’exterminateurs sanguinaires ! Les arméniens partent en brûlant tout derrière eux. Magnifique qu’ils ne laissent que le désert et que les autres charognes crèvent à tout reconstruire !

  8. Ca n’intéresse personne hélas… alors que ça devrait interpeller tous les français. Oui, tous les français de souche sans exception. Car, au train où vont les choses, dans une dizaine d’années (ou un peu plus) une seule question sur toutes les lèvres : « Quel sera le sort des autochtones de souche chrétienne quand ils deviendront minoritaires sur les terres de leurs ancêtres ?  » suivant récit romantique « les corps indécents ». Des jeunes gens bien conscients du problème qui envisagent de quitter le pays au plus vite pour échapper au pire.

Les commentaires sont fermés.