1

TVL : Christine Tasin dénonce 50 ans de soumission française à l’islam

Christine Tasin est interrogée sur TV-Libertés par Pierre Bergerault, suite à l’assassinat de l’enseignant Samuel Paty par un islamiste. Elle avait écrit, deux ans auparavant, le livre prophétique « L’islam à la conquête de l’école ».

Elle rappelle la régression du niveau scolaire, principalement pour que nos élèves se mettent au niveau des nouveaux venus. Elle évoque l’ensemble des procès qu’elle a subis, depuis qu’elle combat l’islamisation de notre pays. Elle signale que le garde des Sceaux veut sortir de la loi sur la presse ce qu’il appelle l’incitation à la haine, avec comparution immédiate. Un nouvel acte de soumission aux islamistes du pouvoir.

Elle pointe du doigt la dérive indigéniste de Mélenchon, et explique qu’il est prêt à tout accorder aux « Indigènes » et aux islamistes, pour gagner en 2022, quitte à renoncer aux principes républicains dont il s’est longtemps réclamé.

Elle rappelle que si l’enseignant Samuel Paty n’avait pas été décapité, il aurait été condamné par sa hiérarchie, confirmant le recul du droit au blasphème.

Elle explique que la France devrait fermer toutes les mosquées qui enseignent les écrits du Coran, c’est-à-dire toutes. Elle pointe du doigt l’énorme responsabilité des juges devant la montée de l’islamisation et de l’ensauvagement de notre pays.

Interrogée sur la gestion de la crise du Covid, elle dénonce la volonté du pouvoir de profiter de cette crise pour imposer une énorme restriction de nos libertés fondamentales, au bénéfice du Nouvel ordre mondial. Elle se refuse à parler de complot, et préfère évoquer une stratégie délibérée de la part de notre gouvernement, et de tous les dirigeants mondialistes. Elle demande aux Français de refuser le vaccin que les dirigeants veulent nous imposer.

Elle rend enfin un vibrant hommage au film « Hold-Up », lynché par les médias et les politiques, alors qu’il dénonce de manière salutaire six mois de mensonges gouvernementaux.

Elle explique que la dernière chance de la France, c’est de voter, en 2022, pour un candidat ayant le profil d’un Donald Trump, donc d’un populiste.

Interrogée sur l’élection américaine (l’émission a été enregistrée le 23 novembre) elle explique sa grande confiance dans la victoire de Donald Trump, le 6 janvier prochain…

Mais elle conclut que l’élection de Biden serait une catastrophe pour les États-Unis… et pour le monde entier.

Lucette Jeanpierre