Ukraine : 37 sénateurs français veulent jouer à la force d’interposition

“Ce n’est pas la violence mais le bien qui supprime le mal” (Léon Tolstoï). Cela ressemble à la dissertation d’un bon élève de quinze ans, équipé d’un dictionnaire de citations et des clichés de son âge. À moins que ce ne soit l’œuvre d’un stagiaire de Science Po, nouvelle génération ?
 
À lire leur tribune dans le Huffington Post, pour une fois, ce n’est pas le JDD… l’on comprend mieux pourquoi, dans leur immense majorité, nos parlementaires font et disent absolument n’importe quoi : ils pensent n’importe quoi !

 

À noter que 311 sénateurs, lucides ou peureux, ne semblent pas vouloir s’interposer…
 
S’ils n’étaient pas censés nous représenter et décider pour nous, ces 37 individus ne seraient que pitoyables crânes creux, méritant un vaste détour. Leur prose est d’une banalité affligeante pour des adultes et plus encore, pour des représentants de la nation. 
 
À se demander s’ils prennent les lecteurs et les électeurs pour des crétins ou s’ils sont totalement ineptes… 
 
Faute de pouvoir se débarrasser de cette quarantaine d’idéologues de pacotille sur le front ukrainien, où ils n’iront jamais… rions de leurs déclarations stupides et offrons-leur la notoriété qu’ils méritent. Exceptée Laurence Rossignol, de sinistre mémoire, parmi eux, aucune gloire et évidemment, à gauche toute !
 
Donc ce groupuscule de gentils pacifistes, au joli cœur en bandoulière, veut constituer « une délégation internationale de parlementaires, et plus largement, de femmes et d’hommes de bonne volonté, prêts à se rendre en Ukraine, sans armes, pourrait constituer une voie d’interposition puissante ».
 
« Révoltés par l’invasion brutale de l’Ukraine, choqués par la guerre et ses atrocités», ils vont se mettre entre les belligérants en criant : « c’est pas beau la guerre ! », c’est d’une « violence inouïe » !
« Nous, sénatrices et sénateurs, sommes prêts solennellement à regarder l’envahisseur droit dans les yeux et à participer à une action pacifique de grande ampleur pour obtenir l’arrêt des combats »… « Il n’a jamais été aussi urgent de résister au tourbillon de la violence pour dire à ces jeunes hommes venus d’un pays à l’Histoire si belle que cette guerre n’est pas la leur, mais seulement l’expression du fol aveuglement d’un seul homme, Vladimir Poutine » et à lancer des fleurs sur les militaires russes pour les désarmer ?
 
« Nous pouvons aussi tous imaginer le risque incommensurable qui pèse sur la paix dans le monde. » Avant d’aller en Ukraine, ils feraient mieux de faire pression sur Macron, aux ordres de l’Otan et de l’UE, lesquelles n’ont rien fait pour empêcher ce conflit, tant, se contrefichant des populations européennes, ils veulent absolument la guerre avec la Russie.
 
« L’Ukraine est un pays souverain. L’Ukraine est un pays libre » ? Une colonie américaine, l’un des pays les plus corrompus du monde, avec des « usines à bébés » et une trentaine de laboratoires d’armes bactériologiques… sans oublier le lamentable « héros » du moment, ce « valeureux » Volodymyr et ses ukronazis. 
 
Tout y passe, du plus stupide au totalement idiot, sans oublier une citation de Victor Hugo aux Russes envahissant la Pologne : “Soldats russes, redevenez des hommes. Cette gloire vous est offerte en ce moment, saisissez-la. Pendant qu’il en est temps encore, écoutez : […] Si, au lieu de vous retourner et de faire face au boucher des nations, vous accablez lâchement, sous la supériorité des armes et du nombre, ces héroïques populations désespérées, réclamant le premier des droits, le droit à la patrie ; si, en plein dix-neuvième siècle, vous consommez l’assassinat de la Pologne, si vous faites cela, sachez-le, hommes de l’armée russe, […] vous soulèverez l’exécration du monde civilisé ! Les crimes de la force sont et restent des crimes ; l’horreur publique est une pénalité. Soldats russes, inspirez-vous des Polonais, ne les combattez pas. Ce que vous avez devant vous en Pologne, ce n’est pas l’ennemi, c’est l’exemple.”
 
Mitrophane Crapoussin
 
Liste de la force d’interposition sénatoriale française
Cette tribune est signée par 37 sénatrices et sénateurs issus de plusieurs groupes :
Groupe Socialiste & Républicain : Angèle Préville, sénatrice du Lot ; Laurence Rossignol, sénatrice de l’Oise, ancienne ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes ; Maurice Antiste, sénateur de la Martinique ; Sébastien Pla, sénateur de l’Aude ; Jean-Jacques Michau, sénateur de l’Ariège ; Jean-Luc Fichet, sénateur du Finistère ; Jean-Claude Tissot, sénateur de la Loire ; Rachid Temal, sénateur du Val-d’Oise ; Émilienne Poumirol, sénatrice  de la Haute-Garonne ; Hussein Bourgi, sénateur de l’Hérault ; Hervé Gillé, sénateur de la Gironde ; Marie-Arlette Carlotti, sénatrice des Bouches-du-Rhône ; Christian Redon-Sarrazy, sénateur de la Haute-Vienne ; Sabine Van Heghe, sénatrice du Pas-de-Calais ; Sylvie Robert, sénatrice d’Ille-et-Vilaine ; Thierry Cozic, sénateur de la Sarthe ; Rémi Féraud, sénateur de Paris ; Gisèle Jourda, sénatrice de l’Aude ; Patrice Joly, sénateur de la Nièvre ; Yan Chantrel, sénateur des Français établis hors de France ; Florence Blatrix-Contat, sénatrice de l’Ain ; Frédérique Espagnac, sénatrice des Pyrénées-Atlantiques ; Annie le Houérou, sénatrice des Côtes-d’Armor ; Jean-Michel Houllegatte, sénateur de la Manche ; Éric Jeansannetas, sénateur de la Creuse
Groupe Union centriste : Nadia Sollogoub, sénatrice de la Nièvre, présidente du Groupe d’amitié France-Ukraine ; Hervé Maurey, sénateur de l’Eure, président honoraire du Groupe d’amitié France-Ukraine ;Yves Détraigne, sénateur de la Marne ; Pierre Louault, sénateur d’Indre-et-Loire ; Denise Saint-Pé, sénatrice des Pyrénées-Atlantiques
Groupe Écologie-Solidarités et territoires : Guillaume Gontard, sénateur de l’Isère, président du Groupe Écologiste-Solidarité et Territoires ; Guy Benarroche, sénateur des Bouches-du-Rhône ; Monique de Marco, sénatrice de la Gironde
RDSE : Henri Cabanel, sénateur de l’Hérault ; Christian Bilhac, sénateur de l’Hérault
RDPI : André Gattolin, sénateur des Hauts-de-Seine
Les Républicains : Bruno Belin, sénateur de la Vienne.
image_pdfimage_print
8
1

13 Commentaires

  1. J’ai pris la photo d’illustration pour un remake de Orange Mécanique ; il manque juste un poignard.

  2. Sûrement de braves technocrates comme BHL qui ont comme lui un égo tellement surdimensionné qu’ils s’imaginent pouvoir faire plier le chef de guerre Russe. En effet, l’orgueil et la fierté sont des armes redoutables comme en 40 quand ils ont donné les pleins pouvoir à Pétain à la dernière minute au moment où les Allemands s’approchait de la capitale. Toutefois, le courage et la raison ont leurs limites…

  3. Vous avez dit minable,.. minable ? comme c’est minable..
    Mais il faut bien s’occuper des séniors quand même et les sortir d’orpéa.

  4. ah enfin la brigade internationale de bhl comptera plus que laurent joffin comme belliciste de salon

  5. seraient bien inspirés de regarder les bulletins de STRATPOL et ils découvriraient que la guerre d’Ukraine a commencé en 2014 avec le génocide des ukrainiens du Dombass

  6. Aurons ils une prime qu’ils se voteront à l’unanimité pour le déplacement ?

  7. Bonjour ! « À se demander s’ils prennent les lecteurs et les électeurs pour des crétins ou s’ils sont totalement ineptes… » Les deux, voyons ! Vous le savez bien, comme tous les gens VRAIMENT patriotes et intelligents le savent depuis longtemps ! Mais vous avez raison : C’est bien d’en « remettre une couche » de temps en temps !!!! Aussi, grand merci pour votre très bon article et Excellent dimanche !

  8. Il faut écouter les sachants comme Hélène Carrère d’Encausse, De Villepin, Hubert Védrines, Chevènement…. les USA ont une part de responsabilité importante sur ce qui se passe en Ukraine sans ôter la responsabilité de Poutine

    • @ Didier CHABAILLÉ
      « (…) les USA ont une part de responsabilité importante (…) sans ôter la responsabilité de Poutine » Développer car aux dernières nouvelles ce sont les gouvernements successifs urkrainiens qui n’ont pas respecté les accords Minks 1 et 2, tout en maltraitant d’une manière immonde, depuis 2014, les populations du Dombass en envoyant des missiles sur leurs immeubles, obligeant la population à vivre dans les caves,et avoir, à Odessa, fait brûler vifs des civils pro-russes en bombardant l’immeuble où ils habitaients et d’où ils ne pouvaient s’èchapper, empêchés par les milices ukrainiennes qui tiraient sur tous ceux qui tentaient de le faire.

  9. S’interposer , entre qui et qui ? entre les russes et les UKR,ou entre les UKRONAZIS qui ne veulent pas se rendre et les troufions ukrainiens qui en ont assez de servir de cible et préfèrent se rendre aux russes?….POUR LES IINTERPOSITIONNISTES ? LE BOULOT NE MANQUE PAS

  10. C’est bien la gôôôche, ça : tout juste bonne à faire de beaux et niais discours, qui ne tromperont personne hormis eux-mêmes et quelques gogos.

    J’attends cependant avec intérêt qu’ils joignent les actes à la parole, on pourrait rire un moment, comme avec ces « mercenaires étrangers » remplis de romantisme et qui, quand ils n’ont pas été réduits en bouillie par un missile russe, sont repartis d’Ukraine la queue entre les jambes.

    Quelle décadence ce pays… occupez-vous donc des affaires du pays, vous êtes payés pour ça !

  11. Un conseil. Accédez immédiatement à leurs désirs en les embarquant illico direction une caserne bien en vue d’Ukraine…

Les commentaires sont fermés.